Vigiles (OSB) du jeudi 12 juillet 2018 -

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Lectio Lecture
De libro Proverbiórum Du livre des Proverbes
Benedictiónes Dómini super caput iusti, os autem impiórum óperit violéntiam. Memória iusti in benedictióne erit, et nomen impiórum putréscet. Sápiens corde præcépta súscipit, stultus lábiis córruet. Qui ámbulat simplíciter, ámbulat confidénter; qui autem deprávat vias suas, maniféstus erit. Bénédictions sur la tête du juste, mais la bouche des impies recouvre la violence. La mémoire du juste est en bénédiction, le nom des méchants tombe en pourriture. L'homme au cœur sage accepte les ordres, l'homme aux lèvres folles court à sa perte. Qui va honnêtement va en sécurité, qui suit une voie tortueuse est démasqué.
Qui ánnuit óculo, dabit dolórem, et stultus lábiis córruet. Vena vitæ os iusti, et os impiórum óperit violéntiam. Odium súscitat rixas, et univérsa delícta óperit cáritas. In lábiis sapiéntis invenítur sapiéntia, et virga in dorso eius qui índiget corde. Sapiéntes recóndunt sciéntiam, os autem stulti ruínæ próximum est. Substántia dívitis urbs fortitúdinis eius, ruína páuperum egéstas eórum. Opus iusti ad vitam, fructus autem ímpii ad peccátum. Gráditur ad vitam, qui custódit disciplínam; qui autem increpatiónes relínquit, errat. Qui cligne de l'œil donne du tourment, qui réprimande en face procure l'apaisement. Source de vie: la bouche du juste, mais la bouche des impies recouvre la violence. La haine allume des querelles, l'amour couvre toutes les offenses. Sur les lèvres de l'homme intelligent se trouve la sagesse, sur le dos de l'insensé, le bâton. Les sages thésaurisent le savoir, mais la bouche du fou est un danger menaçant. La fortune du riche, voilà sa place forte; le mal des faibles, c'est leur indigence. Le salaire du juste procure la vie, le revenu du méchant, le péché. Il marche vers la vie, celui qui garde la discipline; qui délaisse la réprimande se fourvoie.
Abscóndunt ódium lábia mendácia; qui profert contuméliam, insípiens est. In multilóquio non déerit peccátum; qui autem moderátur lábia sua, prudentíssimus est. Argéntum eléctum lingua iusti, cor autem impiórum pro níhilo. Lábia iusti erúdiunt plúrimos; qui autem indócti sunt, in cordis egestáte moriéntur. Benedíctio Dómini dívites facit, nec addet ei labor quidquam. Quasi per risum stultus operátur scelus, sapiéntia autem est viro prudéntiæ. Quod timet ímpius, véniet super eum; desidérium suum iustis dábitur. Quasi tempéstas tránsiens non erit ímpius, iustus autem quasi fundaméntum sempitérnum. Sicut acétum déntibus et fumus óculis, sic piger his qui misérunt eum. Les lèvres du menteur couvrent la haine; qui profère une calomnie est un sot. Abondance de paroles ne va pas sans offense; qui retient ses lèvres est avisé. La langue du juste est pur argent, le cœur des méchants est de peu de prix. Les lèvres du juste repaissent une multitude, mais les fous meurent faute de sens. C'est la bénédiction du Seigneur qui enrichit, sans que l'effort y ajoute rien. C'est un jeu pour le sot de s'adonner au crime, et pour l'homme intelligent de cultiver la sagesse. Ce que redoute le méchant lui échoit, ce que souhaite le juste lui est donné. Quand la tourmente a passé, plus de méchant! mais à jamais, le juste est établi. Vinaigre aux dents, fumée aux yeux, tel est le paresseux pour qui l'envoie.
Timor Dómini appónet dies, et anni impiórum breviabúntur. Exspectátio iustórum lætítia, spes autem impiórum períbit. Fortitúdo símplici via Dómini et ruína his qui operántur malum. Iustus in ætérnum non commovébitur, ímpii autem non habitábunt super terram. Os iusti germinábit sapiéntiam, lingua prava abscindétur. Lábia iusti consíderant plácita, et os impiórum pervérsa. La crainte du Seigneur prolonge les jours, les années du méchant seront abrégées. L'espoir des justes est joie, l'espérance des méchants périra. La voie du Seigneur est un rempart pour l'homme honnête, pour les malfaisants, une ruine. Jamais le juste ne sera ébranlé, mais les méchants n'habiteront pas le pays. La bouche du juste exprime la sagesse, la langue perverse sera coupée. Les lèvres du juste connaissent la bienveillance, la bouche des méchants la perversité.
R/. Fili, noli defícere a disciplína Dómini, et ne fatígeris dum ab eo argúeris: * Quem enim díligit, Dóminus corrípit, et quasi pater in fílio complácet sibi. V/. Audi, fili mi, disciplínam patris tui, et ne dimíttas legem matris tuæ. * Quem enim. V/. Glória Patri. * Quem enim. R/. N'abandonne pas, mon fils, l'éducation du Seigneur, ne te décourage pas lorsqu'il te reprend: * Le Seigneur, en effet, réprimande celui qu'il aime, et trouve en lui sa complaisance comme un père en son fils bien-aimé. V/. Écoute, ô mon fils, l'instruction de ton père, ne néglige pas l'enseignement de ta mère. * Le Seigneur. V/. Gloire au Père. * Le Seigneur.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Lectio Lecture
Ex Expositióne sancti Ambrósii epíscopi in psalmum trigésimum sextum (N. 65.66: CSEL 64, 123-125) Commentaire de saint Ambroise sur le psaume 36
Sit nobis semper in corde et ore meditátio sapiéntiæ et lingua tua loquátur iudícium, lex Dei tui in corde sit tuo. Ideo tibi dicit Scriptúra: Loquéris in illis sedens in domo, ámbulans in via, dormítans, resúrgens. Loquámur ergo Dóminum Iesum, quia ipse est sapiéntia, ipse est verbum et Verbum Dei. Nam et hoc scriptum est: Aperi os tuum verbo Dei. Ipsum spirat, qui sermónes eius résonat et verba meditátur. Ipsum semper loquámur. Cum de sapiéntia lóquimur, ipse est; cum de virtúte lóquimur, ipse est; cum de iustítia lóquimur, ipse est; cum de pace lóquimur, ipse est; cum de veritáte et vita et redemptióne loquimur, ipse est. Que toujours soit dans ton cœur et ta bouche la méditation de la sagesse; que ta langue énonce le jugement; que la loi de ton Dieu soit dans ton cœur. C'est pourquoi l'Écriture te dit: Répète ces enseignements quand tu es assis dans ta maison, ou en marchant sur la route; quand tu t'endors, quand tu t'éveilles. Ainsi, proférons le Seigneur Jésus, puisque c'est lui-même qui est la sagesse, lui-même qui est la parole et le Verbe de Dieu. Car il est encore écrit: Ouvre ta bouche à la parole de Dieu. Il exhale, émet le Seigneur Jésus, celui qui prononce ses discours et médite ses paroles. Exprimons-le toujours: lui-même. Quand nous parlons sagesse, c'est lui; quand nous parlons vertu, c'est lui; quand nous parlons justice, c'est lui; quand nous parlons paix, c'est lui; quand nous parlons vérité, vie rédemption, c'est lui.
Aperi os tuum Dei verbo scriptum est. Tu áperi, ille lóquitur. Ideo meditáre semper, lóquere quæ Dei sunt, sedens in domo. Domum póssumus accípere Ecclésiam, póssumus domum accípere interiórem in nobis, ut intra nos loquámur. Cum consílio lóquere, ut effúgias peccátum, ne íncidas per multilóquium. Sedens lóquere tecum quasi qui iúdices. In via lóquere, ne umquam vaces. In via loquéris, si in Christo loquáris, quia via Christus est. In via lóquere tibi, lóquere Christo. Ouvre ta bouche, à la parole de Dieu, est-il écrit. Toi, ouvre; lui, il parlera. C'est pourquoi, médite sans cesse, et parle des choses de Dieu; quand tu es assis dans ta maison: nous pouvons considérer que l'Église est cette maison, nous pouvons considérer qu'en nous se trouve la maison où nous pouvons parler au-dedans de nous. Parle avec circonspection, pour éviter le péché, pour ne pas tomber par le bavardage. Assis, parle avec toi-même comme chargé de juger ta conduite. En chemin, parle, pour ne jamais rester l'esprit vide. Tu parles en chemin, si tu parles dans le Christ, car le Christ est le chemin. En chemin, parle à toi-même, parle au Christ.
Lóquere, o homo, dormítans, ne tibi somnus mortis óbrepat. Cum surges vel resúrges, ipsum lóquere, ut ímpleas quod iubéris. Audi quómodo te Christus éxcitet. Anima tua dicit: Vox fratris mei pulsat ad iánuam, et Christus ait: Aperi mihi, soror mea sponsa. Audi quómodo tu exsúscites Christum. Anima dicit: Adiurávi vos, fíliæ Ierúsalem, si suscitavéritis et resuscitavéritis caritátem. Cáritas Christus est. Parle, homme, en t'endormant, pour que le sommeil de la mort ne se glisse pas en toi. Quand tu te lèves ou te réveilles, énonce le Christ, afin d'accomplir ce qui t'est commandé. Écoute comment le Christ te réveille: ton âme dit: Une voix! Mon frère a frappé à la porte; et le Christ dit: Ouvre-moi, ma sœur, mon épouse. Écoute comment, toi, tu réveilles le Christ: l'âme dit: Je vous conjure, filles de Jérusalem, réveillez, faites lever l'amour. L'amour, c'est le Christ.
R/. Habe fidúciam in Dómino ex toto corde tuo, et ne innitáris prudéntiæ tuæ. * In ómnibus viis tuis cógita illum, et ipse díriget gressus tuos. V/. Fili mi, ne obliviscáris legem meam, et præcépta mea custódiat cor tuum. * In. V/. Glória Patri. * In. R/. Fie-toi au Seigneur de toute ton âme, ne t'appuie pas sur ton propre discernement. * Dans toutes tes voies garde ton cœur en sa présence, et lui-même guidera tes pas. V/. Mon fils, n'oublie pas mon enseignement, que ton cœur observe mes préceptes. * Dans. V/. Gloire au Père. * Dans.