Messe du dimanche 13 mars 2022

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica II Quadragesimae IIème dimanche de Carême
Ad Missam
A la Messe


Introït Introït
Ps. 24, 6, 3 et 22
REMINÍSCERE miseratiónum tuárum, Dómine, et misericórdiæ tuæ, quæ a sǽculo sunt: ne umquam dominéntur nobis inimíci nostri: líbera nos, Deus Israël, ex ómnibus angústiis nostris. Ps. ibid., 1-2 Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam. Souviens-Toi de Tes bontés, Seigneur, et de Ta miséricorde qui datent des siècles passés. Que nos ennemis ne triomphent jamais de nous. Dieu d’Israël, délivre-nous de toutes nos tribulations. Ps. ib., 1-2. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir.
Collecta Collecte
Deus, qui nobis diléctum Fílium tuum audíre præcepísti, verbo tuo intérius nos páscere dignéris, ut, spiritáli purificáto intúitu, glóriæ tuæ lætémur aspéctu. Per Dóminum. O Dieu, qui nous as commandé d'écouter Ton Fils bien aimé, daigne nous nourrir intérieurement de Ta Parole, pour que, lorsque notre sens spirituel sera purifié, nous puissions nous réjouir de la vision de Ta gloire.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (15,5-12.17-18)
In diébus illis: Eduxít Deus Abram foras et ait illi: “Súspice cælum et númera stellas, si potes.” Et dixit ei: “Sic erit semen tuum.” Crédidit Abram Dómino, et reputátum est ei ad iustítiam. Dixítque ad eum: “Ego Dóminus, qui edúxi te de Ur Chaldæórum, ut darem tibi terram istam, et possidéres eam.” Et ille ait: “Dómine Deus, unde scire possum quod possessúrus sim eam?” Respóndens Dóminus: “Súme, inquit, mihi vítulam triénnem et capram trimam et aríetem annórum trium, túrturem quoque et colúmbam.” Qui tollens univérsa hæc divísit ea per médium et utrásque partes contra se altrínsecus pósuit; aves autem non divísit. Descenderúntque vólucres super cadávera, et abigébat eas Abram. Cumque sol occúmberet, sopor írruit super Abram, et ecce horror magnus et tenebrósus invásit eum. Cum ergo occubuísset sol, facta est calígo tenebrósa, et appáruit clíbanus fumans et lampas ignis tránsiens inter divisiónes illas. In illo die pépigit Dóminus cum Abram fœdus dicens: “Sémini tuo dabo terram hanc a flúvio Ægýpti usque ad magnum flúvium Euphráten. En ces jours là : Dieu fit sortir Abram dehors, et Il lui dit: Levez les yeux au ciel, et comptez les étoiles, si vous pouvez. C'est ainsi, ajouta-t-Il, que sera votre race.
Abram crut à Dieu, et sa foi lui fut imputée à justice.
Dieu lui dit encore: Je suis le Seigneur qui vous ai tiré d'Ur en Chaldée, pour vous donner cette terre, afin que vous la possédiez.
Abram Lui répondit: Seigneur Dieu, comment puis-je connaître que je dois la posséder?
Le Seigneur lui répliqua: Prenez une vache de trois ans, une chèvre de trois ans, et un bélier qui soit aussi de trois ans, avec une tourterelle et une colombe.
Abram prenant donc tous ces animaux, les divisa par la moitié, et mit les deux parties qu'il avait coupées vis-à-vis l'une de l'autre; mais il ne divisa point la tourterelle, ni la colombe.
Or les oiseaux venaient fondre sur ces bêtes mortes, et Abram les en chassait.
Or, lorsque le soleil se couchait, Abram fut surpris d'un profond sommeil, et il tomba dans un horrible effroi, se trouvant comme tout enveloppé de ténèbres. Lors donc que le soleil fut couché, il se forma une obscurité ténébreuse; il parut un four d'où sortait une grande fumée, et une lampe ardente qui passait au travers de ces bêtes divisées.
En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 82: 19, 14
℟. Sciant gentes, quóniam nomen tibi Deus: tu solus Altíssimus super omnem terram. ℣. Deus meus, pone illos ut rotam, et sicut stípulam ante fáciem venti. ℟. Que toutes les nations sachent que Tu as pour nom Dieu, Toi seul es le Très -Haut sur toute le Terre. ℣. Mon Dieu, fais-les tourner comme une roue, qu’ils soient emportés par le vent comme un fétu de paille.
Lectio II IIème lecture
Lectio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Philippénses (3,17-4,1)
Coimitatóres mei estóte, fratres, et observáte eos, qui ita ámbulant, sicut habétis formam nos. Multi enim ámbulant, quos sæpe dicébam vobis, nunc autem et flens dico, inimícos crucis Christi, quorum finis intéritus, quorum deus venter et glória in confusióne ipsórum, qui terréna sápiunt.  Noster enim municipátus in cælis est, unde étiam salvatórem exspectámus Dóminum Iésum Christum, qui transfigurábit corpus humilitátis nostræ, ut illud confórme fáciat córpori glóriæ suæ secúndum operatiónem, qua possit étiam subícere sibi ómnia. Ítaque, fratres mei caríssimi et desideratíssimi, gáudium et coróna mea, sic state in Dómino, caríssimi! Mes frères, soyez mes imitateurs, et regardez ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il y en a beaucoup, dont je vous ai souvent parlé, et dont je vous parle encore maintenant avec larmes, qui marchent en ennemis de la croix du Christ. Leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui est leur honte, et leurs pensées sont pour la terre. Quant à nous, notre vie est dans le ciel, d’où nous attendons comme sauveur Notre Seigneur Jésus-Christ, qui transformera notre corps d’humiliation, en le rendant semblable à son corps glorieux, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. C’est pourquoi, mes frères très aimés et très désirés, qui êtes ma joie (gloire) et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Tractus Trait
Ps. 59, 4 et 6
Commovísti, Dómine, terram, et conturbásti eam. ℣. Sana contritiónes eius, quia mota est. ℣. Ut fúgiant a fácie arcus: ut liberéntur elécti tui. Tu as ébranlé la terre, Seigneur, et Tu l'as troublée.
℣. Guéris ses brisures, car elle est ébranlée.
℣. Afin qu'ils fuient devant l’arc : que Tes élus soient libérés.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (9,28b-36)
In illo tempore: Assúmpsit Petrum et Ioánnem et Iacóbum et ascéndit in montem, ut oráret. Et facta est, dum oráret, spécies vultus eíus áltera, et vestítus eíus albus, refúlgens. Et ecce duo viri loquebántur cum illo, et erant Móyses et Elías, qui visi in glória dicébant éxodum eíus, quam completúrus erat in Ierusálem. Petrus vero et qui cum illo graváti erant somno; et evigilántes vidérunt glóriam eíus et duos viros, qui stabant cum illo. Et factum est, cum discéderent ab illo, ait Petrus ad Iésum: “Præcéptor, bonum est nos hic esse; et faciámus tria tabernácula: unum tibi et unum Móysi et unum Elíæ”, nésciens quid díceret. Hæc autem illo loquénte, facta est nubes et obumbrávit eos; et timuérunt intrántibus illis in nubem. Et vox facta est de nube dicens: “Hic est Fílius meus eléctus; ipsum audíte.” Et dum fíeret vox, invéntus est Iésus solus. Et ipsi tacuérunt et némini dixérunt in illis diébus quidquam ex his, quæ víderant. En ce temps là : il arriva qu'environ huit jours après ces paroles, Il prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean, et Il monta sur une montagne pour prier.
Et pendant qu'Il priait, l'aspect de Son visage devint tout autre, et Ses vêtements devinrent blancs et brillants. Et voici que deux hommes s'entretenaient avec Lui: c'étaient Moïse et Elie, apparaissant avec gloire; et ils parlaient de Sa sortie du monde, qu'Il devait accomplir à Jérusalem. Cependant Pierre et ceux qui étaient avec Lui étaient appesantis par le sommeil; et, s'éveillant, ils virent Sa gloire, et les deux hommes qui étaient avec Lui. Et il arriva qu'au moment où ceux-ci s'éloignaient de Jésus, Pierre Lui dit: Maître, il est bon pour nous d'être ici; faisons trois tentes, une pour vous, une pour Moïse et une pour Elie. Il ne savait pas ce qu'il disait. Comme il parlait ainsi, une nuée apparut et les couvrit; et ils furent effrayés lorsqu'ils entrèrent dans la nuée. Et une voix sortit de la nuée, disant: Celui-ci est Mon Fils bien-aimé; écoutez-Le. Et pendant que la voix retentissait, Jésus Se trouva seul. Et les disciples se turent, et ne dirent à personne, en ces jours-là, rien de ce qu'ils avaient vu.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 118, 47-48
Meditábor in mandátis tuis, quæ diléxi valde: et levábo manus meas ad mandáta tua, quæ diléxi. (T.P Allelúia). Je méditerai sur Tes commandements, car je les aime, et je lèverai mes mains vers Tes commandements que j’aime (T.P. Alléluia).
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc hóstia, Dómine, quǽsumus, emúndet nostra delícta, et ad celebránda festa paschália fidélium tuórum córpora mentésque sanctíficet. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio Préface
De transfiguratione Domini De la Transfiguration du Seigneur
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, própria morte prænuntiáta discípulis, in monte sancto suam eis apéruit claritátem, ut per passiónem, étiam lege prophetísque testántibus, ad glóriam resurrectiónis perveníri constáret.
Et ídeo cum cælórum virtútibus in terris te iúgiter celebrámus, maiestáti tuæ sine fine clamántes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant : par Le Christ, notre Seigneur.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 8, 2 Ps 8,2
Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra! Seigneur, notre Seigneur, combien est admirable Ton nom par toute la terre.
Post communionem Post communion
Percipiéntes, Dómine, gloriósa mystéria, grátias tibi reférre satágimus, quod, in terra pósitos, iam cæléstium præstas esse partícipes. Per Christum.  
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
Bénedic, Dómine, fidéles tuos benedictióne perpétua, et fac eos Unigéniti tui Evangélio sic adhærére, ut ad illam glóriam, cuius in se spéciem Apóstolis osténdit, et suspiráre iúgiter et felíciter váleant perveníre. Per Christum. Bénis Tes fidèles, Seigneur, d’une bénédiction continuelle; accorde-leur de s’attacher si bien à l’Évangile de Ton Fils qu’ils sachent désirer sans cesse, et gagner dans la joie, cette gloire dans laquelle Il S’est manifesté aujourd’hui à Ses Apôtres.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 26, 8-9
Tibi dixit cor meum quæsívi vultum tuum, vultum tuum, Dómine, requíram. Ne avértas fáciem tuam a me.
vel: Cf. Ps 24, 6.2.22
Reminíscere miseratiónum tuárum, Dómine, et misericórdiæ tuæ, quæ a sǽculo sunt. Ne umquam dominéntur nobis inimíci nostri; líbera nos, Deus Israel, ex ómnibus angústiis nostris.
 Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 26, 1 . 7-8. 9 abc. 13- 14 ( ℣. : 1 a )
℟. Dóminus illuminátio mea et salus mea.
Dóminus illuminatio mea et salus mea, quem timébo? Dóminus protéctor vitæ meæ, a quo trepidabo? ℟. Exaudi, Domine, vocem meam qua clamávi, miserére mei et exáudi me. De te dixit cor meum: « Exquírite fáciem eius », fáciem tuam, Domine, requíram. ℟. Ne avértas fáciem tuam a me, ne declínes in ira a servo tuo. Adiútor meus es tu, ne me reícias. ℟. Credo vidére bona Dómini in terra vivéntium. Exspécta Dóminum, viríliter age, et confortétur cor tuum, et sústine Dóminum.
 Versus ante Evangelium Verset avant l'Evangile
Cf. Mt 17 , 5
In splendénti nube, patérna vox audíta est: « Hic est Filius meus diléctus: ipsum audíte ». Dans la nuée lumineuse, la voix du Père Se fit entendre : Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui J'ai mis toutes Mes complaisances; écoutez-Le.
 Ant. ad communionem Ant. à la communion
Mt 17, 5
Hic est Filius meus diléctus, in quo mihi bene complácui: ipsum audíte. Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui J'ai mis toutes Mes complaisances; écoutez-Le.