Messe du jeudi 26 mai 2022

Hebdomada VI Paschae VIème semaine de Pâques
Feria V Jeudi
IN ASCENSIONE DOMINI ASCENSION DU SEIGNEUR
Sollemnitas Solennité
Ad Missam
A la Messe


Ad missam in vigilia A la Messe de Vigile
Introitus Introït
Isai. 48, 20
VOCEM iucunditátis annuntiáte, et audiátur, allelúia: annuntiáte usque ad extrémum terræ: liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia, allelúia. Ps. 65, 1-2 Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius: date glóriam laudi eius. ℣. Glória Patri. Avec des cris de joie, publiez-le, faites-le entendre, alléluia ; proclamez-le jusqu’aux extrémités de la terre : le Seigneur a délivré Son peuple, alléluia, alléluia. Ps. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière ; chantez une hymne à Son nom ; rendez glorieuse Sa louange. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Deus, cuius Fílius hódie in cælos, Apóstolis astántibus, ascéndit, concéde nobis, quǽsumus, ut secúndum eius promíssionem et ille nobíscum semper in terris et nos cum eo in cælo vívere mereámur. Qui tecum. Dieu dont le dont monte aux cieux, en présence des apôtres, accorde-nous, nous T'en prions, que selon Sa promesse Il demeure toujours avec nous sur la terre et que nous puissions vivre avec lui dans le ciel.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (15,1-2.22-29)
In diebus illis: quidam descendéntes de Iudǽa docébant fratres: “Nísi circumcidámini secúndum morem Móysis, non potéstis salvi fíeri.” Facta autem seditióne et conquisitióne non mínima Paulo et Bárnabæ advérsum illos, statuérunt, ut ascénderent Paulus et Bárnabas et quidam álii ex illis ad apóstolos et presbýteros in Ierusálem super hac quæstióne. Tunc plácuit apóstolis et presbýteris cum omni ecclésia eléctos viros ex eis míttere Antiochíam cum Paulo et Bárnaba: Iúdam, qui cognominátur Barsábbas, et Silam, viros primos in frátribus, scribéntes per manum eórum: “Apóstoli et presbýteri fratres his, qui sunt Antiochíæ et Sýriæ et Cilíciæ, frátribus ex géntibus, salútem! Quóniam audívimus quia quidam ex nobis, quibus non mandávimus, exeúntes turbavérunt vos verbis everténtes ánimas vestras, plácuit nobis colléctis in unum elígere viros et míttere ad vos cum caríssimis nobis Bárnaba et Paulo, homínibus, qui tradidérunt ánimas suas pro nómine Dómini nostri Iésu Christi. Mísimus ergo Iúdam et Silam, qui et ipsi verbis réferent eádem. Visum est enim Spirítui Sancto et nobis nihil ultra impónere vobis óneris quam hæc necessário: abstinére ab idolóthytis et sánguine et suffocátis et fornicatióne; a quibus custodiéntes vos bene agétis. Valéte.” En ces jours là : quelques-uns venus de Judée, enseignaient ainsi les frères : Si vous n'êtes pas circoncis selon l'usage de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés.
Alors il plut aux Apôtres et aux anciens, ainsi qu'à toute l'Eglise, de choisir quelques-uns d'entre eux, et de les envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabé : Jude, surnommé Barsabas, et Silas, hommes éminents parmi les frères ; et ils leur remirent cette lettre : Les Apôtres et les anciens (prêtres), leurs frères, aux frères d'entre les gentils, qui sont à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut. Comme nous avons appris que quelques-uns, sortant du milieu de nous, sans aucun mandat de notre part, vous ont troublés par leurs discours et ont bouleversé vos âmes, il nous a plu, après nous être réunis ensemble, de choisir et de vous envoyer des délégués avec nos très chers Barnabé et Paul, ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous rapporteront de vive voix les mêmes choses. Car il a semblé bon à l'Esprit-Saint et à nous de ne pas vous imposer d'autre fardeau que ces choses nécessaires : que vous vous absteniez des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la fornication ; en vous gardant de ces choses, vous ferez bien. Adieu.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ioann. 16, 28
℟. Allelúia. ℣. Exívi a Patre, et veni in mundum: íterum relínquo mundum, et vado ad Patrem. ℟. Alléluia. ℣. Je suis sorti du Père, et Je suis venu dans le monde : de nouveau, Je laisse le monde, et Je vais vers le Père.
Lectio II IIème lecture
Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis apóstoli (21,10-14.22-23)
Sústulit me ángelus in spíritu super montem magnum et altum et osténdit mihi civitátem sanctam Ierusálem descendéntem de cælo a Deo, habéntem claritátem Dei; lumen eíus símile lápidi pretiosíssimo, tamquam lápidi iáspidi, in modum crystálli; et habébat murum magnum et altum et habébat portas duódecim et super portas ángelos duódecim et nómina inscrípta, quæ sunt duódecim tríbuum filiórum Israel. Ab oriénte portæ tres, et ab aquilóne portæ tres, et ab austro portæ tres, et ab occásu portæ tres; et murus civitátis habens fundaménta duódecim, et super ipsis duódecim nómina duódecim apostólorum Agni. Et templum non vidi in ea: Dóminus enim, Deus omnípotens, templum illíus est, et Agnus. Et cívitas non eget sole neque luna, ut lúceant ei, nam cláritas Dei illuminávit eam, et lucérna eíus est Agnus. L'ange me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu. Elle avait la gloire (clarté) de Dieu, et l’astre qui l’éclaire (sa lumière) était semblable à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe brillante comme du cristal. Elle avait une grande et haute muraille, où il y avait douze portes ; et aux portes étaient douze anges, et des noms inscrits, qui sont les noms des douze tribus des enfants d’Israël. A l’orient, trois portes ; au nord (septentrion), trois portes ; au midi, trois portes, et au couchant (à l’occident), trois portes. Et la muraille de la ville avait douze fondements, et sur ces douze fondements étaient les noms des douze Apôtres de l’Agneau. Je n’y vis point de temple ; car le Seigneur, le Dieu tout-puissant en est le temple, ainsi que l’Agneau. Et la ville n’a pas besoin du soleil, ni de la lune pour qu’ils l’éclairent, car c’est la gloire de Dieu qui l’illumine et l’Agneau en est le flambeau (sa lampe).
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Alléluia
Ioann. 14, 26 Io. 14,26
℟. Allelúia. ℣. Spiritus Sanctus docebit vos quæcumque dixero vobis. ℟. Alléluia. ℣. L'Esprit saint vous enseignera tout ce que Je vous ai dit.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum loánnem (14,23-29)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: “Si quis díligit me, sermónem meum servábit, et Pater meus díliget eum, et ad eum veniémus et mansiónem apud eum faciémus; qui non díligit me, sermónes meos non servat. Et sermo, quem audítis, non est meus, sed eíus qui misit me, Patris. Hæc locútus sum vobis apud vos manens. Paráclitus autem, Spíritus Sanctus, quem mittet Pater in nómine meo, ille vos docébit ómnia et súggeret vobis ómnia, quæ dixi vobis. Pacem relínquo vobis, pacem meam do vobis; non quómodo mundus dat, ego do vobis. Non turbétur cor vestrum neque formídet. Audístis quia ego dixi vobis: Vado et vénio ad vos. Si diligerétis me, gauderétis quia vado ad Patrem, quia Pater maíor me est. Et nunc dixi vobis, priúsquam fiat, ut, cum factum fúerit, credátis. En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma parole, et Mon Père l’aimera, et Nous viendrons à lui, et Nous ferons chez lui notre demeure. Celui qui ne M’aime pas ne garde pas Mes paroles ; et la parole que vous avez entendue n’est pas de Moi, mais de Celui qui M’a envoyé, du Père. Je vous ai dit ces choses pendant que Je demeurais avec vous. Mais le Paraclet, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en Mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas comme le monde la donne que Je vous la donne. Que votre cœur ne se trouble pas, et qu’il ne s’effraye pas. Vous avez entendu que Je vous ai dit : Je m’en vais, et Je reviens à vous. Si vous M’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que Je vais auprès du Père, parce que le Père est plus grand que Moi. Et Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles seront arrivées, vous croyiez.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 65, 8-9 et 20
Benedícite, gentes, Dóminum Deum nostrum, et obaudíte vocem laudis eius: qui pósuit ánimam meam ad vitam, et non dedit commovéri pedes meos: benedíctus Dóminus, qui non amóvit deprecatiónem meam, et misericórdiam suam a me, allelúia. Nations, bénissez notre Dieu et faites entendre les accents de Sa louange ; c’est Lui qui a conservé la vie à mon âme, et qui n’a point permis que mes pieds soient ébranlés. Béni soit Dieu qui n’a pas rejeté ma prière ni éloigné de moi Sa miséricorde, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Deus, cuius Unigénitus, Póntifex noster, semper vivens sedet ad déxteram tuam ad interpellándum pro nobis, concéde nos adíre cum fidúcia ad thronum grátiæ, ut misericórdiam tuam consequámur. Per Christum. Dieu, dont le Fils Unique, notre Grand Prêtre,
vivant pour toujours, est assis à Ta droite pour intercéder pour nous, accorde-nous d’avancer avec confiance vers le trône de la grâce, pour que nous recevions Ta miséricorde.
Communicantes proprium:Communicantes propre :
Communicántes, et diem sacratíssimum celebrántes, quo Dóminus noster, unigénitus Fílius tuus, unítam sibi fragilitátis nostræ substántiam in glóriæ tuæ déxtera collocávit: sed et memóriam venerántes, in primis gloriósæ semper Vírginis Maríæ, Genetrícis eiúsdem Dei et Dómini nostri Iesu Christi: ¶
Post communionem Post communion
Quæ ex altári tuo, Domine, dona percépimus, accéndant in córdibus nostris cæléstis pátriæ desidérium,et quo præcúrsor pro nobis introívit Salvátor,fáciant nos, eius vestígia sectántes, conténdere. Qui vivit. Que les dons que nous avons reçus à Ton autel, Seigneur, fassent monter en nos coeurs le désir de la patrie céleste, où le Sauveur est entré en précurseur pour nous, et qu’en suivant Ses traces, ils nous fassent tendre vers elle.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Ps 67, 33.35
Regna terræ cantáte Deo, psállite Dómino, qui ascéndit super cælum cæli; magnificéntia et virtus eius in núbibus, allelúia.
Allelúia
Mt 28, 1 9 . 20
℟. Alleluia. ℣. Eúntes docéte omnes gentes, dicit Dóminus: ego vobíscum sum ómnibus diébus usque
ad consummatiónem sáeculi.
Ant. ad communionem
Cf. Hebr 10, 12
Christus, unam pro peccátis ófferens hóstiam, in sempitérnum sedet in déxtera Dei, allelúia.


Ad missam in die A la Messe du jour
Introitus Introït
Act. 1,11
VIRI Galilǽi, quid admirámini aspiciéntes in cælum ? allelúia: quemádmodum vidístis eum ascendéntem in cælum, ita véniet, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. 46, 2 Omnes gentes, pláudite mánibus: iubiláte Deo in voce exsultatiónis. ℣. Glória Patri. Hommes de Galilée, pourquoi vous étonnez-vous en regardant le ciel ? Alléluia. De la même manière que vous l’avez vu monter au ciel, il reviendra, alléluia, alléluia, alléluia. Ps. 46, 2. Nations, frappez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Fac nos, omnípotens Deus, sanctis exsultáre gáudiis, et pia gratiárum actióne lætári, quia Christi Fílii tui ascénsio est nostra provéctio, et quo procéssit glória cápitis, eo spes vocátur et córporis. Per Dóminum. Fais-nous, Dieu tout puissant, exulter avec les saints et Te rendre grâce avec piété, car l'ascension du Christ Ton Fils est [aussi] notre triomphe, et l'espérance pour le Corps d'être appelé à l'endroit où parvient la gloire de la tête.
Vel:Ou :
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (1,1-11)
Primum quidem sermónem feci de ómnibus, o Theóphile, quæ cœpit Iésus fácere et docére, usque in diem, qua, cum præcepísset apóstolis per Spíritum Sanctum, quos elégit, assúmptus est; quibus et prǽbuit seípsum vivum post passiónem suam in multis arguméntis, per dies quadragínta appárens eis et loquens ea, quæ sunt de regno Dei. Et convéscens præcépit eis ab Hierosólymis ne discéderent, sed exspectárent promissiónem Patris: “Quam audístis a me, quia Ioánnes quidem baptizávit aqua, vos autem baptizabímini in Spíritu Sancto non post multos hos dies.” Ígitur qui convénerant, interrogábant eum dicéntes: “Dómine, si in témpore hoc restítues regnum Isrǽli?” Dixit autem eis: “Non est vestrum nosse témpora vel moménta, quæ Pater pósuit in sua potestáte, sed accipiétis virtútem, superveniénte Sancto Spíritu in vos, et éritis mihi testes et in Ierusálem et in omni Iudǽa et Samaría et usque ad últimum terræ.” Et cum hæc dixísset, vidéntibus illis, elevátus est, et nubes suscépit eum ab óculis eórum. Cumque intueréntur in cælum, eúnte illo, ecce duo viri astitérunt iúxta illos in véstibus albis, qui et dixérunt: “Víri Galilǽi, quid statis aspiciéntes in cælum? Hic Iésus, qui assúmptus est a vobis in cælum, sic véniet quemádmodum vidístis eum eúntem in cælum.” Dans mon premier livre, ô Théophile, j'ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le commencement, jusqu'au jour où après avoir donné ses ordres, par l'Esprit-Saint, aux Apôtres qu'il avait choisis, il fut enlevé au ciel. Il s'était aussi montré à eux vivant, après sa passion, par des preuves nombreuses, leur apparaissant pendant quarante jours, et leur parlant du royaume de Dieu. Comme il mangeait avec eux, il leur ordonna de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre la promesse du Père, que vous avez, dit-il, entendue de ma bouche ; car Jean a baptisé dans l'eau, mais vous, vous serez baptisés dans l'Esprit-Saint dans peu de jours. Ceux donc qui se trouvèrent réunis l'interrogèrent en disant : Seigneur, est-ce maintenant que vous rétablirez le royaume d'Israël ? Il leur répondit : Ce n'est point à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité ; mais vous recevrez la force (vertu) du Saint-Esprit qui descendra sur vous ; et vous serez mes témoins à Jérusalem, et dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après qu'il eut dit ces paroles, sous leurs regards il fut élevé, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils contemplaient attentivement le ciel pendant qu'il s'en allait, voici que deux hommes se présentèrent à eux en vêtements blancs, et dirent : Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui du milieu de vous a été élevé dans le ciel, viendra de la même manière que vous l'avez vu aller au ciel.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 46, 6
℟. Allelúia. ℣. Ascéndit Deus in iubilatióne, et Dóminus in voce tubæ. ℟. Alléluia. ℣. Dieu est monté au milieu des cris de joie, et le Seigneur au son de la trompette.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ ad Hebrǽos (9,24-28;10,19-23)
Fratres : Non in manufácta Sancta Christus introívit, quæ sunt similitúdo verórum, sed in ipsum cælum, ut appáreat nunc vúltui Dei pro nobis; neque ut sæpe ófferat semetípsum, quemádmodum póntifex intrat in Sancta per síngulos annos in sánguine aliéno. Alióquin oportébat eum frequénter pati ab orígine mundi; nunc autem semel in consummatióne sæculórum ad destitutiónem peccáti per sacrifícium sui manifestátus est. Et quemádmodum statútum est homínibus semel mori, post hoc autem iudícium, sic et Christus, semel oblátus ad multórum auferénda peccáta, secúndo sine peccáto apparébit exspectántibus se in salútem. Habéntes ítaque, fratres, fidúciam in intróitum Sanctórum in sánguine Iésu, quam initiávit nobis viam novam et vivéntem per velámen, id est carnem suam, et sacerdótem magnum super domum Dei, accedámus cum vero corde in plenitúdine fídei, aspérsi corda a consciéntia mala et ablúti corpus aqua munda; teneámus spei confessiónem indeclinábilem, fidélis enim est, qui repromísit. Frères : Ce n'est pas dans un sanctuaire fait de main d'homme, image du véritable, que Jésus est entré, mais dans le Ciel même, afin de Se présenter maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n'est pas pour S'offrir Soi-même plusieurs fois qu'Il y est entré, comme le grand prêtre entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; autrement il aurait fallu qu'Il souffrît plusieurs fois depuis la création du monde, tandis qu'Il n'a paru qu'une seule fois à la fin des siècles, pour abolir le péché par Son sacrifice. Et de même qu'il est établi que les hommes meurent une fois, et qu'ensuite vient le jugement, de même le Christ S'est offert une fois pour effacer les péchés de beaucoup; une seconde fois Il apparaîtra sans péché, pour donner le salut à ceux qui L'attendent. Ainsi donc, mes frères, puisque nous avons l'assurance d'entrer dans le sanctuaire par le sang du Christ, par la voie nouvelle et vivante qu'Il a inaugurée pour nous à travers le voile, c'est-à-dire, à travers Sa chair, et que nous avons un grand prêtre, établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, le coeur purifié des souillures d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure; retenons fermement la confession de notre espérance, car Celui qui nous a fait la promesse est fidèle.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 67, 18-19
℟. Allelúia. ℣. Dóminus in Sina in sancto, ascéndens in altum, captívam duxit captivitátem. ℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur dans Son sanctuaire comme au Sinaï, montant sur la hauteur, a emmené des captifs.
 Evangelium  Evangile
Conclúsio sancti Evangélii secúndum Lucam (24,46-53)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: “Sic scriptum est, Christum pati et resúrgere a mórtuis die tértia, et prædicári in nómine eíus pæniténtiam in remissiónem peccatórum in omnes gentes, incipiéntibus ab Ierusálem. Vos estis testes horum. Et ecce ego mitto promíssum Patris mei in vos; vos autem sedéte in civitáte, quoadúsque induámini virtútem ex alto.” Edúxit autem eos foras usque in Bethániam et, elevátis mánibus suis, benedíxit eis. Et factum est, dum benedíceret illis, recéssit ab eis et ferebátur in cælum. Et ipsi adoravérunt eum et regréssi sunt in Ierusálem cum gáudio magno et erant semper in templo benedicéntes Deum. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : C'est ainsi qu'il est écrit, et c'est ainsi qu'il fallait que le Christ souffrît, et qu'Il ressuscitât d'entre les morts le troisième jour, et qu'on prêchât en Son nom la pénitence et la rémission des péchés dans toutes les nations, en commençant par Jérusalem. Or vous êtes témoins de ces choses. Et Moi, Je vais envoyer en vous le don promis par Mon Père; mais demeurez dans la ville, jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en haut. Puis Il les conduisit dehors, vers Béthanie; et ayant levé les mains, Il les bénit. Et il arriva, tandis qu'Il les bénissait, qu'Il Se sépara d'eux, et Il était enlevé au Ciel. Et eux, L'ayant adoré, revinrent à Jérusalem avec une grande joie; et ils étaient sans cesse dans le temple, louant et bénissant Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 46, 6
Ascéndit Deus in iubilatióne, et Dóminus in voce tubæ, allelúia. Dieu est monté au milieu des cris de joie, et le Seigneur au son de la trompette, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Sacrifícium, Dómine, pro Fílii tui súpplices venerábili nunc ascensióne deférimus: præsta, quǽsumus, ut his commérciis sacrosánctis ad cæléstia consurgámus. Per Christum. Par le sacrifice, Seigneur, que nous présentons maintenant pour célébrer l'admirable ascension de Ton Fils, accorde-nous, nous T'en prions, que cet échange sacré, nous nous élève aux réalités du ciel.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO I DE ASCENSIONE DOMINI Ière PREFACE DE L'ASCENSION
De mysterio Ascensionis. Du mystère de l'Ascension
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Quia Dóminus Iesus, Rex glóriæ, peccáti triumphátor et mortis, mirántibus Angelis, ascéndit (hódie) summa cælórum, Mediátor Dei et hóminum, Iudex mundi Dominúsque virtútum; non ut a nostra humilitáte discéderet, sed ut illuc confiderémus, sua membra, nos súbsequi quo ipse, caput nostrum principiúmque, præcéssit.
Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat.
Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Car le Seigneur Jésus, le Roi de gloire, le triomphateur du péché et de la mort, sous le regard des Anges, est monté (aujourd'hui) aux sommet des cieux, Médiateur entre Dieu des les hommes, Juge di monde et Seigneur des puissances ;
Il n'est pas parti pour ignorer notre pauvreté, mais le premier nous précède comme notre tête, afin que nous, membres de Son Corps, vivions avec l'ardent espoir de Le suivre dans Son royaume.
Donc, avec la profusion de la joie pascale, le monde entier exulte. Mais aussi les vertus supérieures et les puissances angéliques entonnent l'hymne de Ta gloire en disant sans cesse:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communicantes proprium:Communicantes propre :
Communicántes, et diem sacratíssimum celebrántes, quo Dóminus noster, unigénitus Fílius tuus, unítam sibi fragilitátis nostræ substántiam in glóriæ tuæ déxtera collocávit: sed et memóriam venerántes, in primis gloriósæ semper Vírginis Maríæ, Genetrícis eiúsdem Dei et Dómini nostri Iesu Christi: ¶
Post communionem Post communion
Omnípotens sempitérne Deus, qui in terra constitútos divína tractáre concédis, præsta, quǽsumus, ut illuc tendat christiánæ devotiónis afféctus, quo tecum est nostra substántia. Per Christum. Dieu tout-puissant et éternel, qui, tout en vivant sur terre,
nous a accordé les mystères divins, nous T'en prions fais que de notre piété chrétienne tende là où est notre condition humaine, en Toi.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Act 1, 11
Viri Galilǽi, quid admirámini aspiciéntes in cælum? Quemádmodum vidístis eum ascendéntem in cælum, ita véniet, alléluia. Hommes de Galilée, pourquoi vous étonnez-vous en regardant le ciel ? De la même manière que vous l’avez vu monter au ciel, il reviendra, alléluia.
Psalmus responsorius
Ps 46, 2-3 . 6-7 . 8-9 ( ℟. : 6 )
℟. Ascéndit Deus in iúbilo, et Dóminus in voce tubæ.
Vel: Alleluia.
Omnes gentes, pláudite mánibus,
iubiláte Deo in voce exsultatiónis.
Quoniam Dóminus Altíssimus, terríbilis,
rex magnus super omnem terram. ℟.
Ascéndit Deus in iúbilo,
et Dominus in voce tubæ.
Psállite Deo, psállite;
psállite regi nostro, psállite. ℟.
Quóniam rex omnis terræ Deus,
psállite sapiénter.
Regnávit Deus super gentes,
Deus sedet super sedem sanctam suam. ℟.
Allelúia
Mt 28, 1 9 . 20
℟. Alleluia. ℣. Eúntes docéte omnes gentes, dicit Dóminus: ego vobíscum sum ómnibus diébus usque ad consummatiónem sáeculi.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Mt 28, 20
Ecce ego vobíscum sum ómnibus diébus usque ad consummatiónem sǽculi, allelúia. Voici que Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles, alléluia.