Messe du mardi 31 mai 2022

Hebdomada VII Paschae VIIème semaine de Pâques
Feria III Mardi
In Visitatione B. Mariae Virginis Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie
Festum Fête
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
GAUDEÁMUS omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátæ Maríæ Vírginis : de cuius festivitáte gaudent Angeli, et colláudant Fílium Dei. (T.P. Allelúia, allelúia.) Ps. 44, 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. ℣. Glória Patri. Réjouissons-nous tous dans le Seigneur, en ce jour de fête où nous célébrons la bienheureuse Vierge Marie : ce cette fête se réjouissent les Anges, et louent les Fils de Dieu. (T.P. Alléluia, alléluia). Ps. 44,2 De mon coeur a jailli de belles paroles: je dédis mes oeuvres au Roi. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui beátam Vírginem Maríam, Fílium tuum gestántem, ad visitándam Elísabeth inspirásti, præsta, quæsumus, ut, afflánti Spirítui obsequéntes, cum ipsa te semper magnificáre possímus. Per Dóminum. Dieu tout puissant et éternel, qui as inspiré à la Vierge Marie, enceinte de Ton Fils, de visiter Elizabeth, accorde-nous, nous T'en prions, de toujours, à l'écoute du Saint Esprit, pouvoir Te magnifier.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Sophoníæ prophétæ (3,14-18)
Lauda, fília Sion; iubiláte, Israel! Laetáre et exsúlta in omni corde, fília Ierusálem! Ábstulit Dóminus iudícium tuum, avértit inimícos tuos; rex Israel, Dóminus, in médio tui, non timébis malum ultra. In die illa dicétur Ierusálem: “Noli timére, Sion; ne dissolvántur manus tuae! Dóminus Deus tuus in médio tui, fortis ipse salvábit; gaudébit super te in laetítia, commótus in dilectióne sua; exsultábit super te in laude sicut in die convéntus. Áuferam a te calamitátem, ut non ultra hábeas super ea oppróbrium. Loue Dieu, fille de Sion; pousse des cris d'allégresse, Israël; réjouis-toi et tressaille de tout ton coeur, fille de Jérusalem. Le Seigneur a effacé ton arrêt, Il a éloigné tes ennemis; le Roi d'Israël, le Seigneur, est au milieu de toi, tu ne craindras plus le malheur désormais. En ce jour-là on dira à Jérusalem: Ne crains point, Sion; que tes mains ne défaillent pas! Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi comme un héros; c'est Lui qui te sauvera; Il mettra Son plaisir et Sa joie en toi, Il gardera le silence dans Son amour, Il tressaillira d'allégresse en te louant. Ces hommes vains qui s'étaient éloignés de la loi, Je les rassemblerai, car ils t'appartenaient; tu n'éprouveras plus de honte à leur sujet.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Vel: Ou :
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Romános (12,9-16b)
Fratres: Diléctio sine simulatióne : odiéntes malum, adhæréntes bono : caritáte fraternitátis ínvicem diligéntes : honóre ínvicem præveniéntes :  sollicitúdine non pigri : spíritu fervéntes : Dómino serviéntes : spe gaudéntes : in tribulatióne patiéntes : oratióni instántes : necessitátibus sanctórum communicántes : hospitalitátem sectántes. Benedícite persequéntibus vos : benedícite, et nolíte maledícere. Gaudére cum gaudéntibus, flere cum fléntibus : idípsum ínvicem sentiéntes : non alta sapiéntes, sed humílibus consentiéntes.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
℟. Benedícta et venerábilis es, Virgo María: quæ sine tactu pudóris invénta es mater Salvatóris. ℣. Virgo Dei Génitrix, quem totus non capit orbis, in tua se clausit víscera factus homo. ℟. Vous êtes bénie et digne de vénération, Vierge Marie, qui avez été mère du Sauveur, sans que votre pureté ait subi d’atteinte. ℣. Vierge, Mère de Dieu, Celui que tout l’univers ne peut contenir, S’est enfermé dans votre sein en Se faisant homme.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima: quia ex te ortus est sol iustítiae, Christus Deus noster. ℟. Alléluia. ℣. Heureuse êtes-vous, sainte Vierge Marie, et très digne de toute louange : car c'est de vous qu'est issu le Soleil de justice, le Christ notre Dieu.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (1,39-56)
Exsúrgens María in diébus illis ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iúdae et intrávit in domum Zacharíæ et salutávit Elísabeth. Et factum est, ut audívit salutatiónem Maríæ Elísabeth, exsultávit infans in útero eíus, et repléta est Spíritu Sancto Elísabeth et exclamávit voce magna et dixit: “Benedícta tu inter mulíeres, et benedíctus fructus ventris tui. Et unde hoc mihi, ut véniat mater Dómini mei ad me? Ecce enim ut facta est vox salutatiónis tuæ in áuribus meis, exsultávit in gáudio infans in útero meo. Et beáta, quæ crédidit, quóniam perficiéntur ea, quæ dicta sunt ei a Dómino.” Et ait María: “Magníficat ánima mea Dóminum, et exsultávit spíritus meus in Deo salvatóre meo, quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna, qui potens est, et sanctum nomen eíus, et misericórdia eíus in progénies et progénies timéntibus eum. Fecit poténtiam in bráchio suo, dispérsit supérbos mente cordis sui; depósuit poténtes de sede et exaltávit húmiles; esuriéntes implévit bonis et dívites dimísit inánes. Suscépit Israel púerum suum, recordátus misericórdiæ, sicut locútus est ad patres nostros, Ábraham et sémini eíus in sǽcula.” Mansit autem María cum illa quasi ménsibus tribus et revérsa est in domum suam. En ces jours-là, Marie, se levant, s’en alla en grande hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda ; et elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. Et il arriva, aussitôt qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein ; et Elisabeth fut remplie du Saint-Esprit. Et elle s’écria d’une voix forte : Vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de votre sein est béni. Et d’où m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne à moi ? Car voici, dès que votre voix a frappé mon oreille, quand vous m’avez saluée, l’enfant a tressailli de joie dans mon sein. Et vous êtes bienheureuse d’avoir cru ; car ce qui vous a été dit de la part du Seigneur s’accomplira. Et Marie dit : Mon âme glorifie le Seigneur, et mon esprit a tressailli d’allégresse en Dieu mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse (l’humilité) de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint ; et Sa miséricorde se répand d’âge en âge sur ceux qui Le craignent. Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s’enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur. Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides. Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde : selon ce qu’Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race (postérité) pour toujours. Marie demeura environ trois mois avec Elisabeth ; puis elle s’en retourna dans sa maison.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Beáta es, Virgo María, quæ ómnium portásti Creatórem: genuísti qui te fecit, et in ætérnum pérmanes Virgo. T.P. Allelúia. Vous êtes bienheureuse, Vierge Marie, qui avez porté le Créateur de toutes choses ; vous avez enfanté Celui qui vous a créée, et vous demeurez à jamais Vierge. T.P. Alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Maiestáti tuæ, Dómine, hoc nostrum gratum sit sacrifícium salutáre, sicut beatíssimæ Unigéniti tui Matris habuísti acceptábilem caritátem. Per Christum.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO II DE BEATA MARIA VIRGINE IIème PREFACE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Ecclesia, verbis Mariæ, laudes Deo persolvit L'Eglise, par les mots de Marie, s'acquitte des louanges à Dieu
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, in ómnium Sanctórum provéctu te mirábilem confitéri, et potíssimum, beátæ Vírginis Maríæ memóriam recoléntes, cleméntiam tuam ipsíus grato magnificáre præcónio.
Vere namque in omnes terræ fines magna fecísti, ac tuam in saécula prorogásti misericórdiæ largitátem, cum, ancíllæ tuæ humilitátem aspíciens, per eam dedísti humánæ salútis auctórem, Fílium tuum, Iesum Christum, Dóminum nostrum.
Per quem maiestátem tuam adórat exércitus Angelórum, ante conspéctum tuum in æternitáte lætántium. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, sócia exsultatióne dicéntes:
Il est vraiment dine et juste, équitable et salutaire de Te rendre grâces, Seigneur, et de proclamer Tes merveilles dans la perfection de Tes saints; et, spécialement alors que nous commémorons la Bienheureuse Vierge Marie, d'exalter surtout Ta clémence en nous inspirant de son chant de louange.
Vraiment, Tu as fait de grandes œuvres pour tous les peuples, et Tu as maintenu Ta miséricorde de génération en génération,
lorsque, en regardant l'humilité de Ta servante, Tu nous as donné l'auteur du salut humain, Jésus-Christ, Ton Fils et notre Seigneur
Par qui les chœurs des anges adorent éternellement Ta gloire,
se réjouissant de Ta présence. Associons-nous à leurs voix en
chantant Tes louanges en disant :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Luc. 1, 48-49 Luc 1, 48-49
Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna qui potens est. T.P. Allelúia. Toutes les générations me diront bienheureuse car Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses.
Post communionem Post communion
Magníficet te, Deus, Ecclésia tua qui tuis fecísti magna fidélibus, et, quem laténtem beátus Ioánnes cum exsultatióne præsénsit, eúndem semper vivéntem cum lætítia in hoc percípiat sacraménto. Qui vivit et regnat in sΔcula sæculórum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 65, 16
Veníte, audíte, et narrábo, omnes qui timétis Deum, quanta fecit Dóminus ánimæ meæ (T.P. allelúia).
Psalmus responsorius
Is 12, 2-3.4 bcd. 5-6 (℟. 6b)
℟. Magnus in médio tui Sanctus Israel.
Ecce Deus salvátor meus, fìduciáliter agam et non timébo, quia fortitúdo mea et laus mea Dóminus, et factus est mihi in salútem. Hauriétis aquas in gáudio
de fóntibus Salvatoris. ℟.
Confìtémini Dómino et invocáte nomen eius,
notas fácite in populis adinventiónes eius,
mementóte quóniam excélsum est nomen eius. ℟.
Cantáte Dómino, quóniam magnífìce fecit, annuntiáte hoc in univérsa terra. Exsúlta et lauda, habitátio Sion, quia magnus in médio tui Sanctus lsrael. ℟.
Alleluia
Lc 1,45
℟. Alleluia. ℣. Beata es, Virgo María, quæ credidísti quóniam perfìciéntur ea quæ dicta sunt tibi a Dómino.
Ant. ad communionem
Lc 1, 48-49
Beátam me dicent omnes generatiónes, quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius (T.P. allelúia).