Vigiles (OSB) du mercredi 12 juin 2019 -

Hebdomada X per annum Xème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro Iósue Du livre de Josué
In diébus illis: Iósue de nocte consúrgens movit castra. Egredientésque de Settim venérunt ad Iordánem, ipse et omnes fílii Israel; et moráti sunt ibi, ántequam transírent. Tribus diébus evolútis, transiérunt præfécti per castrórum médium et præcepérunt pópulo: " Quando vidéritis arcam fœderis Dómini Dei vestri et sacerdótes stirpis levíticæ portántes eam, vos quoque consúrgite et sequímini eam - sitque inter vos et arcam spátium cubitórum duum fere mílium, et cavéte ne appropinquétis ad eam - ut sciátis per quam viam ingrediámini, quia prius non ambulástis per eam. " Josué se leva de bon matin et partit de Shittim avec tous les Israélites. Ils allèrent jusqu'au Jourdain et là, ils passèrent la nuit, avant de traverser. Au bout de trois jours, les scribes parcoururent le camp et donnèrent au peuple cet ordre: " Quand vous verrez l'arche de l'alliance du Seigneur votre Dieu et les prêtres lévites qui la portent, vous quitterez le lieu où vous vous trouvez et vous la suivrez, afin de savoir quel chemin prendre, car vous n'êtes jamais passés par ce chemin. Toutefois, qu'il y ait entre vous et l'arche un espace d'environ deux mille coudées: n'en approchez pas. "
Dixit Iósue ad pópulum: " Sanctificámini; cras enim fáciet Dóminus inter vos mirabília. " Et ait ad sacerdótes: " Tóllite arcam fœderis et præcédite pópulum. " Qui tulérunt et ambulavérunt ante eos. Dixítque Dóminus ad Iósue: " Hódie incípiam exaltáre te coram omni Israel, ut sciant quod, sicut cum Móyse fui, ita et tecum sim. " Josué dit au peuple: " Sanctifiez-vous, car demain le Seigneur accomplira des merveilles au milieu de vous "; puis Josué dit aux prêtres: " Prenez l'arche d'alliance et passez en tête du peuple. " Ceux-ci prirent l'arche d'alliance et s'avancèrent à la tête du peuple. Le Seigneur dit à Josué: " Aujourd'hui même, je vais commencer à te grandir aux yeux de tout Israël, afin qu'il sache que, comme j'ai été avec Moïse, je serai avec toi. "
" Tu autem præcipe sacerdótibus qui portant arcam fœderis et dic eis: "Cum venéritis ad oram aquæ Iordánis, state in Iordán". " Dixítque Iósue ad fílios Israel: " Accédite huc et audíte verba Dómini Dei vestri. " Et rursum: " In hoc, inquit, sciétis quod Deus vivens in médio vestri est et dispérdet in conspéctu vestro Chananum et Hetthæum, Hevæum et Pherezæum, Gergesæum quoque et Amorræum et Iebusæum. Ecce arca fœderis Dómini omnis terræ antecédet vos per Iordánem. Paráte duódecim viros de tríbubus Israel, síngulos per síngulas tribus; et cum posúerint vestígia pedum suórum sacerdótes qui portant arcam Dómini Dei univérsæ terræ, in aquis Iordánis, aquæ quæ inferióres sunt decúrrent, quæ autem désuper véniunt, in una mole consístent. " " Pour toi, tu donneras cet ordre aux prêtres portant l'arche d'alliance: Lorsque vous aurez atteint le bord des eaux du Jourdain, c'est dans le Jourdain que vous vous tiendrez. " Josué dit ensuite aux Israélites: " Approchez et écoutez les paroles du Seigneur votre Dieu. " Et Josué dit: " À ceci vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous et qu'il chassera certainement de votre présence les Cananéens, les Hittites, les Hivvites, les Perizzites, les Girgashites, les Amorites et les Jébuséens. Voici: l'arche de l'alliance du Seigneur de toute la terre va passer devant vous dans le Jourdain. Dès maintenant, choisissez douze hommes parmi les tribus d'Israël, un homme par tribu. Aussitôt que les prêtres portant l'arche de Dieu, Seigneur de toute la terre, auront posé la plante de leurs pieds dans les eaux du Jourdain, les eaux du Jourdain seront coupées, celles qui descendent d'amont, et elles s'arrêteront comme en une seule masse. "
R/. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; vidit et commóta est terra. * Deduxísti. V/. Glória Patri. * Deduxísti. R/. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau de brebis ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre le vit et s'affola. * Tu as conduit. V/. Gloire au Père. * Tu as conduit.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Homilíis Orígenis presbýteri in Iesu Nave (Hom. 3, 5: SC 71, 140-144) Homélie d'Origène sur Josué
Videámus quid egit cum exploratóribus, Rahab, ista sápiens méretrix. Consílium eis dat mýsticum et cæléste, nihil habens terrénum. Per montána, inquit, abíte, nolíte per valles incédere, humília et deiécta refúgite, quæ excélsa sunt et sublímia prædicáte. Ipsa autem signum coccíneum ponit in domo sua, per quod salvári de excídio débeat civitátis. Aliud nullum fuit signum, quod accíperet, nisi coccíneum, quod sánguinis formam gerébat. Sciébat étenim quia nulli esset salus, nisi in sánguine Christi. Datur étiam hoc mandátum huic quæ quondam méretrix fuit: Omnes, inquit, qui invénti fúerint in domo tua, salvabúntur. Qui autem exíerint de domo, immúnes sumus nos ab hoc iuraménto tuo. Si qui ergo salvári vult, véniat in hanc domum huius quæ quondam méretrix fuit. Etiámsi de illo pópulo vult áliquis salvári, ad hanc domum véniat ut salútem cónsequi possit. Voyons comment agit avec les éclaireurs Rahab, la sage courtisane. Elle leur donne un conseil spirituel et céleste qui n'a rien de terrestre: Partez par les montagnes, dit-elle, ne descendez pas par les vallées; fuyez ce qui est vil et bas; prêchez ce qui est élevé et sublime. Quant à elle, elle place sur sa maison un signe d'écarlate qui devait la sauver dans la ruine de sa cité. Oui, le seul signe qu'elle reçoit, c'est l'écarlate, l'écarlate, figure du sang. Car elle savait qu'il n'y a de salut pour personne ailleurs que dans le sang du Christ. Et quelles instructions donne-t-on à la courtisane d'autrefois? Tous ceux qu'on trouvera dans ta maison seront sauvés; mais s'il en est qui sortent de ta maison, nous sommes quittes du serment que tu nous as fait prêter. Si donc quelqu'un veut être sauvé, qu'il vienne dans cette maison de la courtisane d'autrefois. Et si même, du milieu de ce peuple ancien, quelqu'un veut être sauvé, qu'il vienne à cette maison afin d'obtenir le salut.
Ad hanc domum véniat in qua Christi sanguis in signo redemptiónis est. Pósitus fúerat Iesus in ruínam et resurrectiónem multórum, et ídeo contradicéntibus signo eius effícitur sanguis eius ad pœnam, credéntibus ad salútem. Nemo ergo sibi persuádeat, nemo semetípsum decípiat: extra hanc domum, id est extra Ecclésiam nemo salvátur; si quis foras exíerit, mortis suæ ipse fit reus. Hic est sánguinis signum, quia hic est et purificátio, quæ per sánguinem constat. Quod autem in fenéstra depéndet hoc signum, illud árbitror indicári, quia fenéstra est quæ illúminat domum, et per quam non íntegrum, sed tantum, quantum óculis et vísui nostro suffíciat, lúminis cápimus. Qu'il vienne à cette maison où se trouve le sang du Christ en signe de rédemption. Jésus avait été établi pour la ruine et pour la résurrection d'un grand nombre, et c'est pourquoi, pour ceux qui contredisent à son signe, son sang devient châtiment, mais pour ceux qui croient en lui, il devient porteur de salut. Que personne donc ne se fasse illusion, que personne ne se méprenne; hors de cette maison, c'est-à-dire hors de l'Église, personne n'est sauvé. Si quelqu'un en sort, il se rend responsable de sa propre mort. C'est là qu'est le signe du sang, car c'est là qu'est la purification qui se fait par le sang. Pourquoi maintenant ce signe est-il pendu à une fenêtre? C'est, je pense, parce que la fenêtre éclaire la maison et nous permet de recevoir, non pas la lumière totale, mais ce que peuvent en contenir nos yeux et notre regard.
Quia ergo et incarnátio Salvatóris non nobis merum ingéssit et íntegrum deitátis aspéctum, sed tamquam per fenéstram fecit nos per incarnatiónem suam lumen deitátis aspícere, idcírco mihi vidétur signum salútis per fenéstram datum. Quo signo salútem consequántur omnes, qui in domo eius quæ aliquándo erat méretrix, fúerint invénti, mundáti in aqua et Spíritu Sancto et in sánguine Dómini et Salvatóris nostri Iesu Christi, cui est glória et impérium in sæcula sæculórum. Amen. Puisque même l'incarnation du Sauveur ne nous a pas apporté la vision pure et complète de la divinité, mais nous en a fait seulement apercevoir la lumière par son incarnation comme par une fenêtre, voilà la raison, me semble-t-il, pour laquelle le signe du salut a été donné à travers une fenêtre. Que par ce signe obtiennent le salut tous ceux qui seront trouvés dans la maison de la courtisane d'autrefois; tous ceux qui auront été purifiés dans l'eau et dans l'Esprit Saint et dans le sang de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, à qui est gloire et puissance dans les siècles des siècles. Amen.
R/. Vidérunt te aquæ, Deus, vidérunt te aquæ, et timuérunt; * Multitúdo sónitus aquárum vocem dedérunt nubes. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ, commóta est et contrémuit terra. * Multitúdo. V/. Glória Patri. * Multitúdo. R/. Les eaux, en te voyant, Seigneur, les eaux, en te voyant, tremblèrent; * Il y eut un fracas de trombes d'eau, les nuées donnèrent de la voix. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde, la terre s'agita et frémit. * Il y eut. V/. Gloire au Père. * Il y eut.