Vigiles (OSB) du vendredi 13 juillet 2018 - de la férie

Hebdomada XIV per annum XIVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Lectio Lecture
De libro Proverbiórum Du livre des Proverbes
Victimæ impiórum abominábiles Dómino; vota iustórum grata sunt ei. Abominátio est Dómino via ímpii; qui séquitur iustítiam diligétur. Mélius est parum cum timóre Dómini quam thesáuri magni cum sollicitúdine. Mélius est deménsum hólerum cum caritáte quam vítulus saginátus cum ódio. Domum superbórum demoliétur Dóminus et firmos fáciet términos víduæ. Abominátio Dómini cogitatiónes malæ, et purus sermo pulchérrimus. Longe est Dóminus ab ímpiis et oratiónes iustórum exáudiet. Timor Dómini disciplína sapiéntiæ, et glóriam præcédit humílitas. Le sacrifice des méchants est une abomination pour le Seigneur, mais la prière des hommes droits fait ses délices. Abomination pour le Seigneur: la mauvaise conduite; mais il chérit qui poursuit la justice. Mieux vaut peu avec la crainte du Seigneur qu'un riche trésor avec l'inquiétude. Mieux vaut une portion de légumes avec l'affection qu'un bœuf gras avec la haine. Le Seigneur renverse la maison des superbes, mais il relève la borne de la veuve. Abomination pour le Seigneur: les mauvais desseins; mais les paroles bienveillantes sont pures. Le Seigneur s'éloigne des méchants, mais il entend la prière des justes. La crainte du Seigneur est discipline de sagesse, avant la gloire, il y a l'humilité.
Hóminis est ánimum præparáre, et Dómini est respónsio linguæ. Omnes viæ hóminis puræ sunt óculis eius, spirítuum ponderátor est Dóminus. Revéla Dómino ópera tua, et dirigéntur cogitatiónes tuæ. Univérsa secúndum próprium finem operátus est Dóminus; ímpium quoque ad diem malum. À l'homme les projets du cœur, du Seigneur vient la réponse. Toutes les voies de l'homme sont pures à ses yeux, mais le Seigneur pèse les esprits. Recommande au Seigneur tes œuvres, et tes projets se réaliseront. Le Seigneur fit toute chose en vue d'une fin, et même le méchant pour le jour du malheur.
Abominátio Dómini est omnis árrogans; manus in manu, non erit ínnocens. Misericórdia et veritáte redímitur iníquitas, et in timóre Dómini declinátur a malo. Cum placúerint Dómino viæ hóminis, inimícos quoque eius convértet ad pacem. Mélius est parum cum iustítia quam multi fructus sine æquitáte. Cor hóminis dispónit viam suam, sed Dómini est dirígere gressus eius. Qui déspicit páuperem éxprobrat Factóri eius; et qui in ruína lætátur altérius, non erit impunítus. Abomination pour le Seigneur: tout cœur altier; à coup sûr, il ne restera pas impuni. Par la piété et la fidélité on expie la faute, par la crainte du Seigneur on s'écarte du mal. Que le Seigneur se plaise à la conduite d'un homme, il lui réconcilie même ses ennemis. Mieux vaut peu avec la justice que d'abondants revenus sans le bon droit. Le cœur de l'homme délibère sur sa voie, mais c'est le Seigneur qui affermit ses pas. Qui nargue le pauvre outrage son Créateur, qui rit d'un malheureux ne restera pas impuni.
R/. Audi, fili mi, disciplínam patris tui, et ne dimíttas legem matris tuæ, * Ut multiplicéntur tibi anni vitæ tuæ. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus, * Ut multiplicéntur. V/. Glória Patri. * Ut multiplicéntur. R/. Écoute, ô mon fils, l'instruction de ton père, ne néglige pas l'enseignement de ta mère, * Et tes années de vie se multiplieront. V/. De tes biens honore le Seigneur, distribue aux pauvres les prémices de tes récoltes, * Et. V/. Gloire au Père. * Et.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Lectio Lecture
Ex Epístula sancti Cleméntis papæ Primi ad Corínthios (Nn. 51.53: Funk 1, 165-169) Lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens
Quæcúmque delíquimus et fécimus sedúcti a quodam ex adversárii servis, eórum remissiónem implorémus; illi vero qui seditiónis et dissensiónis príncipes exstitérunt, commúnem spem contemplári debent. Qui enim in timóre et caritáte vitam degunt, se ipsos pótius quam próximos in cruciátus incídere volunt, et se ipsos pótius quam pulchre et iuste tráditam nobis consensiónem subíre vituperatiónem volunt. Toutes nos chutes et toutes les fautes que nous avons commises sous l'instigation d'un des suppôts de l'ennemi, implorons-en le pardon. Et ceux qui ont été les instigateurs de la révolte et de la sédition doivent considérer quelle est notre commune espérance. Ceux qui vivent dans la crainte de Dieu et sa charité préfèrent subir eux-mêmes des tourments que de les voir infliger à leur prochain. Ils préfèrent supporter eux-mêmes le blâme, plutôt que de voir blâmer l'harmonie dont la tradition a été si saintement et si bellement conservée jusqu'à nous.
Mélius enim est hómini peccáta sua confitéri, quam induráre cor suum; prout indurátum est eórum cor, qui contra Móysen fámulum Dómini seditiónem concitárunt, quorum condemnátio manifésta fuit. Descendérunt enim in inférnum vivi, et mors eos pascet. Phárao una cum exércitu suo et omnes præfécti Ægýpti, currus étiam et consisténtes in iis non áliam ob causam rubri maris profúndo immérsi sunt et periérunt, quam quod stulta eórum corda post tot signa et mirácula osténsa per fámulum Dei Móysen in terra Ægýpti induráta fúerint. Il vaut mieux confesser publiquement ses fautes que de s'endurcir le cœur, comme il arriva à ceux qui se révoltèrent contre le serviteur de Dieu, Moïse; et leur châtiment fut éclatant. Car ils descendirent vivants au séjour de la mort, et c'est la mort qui les mènera paître. Le pharaon et son armée, tous les chefs d'Égypte avec leurs chars et leurs cavaliers furent engloutis dans la mer Rouge et y périrent pour la seule raison qu'ils avaient endurci leur cœur sans intelligence, après tous les miracles et les prodiges opérés en Égypte par Moïse le serviteur de Dieu.
Quis ígitur inter vos generósus, quis miséricors, quis caritáte plenus? Dicat: "Si propter me sedítio et discórdia et schísmata orta sunt, discédo, ábeo, quocúmque voluéritis, et quæ multitúdo iússerit, fácio; dúmmodo Christi grex in pace degat cum constitútis presbýteris." Qui hoc fécerit, magnam sibi glóriam in Christo conciliábit, et omnis locus eum excípiet. Dómini enim est terra et plenitúdo eius. Hæc fáciunt et fácient, qui divínam, cuius numquam pnitet, vitam vivunt. Qui, parmi nous, se sent une âme généreuse, compatissante, pleine de charité? Qu'il dise: " Si c'est moi qui apporte ici la sédition, la discorde, le schisme, je vais m'en aller où vous voudrez et je ferai ce que décidera l'assemblée; seulement que le troupeau du Christ demeure dans la paix avec ses presbytres constitués. " Celui qui se conduira de la sorte s'acquerra une grande gloire dans le Christ et il sera bien reçu où qu'il aille, car au Seigneur, la terre et sa plénitude! Voici comment agissent et agiront ceux dont la conduite est de Dieu, et ne connaît pas le remords.
R/. In princípio Deus, ántequam terram fáceret, priúsquam abýssos constitúeret, priúsquam prodúceret fontes aquárum, ántequam montes collocaréntur, * Ante omnes colles generávit me Dóminus. V/. Ego in altíssimis hábito, et thronus meus in colúmna nubis. * Ante. V/. Glória Patri. * Ante. R/. Au commencement, Dieu, avant même de créer la terre, avant de fonder les abîmes, de faire jaillir les sources des eaux et d'asseoir les montagnes, * Avant toutes les collines, le Seigneur m'a engendrée. V/. Moi, la Sagesse, j'habite les hauteurs, mon trône est dans la colonne de nuée. * Avant. V/. Gloire au Père. * Avant.