hy_Sol_ecce_surgit_igneus
Hymnus Hymne
Sol ecce surgit ígneus: Vois surgir le soleil de feu :
piget, pudéscit, pænitet, Honte, repentir, contrition !
nec teste quisquam lúmine Nul ne peut pécher hardiment
peccáre constánter potest. Quand la lumière en est témoin.
Tandem facéssat cæcitas, Que cesse enfin l'aveuglement
quæ nosmet in præceps diu Qui nous a longtemps dévoyés,
lapsos sinístris gréssibus En faisant trébucher nos pas
erróre traxit dévio. Jusqu'à la chute dans l'erreur.
Hæc lux serénum cónferat En nous prenant dans sa clarté,
purósque nos præstet sibi; Que ce beau jour nous rende pur ;
nihil loquámur súbdolum, Point d'artifice en nos discours,
volvámus obscúrum nihil. N'agitons en nous rien d'obscur.
Sic tota decúrrat dies, Que tout le jour s'écoule ainsi,
ne lingua mendax, ne manus Sans propos menteurs ; que nos mains
oculíve peccent lúbrici, Et nos yeux se gardent du mal,
ne noxa corpus ínquinet. Sans faute qui souille nos corps.
Speculátor astat désuper, Dieu nous observe de là-haut,
qui nos diébus ómnibus Il nous regarde chaque jour ;
actúsque nostros próspicit Il voit devant Lui nos actions
a luce prima in vésperum. Depuis l'aurore jusqu'au soir.
Deo Patri sit glória Au Père gloire soit rendue,
eiúsque soli Fílio Et gloire à Son unique Fils,
cum Spíritu Paráclito, Avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen. A travers les siècles sans fin.