Vigiles (OSB) du vendredi 17 août 2018 -

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
éditer éditer
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Lectio Lecture
De libro Zacharíæ prophétæ Du livre de Zacharie
In die illa erit fons patens dómui David et habitántibus Ierúsalem pro peccátis et immundítia. Et erit in die illa, dicit Dóminus exercítuum, dispérdam nómina idolórum de terra, et non memorabúntur ultra; et pseudoprophétas et spíritum immúndum áuferam de terra. Et erit: cum prophetáverit quíspiam ultra, dicent ei pater eius et mater eius, qui genuérunt eum: "Non vives, quia mendácium locútus es in nómine Dómini"; et confígent eum pater eius et mater eius, qui genuérunt eum, cum prophetáverit. En ce jour-là, il y aura une fontaine ouverte pour David et pour les habitants de Jérusalem, pour laver péché et souillure. Il arrivera en ce jour-là - oracle du Seigneur - que je retrancherai du pays les noms des idoles: on n'en fera plus mémoire. De même les prophètes et l'esprit d'impureté, je les chasserai du pays. Si quelqu'un veut encore prophétiser, son père et sa mère qui l'ont engendré lui diront: " Tu ne vivras pas, car ce sont des mensonges que tu prononces au nom du Seigneur ", et pendant qu'il prophétisera, son père et sa mère qui l'ont engendré le transperceront.
Et erit: in die illa confundéntur prophétæ, unusquísque ex visióne sua, cum prophetáverit; nec operiéntur pállio sáccino, ut mentiántur, sed dicet: "Non sum prophéta; homo óperans terram ego sum, quóniam terra est posséssio mea ab adulescéntia mea." Et dicétur ei: "Quid sunt plagæ istæ in médio mánuum tuárum?" Et dicet: "His plagátus sum in domo eórum, qui diligébant me." Il arrivera, en ce jour-là, que les prophètes rougiront de leur vision quand ils prophétiseront. Ils ne revêtiront plus le manteau de poil avec le dessein de mentir. Mais ils diront: " Je ne suis pas prophète, moi, je suis un homme qui travaille la terre, car la terre est mon bien depuis ma jeunesse. " Et si on lui dit: " Que sont ces blessures sur ta poitrine? " Il dira: " Celles que j'ai reçues chez mes amis. "
Frámea suscitáre super pastórem meum et super virum cohæréntem mihi, dicit Dóminus exercítuum. Pércute pastórem, et dispergéntur oves, et convértam manum meam contra párvulos. Et erit in omni terra, dicit Dóminus: partes duæ in ea dispergéntur et defícient, et tértia pars relinquétur in ea; et ducam tértiam partem per ignem et purgábo eos, sicut purgátur argéntum, et probábo eos, sicut probátur aurum: ipse vocábit nomen meum et ego exáudiam eum. Dicam: "Pópulus meus est ille"; et ipse dicet: "Dóminus est Deus meus." Épée, éveille-toi contre mon pasteur et contre l'homme qui m'est proche, oracle du Seigneur des armées. Frappe le pasteur, que soient dispersées les brebis, et je tournerai la main contre les petits. Alors il arrivera, dans tout le pays, - oracle du Seigneur - que deux tiers en seront retranchés (périront) et que l'autre tiers y sera laissé. Je ferai entrer ce tiers dans le feu; je les épurerai comme on épure l'argent, je les éprouverai comme on éprouve l'or. Lui, il invoquera mon nom, et moi je lui répondrai; je dirai: " Il est mon peuple " et lui dira " Le Seigneur est mon Dieu! "
R/. Civitátem istam tu circúmda, Dómine, et ángeli tui custódiant muros eius; * Exáudi, Dómine, pópulum tuum cum misericórdia. V/. Avertátur furor tuus, Dómine, a pópulo tuo et a civitáte sancta tua. * Exáudi. V/. Glória Patri. * Exáudi. R/. Seigneur, entoure toi-même cette cité! Que tes anges gardent ses murailles! * Exauce dans ta bonté, Seigneur, la prière de ton peuple. V/. Détourne ta colère, Seigneur, de ton peuple et de ta ville sainte! * Exauce. V/. Gloire au Père. * Exauce.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Lectio Lecture
Ex sermónibus Haymónis epíscopi (Hom. 68 De tempore: PL 118, 442-443) Sermon de Haymon, évêque d'Halbertstat
Ad Iesum autem cum mílites veníssent, et vidérunt eum iam mórtuum, non fregérunt eius crura. Sed unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. Vigilánter verbis evangelísta usus est, non ut díceret, "latus eius percússit", aut "vulnerávit", aut quid áliud, sed apéruit, ut illic quodámmodo vitæ óstium panderétur, unde sacraménta Ecclésiæ manavérunt, sine quibus ad vitam, quæ vera vita est, non intrátur. Ille sanguis in remissiónem fusus est peccatórum, aqua illa salutáre témperat póculum, hoc lavácrum præstat et potum. Quand les soldats arrivèrent à Jésus, voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui ouvrit le côté; et aussitôt, il en sortit du sang et de l'eau. L'évangéliste a veillé au choix de ses mots: en sorte qu'il n'a pas dit du soldat qu'il frappa le côté du Christ ou le blessa, ou autre chose, mais qu'il l'ouvrit, afin que là, en quelque manière, soit percée comme une entrée sur la vie, d'où se sont répandus les sacrements de l'Église, sans lesquels on ne peut accéder à cette vie qui est la véritable vie. Ce sang a été répandu pour la rémission des péchés, cette eau se mêle à la coupe du salut, procure le bain et le breuvage.
Hoc prænuntiábat, quod Noe in látere arcæ óstium fácere iussus est, quo intrárent animália, quæ non erant dilúvio peritúra, quibus præfigurabátur Ecclésia. Propter hoc prima múlier facta est de viri látere dormiéntis, et appelláta virágo, mater quoque virórum. Magnum quippe significántur bonum, ántea et magnum prævaricatiónis malum, in hábitu iacéntis atque dormiéntis. Et hic secúndus Adam inclináto cápite in cruce dormívit, ut inde formarétur ei coniux, quæ de látere dormiéntis deflúxit. O mors, unde mórtui revivíscunt! Ceci était préfiguré dans le fait que Noé reçut l'ordre de percer, dans le côté de l'arche, une entrée pour l'accès des animaux, qui ne devaient pas périr dans le déluge; et qui étaient figure de l'Église. La première femme, elle aussi, eu égard au côté du Christ, fut tirée du côté de l'homme endormi, et fut appelée femme (qui se dit 'virago' parce que tirée de l'homme, - qui se dit 'vir' - , et) parce qu'elle serait aussi la mère des hommes. Un grand bien certes, précédant un grand mal, - celui de la prévarication originelle - sont l'un et l'autre signifiés dans ce corps d'Adam couché, endormi. Ici de même, le second Adam, ayant incliné la tête, s'endormit sur la croix, pour que de son côté soit formée pour lui une épouse, tirée du côté de l'époux endormi. Ô mort, qui fais revivre les morts!
Facta sunt enim hæc, ut Scriptúra impleréntur: Os non comminuétis ex eo. Et íterum ália Scriptúra dicit: Vidébunt in quem pupugérunt. Duo testimónia de Scriptúris réddidit síngulis rebus quas factas fuísse narrávit. Nam quia díxerat: Ad Iesum autem cum veníssent, non fregérunt eius crura, ad hoc pértinet testimónium: Os non comminuétis ex eo. Quod præcéptum est iis qui celebráre Pascha iussi sunt ovis immolatióne in véteri lege quæ Domínicæ passiónis umbra præcésserat. Unde Pascha nostrum immolátus est, de quo et Isaías prophéta prædíxit: Sicut ovis ad immolándum ductus est. Item subiúnxerat, dicens: Sed unus mílitum láncea latus eius apéruit, ad hoc pértinet álterum testimónium, hoc est: Vidébunt in quem compunxérunt. Ubi promísssus est Christus in ea, qua crucifíxus est, carne ventúrus. Or tout cela est arrivé, afin que cette parole de l'Écriture s'accomplisse: " Vous ne briserez aucun de ses os. " Et un autre passage dit encore: " Ils lèveront les yeux vers celui qu'ils ont transpercé. " L'Évangéliste présente ici deux témoignages de l'Écriture pour appuyer chacun des faits que son récit rapporte comme s'étant passés. Puisqu'en effet il avait dit: Quand ils arrivèrent à Jésus, ils ne lui brisèrent pas les jambes, à cela se réfère ce témoignage scripturaire: Aucun de ses os ne sera brisé. Précepte pour ceux qui, dans l'ancienne Loi, avaient reçu l'ordre de célébrer la Pâque en immolant un agneau, préfiguration de la Passion du Seigneur. C'est ainsi que le Christ, notre Pâque, a été immolé, lui dont Isaïe a prophétisé qu'il serait: Comme un agneau conduit à l'abattoir. Pareillement, l'Évangéliste avait ajouté: Mais un des soldats avec sa lance lui ouvrit le côté, à cela se réfère le second témoignage scripturaire: Ils regarderont vers celui qu'ils ont transpercé. Témoignage qui contient la promesse de la future venue du Christ dans la chair, cette chair dans laquelle il fut crucifié.
R/. Ecce dies véniunt, dicit Dóminus, et suscitábo David germen iustum; et regnábit rex et sápiens erit et fáciet iudícium et iustítiam in terra. * Et hoc est nomen quod vocábunt eum: Dóminus iustus noster. V/. In diébus illis salvábitur Iuda, et Israel habitábit confidénter. * Et hoc. V/. Glória Patri. * Et hoc. R/. Voici venir des jours, oracle du Seigneur, où je ferai lever pour David un Germe juste: il régnera en vrai roi, il agira avec sagesse, il exercera le droit et l'équité dans le pays. * Voici le nom qu'on lui donnera: Le-Seigneur-est-notre-justice. V/. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Israël habitera en sécurité. * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.