Messe du jeudi 2 juillet 2020

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 46, 2
OMNES gentes, pláudite mánibus: iubiláte Deo in voce exsultatiónis. Ps. ibid., 3 Quóniam Dóminus excélsus, terríbilis: Rex magnus super omnem terram. ℣. Glória Patri. Nations, battez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse. Ps. Car le Seigneur est très haut et terrible, roi suprême sur toute la terre. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Deus, qui, per adoptiónem grátiæ, lucis nos esse fílios voluísti, præsta, quǽsumus, ut errórum non involvámur ténebris, sed in splendóre veritátis semper maneámus conspícui. Per Dóminum. Ô Dieu, Tu as voulu que la grâce d'adoption fît de nous des fils de lumière ; accorde-nous, nous T'en prions, de n'être pas enveloppés dans les ténèbres de l'erreur, mais de demeurer toujours, de façon manifeste, dans l'éclat de la vérité. 
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Amos prophétæ (7,10-17)
In diébus illis: Misit Amásias sacérdos Bethel ad Ieróboam regem Israel dicens: “Conspirávit contra te Amos in médio domus Israel; non póterit terra sustinére univérsos sermónes eíus. Haec enim dicit Amos: “In gládio moriétur Ieróboam, et Israel captívus migrábit de terra sua”.” Et dixit Amásias ad Amos: “Qui vides, grádere. Fuge in terram Iúdae et cómede ibi panem et prophetábis ibi; et in Bethel non adícies ultra ut prophétes, quia sanctuárium regis est, et domus regni est.” Respondítque Amos et dixit ad Amásiam: “Non sum prophéta et non sum fílius prophétae; sed armentárius ego sum, véllicans sycómoros. Et tulit me Dóminus, cum séquerer gregem, et dixit Dóminus ad me: “Váde, prophéta ad pópulum meum Israel.” Et nunc audi verbum Dómini. Tu dicis: “Non prophetábis super Israel et non stillábis verba super domum Ísaac.” Propter hoc haec dicit Dóminus: “Uxor tua in civitáte fornicábitur, et fílii tui et fíliae tuae in gládio cadent, et humus tua funículo metiétur; et tu in terra pollúta moriéris, et Israel captívus migrábit de terra sua”.” En ces jours là : Amasias, prêtre de Bethel, envoya dire à Jéroboam, roi d'Israël: Amos s'est révolté contre toi au milieu de la maison d'Israël; le pays ne pourra pas souffrir tous ses discours. Car voici ce que dit Amos: Jéroboam mourra par l'épée, et Israël sera emmené captif hors de son pays. Et Amasias dit à Amos: Homme de vision, va-t'en, fuis au pays de Juda, et manges-y ton pain, et là tu prophétiseras. Mais ne continue pas de prophétiser à Béthel, parce que c'est le sanctuaire du roi, et le siège du royaume. Amos répondit et dit à Amasias: Je ne suis pas prophète, et je ne suis pas fils de prophète; mais je suis berger, et je cultive les sycomores. Le Seigneur m'a pris lorsque je suivais mon troupeau, et le Seigneur m'a dit: Va comme prophète vers Mon peuple d'Israël. Et maintenant écoute la parole du Seigneur: Tu dis: Ne prophétise pas contre Israël, et ne parle pas à la maison de l'idole. A cause de cela, ainsi parle le Seigneur: Ta femme se prostituera dans la ville, tes fils et tes filles périront par l'épée, et ton champ sera partagé au cordeau; et toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera emmené captif hors de son pays.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 33, 12 et 6
℟. Veníte, fílii, audíte me: timórem Dómini docébo vos. ℣. Accédite ad eum, et illuminámini: et fácies vestrae non confundéntur. ℟. Venez, mes fils, écoutez-moi, je vous enseignerai la crainte du Seigneur. ℣. Approchez-vous de Lui et vous serez éclairés et la confusion ne couvrira pas vos visages.
Allelúia Alléluia
Ps. 46, 2 Ps. 46, 2.
℟. Allelúia. ℣. Omnes gentes, pláudite mánibus: iubiláte Deo in voce exsultatiónis. ℟. Alléluia. ℣. Nations, battez toutes des mains, célébrez Dieu par vos cris d’allégresse.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Matthǽum (9,1-8)
In illo tempore: Ascéndens Iesus in navículam transfretávit et venit in civitátem suam. Et ecce offerébant ei paralýticum iacéntem in lecto. Et videns Iésus fidem illórum, dixit paralýtico: “Cónfide, fili; remittúntur peccáta tua.” Et ecce quidam de scribis dixérunt intra se: “Hic blasphémat.” Et cum vidísset Iésus cogitatiónes eórum, dixit: “Ut quid cogitátis mala in córdibus vestris? Quid enim est facílius, dícere: ‘Dimittúntur peccáta tua’, aut dícere: ‘Súrge et ámbula’? Ut sciátis autem quóniam Fílius hóminis habet potestátem in terra dimitténdi peccáta – tunc ait paralýtico – : Surge, tolle lectum tuum et vade in domum tuam.” Et surréxit et ábiit in domum suam. Vidéntes autem turbae timuérunt et glorificavérunt Deum, qui dedit potestátem talem homínibus. En ce temps là, Jésus, montant dans une barque, repassa le lac, et revint dans Sa ville. Et voici qu'on Lui présenta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Aie confiance, Mon fils; tes péchés te sont remis. Et voici que quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes: Cet homme blasphème. Et Jésus, ayant vu leurs pensées, dit: Pourquoi pensez-vous le mal dans vos cœurs ? Lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés te sont remis; ou de dire: Lève-toi et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés: Lève-toi, dit-Il au paralytique; prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s'en alla dans sa maison. Les foules, voyant cela, furent remplies de crainte, et glorifièrent Dieu, qui avait donné un tel pouvoir aux hommes.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Dan. 3, 40

Sicut in holocáustis ariétum et taurórum, et sicut in míllibus agnórum pínguium: sic fiat sacrifícium nostrum in conspéctu tuo hódie, ut pláceat tibi: quia non est confúsio confidéntibus in te, Dómine.
Comme un holocauste de béliers et de taureaux, ou des milliers d’agneaux gras, qu’ainsi notre sacrifice paraisse aujourd’hui devant Toi et qu’il Te soit agréable, car ceux qui ont confiance en Toi ne seront pas confondus, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Deus, qui mysteriórum tuórum dignánter operáris efféctus, præsta, quæsumus, ut sacris apta munéribus fiant nostra servítia. Per Christum. Dieu, qui agis avec l'efficacité de Tes sacrements, accorde-nous, nous T'en prions, que notre service soit digne de ces dons sacrés.
Communio Communion
Ps. 30, 3
Inclína aurem tuam, accélera, ut erípias me. Incline vers moi Ton oreille ; hâte-Toi de me délivrer.
Post communionem Post communion
Vivíficet nos, quǽsumus, Dómine, divína quam obtúlimus et súmpsimus hóstia, ut, perpétua tibi caritáte coniúncti, fructum qui semper máneat afferámus. Per Christum. Que l'offrande divine que nous avons présentée et reçue nous vivifie, nous T'en prions, Seigneur, afin que, unis à Toi dans une charité continue, nous portions des fruits qui demeurent toujours.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 46, 2
Omnes gentes, pláudite mánibus, iubiláte Deo in voce exsultatiónis. Nations, battez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 102, 1
Bénedic, ánima mea, Dómino, et ea quæ intra me sunt nómini sancto eius. Bénis, mon âme, le Seigneur et que ce qui me parvient le soit en Ton saint nom.
Vel:
Io 17, 20-21`
Pater, pro eis rogo, ut ipsi in nobis unum sint, ut credat mundus quia tu me misísti, dicit Dóminus. Père, je prie pour eux; afin qu'en Nous tous soient un, pour que le monde croie que Tu M'as envoyé, dit le Seigneur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word