Messe du lundi 15 novembre 2021

Hebdomada XXXIII per annum XXXIIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introit
Ierem. 29, 11, 12 et 14 Ier. 29,11,12 et 14
DICIT Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis: invocábitis me, et ego exáudiam vos: et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. ℣. Glória Patri. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux. Ps. 84, 2. Tu as béni, Seigneur, Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Da nobis, quǽsumus, Dómine Deus noster, in tua semper devotióne gaudére, quia perpétua est et plena felícitas, si bonórum ómnium iúgiter serviámus auctóri. Per Dóminum. Nous T'en prions, Seigneur notre Dieu, accorde-nous de toujours trouver notre joie dans notre dévouement pour Toi, car c'est dans le service constant de l'auteur de tous biens, (que se trouve) le bonheur durable et plénier.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Machabæórum (1,11-16.43-45.57-60.65-67)
In diébus illis: Exíit radix peccátrix, Antíochus illústris, fílius Antíochi regis, qui fúerat Romæ obses, et regnávit in anno centésimo trigésimo séptimo regni Græcórum. In diébus illis exiérunt ex Israel fílii iníqui et suasérunt multis dicéntes: “Eámus et disponámus testaméntum cum géntibus, quæ circa nos sunt, quia, ex quo recéssimus ab eis, invenérunt nos multa mala.” Et bonus visus est sermo in óculis eórum; et destinavérunt áliqui de pópulo et abiérunt ad regem, et dedit illis potestátem, ut fácerent iustítias géntium. Et ædificavérunt gymnásium in Hierosólymis secúndum leges natiónum; et fecérunt sibi præpútia et recessérunt a testaménto sancto et iúncti sunt natiónibus et venumdáti sunt, ut fácerent malum. Et scripsit rex Antíochus omni regno suo, ut essent univérsi pópulus unus, et relínqueret unusquísque legem suam. Et recepérunt omnes gentes secúndum verbum regis Antíochi; et multi ex Israel consensérunt cúltui eíus et sacrificavérunt idólis et coinquinavérunt sábbatum. Die quinta décima mensis Cásleu, quinto et quadragésimo et centésimo anno, ædificávit abominatiónem desolatiónis super altáre; et per civitátes Iúdæ in circúitu ædificavérunt aras et ante iánuas domórum et in platéis sacrificábant. Et libros legis, quos invenérunt, combussérunt igne scindéntes eos; et ubicúmque inveniebátur apud áliquem liber testaménti, et si quis consentiébat legi, constitútio regis interficiébat eum. Et multi in Israel obtinuérunt et confortáti sunt apud se, ut non manducárent immúnda, et elegérunt mori, ut non pollueréntur escis et non profanárent testaméntum sanctum, et moriebántur. Et facta est ira magna super Israel valde. En ces jours là : ils sortit d'eux une racine du péché, Antiochus l'illustre, fils du roi Antiochus, qui avait été otage à Rome; et il régna la cent trente-septième année du règne des Grecs. En ces jours-là il sortit d'Israël des enfants d'iniquité, qui en séduisirent plusieurs, en disant: Allons et faisons alliance avec les nations qui nous environnent; car, depuis que nous nous sommes retirés d'elles, beaucoup de maux nous ont atteints. Et cette parole parut bonne à leurs yeux. Quelques-uns du peuple furent députés, et allèrent trouver le roi; et il leur donna le pouvoir de vivre selon les lois des Gentils. Et ils bâtirent un gymnase à Jérusalem, à la manière des nations; ils dissimulèrent leur circoncision, se séparèrent de l'alliance sainte, et se joignirent aux nations, et ils se vendirent pour faire le mal. Alors le roi Antiochus écrivit à tout son royaume, afin que tous ne fissent qu'un seul peuple, et que chacun abandonnât sa loi particulière. Toutes les nations consentirent à cet ordre du roi Antiochus, et beaucoup en Israël consentirent à cette servitude, sacrifièrent aux idoles, et violèrent le sabbat. Le quinzième jour du mois de casleu, en la cent quarante-cinquième année, le roi Antiochus dressa l'abominable idole de la désolation sur l'autel de Dieu; et on bâtit des autels dans toutes les villes de Juda, aux alentours; et on brûlait de l'encens et on sacrifiait devant les portes des maisons et dans les rues; et on brûla dans le feu les livres de la loi de Dieu, après les avoir déchirés; et si l'on trouvait chez quelqu'un les livres de l'alliance du Seigneur, et si quelqu'un observait la loi du Seigneur, on l'égorgeait selon l'édit du roi. Alors des hommes nombreux du peuple d'Israël résolurent en eux-mêmes de ne rien manger d'impur, et ils préférèrent mourir plutôt que de se souiller par des mets impurs; et ils ne voulurent pas violer la loi sainte de Dieu, et ils furent égorgés; et une très grande colère tomba sur le peuple.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 43, 8-9 Ps 43,8,9
℟. Liberásti nos, Dómine, ex affligéntibus nos: et eos, qui nos odérunt, confudísti. ℣. In Deo laudábimur tota die, et in nómine tuo confitébimur in sǽcula. ℟. Tu nous as délivrés, Seigneur, de ceux qui nous affligeaient et Tu as confondu ceux qui nous haïssaient. ℣. En Dieu nous nous glorifierons tout le jour et nous célébrerons à jamais Ton nom.
Allelúia Alléluia
Ps. 129, 1-2 Ps. 129,1-2
℟. Allelúia. ℣. De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam. ℟. Alléluia. ℣. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, exauce ma prière.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (18,35-43)
Factum est autem, cum appropinquáret Iéricho, cæcus quidam sedébat secus viam mendícans. Et cum audíret turbam prætereúntem, interrogábat quid hoc esset. Dixérunt autem ei: “Iésus Nazarénus transit.” Et clamávit dicens: “Iésu, fili David, miserére mei!” Et qui præíbant, increpábant eum, ut tacéret; ipse vero multo magis clamábat: “Fili David, miserére mei!” Stans autem Iésus iússit illum addúci ad se. Et cum appropinquásset, interrogávit illum: “Quid tibi vis fáciam?” At ille dixit: “Dómine, ut vídeam.” Et Iésus dixit illi: “Réspice! Fides tua te salvum fecit.” Et conféstim vidit et sequebátur illum magníficans Deum. Et omnis plebs, ut vidit, dedit laudem Deo. Or il arriva, comme Il approchait de Jéricho, qu'un aveugle était assis au bord du chemin, demandant l'aumône. Et entendant la foule passer, il demanda ce que c'était. On lui dit que c'était Jésus de Nazareth qui passait. Et il cria, en disant: Jésus, Fils de David, aie pitié de moi. Et ceux qui marchaient en avant le reprenaient rudement pour qu'il se tût; mais il criait encore plus: Fils de David, aie pitié de moi. Alors Jésus, S'arrêtant, ordonna qu'on le Lui amenât. Et lorsqu'il se fut approché, Il l'interrogea, en disant: Que veux-tu que Je te fasse? Il répondit: Seigneur, que je voie. Et Jésus lui dit: Vois; ta foi t'a sauvé. Et aussitôt il vit, et il Le suivait, en glorifiant Dieu. Et tout le peuple, ayant vu cela, rendit gloire à Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 129, 1-2
De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam: de profúndis clamávi ad te, Dómine. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur : Seigneur, exauce ma prière : des profondeurs je crie vers Toi.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Concéde, quǽsumus, Dómine, ut óculis tuæ maiestátis munus oblátum et grátiam nobis devotiónis obtíneat, et efféctum beátæ perennitátis acquírat. Per Christum. Permets, nous T'en supplions, Seigneur, que le don que nous offrons puisse nous conserver à la fois la grâce de la dévotion et nous acquérir efficacement l'immortalité bienheureuse devant les yeux de Ta majesté.
Communio Communion
Marc. 11, 24 Marc 11,24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis. Amen Je vous le dis, tout ce que vous demandez dans votre prière, croyez que vous l'avez reçu, et cela se fera.
Post communionem Post communion
Súmpsimus, Dómine, sacri dona mystérii, humíliter deprecántes, ut, quæ in sui commemoratiónem nos Fílius tuus fácere præcépit, in nostræ profíciant caritátis augméntum. Per Christum. Nous avons reçu, Seigneur, les dons du mystère sacré, et nous demandons humblement qu'ils servent à la croissance de notre charité, comme Ton Fils nous l'a ordonné en Sa mémoire.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ier 29, 11.12.14
Dicit Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis et non afflictiónis; invocábitis me, et ego exáudiam vos, et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 72, 28
Mihi autem adhærére Deo bonum est, pónere in Dómino Deo spem meam.
Vel: Mc 11, 23-24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis, dicit Dóminus.