Vigiles (OSB) du mercredi 4 décembre 2019 - de la férie

Hebdomada I Adventus Ière semaine de l'Avent
Feria IV Mercredi
éditer éditer
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
Proiecísti, Dómine, pópulum tuum, domum Iacob, quia repléti sunt haríolis orientálibus et áugures habuérunt ut Philísthim et manus aliénis pórrigunt. Repléta est terra eius argénto et auro, et non est finis thesaurórum eius; et repléta est terra eius equis, et innumerábiles quadrígæ eius; et repléta est terra eius idólis: opus mánuum suárum adoravérunt quod fecérunt dígiti eórum. Et incurvávit se homo, et humiliátus est vir: ne dimíttas eis. Oui, tu as rejeté ton peuple, la maison de Jacob, car il regorge depuis longtemps de magiciens, comme les Philistins, il surabonde d'enfants d'étrangers. Le pays s'est rempli d'argent et d'or, ses trésors sont sans limites; le pays s'est rempli de chevaux, ses chars sont sans nombre; le pays s'est rempli de faux dieux, eux se prosternent devant l'œuvre de leurs mains, devant ce qu'ont fabriqué leurs doigts. Le mortel s'est humilié, l'homme s'est abaissé: ne les relève pas!
R/. Ecce dies véniunt, dicit Dóminus, et suscitábo David germen iustum: et regnábit rex, et sápiens erit, et fáciet iudícium et iustítiam in terra. * Et hoc est nomen quod vocábunt eum: Dóminus iustus noster. V/. In diébus illis salvábitur Iuda et Israel habitábit confidénter. * Et hoc. R/. Voici venir des jours, oracle du Seigneur, où je ferai lever pour David un germe juste: il régnera en vrai roi, il agira avec sagesse, il exercera le droit et l'équité dans le pays. * Voici le nom qu'on lui donnera: Le-Seigneur-est-notre-justice. V/. En ces jours-là Juda sera sauvé, Israël habitera en sécurité. * Voici.
Lectio II Lecture II
Ingrédere in petram, abscóndere in púlvere a fácie timóris Dómini et a glória maiestátis eius. Oculi sublímes hóminis humiliabúntur, et incurvábitur altitúdo virórum; exaltábitur autem Dóminus solus in die illa. Quia dies Dómini exercítuum super omnem supérbum et excélsum et super omnem arrogántem, et humiliábitur; et super omnes cedros Líbani sublímes et eréctas et super omnes quercus Basan et super omnes montes excélsos et super omnes colles elevátos et super omnem turrim excélsam et super omnem murum munítum et super omnes naves Tharsis et super ómnia navígia pulchra. Et incurvábitur sublímitas hóminum et humiliábitur altitúdo virórum; et elevábitur Dóminus solus in die illa, et idóla pénitus conteréntur. Là dans le rocher, terre-toi dans la poussière devant la Terreur du Seigneur, devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre. L'orgueil humain baissera les yeux, l'arrogance des hommes sera humiliée, le Seigneur sera exalté, lui seul, en ce jour-là. Oui, ce sera un jour du Seigneur des armées sur tout ce qui est orgueilleux et hautain, sur tout ce qui est élevé, pour qu'il soit abaissé; sur tous les cèdres du Liban, hautains et élevés, et sur tous les chênes de Bashân; sur toutes les montagnes hautaines et sur toutes les collines élevées; sur toute tour altière et sur tout rempart escarpé; sur tous les vaisseaux de Tarsis et sur tout ce qui paraît précieux. L'orgueil humain sera humilié, l'arrogance de l'homme sera abaissée, et le Seigneur sera exalté, lui seul, en ce jour-là. Les faux dieux, en masse, disparaîtront.
R/. Aliéni non transíbunt per Ierúsalem ámplius: * Nam in illa die stillábunt montes dulcédinem et colles fluent lac et mel, dicit Dóminus. V/. Ego véniam, dicit Dóminus, et sanábo contritiónem pópuli mei. * Nam in. R/. Jérusalem: les étrangers n'y passeront plus, * En ce jour-là, les montagnes ruisselleront de vin doux, les collines laisseront couler le lait et le miel: V/. Me voici, déclare le Seigneur, je viens guérir la meurtrissure de mon peuple! * En ce jour-là.
Lectio III Lecture III
Et introíbunt in spelúncas petrárum et in vorágines terræ a fácie formídinis Dómini et a glória maiestátis eius, cum surréxerit percútere terram. In die illa proíciet homo idóla sua argéntea et simulácra sua áurea, quæ fécerat sibi, ut adoráret, ad talpas et vespertiliónes. Et ingrediétur scissúras petrárum et cavérnas saxórum a fácie formídinis Dómini et a glória maiestátis eius, cum surréxerit percútere terram. Quiéscite ergo ab hómine, cuius spíritus in náribus eius. Pour eux, ils iront dans les cavernes des rochers et dans les fissures du sol, devant la Terreur du Seigneur, devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre. En ce jour-là, l'homme jettera aux taupes et aux chauves-souris ses faux dieux d'argent et ses faux dieux d'or, ceux qu'on lui a fabriqués pour qu'il les adore, il s'en ira dans les crevasses des rochers et dans les fentes des falaises, devant la Terreur du Seigneur, devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre. Tenez-vous à l'écart de l'homme, qui n'a qu'un souffle dans les narines!
R/. Audíte verbum Dómini, Gentes, et annuntiáte illud in fínibus terræ; * Et in ínsulis quæ procul sunt, dícite: Salvátor noster advéniet. V/. Annuntiáte et audítum fácite; loquímini et clamáte, * Et ínsulis. V/. Glória Patri. * Et ínsulis. R/. Nations, écoutez la parole du Seigneur, transmettez le message aux limites du monde, annoncez dans les îles lointaines: * Voici notre Sauveur qui vient! V/. Parlez, faites entendre, criez et proclamez: * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Expositióne sancti Ambrósii epíscopi in psalmum trigésimum nonum(Nn. 6. 7-9: CSEL 64, 216. 217-218) Commentaire de saint Ambroise sur le psaume 39
Lectio I Lecture I
Exspectávit remédium salútis Adam de paradíso eiéctus, ut longo liberarétur exsílio. Exspectávit eum in Noe iusto, qui ad semen futurórum est reservátus, ut ex eo iustítiæ sémina in homínibus pullulárent. Le remède sauveur, Adam chassé du paradis regarda de loin s'il le voyait venir pour le délivrer d'un long exil. Il le vit de loin en Noé le juste, qui fut réservé pour être la semence de l'humanité future, afin que, nées de lui, des semailles de justice se multiplient chez les hommes.
R/. Montes Israel, ramos vestros expándite et floréte et fructus fácite: * Prope est ut véniat dies Dómini. V/. Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustum: aperiátur terra et gérminet Salvatórem. * Prope est. R/. Montagnes d'Israël, étendez vos rameaux, donnez vos fleurs, portez vos fruits: * Il est proche, le Jour du Seigneur! V/. Cieux, répandez votre rosée, que les nuées fassent pleuvoir le Juste! Que la terre s'entrouvre, et fasse germer le Sauveur! * Il est proche.
Lectio II Lecture II
Exspectátus est in Móyse, cum scidísset et pertransísset undas maris et impossíbile víribus humánis pedéstris viæ aperíret in flúctibus iter, sequerétur petra, vómeret aquas, ut sitiéntium patrum in médio desérti víscera intérna satiáret. Exspectátus est et in Aaron príncipe sacerdótum, qui inter vivos ac mórtuos médius stetit et serpéntem státuit luem mortis, ne a cadavéribus defunctórum ad vivéntium transísset intéritum. C'est le Christ qu'en Moïse on regardait de loin, parce qu'il avait divisé et traversé les eaux de la mer, avait ouvert dans les flots le chemin d'un passage à pied sec, infranchissable pour les forces humaines, et parce que la pierre suivait et répandait les eaux pour désaltérer les entrailles de nos pères assoiffés au milieu du désert. C'est encore lui qu'en Aaron, prince des prêtres, on regardait de loin, parce qu'entre les vivants et les morts il se tint debout au milieu d'eux; parce qu'il érigea le serpent auteur de la mort, pour qu'à partir des cadavres des morts il ne devînt pas la ruine des vivants.
R/. Læténtur cæli, et exsúltet terra, iubiláte, montes, laudem: quia Dóminus noster véniet, * Et páuperum suórum miserébitur. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet. * Et páuperum. R/. Joie au ciel! exulte la terre! montagnes, faites jaillir la louange, à la face du Seigneur, car il vient, * Ému de pitié envers ses pauvres. V/. Le Seigneur des Seigneurs s'avance avec puissance, * Ému.
Lectio III Lecture III
Exspectátus est in Iesu Nave et certe venit, qui et potestátem suam et nomen accépit, ut et pópulum in terram repromissiónis indúceret et vere Iesus nómine vocarétur. Siccávit fluénta, convértit undas in suum fontem, solem státuit, donec consummáret in virtúte victóriam. Sed adhuc figúra erat illa, non véritas. Dénique verus dux milítiæ cæléstis effúlsit, et adorávit eum Iesus Nave, quamvis nondum in córpore verus astíterat, sed adhuc vénerat in figúra. C'est lui qu'on attendait en Josué, et certes il vint alors. Car Josué reçut et son pouvoir et son nom, pour faire entrer le peuple dans la terre promise et être appelé en toute vérité du nom de Jésus. Il dessécha le fleuve, fit retourner les eaux vers leur source, arrêta le soleil jusqu'à ce que la victoire fût consommée dans la puissance. Mais il n'y avait encore là qu'une figure et non la vérité. Au fond, ce fut le vrai chef de la milice céleste qui resplendit et Josué l'adora, bien que le vrai Jésus ne fût pas encore là dans son corps. Une fois de plus, il était venu en figure.
R/. Salvatórem exspectámus Dóminum Iesum Christum, * Qui reformábit corpus humilitátis nostræ configurátum córpori claritátis suæ. V/. Præoccupémus fáciem eius in confessióne, et in psalmis iubilémus ei. * Qui reformábit. V/. Glória Patri. * Qui reformábit. R/. Nous attendons pour Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, * Il va transfigurer notre corps de misère pour le rendre semblable à son corps de gloire. V/. Allons jusqu'à lui en rendant grâces, par nos hymnes de fête acclamons-le. * Il va. V/. Gloire au Père. * Il va.