Messe du samedi 9 octobre 2021

Hebdomada XXVII per annum XXVIIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Esth. 13, 9 et 10-11
IN voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ: tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur: Dóminus universórum tu es. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. ℣. Glória Patri. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers. Ps. Bienheureux ceux qui sont purs dans leurs voies, qui marchent dans la loi du Seigneur. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui abundántia pietátis tuæ et mérita súpplicum excédis et vota, effúnde super nos misericórdiam tuam, ut dimíttas quæ consciéntia métuit, et adícias quod orátio non præsúmit. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui dans la prodigalité de Ton amour surpasses et les mérites et les vœux de ceux qui Te supplient, répands sur nous Ta miséricorde, afin de chasser tout ce que redoute la conscience et suppléer à ce que la prière n'ose demander.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Ioélis prophétæ (4,12-21)
Hæc dicit Dóminus : Consúrgant et ascéndant gentes in vallem Iosáphat, quia ibi sedébo, ut iúdicem omnes gentes in circúitu. Míttite falces, quóniam maturávit messis; veníte et prémite, quia plenum est tórcular: exúberant torculária, quia magna est malítia eórum. Pópuli, pópuli in valle Decisiónis, quia iúxta est dies Dómini in valle Decisiónis. Sol et luna obtenebráti sunt, et stellæ retraxérunt splendórem suum. Et Dóminus de Sion rúgiet et de Ierusálem dabit vocem suam; et movebúntur cæli et terra, et Dóminus refúgium pópulo suo et fortitúdo fíliis Israel. Et sciétis quia ego Dóminus Deus vester hábitans in Sion monte sancto meo; et erit Ierusálem locus sanctus, et aliéni non transíbunt per eam ámplius. Et erit in die illa: stillábunt montes mustum, et colles fluent lacte; et per omnes rivos Iúdæ ibunt aquæ, et fons de domo Dómini egrediétur et irrigábit torréntem Settim. Ægýptus in desolatiónem erit, et Idumǽa in desértum desolatiónis, pro eo quod iníque égerint in fílios Iúdæ et effúderint sánguinem innocéntem in terra eórum. Et Iúda in ætérnum habitábitur, et Ierusálem in generatiónem et generatiónem; et vindicábo sánguinem eórum, quem non relínquam impúnitum; et Dóminus commorátur in Sion. Voici ce que dit le Seigneur : Que les nations se lèvent et qu'elles montent dans la vallée de Josaphat; car là Je siégerai, pour juger toutes les nations d'alentour. Lancez la faucille, car la moisson est mûre; venez, et descendez, car le pressoir est plein, les cuves regorgent, parce que leur malice est à son comble. Des peuples, des peuples dans la vallée du carnage, car le jour du Seigneur est proche dans la vallée du carnage. Le soleil et la lune s'obscurciront, et les étoiles retireront leur éclat. Le Seigneur rugira de Sion, et de Jérusalem Il fera entendre Sa voix, et le ciel et la terre seront ébranlés; mais le Seigneur est l'espérance de Son peuple et la force des enfants d'Israël. Et vous saurez que Je suis le Seigneur votre Dieu, habitant à Sion Ma montagne sainte; et Jérusalem sera sainte, et les étrangers ne passeront plus par elle. En ce jour-là, les montagnes distilleront la douceur, les collines feront couler le lait, et les eaux couleront dans tous les ruisseaux de Juda; une source sortira de la maison du Seigneur, et arrosera le torrent des épines. L'Egypte sera dévastée, et l'Idumée deviendra un désert affreux, parce qu'elle ont agi injustement envers les enfants de Juda, et qu'elles ont répandu dans leur pays le sang innocent. La Judée sera habitée éternellement, et Jérusalem de génération en génération. Je purifierai alors leur sang que Je n'avais pas purifié; et le Seigneur habitera dans Sion.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduale
Ps. 89, 1-2
℟. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. ℣. Priúsquam montes fíerent, aut formarétur terra et orbis: a sǽculo, et usque in sǽculum tu es, Deus. ℟. Seigneur, Tu T'es fait notre refuge de génération en génération. ℣. Avant que les montagnes fussent créées, avant que la terre fût formée et sa sphère, au début des siècles et jusque dans tous les siècles, Tu es Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 113, 1 Ps. 113,1
℟. Allelúia. ℣. In éxitu Israël de Ægýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. ℟. Alleluia. ℣. Lorsque Israël sortit d’Egypte, et la maison de Jacob du milieu d’un peuple barbare.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (11,27-28)
In illo tempore: Loquente Iesu ad turbas, extóllens vocem quædam múlier de turba dixit illi: “Beátus venter, qui te portávit, et úbera, quæ suxísti!” At ille dixit: “Quinímmo beáti, qui áudiunt verbum Dei et custódiunt!” En ce temps là : alors que Jésus parlait aux foules, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui T'a porté, et les mamelles qui T'ont allaité. Mais il dit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Iob 1
Vir erat in terra Hus, nómine Iob: simplex et rectus, ac timens Deum: quem Satan pétiit, ut tentáret: et data est ei potéstas a Dómino in facultátes et in carnem eius: perdidítque omnem substántiam ipsíus, et fílios: carnem quoque eius gravi úlcere vulnerávit. Il y avait dans la terre de Hus un homme du nom de Job, simple, droit et craignant Dieu. Satan demanda de le tenter, et pouvoir lui fut donné par le Seigneur sur ses biens et sur son corps. Il lui fit perdre tous ses biens et ses enfants ; il attaqua aussi sa chair d’un douloureux ulcère.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, sacrifícia tuis institúta præcéptis, et sacris mystériis, quæ débitæ servitútis celebrámus offício, sanctificatiónem tuæ nobis redemptiónis dignánter adímple. Per Christum. Accepte, nous T'en supplions, Seigneur, les sacrifices institués par Tes préceptes, et par les mystères sacrés que nous avons le devoir de célébrer, daigne nous accorder la sanctification par Ta rédemption.
Communio Communion
Beáta víscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium (T.P. allelúia). Bienheureux le sein de la Vierge Marie, qui a porté le Fils du Père éternel (T.P. allléluia).
Post communionem Post communion
Concéde nobis, omnípotens Deus, ut de percéptis sacraméntis inebriémur atque pascámur, quátenus in id quod súmimus transeámus. Per Christum. Accorde-nous, Dieu tout-puissant, d'être enivrés et nourris par les sacrements que nous recevons, et fais nous passer dans ce que nous recevons.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Est 4, 17
In voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ. Tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur; Dóminus universórum tu es. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers.
Ant. ad communionem
Lam 3, 25
Bonus est Dóminus sperántibus in eum, ánimæ quærénti illum.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 17
Unus panis et unum corpus multi sumus, omnes qui de uno pane et de uno cálice participámus.