IN_CONCEPTIONE_IMMACULATA_BEATAE_MARIAE_VIRGINIS-NOCT3-A
In tertio nocturno, anno A Troisième nocturne, année A
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
In illo témpore: Missus est ángelus Gábriel a Deo in civitátem Galilæ, cui nomen Názareth, ad vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ioseph de domo David, et nomen vírginis María. Et réliqua. L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph; et le nom de la jeune fille était Marie. Et la suite.
Ex Homilíis sancti Bernárdi abbátis in Láudibus Vírginis Matris (Hom. 4, 4: EC 4, 50-51 ) Homélie de saint Bernard sur les louanges de la Vierge Marie
Lectio I Lecture I
Ait ángelus Maríae: Spíritus Sanctus supervéniet in te et virtus Altíssimi obumbrábit tibi. Quid est: Et virtus Altíssimi obumbrábit tibi? Qui potest cápere, cápiat! Quis enim, excépta fortássis illa, quæ hoc sola in se felicíssime méruit experíri, intelléctu cápere, ratióne discérnere possit, quáliter splendor ille inaccessíbilis virgíneis sese viscéribus infúderit, et, ut illa inaccessíbilem accédere ad se ferre potuísset, de portiúncula eiúsdem córporis, cui se animátæ contemperávit, réliquæ massæ umbráculum fécerit? L'ange dit à Marie: L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. Que veut dire: la puissance du Très-haut te prendra sous son ombre? Que celui qui peut comprendre comprenne! Qui donc, excepté celle qui mérita l'immense bonheur d'en faire personnellement l'expérience, pourra jamais comprendre par son intelligence et discerner par sa raison comment cette lumière inaccessible a pu pénétrer dans le sein de la Vierge, et comment cette divine splendeur prit une parcelle de ce corps, l'anima en s'y enfermant, pour en faire un voile d'ombre couvrant tout le reste de son corps, afin de rendre supportable son approche?
R/. Hortus conclúsus, soror mea sponsa, hortus conclúsus, fons signátus. * Emissiónes tuæ paradísus, o María. V/. Aperi mihi, soror mea, amíca mea, colúmba mea, immaculáta mea. * Emissiónes. R/. Elle est un jardin clos, ma sœur, ma fiancée, un jardin clos, une fontaine scellée. * Ô Marie, la senteur de tes parfums est un paradis! V/. Ouvre-moi, ma sœur, mon amie, ma colombe, mon immaculée! * Ô Marie.
Lectio II Lecture II
Et fortásse propter hoc máxime dictum est: obumbrábit tibi, quia res nimírum in sacraménto erat, et quod sola per se Trínitas in sola et cum sola Vírgine vóluit operári, soli datum est nosse, cui soli datum est experíri. Dicátur ergo: Spíritus sanctus supervéniet in te, qui útique sua poténtia fecundábit te; et virtus Altíssimi obumbrábit tibi, hoc est, illum modum, quo de Spíritu Sancto concípies, Dei virtus et Dei sapiéntia Christus sic in suo secretíssimo consílio obumbrándo cónteget et occultábit, quátenus sibi tantum notus habeátur et tibi. Peut-être cette ombre veut-elle suggérer que tout se passait dans le mystère et que la Trinité a voulu agir seule dans la Vierge seule, en sorte qu'elle en soit l'unique témoin et la seule à en faire l'expérience. Disons donc: L'Esprit Saint viendra sur toi et te rendra féconde par sa propre puissance, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre, c'est-à-dire que le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu a voulu cacher dans l'ombre de ses plus secrets desseins la manière dont tu concevras et que cela ne sera connu que de lui et de toi.
R/. Magníficat ánima mea Dóminum: * Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius. V/. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes. * Quia. R/. Mon âme exalte le Seigneur: * Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom! V/. Désormais, tous les âges me diront bienheureuse: * Le Puissant.
Lectio III Lecture III
Ac si ángelus respóndeat ad Vírginem: " Quid a me requíris, quod in te mox experiéris? Scies, scies et felíciter scies, sed illo doctóre, quo et auctóre; ego autem missus sum nuntiáre virginálem concéptum, non creáre. Nec potest docéri nisi a donánte, nec potest addísci nisi a suscipiénte. " L'ange semble répondre à la Vierge: « Pourquoi m'interroger sur une chose dont tu vas bientôt faire l'expérience? Tu vas le savoir et tu le sauras avec bonheur, mais seul peut te l'enseigner celui qui en est l'auteur; moi, j'ai seulement mission d'annoncer cette conception virginale, non pas de la réaliser. Son secret ne peut être révélé que par son auteur et ne sera compris que par celle qui en sera la bénéficiaire. »
R/. Quis deus magnus sicut Deus noster? * Præelégit me Deus et pósuit immaculátam viam meam. V/. Exsultávit spíritus meus in Deo, salutári meo. * Præelégit. R/. Quel dieu est grand comme notre Dieu? * Dieu me choisit de préférence à toute autre, il m'indique un chemin sans reproche, une voie immaculée. V/. Mon esprit exulte en Dieu, mon Sauveur! * Dieu me choisit.
Lectio IV Lecture IV
Ideóque et quod nascétur ex te sanctum vocábitur Fílius Dei, quod est dícere: " Quóniam non de hómine, sed de Spíritu Sancto concípies, concípies autem Altíssimi virtútem, hoc est Fílium Dei, ideóque et quod nascétur ex te sanctum vocábitur Fílius Dei, id est, non solum qui de sinu Patris in úterum tuum véniens obumbrábit tibi, sed étiam id quod de tua substántia sociábit sibi, ex hoc iam vocábitur Fílius Dei, quemádmodum et is qui a Patre est ante sæcula génitus, tuus quoque ámodo reputábitur fílius. Sic autem et quod natum est ex ipso Patre erit tuus, et quod nascétur ex te erit eius, ut tamen non sint duo fílii sed unus, et licet áliud quidem ex te, áliud ex illo sit, iam non tamen cuiúsque suus, sed unus utriúsque erit fílius. " Voilà pourquoi l'être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu, ce qui signifie: « Comme tu ne concevras pas d'un homme, mais de l'Esprit Saint, tu concevras la puissance du Très-Haut, à savoir le Fils de Dieu; et voilà pourquoi l'être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu: non seulement celui qui viendra du sein du Père dans ton sein te couvrira de son ombre, mais également cette part de ta substance qu'il s'unira, va s'appeler désormais Fils de Dieu. Ainsi, celui qui fut engendré par le Père avant les siècles, sera désormais ton propre fils. Ce qui est né du Père sera tien, et ce qui naîtra de toi sera sien, sans que pour autant il y ait deux fils mais un seul; et, bien que différent soit ce qui vient de toi et différent ce qui vient de lui, chacun de vous n'aura plus son fils à soi, mais il sera l'unique fils de l'un et de l'autre. »
R/. Osténdit mihi Dóminus civitátem sanctam Ierúsalem, habéntem claritátem Dei. * Et lumen eius símile lápidi pretióso, sicut crystállum. V/. Ornátam monílibus, fíliam Ierúsalem Dóminus concupívit. * Et. V/. Glória Patri. * Et. R/. Le Seigneur me fit voir la cité sainte, Jérusalem, resplendissant de la gloire de Dieu. * Elle a l'éclat d'une pierre très précieuse, comme du cristal. V/. La fille de Jérusalem, parée de ses bijoux: Dieu est séduit par sa beauté. * Elle a l'éclat. V/. Gloire au Père. * Elle a l'éclat.