Messe du dimanche 13 septembre 2020

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Eccli. 36, 18 Eccli. 36,18
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël. Ps. 121, 1.Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus. Donne la paix, Seigneur, à ceux qui T'attendent afin que Tes prophètes soient trouvés fidèles : exauce les prières de Ton serviteur, et celles d’Israël Ton peuple. Ps. 121, 1. Je me suis réjoui de ces mots qui m’ont été dits : Nous irons dans la maison du Seigneur. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Collecta
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Dóminum. Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon.
Lectio I Ière lecture
Isaias (55,6-9)
Quǽrite Dóminum, dum inveníri potest; invocáte eum, dum prope est. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas; et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eíus, et ad Deum nostrum, quóniam multus est ad ignoscéndum. Non enim cogitatiónes meae cogitatiónes vestrae, neque viae vestrae viae meae, dicit Dóminus. Quia sicut exaltántur caeli a terra, sic exaltátae sunt viae meae a viis vestris, et cogitatiónes meae a cogitatiónibus vestris.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 121, 1 et 7 Ps. 121, 1 et 7
℟. Laetátus sum in his, quae dicta sunt mihi: in domum Dómini íbimus. ℣. Fiat pax in virtúte tua: et abundántia in túrribus tuis. ℟. Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur. ℣. Que la paix soit dans tes forteresses, et l’abondance dans tes tours.
Lectio II IIème lecture
Ad Romanos (14,7-9)
Fratres: Nemo enim nostrum sibi vivit, et nemo sibi móritur; 14:8 sive enim vívimus, Dómino vívimus, sive mórimur, Dómino mórimur. Sive ergo vívimus, sive mórimur, Dómini sumus. In hoc enim Christus et mórtuus est et vixit, ut et mortuórum et vivórum dominétur.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 101, 16
℟. Allelúia. ℣. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine: et omnes reges terrae glóriam tuam. ℟. Alléluia. ℣. Les nations craindront Ton nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangéiii secúndum Matthǽum (18,21-35)
In illo tempore: Accédens Petrus dixit Iesu: “Dómine, quótiens peccábit in me frater meus, et dimíttam ei? Usque sépties?” Dicit illi Iésus: “Non dico tibi usque sépties sed usque septuágies sépties. Ídeo assimilátum est regnum caelórum hómini regi, qui vóluit ratiónem pónere cum servis suis. Et cum coepísset ratiónem pónere, oblátus est ei unus, qui debébat decem mília talénta. Cum autem non habéret, unde rédderet, iússit eum dóminus venúmdari et uxórem et fílios et ómnia, quae habébat, et reddi. Prócidens ígitur servus ille adorábat eum dicens: ‘Patiéntiam habe in me, et ómnia reddam tibi.’ Misértus autem dóminus servi illíus dimísit eum et débitum dimísit ei. Egréssus autem servus ille invénit unum de consérvis suis, qui debébat ei centum denários, et tenens suffocábat eum dicens: ‘Rédde, quod debes!’ Prócidens ígitur consérvus eíus rogábat eum dicens: ‘Patiéntiam habe in me, et reddam tibi.’ Ille autem nóluit, sed ábiit et misit eum in cárcerem, donec rédderet débitum. Vidéntes autem consérvi eíus, quae fiébant, contristáti sunt valde et venérunt et narravérunt dómino suo ómnia, quae facta erant. Tunc vocávit illum dóminus suus et ait illi: ‘Sérve nequam, omne débitum illud dimísi tibi, quóniam rogásti me; non opórtuit et te miseréri consérvi tui, sicut et ego tui misértus sum?’ Et irátus dóminus eíus trádidit eum tortóribus, quoadúsque rédderet univérsum débitum. Sic et Pater meus caeléstis fáciet vobis, si non remiséritis unusquísque fratri suo de córdibus vestris.” En ce temps là : Pierre, S'approchant, dit à Jésus : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il aura péché contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. C'est pourquoi le royaume des Cieux a été comparé à un roi, qui voulut faire rendre leurs comptes à ses serviteurs. Et lorsqu'il eut commencé à faire rendre compte, on lui en présenta un qui lui devait dix mille talents. Mais, comme il n'avait pas de quoi les rendre, son maître ordonna qu'on le vendit, lui, sa femme et ses enfants, et tout ce qu'il avait, pour acquitter la dette. Ce serviteur, se jetant à ses pieds, le priait, en disant: Ayez patience envers moi, et je vous rendrai tout. Touché de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit sa dette. Mais ce serviteur, étant sorti, trouva un de ses compagnons qui lui devait cent deniers, et le saisissant, il l'étouffait en disant: Rends-moi ce que tu me dois. Et son compagnon, se jetant à ses pieds, le priait, en disant: Aie patience envers moi, et je te rendrai tout. Mais il ne voulut pas; et il s'en alla, et le fit mettre en prison, jusqu'à ce qu'il lui rendît ce qu'il devait. Les autres serviteurs, ayant vu ce qui était arrivé, en furent vivement attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. Alors son maître le fit appeler, et lui dit: Méchant serviteur, je t'ai remis toute ta dette, parce que tu m'en avais prié; ne fallait-il donc pas avoir pitié, toi aussi, de ton compagnon, comme j'avais eu pitié de toi? Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il payât tout ce qu'il devait. C'est ainsi que Mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son coeur.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Exodi 24, 4 et 5
Sanctificávit Móyses altáre Dómino, ófferens super illud holocáusta, et ímmolans víctimas: fecit sacrifícium vespertínum in odórem suavitátis Dómino Deo, in conspéctu filiórum Israël. Moïse consacra un autel au Seigneur, offrant sur cet autel des holocaustes et immolant des victimes ; il fit en présence des enfants d’Israël le sacrifice du soir, sacrifice d’agréable odeur au Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Propitiáre, Dómine, supplicatiónibus nostris, et has oblatiónes famulórum tuórum benígnus assúme, ut, quod sínguli ad honórem tui nóminis obtulérunt, cunctis profíciat ad salútem. Per Christum. Sois propice, Seigneur, à nos supplications, et reçois avec bonté les oblations de Tes fidèles ; que ce que chacun offre pour l’honneur de Ton nom profite au salut de tous.
Communio Communion
Ps. 95, 8-9 Ps. 95, 8-9
Tóllite hóstias, et introíte in átria eius: adoráte Dóminum in aula sancta eius. Prenez des hosties et entrez dans Ses parvis ; adorez le Seigneur dans Son saint temple.
Post communionem Post communion
Mentes nostras et córpora possídeat, quæsumus, Dómine, doni cæléstis operátio, ut non noster sensus in nobis, sed eius prævéniat semper efféctus. Per Christum. Que l’action du don céleste, Seigneur,pénètre nos âmes et nos corps, ensorte que ce ne soit plus notre sens maiscelui [de ce mystère] qui triomphe ennous.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Sir 36, 18
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur; exáudi preces servi tui, et plebis tuæ Israel. Donne la paix, Seigneur, à ceux qui T'attendent afin que Tes prophètes soient trouvés fidèles : exauce les prières de Ton serviteur, et celles d’Israël Ton peuple.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 35, 8
Quam pretiósa est misericórdia tua, Deus! Fílii hóminum sub umbra alárum tuárum confúgient. Comme est précieuse Ta miséricorde, ô Dieu ! Les enfants des hommes réfugieront, à couvert sous Tes ailes.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 16
Calix benedictiónis, cui benedícimus, communicátio Sánguinis Christi est; et panis, quem frángimus, participátio Córporis Dómini est. Ce calice de bénédiction, que nous bénissons, c'est la communion au Sang du Christ et ce pain, que nous rompons, c'est la participation au Corps du Seigneur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word