Messe du vendredi 5 novembre 2021

Hebdomada XXXI per annum XXXIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 37, 22-23 Ps. 37,22-23
NE derelínquas me, Dómine, Deus meus, ne discédas a me: inténde in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meæ. Ps. ibid., 2 Dómine, ne in furóre tuo árguas me: neque in ira tua corrípias me. ℣. Glória Patri. Ne m’abandonne pas, Seigneur mon Dieu ; ne T'éloigne pas de moi. Hâte-Toi de me secourir, Seigneur, Dieu de mon salut.
Ps. ibid., 2. Seigneur, ne me reprends pas dans Ta fureur, et ne me punis pas dans Ta colère.
Collecta Collecte
Omnípotens et miséricors Deus, de cuius múnere venit, ut tibi a fidélibus tuis digne et laudabíliter serviátur, tríbue, quǽsumus, nobis, ut ad promissiónes tuas sine offensióne currámus. Per Dóminum. Dieu tout-puissant et miséricordieux, de qui vient toute grâce, Tu donnes à Tes fidèles de Te servir dignement et comme il convient ; accorde-nous de courir sans risque de chute, vers les biens que Tu as promis.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Romános (15,14-21)
Certus sum autem, fratres mei, et ego ipse de vobis, quóniam et ipsi pleni estis bonitáte, repléti omni sciéntia, ita ut possítis et altérutrum mónere. Audácius autem scripsi vobis ex parte, tamquam in memóriam vos redúcens propter grátiam, quæ data est mihi a Deo, ut sim miníster Christi Iésu ad gentes, cónsecrans evangélium Dei, ut fiat oblátio géntium accépta, sanctificáta in Spíritu Sancto. Hábeo ígitur gloriatiónem in Christo Iésu ad Deum; non enim audébo áliquid loqui eórum, quæ per me non effécit Christus in obœdiéntiam géntium, verbo et factis, in virtúte signórum et prodigiórum, in virtúte Spíritus, ita ut ab Ierusálem et per circúitum usque in Illýricum repléverim evangélium Christi, sic autem conténdens prædicáre evangélium, non ubi nominátus est Christus, ne super aliénum fundaméntum ædificárem, sed sicut scriptum est: “quibus non est annuntiátum de eo, vidébunt; et, qui non audiérunt, intéllegent.” Pour moi, mes frères, je suis certain, en ce qui vous concerne, que vous êtes pleins de charité, remplis de toute science, et qu'ainsi vous pouvez vous avertir les uns les autres. Cependant je vous ai écrit, mes frères, avec quelque hardiesse certains égards, comme pour raviver vos souvenirs, selon la grâce que Dieu m'a donnée, pour être le ministre du Christ Jésus parmi les païens, exerçant la sacrificature de l'Evangile de Dieu, afin que l'oblation des païens Lui soit agréable, étant sanctifiée par l'Esprit-Saint. J'ai donc sujet de me glorifier dans le Christ Jésus, auprès de Dieu. Car je n'oserais parler de choses que le Christ n'aurait pas faites par moi pour amener les païens à l'obéissance, par la parole et par les oeuvres, par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit-Saint; de sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu'à l'Illyrie, j'ai annoncé partout l'Evangile du Christ. Mais j'ai eu soin de prêcher cet Evangile dans les lieux où le Christ n'avait pas encore été nommé, afin de ne point bâtir sur le fondement d'autrui; mais, comme il est écrit: Ceux à qui Il n'avait point été annoncé verront; et ceux qui n'avaient pas entendu parler de Lui comprendront.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 47, 10-11 et 9 Ps 47, 10-11 et 9
℟. Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui: secúndum nomen tuum, Deus, ita et laus tua in fines terræ. ℣. Sicut audívimus, ita et vídimus in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius. ℟. Nous avons reçu, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple ; comme Ton nom, ô Dieu, ainsi Ta louange s’étend jusqu’aux extrémités de la terre. ℣. Ce que nous avions entendu dire, nous l’avons vu dans la cité de notre Dieu, sur Sa sainte montagne.
Allelúia Alléluia
Ps. 32, 6
℟. Allelúia . ℣. Verbo Dómini cæli firmáti sunt, et Spíritu oris eius omnis virtus eórum. ℟. Alléluia. ℣. Le Verbe du Seigneur a affermi les cieux, et le Souffle de Sa bouche leur a donné toute leur vertu.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (16,1-8)
In illo témpore: Dicébat Iesus ad discípulos suos: « Homo quidam erat dives qui habébat vílicum, et hic diffamátus est apud illum quasi dissipásset bona ipsíus. Et vocávit illum et ait illi: “Quid hoc áudio de te? Redde ratiónem vilicatiónis tuæ, iam enim non póteris vilicáre”. Ait autem vílicus intra se: “Quid fáciam, quia dóminus meus áufert a me vilicatiónem? Fódere non váleo, mendicáre erubésco. Scio quid fáciam, ut cum amótus fúero a vilicatióne recípiant me in domos suas”. Convocátis ítaque síngulis debitóribus dómini sui, dicébat prima: “Quantum debes dómino mea?” At ille dixit: “Centum cados ólei”. Dixítque illi: “Accípe cautiónem tuam et sede cito, scribe quinquagínta”. Deínde álii dixit: “Tu vero quantum debes?” Qui ait: “Centum coros trítici”. Ait illi: “Accípe lítteras tuas et scribe octogínta”. Et laudávit dóminus vílicum iniquitátis quia prudénter fecísset: quia fílii huius sǽculi prudentióres fíliis lucis in generatióne sua sunt». En ce temps là : Jésus disait à Ses disciples: Un homme riche avait un économe, et celui-ci fut accusé auprès de lui d'avoir dissipé ses biens. Et il l'appela, et lui dit: Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends compte de ta gestion, car tu ne pourras plus désormais gérer mon bien. Alors l'économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m'ôte la gestion de son bien? Travailler la terre, je ne le puis, et je rougis de mendier. Je sais ce que je ferai, afin que, lorsque j'aurai été destitué de la gestion, il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons. Ayant donc fait appeler chacun des débiteurs de son maître, il disait au premier: Combien dois-tu à mon maître ? Il répondit: Cent mesures d'huile. Et l'économe lui dit: Prends ton obligation, assieds-toi vite, et écris cinquante. Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Il répondit: Cent mesures de froment. Et il lui dit: Prends ton obligation, et écris quatre-vingts. Et le maître loua l'économe infidèle de ce qu'il avait agi habilement; car les enfants de ce siècle sont, dans leur monde, plus habiles que les enfants de lumière.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 102, 2 et 5
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius: et renovábitur, sicut áquilæ, iuvéntus tua. Mon âme, bénis le Seigneur, et n’oublie jamais tous Ses bienfaits ; et ta jeunesse sera renouvelée comme celle de l’aigle.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Fiat hoc sacrifícium, Dómine, oblátio tibi munda, et nobis misericórdiæ tuæ sancta largítio. Per Christum. Que ce sacrifice, Seigneur, soit pour Toi une offrande pure
et, pour nous, une sainte effusion de Ta miséricorde.
Communio Communion
Ps. 15, 10 Ps. 15,10
Notas mihi fecísti vias vitæ: adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Post communionem Post communion
Augeátur in nobis, quǽsumus, Dómine, tuæ virtútis operátio, ut, refécti cæléstibus sacraméntis, ad eórum promíssa capiénda tuo múnere præparémur. Per Christum. Augmente en nous, Seigneur, l'action de Ta puissance, pour que nourris ces sacrements du ciel, nous nous préparions, par Ta grâce, à recevoir Tes promesses.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 37, 22-23
Ne derelínquas me, Dómine Deus meus, ne discédas a me; inténde in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meæ. Ne m’abandonne pas, Seigneur mon Dieu ; ne T'éloigne pas de moi. Hâte-Toi de me secourir, Seigneur, Dieu de mon salut.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 15, 11
Notas mihi fecísti vias vitæ, adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Vel: Io 6, 58
Sicut misit me vivens Pater, et ego vivo propter Patrem, et qui mandúcat me, et ipse vivet propter me, dicit Dóminus. Comme le Père vivant M'a envoyé, Je vis pour le Père; de la même manière, quiconque me mange vivra pour Moi, dit le Seigneur.