Messe du mercredi 6 octobre 2021

Hebdomada XXVII per annum XXVIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Esth. 13, 9 et 10-11
IN voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ: tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur: Dóminus universórum tu es. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. ℣. Glória Patri. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers. Ps. Bienheureux ceux qui sont purs dans leurs voies, qui marchent dans la loi du Seigneur. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui abundántia pietátis tuæ et mérita súpplicum excédis et vota, effúnde super nos misericórdiam tuam, ut dimíttas quæ consciéntia métuit, et adícias quod orátio non præsúmit. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui dans la prodigalité de Ton amour surpasses et les mérites et les vœux de ceux qui Te supplient, répands sur nous Ta miséricorde, afin de chasser tout ce que redoute la conscience et suppléer à ce que la prière n'ose demander.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Ionæ prophétæ (4,1-11)
Afflíctus est Iónas afflictióne magna et irátus est; et orávit ad Dóminum et dixit: “Óbsecro, Dómine, numquid non hoc est verbum meum, cum adhuc essem in terra mea? Propter hoc præoccupávi ut fúgerem in Tharsis. Sciébam enim quia tu Deus clemens et miséricors es, longánimis et multæ miseratiónis et ignóscens super malítia. Et nunc, Dómine, tolle, quæso, ánimam meam a me, quia mélior est mihi mors quam vita.” Et dixit Dóminus: “Putásne bene irásceris tu?” Et egréssus est Iónas de civitáte et sedit contra oriéntem civitátis et fecit síbimet umbráculum ibi et sedébat subter illud in umbra, donec vidéret quid accíderet in civitáte. Et præparávit Dóminus Deus héderam, et ascéndit super Iónam, ut esset umbra super caput eíus et protégeret eum ab afflictióne sua. Et lætátus est Iónas super hédera lætítia magna. Et parávit Deus vermem, cum súrgeret auróra in crástinum, et percússit héderam, quæ exáruit. Et, cum ortus fuísset sol, præcépit Deus vento orientáli cálido; et percússit sol super caput Iónæ, et elánguit; et petívit ánimæ suæ, ut morerétur, et dixit: “Mélius est mihi mori quam vívere” Et dixit Deus ad Iónam: “Putásne bene irásceris tu super hédera?” Et dixit: “Bene iráscor ego usque ad mortem.” Et dixit Dóminus: “Tu doles super héderam, in qua non laborásti neque fecísti, ut crésceret, quæ sub una nocte nata est et sub una nocte périit. Et ego non parcam Níneve civitáti magnæ, in qua sunt plus quam centum vigínti mília hóminum, qui nésciunt quid sit inter déxteram et sinístram suam, et iuménta multa?” Jonas fut saisi d'une grande affliction, et il s'irrita. Et il implora le Seigneur, et il dit: De grâce, Seigneur, n'est-ce pas là ce que je disais lorsque j'étais encore dans mon pays ? C'est pour cela que j'avais résolu de fuir à Tharsis ; car je sais que Tu es un Dieu clément et miséricordieux, patient et plein de compassion, et qui pardonne les péchés. Et maintenant, Seigneur, retire-moi donc mon âme, car la mort est meilleure pour moi que la vie. Et le Seigneur dit: Penses-tu bien faire en t'irritant? Alors Jonas sortit de Ninive, et s'assit à l'orient de la ville; et il se fit là un abri, sous lequel il se tint à l'ombre, jusqu'à ce qu'il vît ce qui arriverait à la ville. Le Seigneur Dieu fit naître un lierre qui monta sur la tête de Jonas, pour donner de l'ombre sur sa tête et pour le mettre à couvert, parce qu'il souffrait; et Jonas éprouva une grande joie au sujet du lierre. Le lendemain, à l'aurore, le Seigneur envoya un ver, qui piqua le lierre et le dessécha. Et quand le soleil fut levé, le Seigneur fit souffler un vent chaud et brûlant; et le soleil frappa sur la tête de Jonas, qui étouffait, et il souhaita de mourir, en disant: La mort est meilleure pour moi que la vie. Alors le Seigneur dit à Jonas: Penses-tu bien faire en t'irritant au sujet de ce lierre ? Jonas répondit: Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort. Le Seigneur dit: Tu t'attristes au sujet d'un lierre qui ne t'a pas coûté de peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né en une nuit et qui a péri en une nuit ; et Moi Je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, où il y a plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas discerner leur main droite d'avec leur main gauche, et un grand nombre d'animaux ?
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduale
Ps. 89, 1-2
℟. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. ℣. Priúsquam montes fíerent, aut formarétur terra et orbis: a sǽculo, et usque in sǽculum tu es, Deus. ℟. Seigneur, Tu T'es fait notre refuge de génération en génération. ℣. Avant que les montagnes fussent créées, avant que la terre fût formée et sa sphère, au début des siècles et jusque dans tous les siècles, Tu es Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 113, 1 Ps. 113,1
℟. Allelúia. ℣. In éxitu Israël de Ægýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. ℟. Alleluia. ℣. Lorsque Israël sortit d’Egypte, et la maison de Jacob du milieu d’un peuple barbare.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (11,1-4)
Factum est cum esset Iesus in loco quodam orans, ut cessávit, dixit unus ex discípulis eíus ad eum: “Dómine, doce nos oráre, sicut et Ioánnes dócuit discípulos suos.” Et ait illis: “Cum orátis, dícite: Pater, sanctificétur nomen tuum, advéniat regnum tuum; panem nostrum cotidiánum da nobis cotídie, et dimítte nobis peccáta nostra, si quidem et ipsi dimíttimus omni debénti nobis, et ne nos indúcas in tentatiónem.” Il arriva, comme Jésus priait dans un certain lieu, que, lorsqu'Il eut achevé, un de Ses disciples Lui dit: Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l'a appris à ses disciples. Et Il leur dit: Lorsque vous priez, dites: Père, que Ton nom soit sanctifié; que Ton règne arrive; donne-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. Et remets-nous nos péchés, puisque nous remettons, nous aussi, à quiconque nous doit; et ne nous induis pas en tentation.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Iob 1
Vir erat in terra Hus, nómine Iob: simplex et rectus, ac timens Deum: quem Satan pétiit, ut tentáret: et data est ei potéstas a Dómino in facultátes et in carnem eius: perdidítque omnem substántiam ipsíus, et fílios: carnem quoque eius gravi úlcere vulnerávit. Il y avait dans la terre de Hus un homme du nom de Job, simple, droit et craignant Dieu. Satan demanda de le tenter, et pouvoir lui fut donné par le Seigneur sur ses biens et sur son corps. Il lui fit perdre tous ses biens et ses enfants ; il attaqua aussi sa chair d’un douloureux ulcère.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, sacrifícia tuis institúta præcéptis, et sacris mystériis, quæ débitæ servitútis celebrámus offício, sanctificatiónem tuæ nobis redemptiónis dignánter adímple. Per Christum. Accepte, nous T'en supplions, Seigneur, les sacrifices institués par Tes préceptes, et par les mystères sacrés que nous avons le devoir de célébrer, daigne nous accorder la sanctification par Ta rédemption.
Communio Communion
Ps. 118, 81, 84 et 86 Ps. 118, 81, 84 et 86
In salutári tuo ánima mea, et in verbum tuum sperávi: quando fácies de persequéntibus me iudícium ? iníqui persecúti sunt me, ádiuva me, Dómine Deus meus. Mon âme a été dans l’attente de Ton salut, j’ai espéré en Ta parole ; quand feras-Tu le jugement de ceux qui me persécutent ? Des hommes iniques m’ont persécuté ; aide-moi, Seigneur, mon Dieu.
Post communionem Post communion
Concéde nobis, omnípotens Deus, ut de percéptis sacraméntis inebriémur atque pascámur, quátenus in id quod súmimus transeámus. Per Christum. Accorde-nous, Dieu tout-puissant, d'être enivrés et nourris par les sacrements que nous recevons, et fais nous passer dans ce que nous recevons.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Est 4, 17
In voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ. Tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur; Dóminus universórum tu es. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers.
Ant. ad communionem
Lam 3, 25
Bonus est Dóminus sperántibus in eum, ánimæ quærénti illum.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 17
Unus panis et unum corpus multi sumus, omnes qui de uno pane et de uno cálice participámus.