IN_CONCEPTIONE_IMMACULATA_BEATAE_MARIAE_VIRGINIS-NOCT3-B
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
In illo témpore: Missus est ángelus Gábriel a Deo in civitátem Galilæ, cui nomen Názareth, ad vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ioseph de domo David, et nomen vírginis María. Et réliqua. L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph; et le nom de la jeune fille était Marie. Et la suite.
Ex Homilíis sancti Epiphánii epíscopi (Hom. 5: PG 43, 491.494.502) Homélie de saint Épiphane
Lectio I Lecture I
Quid dicam, aut quid próloquar de præclára et sancta Vírgine? Solo enim Deo excépto, cunctis supérior exsístit: natúra formósior est ipsis chérubim et séraphim, et omni exércitu angélico: cui prædicándæ cæléstis ac terréna lingua mínime súfficit, immo vero nec angelórum. O beáta Virgo, colúmba pura et sponsa cæléstis, María, cælum, templum, et thronus divinitátis, quæ coruscántem in cælo et in terra solem habes Christum! Nubes lúcida, quæ fulgur de cælo lucidíssimum ad illuminándum mundum deduxísti Christum. Que dirai-je, quel éloge ferai-je de la Vierge illustre et sainte? Elle surpasse tous les êtres, Dieu seul excepté; par nature, elle est plus belle que les chérubins, les séraphins et toute l'armée angélique; ni la langue du ciel, ni celle de la terre ne suffisent à la louer, ni même celle des anges. Ô bienheureuse Vierge, colombe pure, épouse céleste, Marie, ciel, temple et trône de la divinité! Le Christ, soleil resplendissant au ciel et sur terre est à toi! Nuée lumineuse qui fis descendre le Christ, l'éclair étincelant qui illuminerait le monde!
R/. Osténdit mihi Dóminus civitátem sanctam Ierúsalem, habéntem claritátem Dei. * Et lumen eius símile lápidi pretióso, sicut crystállum. V/. Ornátam monílibus, fíliam Ierúsalem Dóminus concupívit. * Et. R/. Le Seigneur me fit voir la cité sainte, Jérusalem, resplendissant de la gloire de Dieu. * Elle a l'éclat d'une pierre très précieuse, comme du cristal. V/. La fille de Jérusalem, parée de ses bijoux: Dieu est séduit par sa beauté. * Elle a l'éclat.
Lectio II Lecture II
Ave, grátia plena, porta cælórum, de qua in Cánticis prophéta in decúrsu oratiónis plane et apérte prolóquitur inclámans: Hortus conclúsus, soror mea, sponsa, hortus conclúsus, fons signátus. Virgo est lílium immaculátum, quæ rosam immarcescíbilem génuit Christum. O sancta Deípara, ovis immaculáta, quæ Verbum ex te incarnátum Agnum Christum peperísti! Réjouis-toi, comblée de grâce, porte des cieux; c'est de toi que parle l'auteur du Cantique dans l'élan de son discours quand il s'exclame: Tu es un jardin clos, ma sœur, mon épouse, un jardin fermé, une source scellée. La Vierge est ce lis immaculé qui engendra le Christ, rose toujours fraîche. Ô sainte Mère de Dieu, brebis immaculée, tu as mis au monde l'Agneau, le Christ, le Verbe incarné en toi!
R/. Hortus conclúsus, soror mea sponsa, hortus conclúsus, fons signátus. * Emissiónes tuæ paradísus, o María. V/. Aperi mihi, soror mea, amíca mea, colúmba mea, immaculáta mea. * Emissiónes. R/. Elle est un jardin clos, ma sœur, ma fiancée, un jardin clos, une fontaine scellée. * Ô Marie, la senteur de tes parfums est un paradis! V/. Ouvre-moi, ma sœur, mon amie, ma colombe, mon immaculée! * Ô Marie.
Lectio III Lecture III
O Virgo sanctíssima, quæ exércitus angelórum in stupórem deduxísti! Stupéndum est miráculum in cælis, múlier amícta sole, gestans lucem in ulnis; stupéndum miráculum in cælis, thálamus Vírginis habens Fílium Dei; stupéndum miráculum in cælis, Dóminus angelórum infans Vírginis efféctus est. Angeli accusábant Evam, nunc vero Maríam glória prosequúntur, quæ lapsam Evam eréxit, et Adámum e paradíso deiéctum in cælos misit. Ipsa enim est cæli et terræ mediátrix, quæ uniónem naturáliter perégit. Ô Vierge très sainte, qui remplis de stupeur les milices angéliques! Prodige étonnant dans les cieux: une femme revêtue du soleil, portant en ses bras la lumière! Prodige étonnant dans les cieux: une Vierge offrant sa chambre mystique au Fils de Dieu! Prodige étonnant dans les cieux: le Seigneur des anges devenu petit enfant de la Vierge! Les anges accusaient Ève; maintenant ils comblent Marie de gloire car elle a relevé Ève de sa chute et fait entrer aux cieux Adam chassé du paradis; c'est elle la médiatrice du ciel et de la terre, en elle s'est accomplie leur union.
R/. Magníficat ánima mea Dóminum: * Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius. V/. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes. * Quia. R/. Mon âme exalte le Seigneur: * Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom! V/. Désormais, tous les âges me diront bienheureuse: * Le Puissant.
Lectio IV Lecture IV
Grátia sanctæ Vírginis est imménsa. Hinc Gábriel in primis salútat Vírginem, dicens: Ave, grátia plena, quæ es spléndidum cælum. Ave, grátia plena, multis virtútibus exornáta Virgo. Ave, grátia plena, quæ es urna áurea cóntinens manna cæléste. Ave, grátia plena, quæ sitiéntes perénnis fontis dulcédine sátias. Ave, sanctíssima Mater immaculáta, quæ genuísti Christum, qui est ante te. Ave, púrpura régia, quæ cæli terræque Regem induísti. Ave, liber incomprehénsus, quæ Verbum et Fílium Patris mundo legéndum exhibuísti. Immense est la grâce de cette Vierge sainte. Aussi Gabriel lui adresse-t-il d'abord ce salut: Réjouis-toi, comblée de grâce, ciel resplendissant; Réjouis-toi, comblée de grâce, Vierge ornée de vertus sans nombre; urne d'or qui contiens la manne céleste; Réjouis-toi, comblée de grâce, qui désaltères les assoiffés à la douceur de la source éternelle; réjouis-toi, très sainte Mère immaculée, tu as engendré le Christ qui te précède; réjouis-toi, pourpre royale, tu as revêtu le roi du ciel et de la terre. Réjouis-toi, livre impénétrable: tu as donné à lire au monde le Verbe, le Fils du Père.
R/. Quis deus magnus sicut Deus noster? * Præelégit me Deus et pósuit immaculátam viam meam. V/. Exsultávit spíritus meus in Deo, salutári meo. * Præelégit. V/. Glória Patri. * Præelégit. R/. Quel dieu est grand comme notre Dieu? * Dieu me choisit de préférence à toute autre, il m'indique un chemin sans reproche, une voie immaculée. V/. Mon esprit exulte en Dieu, mon Sauveur! * Dieu me choisit. V/. Gloire au Père. * Dieu me choisit.