Messe du samedi 19 février 2022

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 30, 3-4
ESTO mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias: quóniam firmaméntum meum, et refúgium meum es tu: et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Ps. ibid., 2 In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me. ℣. Glória Patri. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras. Ps. 30,2 J’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois jamais confondu, dans Ta justice, délivre-moi et sauve-moi.
Collecta Collecte
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum. Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les coeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'être tels que Tu daignes habiter en nous.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ beáti Iacóbi apóstoli (3,1-10)
Fratres: Nolíte plures magístri fíeri, fratres mei, sciéntes quóniam maíus iudícium accipiémus. In multis enim offéndimus omnes. Si quis in verbo non offéndit, hic perféctus est vir, potens étiam freno circumdúcere totum corpus. Si autem equórum frenos in ora míttimus ad oboediéndum nobis, et omne corpus illórum circumférimus. Ecce et naves, cum tam magnae sint et a ventis válidis minéntur, circumferúntur a mínimo gubernáculo, ubi ímpetus dirigéntis volúerit; ita et lingua módicum quidem membrum est et magna exsúltat. Ecce quantus ignis quam magnam silvam incéndit! Et lingua ignis est, univérsitas iniquitátis; lingua constitúitur in membris nostris, quae máculat totum corpus et inflámmat rotam nativitátis et inflammátur a gehénna. Omnis enim natúra et bestiárum et vólucrum et serpéntium et étiam cetórum domátur et dómita est a natúra humána; linguam autem nullus hóminum domáre potest, inquiétum malum, plena venéno mortífero. In ipsa benedícimus Dóminum et Patrem et in ipsa maledícimus hómines, qui ad similitúdinem Dei facti sunt; ex ipso ore procédit benedíctio et maledíctio. Non opórtet, fratres mei, haec ita fíeri. Ne soyez pas nombreux à vous ériger en docteurs, mes frères, sachant que vous vous exposez à un jugement plus sévère. Nous bronchons tous de bien des manières. Si quelqu'un ne bronche pas dans ses paroles, c'est un homme parfait, et il peut tenir en bride tout son corps. Si nous mettons un mors dans la bouche des chevaux, pour qu'ils nous obéissent, nous dirigeons aussi tout leur corps. Voyez aussi les navires: quoique si grands et poussés par des vents impétueux, ils sont dirigés avec un petit gouvernail, selon la volonté de celui qui les conduit. Ainsi la langue n'est qu'un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voyez quelle grande forêt un petit feu peut incendier. La langue aussi est un feu; c'est un monde d'iniquité. La langue est placée parmi nos membres; elle souille tout le corps, elle embrase le cours de notre vie, embrasée elle-même au feu de l'enfer. Toutes les espèces de bêtes sauvages, d'oiseaux, de reptiles, et d'autres animaux peuvent se dompter, et ont été domptés par la nature humaine; mais la langue, aucun homme ne peut la dompter; mal impossible à réprimer, elle est pleine d'un venin mortel. Par elle nous bénissons Dieu notre Père, et par elle nous maudissons les hommes, qui ont été faits à l'image de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu'il en soit ainsi.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 76, 15 et 16 Ps. 76, 15 et 16
℟. Tu es Deus qui facis mirabília solus: notam fecísti in géntibus virtútem tuam. ℣. Liberásti in bráchio tuo pópulum tuum, fílios Israël et Ioseph. ℟. Tu es le Dieu qui seul opères des merveilles. Tu as fait connaître parmi les peuples Ta puissance. ℣. Tu as libéré par Ton bras Ton peuple, les fils d’Israël et de Joseph.
Allelúia Alléluia
Ps. 97, 1 Ps. 97,1
℟. Allelúia. ℣. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. ℟. Alléluia. ℣. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (9,2-13)
In illo tempore: Assúmit Iésus Petrum et Iacóbum et Ioánnem, et ducit illos in montem excélsum seórsum solos. Et transfigurátus est coram ipsis; et vestiménta eíus facta sunt splendéntia, cándida nimis, quália fullo super terram non potest tam cándida fácere. Et appáruit illis Elías cum Móyse, et erant loquéntes cum Iésu. Et respóndens Petrus ait Iésu: “Rábbi, bonum est nos hic esse; et faciámus tria tabernácula: tibi unum et Móysi unum et Elíae unum.” Non enim sciébat quid respondéret; erant enim extérriti. Et facta est nubes obúmbrans eos, et venit vox de nube: “Hic est Fílius meus diléctus; audíte illum.” Et statim circumspiciéntes néminem ámplius vidérunt nisi Iésum tantum secum. Et descendéntibus illis de monte, praecépit illis, ne cui, quae vidíssent, narrárent, nisi cum Fílius hóminis a mórtuis resurréxerit. Et verbum continuérunt apud se, conquiréntes quid esset illud: “a mórtuis resúrgere.” Et interrogábant eum dicéntes: “Quid ergo dicunt scribae quia Elíam opórteat veníre primum?” Qui ait illis: “Élias véniens primo, restítuit ómnia; et quómodo scriptum est super Fílio hóminis, ut multa patiátur et contemnátur? Sed dico vobis: Et Elías venit; et fecérunt illi, quaecúmque volébant, sicut scriptum est de eo.” En ce temps là : Jésus prit Pierre, Jacques et Jean, et les conduisit seuls, à l'écart, sur une haute montagne; et Il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants, et tout à fait blancs, comme la neige, tels qu'aucun foulon sur la terre n'en peut faire d'aussi blancs.
Elie et Moïse leur apparurent, et ils s'entretenaient avec Jésus.
Et Pierre, prenant la parole, dit à Jésus: Maître, il est bon pour nous d'être ici; faisons trois tentes, une pour Toi, une pour Moïse, et une pour Elie.
Car il ne savait pas ce qu'il disait, l'effroi les ayant saisis.
Il se forma une nuée, qui les couvrit; et une voix sortit de la nuée, disant: Celui-ci est Mon Fils bien-aimé; écoutez-Le.
Et aussitôt, regardant tout autour, ils ne virent plus personne, si ce n'est Jésus seul avec eux.
Et comme ils descendaient de la montagne, Il leur ordonna de ne raconter à personne ce qu'ils avaient vu, jusqu'à ce que le Fils de l'homme fût ressuscité d'entre les morts.
Et ils tinrent cette parole secrète en eux-mêmes, se demandant entre eux ce que signifiait: Jusqu'à ce qu'Il fût ressuscité d'entre les morts.
Et ils L'interrogeaient, en disant: Pourquoi donc les pharisiens et les scribes disent-ils qu'il faut qu'Elie vienne d'abord?
Il leur répondit: Elie, lorsqu'il viendra d'abord, rétablira toutes choses, et comme il est écrit du Fils de l'homme, Il souffrira beaucoup et sera méprisé.
Mais Je vous dis qu'Elie est déjà venu (et ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu), selon qu'il a été écrit de lui.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 12-13
Benedíctus es, Dómine, doce me iustificatiónes tuas: in lábiis meis pronuntiávi ómnia iudícia oris tui. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi Tes commandements ; j’ai prononcé de mes lèvres tous les préceptes de Ta bouche.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc nos oblátio, quæsumus, Dómine, mundet et rénovet, atque tuam exsequéntibus voluntátem fiat causa remuneratiónis ætérnæ. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 8, 2 Ps 8,2
Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra! Seigneur, notre Seigneur, combien est admirable Ton nom par toute la terre.
Post communionem Post communion
Cæléstibus, Dómine, pasti delíciis, quæsumus, ut semper éadem, per quæ veráciter vívimus, appetámus. Per Christum. 3
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 30, 3-4
Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. Quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu, et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus; non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Vel: Io 3, 16
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.