Vigiles (OSB) du vendredi 26 juillet 2019 - Sts Joachim et Anne, parents de la Bienheureuse Vierge Marie

Hebdomada XVI per annum XVIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ss. Ioachim et Annae, parentum B. Mariae Virginis Sts Joachim et Anne, parents de la Bienheureuse Vierge Marie
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De primo libro Regum Du premier livre des Rois
In Gábaon appáruit Dóminus Salomóni per sómnium nocte dicens: "Póstula quod vis, ut dem tibi." Ait Sálomon: "Tu fecísti cum servo tuo David patre meo misericórdiam magnam, sicut ambulávit in conspéctu tuo in veritáte et iustítia et recto corde tecum; custodísti ei misericórdiam tuam grandem et dedísti ei fílium sedéntem super thronum eius, sicut est hódie. Et nunc, Dómine Deus meus, tu regnáre fecísti servum tuum pro David patre meo." À Gabaôn, le Seigneur apparut la nuit en songe à Salomon. Dieu dit: " Demande ce que je dois te donner. "
"Ego [, Salomon,] autem sum puer parvus et ignórans egréssum et intróitum meum; et servus tuus in médio est pópuli quem elegísti, pópuli infiníti, qui numerári et supputári non potest præ multitúdine. Da ergo servo tuo cor dócile, ut iudicáre possit pópulum et discérnere inter bonum et malum. Quis enim potest iudicáre pópulum tuum hunc multum?" Salomon dit: " Tu as témoigné une grande bienveillance à ton serviteur David, mon père, et celui-ci a marché devant toi dans la fidélité, la justice et la droiture du cœur; tu lui as gardé cette grande bienveillance et tu as permis qu'un de ses fils soit aujourd'hui assis sur son trône. Maintenant, Seigneur mon Dieu, tu as établi roi ton serviteur à la place de mon père David. "
Plácuit ergo sermo coram Dómino quod Sálomon rem huiuscémodi postulásset, et dixit Deus Salomóni: "Quia postulásti verbum hoc et non petísti tibi dies multos, nec divítias aut ánimam inimicórum tuórum, sed postulásti tibi sapiéntiam ad discernéndum iudícium, ecce feci tibi secúndum sermónes tuos et dedi tibi cor sápiens et intéllegens, in tantum ut nullus ante te símilis tui fúerit, nec post te surrectúrus sit; sed et hæc, quæ non postulásti, dedi tibi, divítias scílicet et glóriam, ut nemo fúerit símilis tui in régibus cunctis diébus tuis. Si autem ambuláveris in viis meis et custodíeris præcépta mea et mandáta mea, sicut ambulávit David pater tuus, longos fáciam dies tuos." Igitur evigilávit Sálomon et intelléxit quod esset sómnium. Cumque venísset Ierúsalem, stetit coram arca fderis Dómini et óbtulit holocáusta et fecit víctimas pacíficas et convívium univérsis fámulis suis. " Moi[, Salomon,] je suis un tout jeune homme, je ne sais pas agir en chef. Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as élu, un peuple nombreux, si nombreux qu'on ne peut le compter ni le recenser. Donne à ton serviteur un cœur plein de jugement pour gouverner ton peuple, pour discerner entre le bien et le mal, car qui pourrait gouverner ton peuple, qui est si grand? " Il plut au regard du Seigneur que Salomon ait fait cette demande; et Dieu lui dit: " Parce que tu as demandé cela, que tu n'as pas demandé pour toi de longs jours, ni la richesse, ni la vie de tes ennemis, mais que tu as demandé pour toi le discernement du jugement, voici que je fais ce que tu as dit: je te donne un cœur sage et intelligent comme personne ne l'a eu avant toi et comme personne ne l'aura après toi. Et même ce que tu n'as pas demandé, je te le donne aussi: une richesse et une gloire comme à personne parmi les rois. Et si tu suis mes voies, gardant mes lois et mes commandements comme a fait ton père David, je t'accorderai une longue vie. " Salomon s'éveilla et voilà que c'était un songe. Il rentra à Jérusalem et se tint devant l'arche de l'alliance du Seigneur; il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion et donna un banquet à tous ses serviteurs.
R/. Doctrínam sapiéntiæ dedi in corde tuo, dicit Dóminus, * Et exaudívi te ut prótegam civitátem istam et sit pax in diébus tuis. V/. Elegísti, Dómine, príncipem et iúdicem pópulo tuo in civitáte tua. * Et exaudívi. V/. Glória Patri. * Et exaudívi. R/. J'ai mis dans ton cœur la connaissance de la sagesse, dit le Seigneur, * Je t'ai exaucé en protégeant cette ville, en maintenant la paix durant ta vie. V/. Tu as choisi, Seigneur, un prince et un juge pour ton peuple, dans la ville qui t'appartient. * Je t'ai exaucé. V/. Gloire au Père. * Je t'ai exaucé.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Oratiónibus sancti Andréæ Creténsis epíscopi (Or. in nativitate B. Mariæ: PG 97, 815) Homélie de saint André de Crète
María est universórum gloriátio, Davídis quidem fília, Ióachim autem semen; et Evæ quidem gentílis, Annæ vero proles. Ióachim enim vir mitis, modéstus, ac divínis innutrítus légibus, cum sóbrie vixísset Deóque constans adhæréret, ac sic perseveráret, consenúerat orbus fíliis, natúra quidem végeta, cuius tamen vigóri non respondéret donum géneris. Marie est la gloire du genre humain, assurément la fille de David, mais aussi la descendance de Joachim, et certes de la race d'Ève, mais en vérité la progéniture d'Anne. Joachim, quant à lui, était un homme doux, modeste, nourri de la Loi de Dieu, menant une vie sobre; il adhérait à Dieu constamment et sans relâche, mais avait vieilli sans enfant; doué toutefois d'une nature vigoureuse, il n'avait pas été pour autant gratifié d'une descendance.
Sed et Anna Dei amans, sóbria quidem et cóntinens, sed stérilis: viri amans, sed carens líberis; nec áliud quam ut legi Dómini honórem habéret, ánimo cógitans; stimulántibus per dies sterilitátis acúleis, et, ut par est áffici quibus non sunt proles, moléste ferébat, tristabátur, dolébat, non ferens filiórum orbitátem. Anne, pour sa part, aimait, elle aussi, le Seigneur; elle était certes modeste et réservée, mais elle était stérile; elle aimait son mari, mais elle était privée d'enfant; elle n'avait d'autre intention, d'autre pensée, que celle d'honorer la Loi du Seigneur; mais chaque jour elle était blessée de toutes parts des aiguillons de la stérilité et, comme il est naturel chez celles qui n'ont pas de descendance, elle endurait cela avec peine, s'affligeait, se lamentait, ne supportant pas d'être privée d'enfant.
Cum sic autem Ióachim uxórque tristaréntur quod fílius deésset, qui famíliæ adésset, nondum tamen scintíllam spei exstínxerant: utrínque vero, ut ad suscitándum semen fílius præberétur, orábant. Ambo ítaque Annam illam imitáti, factam voti cómpotem et exaudítam, assídui in templo erant, Deúmque votis supplícibus, ut orbitátem sólveret, fructúmque sterilitáti concéderet, provocábant. Et iam ex infecúndis arentibúsque, ceu irríguis arbóribus, generósus nobis fructus Virgo hæc immaculatíssima germinávit. Sunt solúta sterilitátis víncula, ac præter spem orátio genitális appáruit: infecundáque, prolis parens, ac fíliis orba, prolem habens. Joachim et son épouse se désolaient donc de ne pas avoir d'enfant pour subvenir aux nécessités familiales. Cependant la petite flamme de l'espérance n'était pas complètement éteinte en eux: chacun de son côté, pour obtenir de Dieu une descendance capable de relever leur lignage, priait avec ferveur. Et tous deux rivalisant de zèle avec Anne, la mère de Samuel, dont la prière fut exaucée, fréquentaient assidûment le temple, et faisaient monter vers Dieu d'ardentes supplications pour obtenir un terme à cette privation d'enfant, un fruit à leur stérilité. Et de ces souches infécondes et desséchées, devenues comparables à des arbres verdoyants et irrigués, a germé pour nous, tel un fruit glorieux, cette Vierge toute immaculée. Alors furent dénoués les liens de la stérilité, alors la prière se révéla féconde au-delà de toute espérance: la femme stérile devenant mère, la femme privée de descendance mettant au monde un bel enfant.
R/. Ecce radix Iesse ascéndet in salútem populórum, ipsum gentes deprecabúntur; * Et erit nomen eius gloriósum. V/. Dabit ei Dóminus Deus sedem David patris eius, et regnábit in domo Iacob in ætérnum. * Et erit. V/. Glória Patri. * Et erit. R/. En ces jours-là, le rejeton de la racine de Jessé se dressera pour le salut de tous les peuples, les nations le chercheront; * Son nom se couvrira de gloire. V/. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob. * Son nom. V/. Gloire au Père. * Son nom.