Messe du dimanche 31 juillet 2022

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XVIII per annum XVIIIème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 69, 2 et 3 Ps. 69, 2 et 3
DEUS, in adiutórium meum inténde: Dómine, ad adiuvándum me festína: confundántur et revereántur inimíci mei, qui quaerunt ánimam meam. Ps. ibid., 4 Avertántur retrórsum, et erubéscant: qui cógitant mihi mala. ℣. Glória Patri. O Dieu, viens à mon aide; Seigneur, hâte-Toi de me secourir. Qu'ils soient confondus et couverts de honte, ceux qui cherchent à m'ôter la vie. Ps. ibid.,4 Qu'ils reculent en arrière et soient dans la confusion, ceux qui me veulent du mal.
Collecta Collecte
Adésto, Dómine, fámulis tuis, et perpétuam benignitátem largíre poscéntibus, ut his, qui te auctórem et gubernatórem gloriántur habére, et grata restáures, et restauráta consérves. Per Dóminum. Rends-Toi présent, Seigneur, à Tes serviteurs qui T'implorent, en leur prodiguant Ton inépuisable bonté ; c'est leur fierté de T'avoir pour Créateur et Providence, restaure (en eux) ce qui T'est agréable et maintiens ensuite ce qui aura été restauré.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Qohelet (1, 2 ; 2,21-23)
Vánitas vanitátum, dixit Ecclesiástes, vánitas vanitátum et ómnia vánitas ". Nam est qui labórat in sapiéntia et doctrína et sollicitúdine, et hómini, qui non laboráverit, dabit portiónem suam; et hoc ergo vánitas et magnum malum. Quid enim próderit hómini de univérso labóre suo et afflictióne cordis, qua sub sole laborávit? Cuncti dies eíus dolóres sunt, et aerúmnae occupátio eíus, nec per noctem cor eíus requiéscit; et hoc quoque vánitas est. Vanité des vanités, (a) dit l’Ecclésiaste ; vanité des vanités, et tout est vanité. Car après qu’un homme a travaillé avec sagesse, et avec science et sollicitude, il laisse ce qu’il a acquis à un être (homme) oisif. Cela aussi est donc (une) vanité et un grand mal. Car quel profit aura l’homme de tout son travail, et de l’affliction d’esprit dont il a été tourmenté sous le soleil ? Tous ses jours sont pleins de douleurs et de misères (chagrins), et son âme n’a pas même de repos pendant la nuit. Et n’est-ce pas là une vanité ?
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 33, 2-3 Ps. 33, 2-3
℟. Benedícam Dóminum in omni témpore: semper laus eius in ore meo. ℣. In Dómino laudábitur ánima mea: áudiant mansuéti, et laeténtur. ℟. Je bénirai le Seigneur en tout temps; toujours Sa louange sera dans ma bouche. ℣. Mon âme mettra sa gloire dans le Seigneur. Que ceux qui sont doux entendent et se réjouissent.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolae beáti Pauli apóstoli ad Colossénses (3,1-5.9-11)
Fratres: Si conresurrexístis Christo, quae sursum sunt quǽrite, ubi Christus est in déxtera Dei sedens; quae sursum sunt sápite, non quae supra terram. Mórtui enim estis, et vita vestra abscóndita est cum Christo in Deo! Cum Christus apparúerit, vita vestra, tunc et vos apparébitis cum ipso in glória. Mortificáte ergo membra, quae sunt super terram: fornicatiónem, immundítiam, libídinem, concupiscéntiam malam et avarítiam, quae est simulacrórum sérvitus, nolíte mentíri ínvicem, qui exuístis vos véterem hóminem cum áctibus eíus et induístis novum, eum, qui renovátur in agnitiónem secúndum imáginem eíus, qui creávit eum, ubi non est Graecus et Iudǽus, circumcísio et praepútium, bárbarus, Scytha, servus, liber, sed ómnia et in ómnibus Christus. Frères : Si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les choses qui sont en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu ; ayez du goût pour les choses d’en haut, non pour celles qui sont sur la terre.  Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Lorsque le Christ, votre vie, apparaîtra, alors vous apparaîtrez vous aussi avec Lui dans la gloire. Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre, la fornication, l’impureté, la luxure, la convoitise mauvaise (les mauvais désirs) et l’avarice, qui est une idolâtrie ; Ne vous mentez pas les uns aux autres ; dépouillez-vous du vieil homme avec ses œuvres, et revêtez-vous du nouveau, qui se renouvelle, en avançant dans (à) la connaissance, conformément à l’image de Celui qui l’a créé ; là il n’y a ni gentil ni Juif, ni circoncis(ion) ni incirconcis(ion), ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais (où) le Christ est tout en tous.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Alléluia
Ps. 87, 2 Ps. 87,2
℟. Allelúia. ℣. Dómine Deus salútis meae, in die clamávi et nocte coram te. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur, Dieu de mon salut, devant Toi, jour et nuit, j'ai crié.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (12,13-21)
In illo tempore: Ait Iesu quidam de turba: “Magíster, dic fratri meo, ut dívidat mecum hereditátem.” At ille dixit ei: “Hómo, quis me constítuit iúdicem aut divisórem super vos?” Dixítque ad illos: “Vidéte et cavéte ab omni avarítia, quia si cui res abúndant, vita eíus non est ex his, quae póssidet.” Dixit autem similitúdinem ad illos dicens: “Hóminis cuiúsdam dívitis úberes fructus ager áttulit. Et cogitábat intra se dicens: ‘Quid fáciam, quod non hábeo, quo cóngregem fructus meos?’ Et dixit: ‘Hoc fáciam: déstruam hórrea mea et maióra aedificábo et illuc congregábo omne tríticum et bona mea; et dicam ánimae meae: Ánima, habes multa bona pósita in annos plúrimos; requiésce, cómede, bibe, epuláre.’ Dixit autem illi Deus: ‘Stúlte! Hac nocte ánimam tuam repétunt a te; quae autem parásti, cuíus erunt?’ Sic est qui sibi thesaurízat et non fit in Deum dives.” En ce temps là : Quelqu’un de la foule dit à Jésus : Maître, dites à mon frère de partager avec moi notre héritage. Mais Jésus lui répondit : Homme, qui M’a établi sur vous juge ou faiseur de partages ? Puis Il leur dit : Voyez, et gardez-vous de toute avarice ; car un homme fût-il dans l’abondance, sa vie ne dépend pas des biens qu’il possède. Il leur dit ensuite cette parabole : Le champ d’un homme riche lui rapporta des fruits abondants. Et il pensait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas où serrer mes fruits. Et il dit : Voici ce que je ferai : j’abattrai mes greniers et j’en bâtirai de plus grands, et j’y amasserai tous mes produits et mes biens. Et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour de nombreuses années ; repose-toi, mange, bois, fais bonne chère. Mais Dieu lui dit : Insensé, cette nuit même on te redemandera ton âme ; et ce que tu as préparé, à qui sera-ce ? Ainsi en est-il de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour (devant) Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Exodi 24, 4 et 5
Sanctificávit Móyses altáre Dómino, ófferens super illud holocáusta, et ímmolans víctimas: fecit sacrifícium vespertínum in odórem suavitátis Dómino Deo, in conspéctu filiórum Israël. Moïse consacra un autel au Seigneur, offrant sur cet autel des holocaustes et immolant des victimes ; il fit en présence des enfants d’Israël le sacrifice du soir, sacrifice d’agréable odeur au Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Propítius, Dómine, quǽsumus, hæc dona sanctífica, et, hóstiæ spiritális oblatióne suscépta, nosmetípsos tibi pérfice munus ætérnum. Per Christum. Sois propice, nous T'en prions, Seigneur, et sanctifie ces dons, accepte l'oblation de ce sacrifice spirituel, et qu'il nous transforme en oblation perpétuelle.
Communio Communion
Sap. 16, 20 Sagesse 16,20
Panem de caelo dedísti nobis, Dómine, habéntem omne delectaméntum, et omnem sapórem suavitátis. Tu as nourri Ton peuple de la nourriture des Anges, et Tu leur as donné du ciel un pain ayant en lui toutes les douceurs et tous les goûts exquis.
Post communionem Post communion
Quos cælésti récreas múnere, perpétuo, Dómine, comitáre præsídio, et, quos fovére non désinis, dignos fíeri sempitérna redemptióne concéde. Per Christum. Ceux que Tu as renouvelés par le don du ciel, accompagne-les toujours de Ton aide, Seigneur, et, puisque Tu continues à les réconforter, rends-les dignes de la rédemption éternelle.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 69, 2.6
Deus, in adiutórium meum inténde; Dómine, ad adiuvándum me festína. Adiútor meus et liberátor meus es tu; Dómine, ne moréris. O Dieu, viens à mon aide; Seigneur, hâte-Toi de me secourir. Mon secours et mon libérateur, c'est Toi ; Seigneur, ne tarde pas.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Sap 16, 20
Panem de cælo dedísti nobis, Dómine, habéntem omne delectaméntum, et omnem sapórem suavitátis. Tu as nourri Ton peuple de la nourriture des Anges, et Tu leur as donné du ciel un pain ayant en lui toutes les douceurs et tous les goûts exquis.
Vel: Io 6, 35
Ego sum panis vitæ, dicit Dóminus. Qui venit ad me non esúriet, et qui credit in me non sítiet. Je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif, dit le Seigneur.