affiche_liturgia("journee")office = vigiles

Vigiles (OSB) du jeudi 5 septembre 2019 -

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
éditer éditer
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro Amos Prophétæ Du livre d'Amos
Audíte verbum hoc, vaccæ Basan, quæ estis in monte Samaríæ, quæ opprímitis egénos et vexátis páuperes, quæ dícitis dóminis vestris: "Affer, ut bibámus." Iurávit Dóminus Deus in sanctitáte sua: "Ecce dies vénient super vos, et levábunt vos in contis et pósteros vestros in hamis piscatóriis; et per apertúras exíbitis áltera contra álteram, et proiciémini in Armon", dicit Dóminus. "Veníte in Bethel et ímpie ágite, ad Gálgalam et multiplicáte prævaricatiónem; et offérte mane victimas vestras, tribus diébus décimas vestras, et sacrificáte de fermentáto laudem et vocáte voluntárias oblatiónes et annuntiáte; sic enim dilígitis, fílii Israel", dicit Dóminus Deus. Écoutez cette parole, vaches du Bashân qui êtes sur la montagne de Samarie, qui exploitez les faibles, qui maltraitez les pauvres, qui dites à vos maris: " Apporte et buvons! " Le Seigneur l'a juré par sa sainteté: Voici que des jours viennent sur vous où l'on vous enlèvera avec des crocs, et jusqu'aux dernières, avec des harpons de pêche; vous sortirez par des brèches, chacune droit devant soi, et vous serez repoussées vers l'Hermon, oracle du Seigneur. Allez à Béthel et péchez! À Gilgal, péchez de plus belle! Apportez le matin vos sacrifices, tous les trois jours vos dîmes; faites brûler du levain en sacrifice de louange, criez vos offrandes volontaires, annoncez-les, puisque c'est cela que vous aimez, enfants d'Israël! Oracle du Seigneur Dieu.
"Unde et ego dedi vobis vacuitátem déntium in cunctis úrbibus vestris et indigéntiam panis in ómnibus locis vestris; et non estis revérsi ad me", dicit Dóminus. "Ego quoque prohíbui a vobis imbrem, cum adhuc tres menses superéssent usque ad messem; et plui super unam civitátem et super álteram civitátem non plui; pars una complúta est, et pars super quam non plui áruit. Tunc fugiébant duæ, tres civitátes ad unam civitátem, ut bíberent aquam, et non satiabántur; sed non redístis ad me", dicit Dóminus. "Percússi vos in vento urénte et in aurúgine; multitúdinem hortórum vestrórum et vineárum vestrárum, ficéta vestra et olivéta vestra comédit erúca; sed non redístis ad me", dicit Dóminus. "Misi in vos pestem sicut pestem Ægýpti, percússi in gládio iúvenes vestros, captis equis vestris; et ascéndere feci putrédinem castrórum vestrórum in nares vestras; sed non redístis ad me", dicit Dóminus. Aussi, moi je vous ai fait les dents nettes en toutes vos villes, je vous ai privés de pain dans tous vos villages; et vous n'êtes pas revenus à moi! Oracle du Seigneur. Aussi, moi je vous ai refusé la pluie, juste trois mois avant la moisson; j'ai fait pleuvoir sur une ville et, sur une autre ville, je ne faisais pas pleuvoir; un champ recevait de la pluie, et un champ, faute de pluie, se desséchait; deux, trois villes allaient en titubant vers une autre pour boire de l'eau sans pouvoir se désaltérer; et vous n'êtes pas revenus à moi! Oracle du Seigneur. Je vous ai frappés par la rouille et la nielle, j'ai desséché vos jardins et vos vignes; vos figuiers et vos oliviers, la sauterelle les a dévorés; et vous n'êtes par revenus à moi! Oracle du Seigneur. J'ai envoyé parmi vous une peste, comme la peste d'Égypte; j'ai tué vos jeunes gens par l'épée, tandis que vos chevaux étaient capturés; j'ai fait monter à vos narines la puanteur de vos camps; et vous n'êtes pas revenus à moi! Oracle du Seigneur.
"Subvérti vos, sicut subvértit Deus Sódomam et Gomórram, et facti estis quasi torris raptus ab incéndio; sed non redístis ad me", dicit Dóminus. Je vous ai bouleversés comme Dieu bouleversa Sodome et Gomorrhe, et vous avez été comme un tison sauvé de l'incendie; et vous n'êtes pas revenus à moi! Oracle du Seigneur.
Quaprópter hæc fáciam tibi, Israel, et quia hæc fáciam tibi, præparáre in occúrsum Dei tui, Israel; quia ecce formans montes et creans ventum et annúntians hómini cogitatiónem eius, fáciens auróram et ténebras et grádiens super excélsa terræ; Dóminus, Deus exercítuum, nomen eius. C'est pourquoi, voici comment je vais te traiter, Israël! Parce que je vais te traiter ainsi, prépare-toi à rencontrer ton Dieu, Israël! Car c'est lui qui forme les montagnes et qui crée le vent, qui révèle à l'homme ses pensées, qui change l'aurore en ténèbres, et qui marche sur les hauteurs de la terre: Le Seigneur, Dieu de l'univers, est son nom.
R/. Auribus pércipe, Dómine, lácrimas meas; ne síleas a me, remítte mihi, * Quóniam íncola ego sum apud te et peregrínus. V/. Dixi: Custódiam vias meas, ut non delínquam in lingua mea. * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Seigneur, ne reste pas sourd à mes pleurs; ne garde pas le silence à mon égard, laisse-moi un peu de répit, * Car je ne suis qu'un hôte chez toi, un simple pèlerin. V/. J'ai dit: Je garderai mon chemin sans laisser ma langue s'égarer. * Car. V/. Gloire au Père. * Car.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Libro De imitatióne Christi (Lib. 3, 14: ed. Vaticana 1982, 170-172) Imitation de Jésus-Christ
Intonas super me iudícia tua, Dómine, et timóre ac tremóre cóncutis ómnia ossa mea, et expavéscit ánima mea valde. Sto attónitus et consídero quia cæli non sunt mundi in conspéctu tuo. Si in ángelis repperísti pravitátem nec tamen pepercísti, quid fiet de me? Cecidérunt stellæ de cælo, et ego pulvis quid præsúmo? Quorum ópera videbántur laudabília cecidérunt ad ínfima, et qui comedébant panem angelórum, vidi síliquis delectári porcórum. Tu fais tonner sur moi tes jugements, Seigneur; tu secoues tous mes os de crainte et de frayeur, et mon âme est saisie d'une grande épouvante. Je reste frappé de stupeur et je me dis que les cieux ne sont pas purs à tes yeux. Si tu as découvert des fautes dans tes anges et ne les as pas épargnés, qu'adviendra-t-il de moi? Les étoiles sont tombées du ciel; et moi, poussière, à quoi puis-je m'attendre? Des hommes dont les œuvres paraissaient dignes de louanges sont tombés aussi bas que l'on puisse tomber; et j'ai vu ceux qui mangeaient le pain des anges faire leurs délices de la pâture des pourceaux.
Nulla est ergo sánctitas, si manum tuam, Dómine, súbtrahas; nulla prodest sapiéntia, si gubernáre desístas; nulla iuvat fortitúdo, si conserváre désinas. Nam relícti mérgimur et perímus; visitáti vero erígimur et vívimus. Instábiles quippe sumus, sed per te confirmámur; tepéscimus, sed a te accéndimur. Il n'est aucune sainteté, Seigneur, si tu retires ta main; nulle sagesse n'est utile si tu cesses de la guider; nulle force n'est de secours, si tu cesses de la soutenir. Car, abandonnés à nous-mêmes, nous sombrons et nous périssons; mais, visités par toi, nous nous relevons et nous vivons. Nous sommes chancelants, mais tu nous affermis; nous sommes tièdes, mais tu nous enflammes.
Absórpta est omnis gloriátio vana in profunditáte iudiciórum tuórum super me. Quid est omnis caro in conspéctu tuo? Numquid gloriábitur lutum contra formántem se? Quómodo potest érigi vanilóquio, cuius cor in veritáte subiéctum est Deo? Non eum totus mundus erígeret, quem véritas sibi subiécit; nec ómnium laudántium ore movébitur qui totam spem suam in Deo firmávit. Nam et ipsi qui loquúntur, ecce omnes nihil; defícient enim cum sónitu verbórum; véritas autem Dómini manet in ætérnum. Toute vaine gloire est engloutie dans la profondeur de tes jugements sur moi. Qu'est toute chair en ta présence? L'argile va-t-elle se glorifier devant celui qui la façonne? Comment peut-il s'élever en vains discours celui dont le cœur est véritablement soumis à Dieu? Le monde entier n'élèvera pas celui que la vérité s'est assujetti et toutes les louanges des hommes n'ébranleront pas celui qui a mis toute son espérance en Dieu. Car ces hommes qui parlent ne sont tous que néant; ils s'évanouiront avec le bruit de leurs paroles; mais la vérité du Seigneur demeure éternellement.
R/. Aspice, Dómine, quia facta est desoláta cívitas plena divítiis, sedet in tristítia dómina géntium; * Non est qui consolétur eam, nisi tu, Deus. V/. Plorans plorávit in nocte, et lácrimæ eius in maxíllis eius. * Non est. V/. Glória Patri. * Non est. R/. Regarde, Seigneur, comme est abandonnée la ville autrefois comblée de richesses, elle est assise dans le deuil la maîtresse des nations; * Personne qui la console, sinon toi, Seigneur Dieu! V/. Elle pleure et pleure dans la nuit, des larmes sur les joues. * Personne. V/. Gloire au Père. * Personne.