Messe du mercredi 15 décembre 2021

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Isai. 45, 8
RORÁTE, cæli, désuper, et nubes pluant iustum: aperiátur terra, et gérminet Salvatórem. Ps. 18, 2 Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum. Cieux, répandez votre rosée ; que des nuées descende le salut ! Que s’ouvre la terre et qu’elle donne naissance au Sauveur. Ps. 18, 2. Les cieux racontent la gloire de Dieu : et le firmament proclame la puissance de Ses mains.
Collecta Collecte
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus, ut Fílii tui ventúra sollémnitas et præséntis nobis vitæ remédia largiátur, et præmia æterna concédat. Per Dóminum. Nous t'en prions, Dieu tout puissant, que la solennité toute proche de ton Fils nous apporte une aide dans la vie présente et nous assure les récompenses éternelles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Isaíæ prophétæ (45,6b-8.18.21b-25)
Ego Dóminus, et non est alter, formans lucem et creans ténebras, fáciens pacem et creans malum: ego Dóminus fáciens ómnia hæc. Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustítiam; aperiátur terra et gérminet salvatiónem; et iustítia oriátur simul: ego Dóminus creávi eam.” Quia hæc dicit Dóminus, qui creávit cælos, ipse Deus, qui formávit terram et fecit eam, ipse fundávit eam; non ut vácua esset, creávit eam, ut habitarétur, formávit eam: “Ego Dóminus, et non est álius. Quis audítum fecit hoc ab inítio, ex tunc prædíxit illud? Numquid non ego Dóminus, et non est ultra Deus absque me? Deus iústus et salvans non est præter me. Convertímini ad me et salvi éritis, omnes fines terræ, quia ego Deus, et non est álius. In memetípso iurávi: Egréssa est de ore meo iustítia, verbum, quod non revertétur; quia mihi curvábitur omne genu, et iurábit omnis lingua.” “Tántum in Dómino” dicent “sunt iustítiæ et robur!” Ad eum vénient et confundéntur omnes, qui repúgnant ei; in Dómino iustificábitur et laudábitur omne semen Israel. Je suis le Seigneur, et il n'y en a pas d'autre. Je forme la lumière et Je crée les ténèbres, Je fais la paix et Je crée les maux : Je suis le Seigneur qui fais toutes ces choses. Car voici ce que dit le Seigneur qui a créé les cieux, le Dieu qui a formé la terre et qui l'a faite, qui l'a façonnée et qui ne l'a pas créée en vain, mais qui l'a formée pour qu'elle fût habitée : Je suis le Seigneur, et il n'y en a pas d'autre. Qui a annoncé ces choses dès le commencement? qui les a prédites depuis longtemps? N'est-ce pas Moi, le Seigneur, et y a-t-il d'autre Dieu que Moi? Je suis le Dieu juste, et personne ne sauve si ce n'est Moi. Convertissez-vous à Moi, et vous serez sauvés, peuples de toute la terre, car Je suis Dieu, et il n'y en a pas d'autre. J'ai juré par Moi-même; une parole de justice est sortie de Ma bouche, et elle ne sera pas révoquée: Tout genou fléchira devant Moi, et toute langue jurera par Mon nom. Et l'on dira : Ma justice et ma force résident dans le Seigneur; à Lui viendront, pour être confondus, tous ceux qui s'opposaient à Lui. Par le Seigneur sera justifiée et glorifiée toute la race d'Israël.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 79, 2, 3 et 2 Ps. 79, 2, 3 et 2
℟. Qui sedes, Dómine, super Chérubim, éxcita poténtiam tuam, et veni. ℣. Qui regis Israël, inténde : qui dedúcis, velut ovem, Ioseph. ℟. Toi qui es assis sur les Chérubins, fais éclater Ta puissance, Seigneur, et viens. ℣. Écoute-nous, ô Toi qui gouvernes Israël, qui conduis Joseph comme une brebis.
Allelúia Alléluia.
Ps. 79, 2, 3 et 2
℟. Allelúia. ℣. Excita, Dómine, poténtiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur, fais éclater Ta puissance, viens et sauve-nous.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (7,19-23)
In illo tempore: Convocávit duos de discípulis suis Ioánnes et misit ad Dóminum dicens: “Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus?” Cum autem veníssent ad eum viri, dixérunt: “Ioánnes Baptísta misit nos ad te dicens: ‘Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus?’” In ipsa hora curávit multos a languóribus et plagis et spirítibus malis et cæcis multis donávit visum. Et respóndens dixit illis: “Eúntes nuntiáte Ioánni, quæ vidístis et audístis: cæci vident, claudi ámbulant, leprósi mundántur et surdi áudiunt, mórtui resúrgunt, páuperes evangelizántur; et beátus est, quicúmque non fúerit scandalizátus in me.” En ce temps là : Jean appela deux de ses disciples, et les envoya vers Jésus, pour Lui dire: Es-Tu Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? Ces hommes, étant venus auprès de Jésus, Lui dirent: Jean-Baptiste nous a envoyés vers Vous, pour Vous dire: Etes-Vous Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? A cette heure même, Il guérit beaucoup de personnes qui avaient des maladies, et des plaies, et des esprits mauvais, et Il rendit la vue à de nombreux aveugles. Puis, leur répondant, Il dit: Allez, et rapportez à Jean ce que vous avez entendu et ce que vous avez vu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l'Evangile est annoncé aux pauvres; et bienheureux est celui qui ne sera pas scandalisé en Moi.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 84, 2 Ps. 84, 2
Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob: remisísti iniquitátem plebis tuæ. Seigneur, Tu as béni Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. Tu as pardonné les fautes de Ton peuple.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Devotiónis nostræ tibi, Dómine, quΔsumus, hóstia iúgiter immolétur, quæ et sacri péragat institúta mystérii, et salutáre tuum nobis poténter operétur. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO I DE ADVENTU Ière PREFACE DE L'AVENT
De duobus adventibus Christi Des deux avènements du Christ
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, primo advéntu in humilitáte carnis assúmptæ, dispositiónis antíquæ munus implévit, nobísque salútis perpétuæ trámitem reserávit: ut, cum secúndo vénerit in suæ glória maiestátis, manifésto demum múnere capiámus, quod vigilántes nunc audémus exspectáre promíssum.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Lui qui lors de Son premier Avènement a pris chair dans l'humilité, S'est acquitté du devoir qui Lui incombait par Ta disposition ancienne, et nous a ouvert le chemin du salut éternel ; c'est pourquoi lors de Sa seconde venue dans la gloire, de Sa majesté, nous recevrons de façon manifeste Son don, que nous osons désormais espérer et pour laquelle nous veillons.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Isai. 35, 4 Is. 35,4
Dícite: Pusillánimes, confortámini, et nolíte timére: ecce Deus noster véniet, et salvábit nos. Dites à mon peuple : vous qui avez le cœur abattu, prenez courage et ne craignez point : voici notre Dieu qui vient, et Il nous sauvera.
Post communionem Post communion
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum  
Cf. Hab 2, 3; 1 Cor 4, 5
Véniet Dóminus et non tardábit, et illuminábit abscóndita tenebrárum, et manifestábit se ad omnes gentes.