Messe du samedi 13 novembre 2021

Hebdomada XXXII per annum XXXIIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 87, 3
INTRET orátio mea in conspéctu tuo: inclína aurem tuam ad precem meam, Dómine. Ps. ibid., 2 Dómine, Deus salútis meæ: in die clamávi, et nocte coram te. ℣. Glória Patri. Que ma prière pénètre jusqu’à Toi, Seigneur, prête l’oreille à ma supplication.
Ps. ibid., 2. Seigneur, Dieu de mon salut, devant Toi j’ai crié le jour et la nuit. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens et miséricors Deus, univérsa nobis adversántia propitiátus exclúde, ut, mente et córpore páriter expedíti, quæ tua sunt líberis méntibus exsequámur. Per Dóminum. Dieu tout-puissant et miséricordieux, écarte dans Ta bonté tout ce qui nous serait contraire, afin que l'âme et le corps dégagés, nous puissions nous consacrer à Ton service en toute liberté d'esprit.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Sapiéntiæ (18,14-16;19,6-9)
Cum quiétum siléntium contíneret ómnia, et nox in suo cursu médium iter habéret, omnípotens sermo tuus de cælo a regálibus sédibus durus bellátor in médiam extermínii terram prosilívit, gládium acútum insimulátum impérium tuum portans; et stans replévit ómnia morte et usque ad cælum attingébat stans in terra. Omnis enim creatúra in suo génere íterum ab inítio refigurabátur, desérviens tuis præcéptis, ut púeri tui custodiréntur illǽsi. Nam nubes castra eórum obúmbrans, et ex aqua, quæ ante erat, emérsio terræ áridæ appáruit: e mari Rubro via sine impediménto, et campus gérminans de fluctu violénto, per quem cum tota natióne transiérunt, qui tegebántur tua manu, vidéntes tua mirabília monstra. Tamquam enim equi depavérunt escam et tamquam agni exsultavérunt, magnificántes te, Dómine, qui liberásti illos. Tandis que tout reposait dans un paisible silence, et que la nuit, dans sa course, était au milieu de son chemin, Ta parole toute-puissante s'élança du Ciel, du trône royal, comme un guerrier impitoyable, sur cette terre destinée à la perdition, comme un glaive tranchant, elle portait Ton irrévocable arrêt, elle était là, remplissant tout de meurtre, et, se tenant sur la terre, elle atteignait jusqu'au Ciel. Toutes les créatures prenaient comme à l'origine, chacune en son genre, une nouvelle forme, obéissant à Tes ordres, afin que Tes serviteurs n'éprouvassent aucun mal. En effet, une nuée couvrait leur camp de son ombre, et là où l'eau était auparavant, apparut la terre sèche; il y eut un libre passage au milieu de la mer Rouge, et un champ couvert d'herbes dans ses profonds abîmes. Là passa tout le peuple que Tu protégeais de Ta main, et il contempla Tes merveilles et Tes prodiges. Ils se réjouirent comme des coursiers dans de gras pâturages, et ils bondirent comme des agneaux, en Te glorifiant, Toi, Seigneur, qui les avais délivrés.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 140, 2 Ps. 140,2
℟. Dirigátur orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo, Dómine. ℣. Elevátio mánuum meárum sacrifícium vespertínum. ℟. Que ma prière s'élève devant Toi comme l'encens; ℣. Que l'élévation de mes mains Te soit comme le sacrifice du soir.
Allelúia Alléluia
Ps. 147,3
℟. Allelúia. ℣. Qui pósuit fines tuos pacem, et ádipe fruménti sátiat te. ℟. Alléluia. ℣. Il a établi la paix sur tes frontières, et Il te rassasie de la fleur du froment.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (18,1-8)
In illo tempore : Dicébat Iésus discipulis suis parábolam, quóniam opórtet semper oráre et non defícere, dicens: “Iúdex quidam erat in quadam civitáte, qui Deum non timébat et hóminem non reverebátur. Vídua autem erat in civitáte illa et veniébat ad eum dicens: ‘Víndica me de adversário meo.’ Et nolébat per multum tempus; post hæc autem dixit intra se: ‘Etsi Deum non tímeo nec hóminem revéreor, tamen quia molésta est mihi hæc vídua, vindicábo illam, ne in novíssimo véniens suggíllet me.’” Ait autem Dóminus: “Áudite quid iúdex iniquitátis dicit; Deus autem non fáciet vindíctam electórum suórum clamántium ad se die ac nocte, et patiéntiam habébit in illis? Dico vobis: Cito fáciet vindíctam illórum. Verúmtamen Fílius hóminis véniens, putas, invéniet fidem in terra?” En ce temps là : leur disait aussi une parabole, pour leur montrer qu'il faut toujours prier, et ne pas se lasser. Il y avait, dit-il, dans une ville, un juge qui ne craignait pas Dieu et ne se souciait pas des hommes. Il y avait aussi, dans cette ville, une veuve qui venait auprès de lui, disant: Fais-moi justice de mon adversaire. Et il refusait pendant longtemps; mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne pas Dieu, et que je ne me soucie pas des hommes, néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, de peur qu'à la fin elle n'en vienne à me frapper. Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit ce juge d'iniquité. Et Dieu ne ferait pas justice à Ses élus, qui crient à Lui jour et nuit, et Il tarderait à les secourir ? Je vous le dis, Il leur fera promptement justice. Mais lorsque le Fils de l'homme viendra, pensez-vous qu'Il trouve la foi sur la terre ?
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 133
Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum: ut non dominétur mei omnis iniustítia, Dómine. Conduis mes pas selon Ta parole, et que nulle injustice ne domine sur moi, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Sacrifíciis præséntibus, Dómine, quǽsumus, inténde placátus, ut, quod passiónis Fílii tui mystério gérimus, pio consequámur afféctu. Per Christum. Seigneur, nous T'en prions, regarde avec bonté les sacrifices que nous présentons, et accorde-nous de nous unir avec une piété sincère à la passion de Ton Fils que nous célébrons dans ce mystère.
Communio Communion
Ps. 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit: in loco páscuæ ibi me collocávit: super aquam refectiónis educávit me. C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a élevé près d’une eau fortifiante.
Post communionem Post communion
Grátias tibi, Dómine, reférimus sacro múnere vegetáti, tuam cleméntiam implorántes, ut, per infusiónem Spíritus tui, in quibus cæléstis virtus introívit, sinceritátis grátia persevéret. Per Christum. Nous Te rendons grâces, Seigneur, d'avoir été nourris par ce don sacré, en implorant Ta clémence, afin que, par l'infusion de Ton Esprit, la grâce de la droiture persévère en ceux dans lesquels Ta force céleste est entrée.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 87, 3
Intret orátio mea in conspéctu tuo; inclína aurem tuam ad precem meam, Dómine. Que ma prière pénètre jusqu’à Toi, Seigneur, prête l’oreille à ma supplication.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit; in loco páscuæ ibi me collocávit, super aquam refectiónis educávit me. C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a élevé près d’une eau fortifiante.
Vel: Lc 24, 35
Cognovérunt discípuli Dóminum Iesum in fractióne panis. Ils reconnurent le Seigneur Jésus à la fraction du pain.