Messe du dimanche 12 juillet 2020

Hebdomada XV per annum XVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XV per annum XVème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 51, 10 et 11
EGO autem, sicut olíva fructífera in domo Dómini, sperávi in misericórdia Dei mei: et exspectábo nomen tuum, quóniam bonum est ante conspéctum sanctórum tuórum. Ps. ibid., 3 Quid gloriáris in malítia: qui potens es in iniquitáte ? ℣. Glória Patri. Moi, je suis comme un olivier fertile dans la maison de Dieu, j’espère en la miséricorde de Dieu ; et j’attendrai Ton nom, car il est secourable en présence de Tes fidèles. Ps. Pourquoi te glorifies-tu dans le mal, toi qui es vaillant, à commettre l’iniquité ?
Collecta Collecte
Deus, qui errántibus, ut in viam possint redíre, veritátis tuæ lumen osténdis, da cunctis, qui christiána professióne censéntur, et illa respúere, quæ huic inimíca sunt nómini, et ea quæ sunt apta sectári. Per Dóminum. Ô Dieu, qui montres la lumière de Ta vérité à ceux qui s'égarent pour qu'ils puissent revenir sur le chemin, donne à tous ceux qui appartiennent à la foi chrétienne de rejeter les choses indignes de ce nom et de rechercher celles qui lui sont conformes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Isaíæ prophétæ (55,10-11)
Hæc dicit Dóminus: Quómodo descéndit imber et nix de cælo et illuc ultra non revértitur, sed inébriat terram et infúndit eam et germináre eam facit et dat semen serénti et panem comedénti, sic erit verbum meum, quod egrediétur de ore meo: non revertétur ad me vácuum, sed fáciet, quæcúmque vólui, et prosperábitur in his, ad quæ misi illud. Voici ce que dit le Seigneur : Comme la pluie et la neige descendent du ciel et n'y retournent plus, mais qu'elles abreuvent la terre, la fécondent et la font germer, et qu'elle donne la semence au semeur, et le pain à celui qui mange; ainsi Ma parole qui sort de Ma bouche ne retournera pas à Moi sans fruit; mais elle fera tout ce que Je veux, et elle produira les effets pour lesquels Je l'ai envoyée.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 16, 8 et 2 Ps. 16,8 et 2
℟. Custódi me, Dómine, ut pupíllam óculi: sub umbra alárum tuárum prótege me. ℣. De vultu tuo iudícium meum pródeat: óculi tui vídeant aequitátem. ℟. Défends-moi, Seigneur, comme la prunelle de l'oeil, protège-moi à l'ombre de Tes ailes. ℣. Que mon jugement procède de Ta face ; que Tes yeux voient l'équité.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ beáti Pauli apo'stoli ad Romános (8,18-23)
Fratres: Exístimo enim quod non sunt condígnae passiónes huíus témporis ad futúram glóriam, quae revelánda est in nobis. Nam exspectátio creatúrae revelatiónem filiórum Dei exspéctat; vanitáti enim creatúra subiécta est, non volens sed propter eum, qui subiécit, in spem, quia et ipsa creatúra liberábitur a servitúte corruptiónis in libertátem glóriae filiórum Dei. Scimus enim quod omnis creatúra congemíscit et compartúrit usque adhuc; non solum autem, sed et nos ipsi primítias Spíritus habéntes, et ipsi intra nos gémimus adoptiónem filiórum exspectántes, redemptiónem córporis nostri. Frères : j'estime que les souffrances du temps présent n'ont pas de proportion avec la gloire à venir qui sera manifestée en nous. Aussi la créature attend-elle d'une vive attente la manifestation des enfants de Dieu. Car la créature a été assujettie à la vanité, non pas volontairement, mais à cause de Celui qui l'a assujettie avec espérance; en effet, la créature aussi sera elle-même délivrée de cet asservissement à la corruption, pour participer à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Car nous savons que toute créature gémit et est dans le travail de l'enfantement jusqu'à cette heure; Et non seulement elle, mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous gémissons en nous-mêmes, attendant l'adoption des enfants de Dieu, la rédemption de notre corps.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 64, 2
℟. Allelúia. ℣. Te decet hymnus, Deus, in Sion: et tibi reddétur votum in Ierúsalem. ℟. Alléluia. ℣. L’hymne de louange T'est due, ô Dieu, dans Sion, et on Te rendra des vœux dans Jérusalem.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (13,1-23)
In illo die éxiens Iésus de domo sedébat secus mare; et congregátae sunt ad eum turbae multae, ita ut in navículam ascéndens sedéret, et omnis turba stabat in litóre. Et locútus est eis multa in parábolis dicens: “Ecce éxiit, qui séminat, semináre. Et dum séminat, quaedam cecidérunt secus viam, et venérunt vólucres et comedérunt ea. Ália autem cecidérunt in petrósa, ubi non habébant terram multam, et contínuo exórta sunt, quia non habébant altitúdinem terrae; sole autem orto, aestuavérunt et, quia non habébant radícem, aruérunt. Ália autem cecidérunt in spinas, et crevérunt spinae et suffocavérunt ea. Ália vero cecidérunt in terram bonam et dabant fructum: áliud centésimum, áliud sexagésimum, áliud tricésimum. Qui habet aures, áudiat.” Et accedéntes discípuli dixérunt ei: “quáre in parábolis lóqueris eis?” Qui respóndens ait illis: “quia vobis datum est nosse mystéria regni caelórum, illis autem non est datum. Qui enim habet, dábitur ei, et abundábit; qui autem non habet, et quod habet, auferétur ab eo. Ídeo in parábolis loquor eis, quia vidéntes non vident et audiéntes non áudiunt neque intéllegunt; et adimplétur eis prophetía Isaíae dicens: ‘Áuditu audiétis et non intellegétis et vidéntes vidébitis et non vidébitis. Incrassátum est enim cor pópuli huíus, et áuribus gráviter audiérunt et óculos suos clausérunt, ne quando óculis vídeant et áuribus áudiant et corde intéllegant et convertántur, et sanem eos.’ Vestri autem beáti óculi, quia vident, et aures vestrae, quia áudiunt. Amen quippe dico vobis: Multi prophétae et iústi cupiérunt vidére, quae vidétis, et non vidérunt, et audíre, quae audítis, et non audiérunt! Vos ergo audíte parábolam seminántis. Omnis, qui audit verbum regni et non intéllegit, venit Malus et rapit, quod seminátum est in corde eíus; hic est, qui secus viam seminátus est. Qui autem supra petrósa seminátus est, hic est, qui verbum audit et contínuo cum gáudio áccipit illud, non habet autem in se radícem, sed est temporális; facta autem tribulatióne vel persecutióne propter verbum, contínuo scandalizátur. Qui autem est seminátus in spinis, hic est, qui verbum audit, et sollicitúdo sǽculi et fallácia divitiárum súffocat verbum, et sine fructu effícitur. Qui vero in terra bona seminátus est, hic est, qui audit verbum et intéllegit et fructum affert et facit áliud quidem centum, áliud autem sexagínta, porro áliud trigínta.” Ce jour là, Jésus, étant sorti de la maison, S'assit au bord de la mer. Et des foules nombreuses s'assemblèrent autour de Lui, de sorte qu'Il monta dans une barque, et S'assit; et toute la foule se tenait sur le rivage. Et Il leur dit beaucoup de choses en paraboles, et ces termes: Voici que le semeur est sorti pour semer. Et pendant qu'il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin; et les oiseaux du ciel vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans des endroits pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre; et elle leva aussitôt, parce que la terre n'avait pas de profondeur; mais, le soleil s'étant levé, elle fut brûlée, et comme elle n'avait pas de racine, elle sécha. Une autre partie tomba dans des épines, et les épines grandirent et l'étouffèrent. Une autre partie tomba dans une bonne terre, et elle donna du fruit, quelques grains rendant cent pour un, d'autres soixante, d'autres trente. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. Et les disciples, s'approchant, Lui dirent: Pourquoi leur parlez-Vous en paraboles? Il leur répondit: C'est parce qu'à vous il a été donné de connaître les mystères du royaume des Cieux; mais à eux, cela n'a pas été donné. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance; mais à celui qui n'a pas, on enlèvera même ce qu'il a. C'est pourquoi Je leur parle en paraboles, parce qu'en regardant ils ne voient point, et qu'en écoutant, ils n'entendent et ne comprennent pas. Et en eux s'accomplit la prophétie d'Isaïe, qui dit: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. Car le coeur de ce peuple s'est épaissi, et ils ont péniblement entendu de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu'ils ne voient de leurs yeux, et qu'ils n'entendent de leurs oreilles, et qu'ils ne comprennent de leur coeur, et qu'ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse. Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent. Car en vérité, Je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, et entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. Vous donc, écoutez la parabole du semeur. Si quelqu'un entend la parole du royaume, et ne s'en pénètre pas, l'esprit malin vient, et enlève ce qui avait été semé dans son coeur; c'est celui qui a reçu la semence le long du chemin. Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie; mais il n'a pas de racine en lui-même, et il ne tient que pour un temps; et lorsque viennent la tribulation et la persécution à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole; mais les sollicitudes de ce siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. Quant à celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend, et qui porte du fruit, et donne cent, ou soixante, ou trente pour un.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 24, 1-3
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam: neque irrídeant me inimíci mei: étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir. Et que mes ennemis ne se moquent point de moi, car tous ceux qui espèrent en Toi, ne seront pas confondus.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, múnera supplicántis Ecclésiæ, et pro credéntium sanctificatiónis increménto suménda concéde. Per Christum.
Communio Communion
Ioann. 6, 57 Jean. 6,57
Qui mandúcat meam carnem, et bibit meum sánguinem, in me manet, et ego in eo, dicit Dóminus. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang demeure en Moi, et Moi en lui, dit le Seigneur.
Post communionem Post communion
Sumptis munéribus, qǽsumus, Dómine, ut, cum frequentatióne mystérii, crescat nostræ salútis efféctus. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 16, 15
Ego autem cum iustítia apparébo in conspéctu tuo; satiábor dum manifestábitur glória tua.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 83, 4-5
Passer invénit sibi domum et turtur nidum, ubi repónat pullos suos. Altária tua, Dómine virtútum, Rex meus, et Deus meus! Beáti qui hábitant in domo tua, in sæculum sæculi laudábunt te.
Vel: Io 6, 57
Qui mandúcat meam carnem et bibit meum sánguinem, in me manet et ego in eo, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word