Vigiles (OSB) du jeudi 25 janvier 2018 - Conversion de Saint Paul, apôtre.

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
In conversione S. Pauli, apostoli Conversion de Saint Paul, apôtre.
Festum Fête
éditer éditer
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Génesis Du livre de la Genèse
Lectio I Lecture I
Erat Abraham senex dierúmque multórum; et Dóminus in cunctis benedíxerat ei. Dixítque Abraham ad servum seniórem domus suæ, qui præerat ómnibus quæ habébat: " Pone manum tuam subter femur meum, ut adiúrem te per Dóminum Deum cæli et Deum terræ, ut non accípias uxórem fílio meo de filiábus Chananæórum inter quos hábito; sed ad terram et cognatiónem meam proficiscáris et inde accípias uxórem fílio meo Isaac. " Respóndit servus: " Si nolúerit múlier veníre mecum in terram hanc, num redúcere débeo fílium tuum ad terram, a quo tu egréssus es? " Abraham était alors un vieillard avancé en âge, et le Seigneur avait béni Abraham en tout. Abraham dit au plus vieux serviteur de sa maison, le régisseur de tous ses biens: " Mets ta main sous ma cuisse. Je te fais jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite. Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté, et tu choisiras une femme pour mon fils Isaac. " Le serviteur lui demanda: " Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci: faudra-t-il que je ramène ton fils dans le pays d'où tu es sorti? "
R/. Deus dómini mei Abraham, dírige viam meam, * Ut cum salúte revértar in domum dómini mei. V/. Obsecro, Dómine, fac misericórdiam cum servo tuo, * Ut. R/. Dieu de mon maître Abraham, guide ma route, * Afin que je revienne sain et sauf à la maison de mon maître. V/. Je t'en supplie, Seigneur, sois bon envers ton serviteur, * Afin que.
Lectio II Lecture II
Dixit Abraham: " Cave, nequándo redúcas illuc fílium meum. Dóminus Deus cæli, qui tulit me de domo patris mei et de terra nativitátis meæ, qui locútus est mihi et iurávit mihi dicens: "Sémini tuo dabo terram hanc", ipse mittet ángelum suum coram te, et accípies inde uxórem fílio meo. Sin autem nolúerit múlier sequi te, non tenéberis iuraménto; fílium tantum meum ne redúcas illuc. " Pósuit ergo servus manum sub fémore Abraham dómini sui et iurávit illi super hac re. Abraham lui répondit: " Garde-toi bien de ramener mon fils là-bas. Le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, qui m'a pris de ma maison paternelle et du pays de ma parenté, qui m'a dit et qui m'a juré qu'il donnerait ce pays-ci à ma descendance, le Seigneur enverra son Ange devant toi, pour que tu prennes une femme de là-bas pour mon fils. Et si la femme ne veut pas te suivre, tu seras quitte du serment que je t'impose. En tout cas, ne ramène pas mon fils là-bas. " Le serviteur mit sa main sous la cuisse de son maître Abraham et il lui prêta serment pour cette affaire.
R/. Veni hódie ad fontem aquæ, et orávi Dóminum, dicens: * Dómine, Deus Abraham, tu prósperum fecísti desidérium meum. V/. Igitur puélla cui díxero: Da mihi aquam de hýdria tua ut bibam; et illa díxerit: Bibe, dómine, et camélis tuis potum tríbuam; ipsa est quam præparávit Dóminus fílio dómini mei. * Dómine. R/. Je suis arrivé aujourd'hui près de la fontaine, et j'ai prié le Seigneur en disant: * Seigneur, Dieu d'Abraham, tu as fait réussir mon projet. V/. Accorde-moi que la jeune fille à qui je dirai: Laisse-moi boire, s'il te plaît, un peu d'eau de ta cruche; et qui me répondra: Bois, mon seigneur, et je vais aussi puiser de l'eau pour tes chameaux; - qu'elle soit la femme que le Seigneur destine au fils de mon maître. * Seigneur.
Lectio III Lecture III
Tulítque servus decem camélos de grege dómini sui et ábiit ex ómnibus bonis eius portans secum; profectúsque perréxit in Aram Naháraim ad urbem Nachor. Cumque camélos fecísset accúmbere extra óppidum iuxta púteum aquæ véspere, témpore quo solent mulíeres égredi ad hauriéndam aquam, dixit: " Dómine Deus dómini mei Abraham, occúrre óbsecro mihi hódie et fac misericórdiam cum dómino meo Abraham. Ecce ego sto prope fontem aquæ, et fíliæ habitatórum huius civitátis egrediéntur ad hauriéndam aquam. Igitur puélla, cui ego díxero: "Inclína hýdriam tuam, ut bibam", et illa respónderit: "Bibe, quin et camélis tuis dabo potum", ipsa est, quam præparásti servo tuo Isaac, et per hoc intéllegam quod féceris misericórdiam cum dómino meo. " Necdum intra se verba compléverat, et ecce Rebécca egrediebátur fília Bathúel fílii Melchæ uxóris Nachor fratris Abraham habens hýdriam in scápula: púella decóra nimis, virgo et incógnita viro. Descéndit ad fontem et implévit hýdriam ac revertebátur. Occurrítque ei servus et ait: " Pauxíllum mihi ad sorbéndum præbe aquæ de hýdria tua. " Quæ respóndit: " Bibe, dómine mi. " Celeritérque depósuit hýdriam super ulnam suam et dedit ei potum. Le serviteur prit dix des chameaux de son maître et, emportant de tout ce que son maître avait de bon, il se mit en route pour l'Aram Naharayim, pour la ville de Nahor. Il fit agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près du puits, à l'heure du soir, à l'heure où les femmes sortent pour puiser. Et il dit: " Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, sois-moi propice aujourd'hui et montre ta bienveillance pour mon maître Abraham! Je me tiens près de la source et les filles des gens de la ville sortent pour puiser de l'eau. La jeune fille à qui je dirai: "Incline donc ta cruche, que je boive" et qui répondra: "Bois et j'abreuverai aussi tes chameaux", ce sera celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac, et je connaîtrai à cela que tu as montré ta bienveillance pour mon maître. " Il n'avait pas fini de parler que sortait Rébecca, qui était fille de Bétuel, fils de Milka, la femme de Nahor, frère d'Abraham, et elle avait sa cruche sur l'épaule. La jeune fille était très belle, elle était vierge, aucun homme ne l'avait approchée. Elle descendit à la source, emplit sa cruche et remonta. Le serviteur courut au-devant d'elle et dit: " S'il te plaît, laisse-moi boire un peu d'eau de ta cruche. " Elle répondit: " Bois, Monseigneur " et vite elle abaissa sa cruche sur son bras et le fit boire.
R/. Tentávit Deus Abraham et dixit ad eum: Tolle fílium tuum quem díligis, Isaac, et ófferes illum ibi in holocáustum * Super unum móntium quem díxero tibi. V/. Immola Deo sacrifícium laudis et redde Altíssimo vota tua; * Super. V/. Glória Patri. * Super. R/. Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il lui dit: Prends ton fils, celui que tu aimes, Isaac; tu l'offriras en sacrifice * Sur la montagne que je t'indiquerai. V/. Offre à Dieu le sacrifice d'action de grâce, accomplis tes vœux envers le Très-Haut; * Sur la montagne. V/. Gloire au Père. * Sur la montagne.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancti Cæsárii Arelaténsis epíscopi (Sermo 85, 3.4: CCL 103, 350.351) Sermon de saint Césaire d'Arles
Lectio I Lecture I
Beátus Abraham, quando púerum dirigébat, ut accíperet uxórem fílio suo, typum habébat Dei Patris. Misit ergo Abraham púerum suum in regiónem longínquam, quia missúrus erat Deus Pater prophéticum verbum per univérsam terram, ut quæreret Ecclésiam cathólicam sponsam Unigénito suo. Et quómodo per púerum Abrahæ beáto Isaac sponsa addúcitur, ita per verbum prophéticum Ecclésia géntium ad verum sponsum Christum de longínquis regiónibus invitátur. En envoyant son serviteur à la recherche d'une épouse pour son fils Isaac, Abraham est une image de Dieu le Père. Abraham envoie son serviteur vers une région reculée, comme Dieu le Père devait envoyer la parole prophétique par toute la terre, afin d'y chercher une épouse pour son Fils unique, l'Église catholique. C'est par le serviteur d'Abraham que la fiancée est conduite à Isaac; c'est par la parole des prophètes que, des régions lointaines, l'Église des nations est invitée à venir au Christ, l'Époux véritable.
R/. Dixit Isaac patri suo: Pater mi! At ille respóndit: Quid vis, fili mi? * Ecce, inquit, ignis et ligna; ubi est víctima holocáusti? V/. Dixit autem Abraham: Deus providébit sibi víctimam holocáusti, fili mi. * Ecce. R/. Isaac interrogea son père Abraham: Mon père! Celui-ci répondit: Eh bien, mon fils? * Isaac reprit: Voici le feu et le bois, mais où est la victime pour l'holocauste? V/. Abraham répondit: Dieu saura bien trouver la victime pour l'holocauste, mon fils! * Isaac.
Lectio II Lecture II
Ubi tamen invenítur sponsa illa quæ Christo sociánda erat? Ubi, nisi ad aquam? Verum est, caríssimi, nisi Ecclésia ad aquam baptísmi venísset, Christo sociáta non esset. Rebécca ergo Abrahæ púerum ínvenit ad púteum; et Ecclésia ínvenit Christum ad baptísmi sacraméntum. Où va-t-on la trouver, cette épouse qui doit être unie au Christ? N'est-ce pas au bord des eaux? Mes bien-aimés, si l'Église n'était pas venue vers l'eau du baptême, elle n'aurait pas été unie au Christ. Ainsi, Rébecca trouva le serviteur d'Abraham près d'un puits, et l'Église trouve le Christ dans le sacrement du baptême.
R/. Angelus Dómini vocávit Abraham, dicens: Ne exténdas manum tuam super púerum, * Eo quod tímeas Dóminum. V/. Et benedicéntur in te omnes tribus terræ. * Eo quod. R/. L'Ange du Seigneur appela Abraham et dit: Ne porte pas la main sur l'enfant, * Puisque tu crains Dieu. V/. Toutes les tribus de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par ton nom, * Puisque.
Lectio III Lecture III
Accépit ergo puer Rebéccam et exhíbuit Isaac. Videámus tamen ubi eum invénerit. Invénit, inquit, eum ad púteum iuraménti. Vidéte, fratres: puer Isaac Rebéccam ad púteum invénit, et íterum ipsum Isaac Rebécca invénit ad púteum. Verum est: nec Christus Ecclésiam, nec Ecclésia Christum ínvenit, nisi ad baptísmi sacraméntum. Le serviteur prit donc Rébecca et la présenta à Isaac. Mais où trouva-t-il le fils de son maître? Près du puits du serment. Remarquez-le, mes frères, c'est près d'un puits que le serviteur a trouvé Rébecca, et c'est encore près d'un puits que Rébecca trouve Isaac. Il en est de même pour la réalité préfigurée ici: le Christ ne peut trouver l'Église, et l'Église ne peut trouver le Christ ailleurs que dans le sacrement du baptême.
R/. Vocávit ángelus Dómini Abraham de cælo, dicens: Benedícam tibi * Et multiplicábo te sicut stellas cæli. V/. Et benedicéntur in te omnes tribus terræ, quia obœdísti voci meæ. * Et multiplicábo. V/. Glória Patri. * Et multiplicábo. R/. L'Ange du Seigneur appela Abraham du haut du ciel et dit: Je te comblerai de bénédictions, * Je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du firmament. V/. Puisque tu m'as obéi, toutes les nations de la terre s'adresseront l'une à l'autre la bénédiction par ton nom. * Je rendrai. V/. Gloire au Père. *Je rendrai.