Messe du samedi 27 juin 2020

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 27, 8-9
DÓMINUS fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est: salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sǽculum. Ps. ibid. 1 Ad te, Dómine, clamábo, Deus meus, ne síleas a me: ne quando táceas a me, et assimilábor descendéntibus in lacum ℣. Glória Patri. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais. Ps. Je crierai vers Toi, Seigneur mon Dieu, ne garde pas le silence à mon égard, de peur que, si Tu ne me réponds pas, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Sancti nóminis tui, Dómine, timórem páriter et amórem fac nos habére perpétuum, quia numquam tua gubernatióne destítuis, quos in soliditáte tuæ dilectiónis instítuis. Per Dóminum. Seigneur, donne-nous d'avoir toujours à la fois et crainte et amour de Ton saint Nom, car jamais Tu ne prives de Ta sauvegarde ceux que Tu établis dans la solidité de Ton amour.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Lamentatiónum (2,2.10-14.18-19)
Præcipitávit Dóminus nec pepércit ómnia páscua Iácob; destrúxit in furóre suo munitiónes fíliae Iúdae; deiécit in terram, pólluit regnum et príncipes eíus. Sedérunt in terra, conticuérunt senes fíliæ Sion, conspersérunt cínere cápita sua, accíncti sunt cilíciis; abiecérunt in terram cápita sua vírgines Ierusálem. Defecérunt præ lácrimis óculi mei, efferbuérunt víscera mea; effúsum est in terra iécur meum super contritióne fíliæ pópuli mei, cum defíceret párvulus et lactans in platéis óppidi. Mátribus suis dixérunt: “Ubi est tríticum et vinum?”, cum defícerent quasi vulneráti in platéis civitátis, cum exhalárent ánimas suas in sinu matrum suárum. Cui comparábo te vel cui assimilábo te, fília Ierusálem? Cui exaequábo te et consolábor te, virgo fília Sion? Magna est enim velut mare contrítio tua; quis medébitur tui? Prophétæ tui vidérunt tibi falsa et stulta nec aperiébant iniquitátem tuam, ut convérterent sortem tuam; vidérunt autem tibi orácula mendácii et seductiónis. Clamet cor tuum ad Dóminum super muros fíliæ Sion; deduc quasi torréntem lácrimas per diem et noctem. Non des réquiem tibi, neque táceat pupílla óculi tui. Consúrge, lamentáre in nocte in princípio vigiliárum, effúnde sicut aquam cor tuum ante conspéctum Dómini; leva ad eum manus tuas pro ánima parvulórum tuórum, qui defecérunt in fame in cápite ómnium compitórum. Le Seigneur a renversé, sans rien épargner, tout ce qu'il y avait de beau dans Jacob; Il a détruit dans Sa fureur les forteresses de la vierge de Juda, et Il les a jetées à terre; Il a profané son royaume et ses princes. Les vieillards de la fille de Sion se sont assis à terre, et ont gardé le silence; ils ont couvert leur tête de cendre, ils se sont revêtus de cilices; les vierges de Jérusalem tiennent leur tête penchée vers la terre. Mes yeux se sont consumés dans les larmes, mes entrailles se sont émues; mon foie s'est répandu sur la terre, à cause de la ruine de la fille de mon peuple, lorsque le petit enfant et le nourrisson tombaient en défaillance dans les places de la ville. Ils disaient à leurs mères: Où est le blé et le vin? lorsqu'ils tombaient comme des blessées dans les places de la ville, et qu'ils rendaient leurs âmes sur le sein de leur mère. A qui te comparerai-je, et à qui t'assimilerai-je, fille de Jérusalem? A qui t'égalerai-je, et comment te consolerai-je, vierge fille de Sion? Ta ruine est grande comme la mer; qui pourra te guérir? Tes prophètes ont vu pour toi des visions fausses et insensées; ils ne te découvraient pas ton iniquité pour t'exciter à la pénitence, mais ils ont vu pour toi des rêveries mensongères et des fuites. Leur coeur a crié au Seigneur à cause des murs de la ville de Sion: Fais couler les larmes comme un torrent le jour et la nuit; ne te donne pas de relâche, et que la prunelle de ton oeil ne se repose pas. Lève-toi, loue Dieu pendant la nuit, au commencement des veilles; répands ton coeur comme de l'eau devant le Seigneur; élève vers Lui tes mains pour l'âme de tes petits enfants, qui sont morts de faim à l'angle de toutes les rues.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 13 et 1 Ps. 89, 13 et 1
℟. Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos. ℣. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. ℟. Reviens, Seigneur; jusques à quand nous rejetteras-Tu ? Laisse-Toi fléchir en faveur de Tes serviteurs. ℣. Seigneur, Tu as été pour nous un refuge, de génération en génération.
Allelúia Alléluia
Ps. 30, 2-3 Ps. 30,2-3
℟. Allelúia. ℣. In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me: inclína ad me aurem tuam, accélera, ut erípias me. ℟. Alléluia. ℣. J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi. Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (8,5-17)
In illo témpore: Cum introísset Iesus Caphárnaum, accéssit ad eum centúrio rogans eum et dicens: “Dómine, puer meus iácet in domo paralýticus et male torquétur.” Et ait illi: “Ego véniam et curábo eum.” Et respóndens centúrio ait: “Dómine, non sum dignus, ut intres sub tectum meum, sed tantum dic verbo, et sanábitur puer meus. Nam et ego homo sum sub potestáte, habens sub me mílites, et dico huic: ‘Váde’, et vadit; et álii: ‘Veni’, et venit; et servo meo: ‘Fac hoc’, et facit.” Áudiens autem Iésus, mirátus est et sequéntibus se dixit: “Amen dico vobis: Apud nullum invéni tantam fidem in Israel! Dico autem vobis quod multi ab oriénte et occidénte vénient et recúmbent cum Ábraham et Ísaac et Iácob in regno caelórum; fílii autem regni eiciéntur in ténebras exterióres: ibi erit fletus et stridor déntium.” Et dixit Iésus centurióni: “Váde; sicut credidísti, fiat tibi.” Et sanátus est puer in hora illa. Et cum venísset Iésus in domum Petri, vidit socrum eíus iacéntem et febricitántem; et tétigit manum eíus, et dimísit eam febris; et surréxit et ministrábat ei. Véspere autem facto, obtulérunt ei multos daemónia habéntes; et eiciébat spíritus verbo et omnes male habéntes curávit, ut adimplerétur, quod dictum est per Isaíam prophétam dicéntem: “Ipse infirmitátes nostras accépit et aegrotatiónes portávit.” En ce temps là : Lorsque Jésus fut entré dans Capharnaüm, un centurion s’approcha de Lui, Le priant, et disant : Seigneur, mon serviteur est couché dans ma maison, atteint de paralysie, et il souffre extrêmement. Jésus lui dit : J’irai et je le guérirai. Mais le centurion répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que Tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole, et mon serviteur sera guéri. Car moi, qui suis un homme soumis à la puissance d’un autre, ayant sous moi des soldats, je dis à l’un : Va, et il va ; et à l’autre : Viens, et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela, et il le fait. En l’entendant, Jésus fut dans l’admiration, et dit à ceux qui Le suivaient : En vérité, Je vous le dis, je n’ai pas trouvé une si grande foi dans Israël. Aussi Je vous dis que beaucoup viendront de l’orient et de l’occident, et auront place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des Cieux; mais les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors Jésus dit au centurion : Va, et qu’il te soit fait selon que tu as cru. Et le serviteur fut guéri à l’heure même. Jésus, étant venu dans la maison de Pierre, vit sa belle-mère, qui était couchée, et qui avait la fièvre. Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta ; et elle se leva, et elle les servait. Quand le soir fut venu, on Lui présenta de nombreux possédés, et Il chassait les (malins) esprits par Sa parole, et Il guérit tous ceux qui étaient malades ; afin que s’accomplît ce qui avait été dit par le prophète Isaïe : Il a pris Lui-même nos infirmités, et S’est chargé de nos maladies.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, sacrifícium placatiónis et laudis, et præsta, ut, huius operatióne mundáti, beneplácitum tibi nostræ mentis offerámus afféctum. Per Christum. Accueille Seigneur, ce sacrifice de réconciliation et de louange et accorde-nous que, purifiés par son efficacité, nous T'offrions le don agréable de nos cœurs.
Communio Communion
Ps. 26, 6
Circuíbo, et immolábo in tabernáculo eius hóstiam iubilatiónis: cantábo, et psalmum dicam Dómino. J’entourerai l’autel et j’immolerai dans son tabernacle une victime avec des cris de joie : je chanterai et je dirai une hymne au Seigneur.
Post communionem Post communion
Sacri Córporis et Sánguinis pretiósi alimónia renováti, quǽsumus, Dómine, cleméntiam tuam, ut, quod gérimus devotióne frequénti, certa redemptióne capiámus. Per Christum. Rénovés par la réception du saint Corps et le Sang précieux, nous implorons Ta clémence, Seigneur, par que ce que nous fréquentons avec dévotion, nous goûtions de façon certaine à la rédemption.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 27, 8-9
Dóminus fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est. Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sæculum. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 144, 15
Oculi ómnium in te sperant, Dómine, et tu das illis escam in témpore opportúno. Les yeux de tous attendent, Seigneur que Tu leur donnes la nourriture en temps opportun.
Vel: Ou :
Io 10, 11.15
Ego sum pastor bonus, et ánimam meam pono pro óvibus meis, dicit Dóminus. Je suis le bon pasteur, et je donne ma vie pour Mes brebis, dit le Seigneur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word