ps34
Psalmus 34 Psaume 34
Dominus salvator in persecutione
Congregati sunt... et consilium fecerunt, ut Iesum dolo tenerent et occiderent. (Mt 26,3,4)
Iúdica, Dómine, iudicántes me; * impúgna impugnántes me. Juge, Seigneur, ceux qui me font du mal; combats ceux qui me combattent.
Apprehénde clípeum et scutum * et exsúrge in adiutórium mihi. Prends Tes armes et Ton bouclier, et lève-Toi pour me secourir.
Effúnde frámeam et secúrim advérsus eos, qui persequúntur me. * Dic ánimae meae: “Sálus tua ego sum.” Tire Ton épée et barre le passage à ceux qui me persécutent; dis à mon âme: Je suis ton salut.
Confundántur et revereántur * quaeréntes ánimam meam; Qu'ils soient couverts de honte et de confusion, ceux qui en veulent à ma vie.
avertántur retrórsum et confundántur * cogitántes mihi mala. Qu'il reculent et soient confondus, ceux qui méditent le mal contre moi.
Fiant tamquam pulvis ante ventum, * et ángelus Dómini impéllens eos;
fiat via illórum ténebrae et lúbricum, * et ángelus Dómini pérsequens eos.
Qu'ils deviennent comme la poussière emportée par le vent, et que l'Ange du Seigneur les serre de près.
Que leur chemin soit ténébreux et glissant, * et que l'ange du Seigneur les poursuive.
Quóniam gratis abscondérunt mihi láqueum suum, * gratis fodérunt fóveam ánimae meae. Car sans raison ils ont caché un piège pour me perdre; ils ont sans motif outragé mon âme.
Véniat illi calámitas, quam ignórat, et cáptio, quam abscóndit, apprehéndat eum, * et in eándem calamitátem ipse cadat. Qu'un piège dont il ne se doute pas tombe sur lui; que le rets qu'il a caché le saisisse, et qu'il tombe dans son propre filet.
Ánima autem mea exsultábit in Dómino * et delectábitur super salutári suo. Mais mon âme se réjouira dans le Seigneur, et mettra ses délices dans son Sauveur.
Ómnia ossa mea dicent: “Dómine, quis símilis tibi? Tous mes os diront: "Seigneur, qui est semblable à Toi ?
Erípiens ínopem de manu fortiórum eíus, * egénum et páuperem a diripiéntibus eum.” qui arrache le pauvre des mains de ceux qui sont plus forts que lui; l'indigent et le pauvre à ceux qui le dépouillent"
Surgéntes testes iníqui, * quae ignorábam, interrogábant me; Des témoins iniques se sont élevés; ils m'ont interrogé sur ce que j'ignorais.
retribuébant mihi mala pro bonis, * desolátio est ánimae meae. Ils n'ont rendu le mal pour le bien; c'était la stérilité pour mon âme.
Ego autem, cum infirmaréntur, * induébar cilício, Mais moi, quand ils me tourmentaient, je me revêtais d'un cilice.
humiliábam in ieiúnio ánimam meam; * et orátio mea in sinu meo convertebátur. J'humiliais mon âme par le jeûne, et ma prière retournait dans mon sein.
Quasi pro próximo et quasi pro fratre meo ambulábam, * quasi lugens matrem contristátus incurvábar. J'avais pour eux la même compassion que pour un proche ou un frère; je me courbais comme dans le deuil et la tristesse.
Cum autem vacillárem, laetáti sunt et convenérunt; * convenérunt contra me percutiéntes, et ignorávi. Et ils se sont réjouis, et se sont assemblés contre moi; les malheurs se sont réunis sur moi, sans que j'en connusse la raison.
Diripuérunt et non desistébant; tentavérunt me, subsannavérunt me subsannatióne, * frenduérunt super me déntibus suis. Ils ont été dispersés; mais, sans componction, ils m'ont de nouveau mis à l'épreuve; ils m'ont accablé d'insultes; ils ont grincé des dents contre moi.
Dómine, quámdiu aspícies? Restítue ánimam meam a malignitáte eórum, * a leónibus únicam meam. Seigneur, quand regarderas-Tu ? Sauve mon âme de leur malignité; arrache mon unique à ces lions.
Confitébor tibi in ecclésia magna, * in pópulo multo laudábo te. Je Te célébrerai dans une grande assemblée; je Te louerai au milieu d'un peuple nombreux.
Non supergáudeant mihi inimíci mei mendáces, * qui odérunt me gratis et ánnuunt óculis. Qu'ils ne se réjouissent point à mon sujet, ceux qui m'attaquent injustement, qui me haïssent sans raison et qui clignent des yeux.
Étenim non pacífice loquebántur * et contra mansuétos terrae dolos cogitábant. Car ils me disaient des paroles de paix; mais, parlant dans le pays avec colère, ils méditaient des tromperies.
Et dilatavérunt super me os suum; * dixérunt: “Éuge, éuge, vidérunt óculi nostri.” Et ils ont ouvert au grand large leur bouche contre moi, et ils ont dit: Courage, courage! nos yeux ont vu.
Vidísti, Dómine, ne síleas; * Dómine, ne discédas a me. Tu as vu, Seigneur; ne reste pas en silence; Seigneur, ne T'éloigne pas de moi.
Exsúrge et evígila ad iudícium meum, * Deus meus et Dóminus meus, ad causam meam.
Iúdica me secúndum iustítiam tuam, Dómine Deus meus, * et non supergáudeant mihi.
Levez-Toi et prenez soin de mon droit; mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause.
Juge-moi selon Ta justice, Seigneur mon Dieu, et qu'ils ne se réjouissent pas à mon sujet.
Non dicant in córdibus suis: “Éuge ánimae nostrae”; * nec dicant: “Devorávimus eum.” Qu'ils ne disent pas dans leur coeurs: Courage, courage! réjouissons-nous. Qu'ils ne disent pas: Nous l'avons dévoré.
Erubéscant et revereántur simul, * qui gratulántur malis meis; Qu'ils rougissent et soient confondus, ceux qui se félicitent de mes maux.
induántur confusióne et reveréntia, * qui magna loquúntur super me Qu'ils soient couverts de confusion et de honte, ceux qui parlent avec orgueil contre moi.
Exsúltent et laeténtur, qui volunt iustítiam meam, et dicant semper: “Magnificétur Dóminus, qui vult pacem servi sui.” Qu'il soient dans l'allégresse et la joie, ceux qui veulent ma justification; et qu'ils disent sans cesse: Gloire au Seigneur, ceux qui désirent la paix de Son serviteur.
Et lingua mea meditábitur iustítiam tuam, * tota die laudem tuam. Et ma langue célébrera Ta justice, et Ta louange tout le jour.