Messe du dimanche 23 janvier 2022

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica III per annum IIIème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Introit Introït
Cf. Mc 1,16-17
Dominus secus mare Galilǽæ vidit duos fratres, Petrum et Andréam, et vocávit eos: Veníte post me: fáciam vos fíeri piscatóres hóminum. Ps Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánum eius annúntiat firmaméntum. ℣. Gloria Patri. Le Seigneur le long de la mer de Galilée vit deux frères, Pierre et André, et les appela : Venez à ma suite, et je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. Ps Les Cieux racontent la gloire de Dieu : et l'oeuvre de Ses mains annonce le firmament.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, dírige actus nostros in beneplácito tuo, ut in nómine dilécti Fílii tui mereámur bonis opéribus abundáre. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, daigne diriger nos actions selon Ton bon plaisir, afin qu'au Nom de Ton Fils bien-aimé, nous puissions fructifier en bonnes œuvres.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Nehemíæ (8,2-4a.5-6.8-10)
In diebus illis: Áttulit Esdras sacérdos Legem coram multitúdine virórum et mulíerum cunctísque, qui póterant intellégere, in die prima mensis séptimi. Et legit in eo in platéa, quæ erat ante portam Aquárum, de mane usque ad médiam diem in conspéctu virórum et mulíerum et eórum, qui intellégere póterant; et aures omnis pópuli erant eréctæ ad librum legis. Stetit autem Esdras scriba super gradum lígneum, quem ad hoc fécerant. Et apéruit Esdras librum coram omni pópulo (super univérsum quippe populum eminébat) , et cum aperui'sset eum, stetit omnis pópulus . Et benedíxit Esdras Dómino Deo magno, et respóndit omnis pópulus: « Amen. Amen », élevans manus suas. Et incurvati sunt, et adoravérunt Deum proni in terram. Et legérunt in libro Legis Dei distíncte et apérte ad intellegéndum ; et intellexérunt cum legerétur. Dixit autem Nehemias (ipse est Athérsatha) et Esdras, sacérdos et scriba, et levítæ interpretántes univérso pópulo : « Dies sanctificáitus est Dómino Deo nostro : nolíte lugére et nolite flere ». Flebat enim omnis pópulus, cum audlret verba Legis. Et dixit eis: « Ite, comédite pínguia, et bibite mulsum, et míttite partes his qui non præparavérunt sibi; quia sanctus dies Dómini est. Et nolite contristári: gaudium étenim Dómini est fortitúdo nostra ». En ces jours là : Le prêtre Esdras apporta la loi devant l'assemblée des hommes et des femmes, et de tous ceux qui pouvaient l'entendre, le premier jour du septième mois. Et il lut distinctement dans ce livre sur la place qui était devant la porte des Eaux, depuis le matin jusqu'à midi, en présence des hommes, des femmes et de ceux qui étaient capables de l'entendre, et tout le peuple avait les oreilles attentives à la lecture de ce livre. Esdras, le scribe, se tint debout sur une estrade de bois qu'il avait faite pour parler au peuple. Esdras ouvrit le livre devant tout le peuple, car il était élevé au-dessus de tous; et après qu'il l'eut ouvert, tout le peuple se tint debout. Et Esdras bénit le Seigneur, le grand Dieu; et tout le peuple, levant les mains, répondit : Amen, amen. Et ils s'inclinèrent, et adorèrent Dieu prosternés jusqu'à terre. Et ils lurent dans le livre de la loi de Dieu distinctement et d'une manière très intelligible, et le peuple entendit ce qu'on lui lisait. Or Néhémie, qui avait la dignité d'Athersatha, Esdras, prêtre et scribe, et les lévites qui interprétaient la loi dirent à tout le peuple : Ce jour est consacré au Seigneur notre Dieu; ne vous attristez point et ne pleurez pas. Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi. Et il leur dit : Allez, mangez des viandes grasses et buvez de douces liqueurs, et faites-en part à ceux qui n'ont rien préparé, car ce jour est consacré au Seigneur; et ne vous attristez point, car la joie du Seigneur est notre force.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17 Ps. 101, 16-17
℟. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terræ glóriam tuam. ℣. Quóniam ædificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. ℟. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, ℣. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (12,12-30)
Fratres: Sicut corpus unum est et membra habet multa, ómnia autem membra córporis, cum sint multa, unum corpus sunt, ita et Christus; étenim in uno Spíritu omnes nos in unum corpus baptizáti sumus, sive Iudǽi sive Græci sive servi sive líberi, et omnes unum Spíritum potáti sumus. Nam et corpus non est unum membrum sed multa. Si díxerit pes: “Non sum manus, non sum de córpore”, non ídeo non est de córpore; et si díxerit auris: “Non sum óculus, non sum de córpore”, non ídeo non est de córpore. Si totum corpus óculus est, ubi audítus? Si totum audítus, ubi odorátus? Nunc autem pósuit Deus membra, unumquódque eórum in córpore, sicut vóluit. Quod si essent ómnia unum membrum, ubi corpus? Nunc autem multa quidem membra, unum autem corpus. Non potest dícere óculus mánui: “Non es mihi necessária!”; aut íterum caput pédibus: “Non estis mihi necessárii!” Sed multo magis, quæ vidéntur membra córporis infirmióra esse, necessária sunt; et, quæ putámus ignobilióra membra esse córporis, his honórem abundantiórem circumdámus; et, quæ inhonésta sunt nostra, abundantiórem honestátem habent, honésta autem nostra nullíus egent. Sed Deus temperávit corpus, ei, cui déerat, abundantiórem tribuéndo honórem, ut non sit schisma in córpore, sed idípsum pro ínvicem sollícita sint membra. Et sive pátitur unum membrum, compatiúntur ómnia membra; sive glorificátur unum membrum, congáudent ómnia membra. Vos autem estis corpus Christi et membra ex parte. Et quosdam quidem pósuit Deus in ecclésia primum apóstolos, secúndo prophétas, tértio doctóres, deínde virtútes, exínde donatiónes curatiónum, opitulatiónes, gubernatiónes, génera linguárum. Numquid omnes apóstoli? Numquid omnes prophétæ? Numquid omnes doctóres? Numquid omnes virtútes? Numquid omnes donatiónes habent curatiónum? Numquid omnes linguis loquúntur? Numquid omnes interpretántur? Frères : Comme le corps est un et a beaucoup de membres, et comme tous les membres du corps, quoique nombreux, ne forment néanmoins qu'un seul corps: ainsi en est-il du Christ. En effet, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit païens, soit esclaves, soit libres; et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit. Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est composé de beaucoup de membres. Si le pied disait: Puisque je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps; est-ce que pour cela il ne serait point du corps ? Et si l'oreille disait: Puisque je ne suis pas un oeil, je ne suis pas du corps; est-ce que pour cela elle ne serait point du corps? Si tout le corps était oeil, où serait l'ouïe? s'il était tout ouïe, où serait l'odorat? Mais Dieu a disposé les membres dans le corps, chacun d'eux comme il a voulu. S'ils n'étaient tous qu'un seul membre, où serait le corps? Mais maintenant il y a beaucoup de membres, et un seul corps.L'oeil ne peut pas dire à la main: Je n'ai pas besoin de ton aide; ni la tête dire aux pieds: Vous ne m'êtes pas nécessaires;. Mais au contraire les membres du corps qui paraissent les plus faibles sont les plus nécessaires; et les membres du corps que nous regardons comme les plus vils, nous les entourons d'un plus grand honneur; et ceux qui sont honteux reçoivent le plus de respect. Ceux qui sont décents n'en ont pas besoin; mais Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait, afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également un soin réciproque les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; ou si un membre est honoré, tous les membres s'en réjouissent avec lui. Or vous êtes le corps du Christ, et les membres d'un membre. Ainsi Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des Apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs; ensuite ceux qui font des miracles; puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues, d'interpréter les langues.Tous sont-ils Apôtres ? tous sont-ils prophètes ? tous sont-ils docteurs ? tous font-ils des miracles? tous ont-ils la grâce de guérir? tous parlent-ils diverses langues? tous les interprètent-ils ?
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 96, 1
℟. Allelúia. ℣. Dóminus regnávit, exsúltet terra: læténtur ínsulæ multæ. Allelúia. ℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam(1,1-4;4,14-21)
Quóniam quidem multi conáti sunt ordináre narratiónem, quæ in nobis complétæ sunt, rerum, sicut tradidérunt nobis, qui ab inítio ipsi vidérunt et minístri fuérunt verbi, visum est et mihi, adsecúto a princípio ómnia, diligénter ex órdine tibi scríbere, óptime Theóphile, ut cognóscas eórum verbórum, de quibus erudítus es, firmitátem. In illo témpore: regréssus est Iésus in virtúte Spíritus in Galilǽam. Et fama éxiit per univérsam regiónem de illo. Et ipse docébat in synagógis eórum et magnificabátur ab ómnibus. Et venit Názareth, ubi erat nutrítus, et intrávit secúndum consuetúdinem suam die sábbati in synagógam et surréxit légere. Et tradi tus est illi liber prophétæ Isaíæ; et ut revólvit librum, invénit locum, ubi scriptum erat: “Spíritus Dómini super me; propter quod unxit me evangelizáre paupéribus, misit me prædicáre captívis remissiónem et cæcis visum, dimíttere confráctos in remissióne, prædicáre annum Dómini accéptum.” Et cum plicuísset librum, réddidit minístro et sedit; et ómnium in synagóga óculi erant intendéntes in eum. Cœpit autem dícere ad illos: “Hódie impléta est hæc Scriptúra in áuribus vestris.” Plusieurs ayant entrepris d'écrire l'histoire des choses qui se sont accomplies parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui les ont vues eux-mêmes dès le commencement, et qui ont été les ministres de la parole, il m'a paru bon, à moi aussi, après m'être soigneusement informé de tout depuis l'origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la vérité des paroles que l'on t'a enseignées. Jésus retourna en Galilée par la vertu de l'Esprit, et Sa renommée se répandit dans tout le pays. Et Il enseignait dans leurs synagogues, et Il était glorifié par tous. Il vint à Nazareth, où Il avait été élevé; et Il entra selon Sa coutume, le jour du sabbat, dans la synagogue, et Il Se leva pour lire. On Lui donna le livre du prophète Isaïe. Et ayant déroulé le livre, Il trouva l'endroit où il était écrit:L'Esprit du Seigneur est sur Moi; c'est pourquoi Il M'a sacré par Son onction; Il M'a envoyé évangéliser les pauvres, guérir ceux qui ont le coeur broyé, annoncer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, mettre en liberté ceux qui sont brisés sous les fers, publier l'année favorable du Seigneur et le jour de la rétribution. Ayant replié le livre, Il le rendit au ministre, et S'assit. Et tous, dans le synagogue, avaient les yeux fixés sur Lui. Et Il commença à leur dire: Aujourd'hui, cette parole de l'Ecriture que vous venez d'entendre est accomplie.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Múnera nostra, Dómine, súscipe placátus, quæ sanctificándo nobis, quǽsumus, salutária fore concéde. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 4, 19-20 Mt 1,19-20
Veníte post me: fáciam vos fíeri piscatóres hóminum: at illi contínuo, relíctis rétibus, secúti sunt Dóminum. Venez à Ma suite, et Je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. Aussitôt, laissant les filets, ils suivirent le Seigneur.
Post communionem Post communion
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, vivificatiónis tuæ grátiam consequéntes, in tuo semper múnere gloriémur. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 95, 1.6
Cantáte Dómino cánticum novum, cantáte Dómino, omnis terra. Conféssio et pulchritúdo in conspéctu eius, sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; chantez au Seigneur, (habitants de) toute la terre. La louange et la splendeur (beauté) sont devant Lui ; la sainteté et la magnificence dans Son sanctuaire.
 Psalmus responsorius  
Ps 18, 8.9.10.11 ( ℟. : Io 6, 69 )
℟. Dómine, verba vitæ ætérnæ habes.
Lex Dómini immaculáta, refíciens ánimam,
testimónium Dómini fìdéle,
sapiéntiam præstans párvulis . ℟.
lustítiæ Dómini rectæ, lætifìcántes corda,
præcéptum Domini lúcidum, illúminans óculos. ℟.
Timor Dómini mundus, pérmanens in sǽculum sǽculi,
iudícia Dómini vera, iusta ómnia simul. ℟.
Desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum,
et dulcióra super mel et favum stillántem. ℟.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 33, 6
Accédite ad Dóminum et illuminámini, et fácies vestræ non confundéntur. Approchez-vous de Lui, et vous serez éclairés ; et vos visages ne seront pas couverts de confusion.
Vel: Io 8, 12
Ego sum lux mundi, dicit Dóminus; qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ. Je suis la lumière du monde ; celui qui Me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.