Evangile commenté du dimanche 3 octobre 2021

Dominica Dimanche
 Evangelium  Evangile
Marcus (10,2-16)
In illo tempore: Accedéntes pharisǽi interrogábant Iesum, si licet viro uxórem dimíttere, tentántes eum. At ille respóndens dixit eis: “Quid vobis præcépit Móyses?” Qui dixérunt: “Móyses permísit libéllum repúdii scríbere et dimíttere.” Iésus autem ait eis: “Ad durítiam cordis vestri scripsit vobis præcéptum istud. Ab inítio autem creatúræ másculum et féminam fecit eos. Propter hoc relínquet homo patrem suum et matrem et adhærébit ad uxórern suam, et erunt duo in carne una; ítaque iam non sunt duo sed una caro. Quod ergo Deus coniúnxit, homo non séparet.” Et domo íterum discípuli de hoc interrogábant eum. Et dicit illis: “Quicúmque dimíserit uxórem suam et áliam dúxerit, adultérium commíttit in eam; et si ipsa dimíserit virum suum et álii núpserit, mœchátur.” Et offerébant illi párvulos, ut tángeret illos; discípuli autem comminabántur eis. At videns Iésus, indígne tulit et ait illis: “Sínite párvulos veníre ad me. Ne prohibuéritis eos; tálium est enim regnum Dei. Amen dico vobis: Quisquis non recéperit regnum Dei velut párvulus, non intrábit in illud.” Et compléxans eos benedicébat impónens manus super illos. En ce temps là : s’approchant, les pharisiens demandèrent à Jésus, pour le tenter : Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme ? Mais il leur répondit : Que vous a ordonné Moïse ? Ils dirent : Moïse a permis d’écrire un acte de divorce, et de la renvoyer. Jésus leur répondit : C’est à cause de la dureté de votre cœur qu’il a écrit pour vous cette ordonnance. Mais au commencement de la création, Dieu fit un homme et une femme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare donc pas. Dans la maison, ses disciples l’interrogèrent encore sur le même sujet. Et il leur dit : Quiconque renvoie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à l’égard de celle-là. Et si une femme renvoie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. On lui présentait de petits enfants, afin qu’il les touchât ; mais les disciples repoussaient durement ceux qui les présentaient. Jésus, les voyant, en fut indigné, et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les empêchez pas ; car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. En vérité, je vous le dis, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant, n’y entrera pas. Et les embrassant, et imposant les mains sur eux, il les bénissait.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.

Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes