Evangile commenté du jeudi 14 octobre 2021

Feria V Jeudi
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (11,47-54)
In illo témpore: Ait Dóminus: Væ vobis, quia ædificátis monuménta prophetárum, patres autem vestri occidérunt illos! Profécto testificámini et consentítis opéribus patrum vestrórum, quóniam ipsi quidem eos occidérunt, vos autem ædificátis. Proptérea et sapiéntia Dei dixit: Mittam ad illos prophétas et apóstolos, et ex illis occídent et persequéntur, ut requirátur sanguis ómnium prophetárum, qui effúsus est a constitutióne mundi, a generatióne ista, a sánguine Abel usque ad sánguinem Zacharíæ, qui périit inter altáre et ædem. Ita dico vobis: Requirétur ab hac generatióne. Væ vobis legis péritis, quia tulístis clavem sciéntiæ! Ipsi non introístis et eos, qui introíbant, prohibuístis.” Cum autem inde exísset, cœpérunt scribæ et pharisǽi gráviter insístere et eum allícere in sermóne de multis insidiántes ei, ut cáperent áliquid ex ore eíus. En ce temps là : Le Seigneur dit : Malheur à vous, qui bâtissez les tombeaux des prophètes; et ce sont vos pères qui les ont tués. Certes, vous témoignez que vous consentez aux oeuvres de vos pères; car eux, ils les ont tués, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C'est pourquoi la sagesse de Dieu a dit: Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, et ils tueront les uns et persécuteront les autres, afin qu'il soit demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été répandu depuis la création du monde, depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, qui a été tué entre l'autel et le temple. Oui, Je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération. Malheur à vous, docteurs de la loi, parce que vous avez pris la clef de la science; vous-mêmes, vous n'êtes pas entrés, et vous avez arrêté ceux qui voulaient entrer. Comme Il leur disait ces choses, les pharisiens et les docteurs de la loi commencèrent à Le presser vivement et à Le harceler par une multitude de questions, Lui tendant des pièges, et cherchant à surprendre quelque parole de Sa bouche, afin de L'accuser.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.

— Malheur à vous, qui élevez des tombeaux aux prophètes que vos pères ont mis à mort ! Ainsi, vous reconnaissez que vos pères furent des meurtriers, et vous faites cause commune avec eux ; ils ont mis à mort les prophètes, et vous, vous leur bâtissez des sépulcres. En dépit des apparences, il y a continuité morale entre vos pères et vous ; parce que vous portez dans vos cœurs les mêmes dispositions meurtrières, le lien d'une solidarité étroite vous unit à eux, soulignée et accrue encore par votre zèle hypocrite. Aussi la sagesse de Dieu elle-même a-t-elle dit : Je leur euA^errai des prophètes et des apôtres, et ils en tueront et persécuteront plusieurs : de sorte qu'il sera demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la création du monde, depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, égorgé entre l'autel et le temple ; oui, je vous le déclare, il en sera demandé compte à cette génération (cf. II Par., XXIV, 19-22. Tout ce passage sera expliqué en même temps que le texte parallèle de saint Matthieu). — Malheur à vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clef de la science, la clef qui donne accès au Royaume des cieux ! Vousmêmes n'êtes pas entrés, et vous avez détourné ceux qui voulaient entrer ! Lorsque le Seigneur sortit de chez son hôte, scribes et pharisiens se mirent à le harceler violemment et à le presser de questions multiples et captieuses, dans le dessein de surprendre sur ses lèvres une parole qui pût leur servir contre lui.