Messe du jeudi 7 octobre 2021

Hebdomada XXVII per annum XXVIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
B. Mariae Virginis a Rosario Bienheureuse Marie, Vierge du Rosaire
Memoria Mémoire
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 44, 13, 15 et 16
VULTUM tuum deprecabúntur omnes dívites plebis: adducéntur Regi vírgines post eam: próximæ eius adducéntur tibi in lætítia et exsultatióne. (T.P. Allelúia, allelúia.) Ps. ibid., 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. ℣. Glória Patri. Les riches du peuple rechercheront votre visage. Des Vierges seront amenées au roi après elle, ses compagnes vous seront présentées au milieu de la joie et de l’allégresse. (T.P. Alléluia, alléluia.) Ps. Ibid., 2. De mon cœur a jailli une excellente parole ; c’est que j’adresse mes œuvres à un roi. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Grátiam tuam, quǽsumus, Dómine, méntibus nostris infúnde, ut, qui, Angelo nuntiánte, Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, beáta María Vírgine intercedénte, per passiónem eius et crucem ad resurrectiónis glóriam perducámur. Per Dóminum. Ta grâce, nous Te le demandons, Seigneur, répands la en nos esprits afin qu'ayant connu par l'ange annonciateur l'incarnation du Christ Ton Fils, nous puissions, par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, par les mérites de Sa passion et Sa croix, être conduits à la gloire de la résurrection.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (1,12-14)
Postquam assúmptus est Iesus in cælum revérsi sunt Apóstoli in Ierusálem a monte, qui vocátur Olivéti, qui est iúxta Ierusálem sábbati habens iter. Et cum introíssent, in cenáculum ascendérunt, ubi manébant et Petrus et Ioánnes et Iacóbus et Andréas, Philíppus et Thomas, Bartholomǽus et Matthǽus, Iacóbus Alphǽi et Simon Zelótes et Iúdas Iacóbi. Hi omnes erant perseverántes unanímiter in oratióne cum muliéribus et María matre Iésu et frátribus eíus. Après que Jésus soit monté au ciel, les Apôtres revinrent à Jérusalem, de la montagne appelée des Oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance du chemin d'un jour de sabbat. Lorsqu'ils furent rentrés, ils montèrent dans la chambre haute où demeuraient Pierre et Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, et Simon le Zélote, et Jude, frère de Jacques. Eux tous persévéraient d'un commun accord dans la prière avec les femmes, et Marie, Mère de Jésus, et Ses frères.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Ps 44, 5; ℣. 11.12
℟. Propter veritátem, et mansuetúdinem, et iustítiam: et dedúcet te mirabíliter déxtera tua. ℣. Audi fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit rex spéciem tuam. ℟. Pour la vérité, la douceur et la justice, et que votre droite vous fasse accomplir des faits merveilleux. ℣. Écoutez, ma fille, et voyez et inclinez votre oreille, car le roi a désiré votre beauté.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima: quia ex te ortus est sol iustítiæ, Christus Deus noster. ℟. Alléluia. ℣. Heureuse êtes-vous, sainte Vierge Marie, et très digne de toute louange : car c'est de vous qu'est issu le Soleil de justice, le Christ notre Dieu.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (1,26-38)
In illo témpore: Missus est ángelus Gábriel a Deo in civitátem Galilǽæ, cui nomen Názareth, ad vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ióseph de domo David, et nomen vírginis María. Et ingréssus ad eam dixit: “Ave, grátia plena, Dóminus tecum.” Ipsa autem turbáta est in sermóne eíus et cogitábat qualis esset ista salutátio. Et ait ángelus ei: “Ne tímeas, María; invenísti enim grátiam apud Deum. Et ecce concípies in útero et páries fílium et vocábis nomen eíus Iésum. Hic erit magnus et Fílius Altíssimi vocábitur, et dabit illi Dóminus Deus sedem David patris eíus, et regnábit super domum Iácob in ætérnum, et regni eíus non erit finis.” Dixit autem María ad ángelum: “Quómodo fiet istud, quóniam virum non cognósco?” Et respóndens ángelus dixit ei: “Spíritus Sanctus supervéniet in te, et virtus Altíssimi obumbrábit tibi: ideóque et quod nascétur sanctum, vocábitur Fílius Dei. Et ecce Elísabeth cognáta tua et ipsa concépit fílium in senécta sua, et hic mensis est sextus illi, quæ vocátur stérilis, quia non erit impossíbile apud Deum omne verbum.” Dixit autem María: “Ecce ancílla Dómini; fiat mihi secúndum verbum tuum.” Et discéssit ab illa ángelus. En ce temps là : L'Ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une Vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph; et le nom de la Vierge était Marie. L'Ange, étant entré auprès d'elle, lui dit: Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes. Elle, l'ayant entendu, fut troublée de ses paroles, et elle se demandait quelle pouvait être cette salutation. Et l'Ange lui dit: Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. Voici que vous concevrez dans votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut; et le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David Son père, et Il régnera éternellement sur la maison de Jacob, et Son règne n'aura pas de fin. Alors Marie dit à l'Ange: Comment cela se fera-t-il? car Je ne connais point d'homme. L'Ange lui répondit: L'Esprit-Saint surviendra en vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de Son ombre; c'est pourquoi le fruit saint qui naîtra de vous sera appelé le Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, votre parente, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et ce mois est le sixième de celle qui est appelée stérile; car il n'y a rien d'impossible à Dieu. Et Marie dit: Voici la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole. Et l'Ange s'éloigna d'elle.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Luc. 1, 28
Ave, María, grátia plena: Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, allelúia. Je vous salue, Marie, pleine de grâce : le Seigneur est avec vous : vous êtes bénie entre les femmes, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Fac nos, quǽsumus, Dómine, his munéribus oblátis conveniénter aptári, et Unigéniti tui mystéria ita recólere, ut eius digni promissiónibus éffici mereámur. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Puissions-nous, nous T'en prions, Seigneur, être rendus aptes à l'offrande de ces dons et redécouvrir Ton mystère du Fils unique de telle manière que nous méritions d'être dignes de Ses promesses.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio I de beata Maria Virgine Ière préface de la bienheureuse Vierge Marie
De Maternitate beatæ Mariæ Virginis De la maternité de la bienheureuse Vierge Marie
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Et te in festivitáte beátæ Maríæ semper Vírginis collaudáre, benedícere et prædicáre. Quæ et Unigénitum tuum Sancti Spíritus obumbratióne concépit, et, virginitátis glória permanénte, lumen ætérnum mundo effúdit, Iesum Christum Dóminum nostrum.
Per quem maiestátem tuam laudant Angeli, adórant Dominatiónes, tremunt Potestátes. Cæli cælorúmque Virtútes, ac beáta Séraphim, sócia exsultatióne concélebrant.
Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur,
súpplici confessióne dicéntes:
Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu tout puissant et éternel : par le Christ, notre Seigneur.
Et de Te louer, Te bénir et Te prêcher à l'occasion de la fête de la bienheureuse Marie, toujours vierge. Parce qu'elle a conçu Ton Fils unique à travers l'œuvre du Saint-Esprit et, sans perdre la gloire de sa virginité, a jeté une lumière éternelle sur le monde, Jésus-Christ, notre Seigneur.
Lui par qui les anges louent Ta majesté, adorent les dominations et tremblent les puissances. Les cieux des cieux, les vertus et les bienheureux séraphins Te célèbrent unis dans l'exultation.
C'est avec eux que nos voix pour que nous y soyons associés, nous T'en supplions, disant humblement Tes louanges:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Eccli. 39, 19
Floréte, flores, quasi lílium, et date odórem, et frondéte in grátiam, collaudáte cánticum, et benedícite Dóminum in opéribus suis. Fleurissez, fleurs, comme le lys ; exhalez votre parfum, émettez de gracieux rameaux ; chantez un cantique de louange, et bénissez le Seigneur dans Ses oeuvres.
Post communionem Post communion
Quǽsumus, Dómine Deus noster, ut, qui in hoc sacraménto Fílii tui mortem et resurrectiónem annuntiámus, eius sócii passiónum effécti, consolatiónis étiam ac glóriæ mereámur esse partícipes. Per Christum. Nous Te demandons, Seigneur notre Dieu, de pouvoir annoncer dans ce sacrement de la mort et de la résurrection de Ton Fils, pour qu'en étant associés à Sa souffrance, nous méritions aussi de participer à la gloire de la consolation.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Lc 1, 28.42
Ave, María, grátia plena, Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui. Salut, Marie, comblée de grâces, le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de votre sein est béni.
Ant. ad communionem
Lc 1, 31
Ecce concípies in útero, et páries fílium, et vocábis nomen eius Iesum. Voici que vous concevrez et donneerzez naissance à un fils, et l'appelerez de Son nom Jésus.