Messe du vendredi 5 août 2022

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 69, 2 et 3 Ps. 69, 2 et 3
DEUS, in adiutórium meum inténde: Dómine, ad adiuvándum me festína: confundántur et revereántur inimíci mei, qui quaerunt ánimam meam. Ps. ibid., 4 Avertántur retrórsum, et erubéscant: qui cógitant mihi mala. ℣. Glória Patri. O Dieu, viens à mon aide; Seigneur, hâte-Toi de me secourir. Qu'ils soient confondus et couverts de honte, ceux qui cherchent à m'ôter la vie. Ps. ibid.,4 Qu'ils reculent en arrière et soient dans la confusion, ceux qui me veulent du mal.
Collecta Collecte
Adésto, Dómine, fámulis tuis, et perpétuam benignitátem largíre poscéntibus, ut his, qui te auctórem et gubernatórem gloriántur habére, et grata restáures, et restauráta consérves. Per Dóminum. Rends-Toi présent, Seigneur, à Tes serviteurs qui T'implorent, en leur prodiguant Ton inépuisable bonté ; c'est leur fierté de T'avoir pour Créateur et Providence, restaure (en eux) ce qui T'est agréable et maintiens ensuite ce qui aura été restauré.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Nahum prophétæ (1,15; 2,2; 3,1-3. 6-7)
Ecce super montes pedes evangelizántis et annuntiántis pacem. Célebra, Iúda, festivitátes tuas et redde vota tua, quia non adíciet ultra ut pertránseat in te Bélial: totus intériit. Quia restítuet Dóminus magnificéntiam Iácob sicut magnificéntiam Israel, quia prædónes prædáti sunt eos et propágines eórum corrupérunt. Væ, cívitas sánguinum, univérsa mendácii praeda plena! Non recédet a te rapína. Vox flagellórum et vox strépitus rotárum, equi freméntes et quadrígæ fervéntes, équites irruéntes et gládii micántes et hastæ fulgurántes et multitúdo interfectórum et acérvi mortuórum; nec est finis cadáverum, et córruunt super córpora. Et proíciam super te abominatiónes et contuméliis te affíciam; et ponam te in exémplum. Et erit: omnis, qui víderit te, resíliet a te et dicet: "Vastáta est Níneve! Quis dolébit super eam? Unde quæram consolatórem tibi?". Voici sur les montagnes les pieds de celui qui apporte la bonne nouvelle et qui annonce la paix. Célèbre, Juda, tes jours de fêtes, et rends tes voeux, parce que Bélial ne passera plus désormais au milieu de toi; il a péri tout entier. Car le Seigneur rétablit la gloire de Jacob et la gloire d'Israël, parce que les dévastateurs les ont pillés et ont détruit leurs sarments. Malheur à toi, ville de sang, toute pleine de fourberie et de violence, qui ne cesses pas tes rapines! Bruit du fouet, bruit des roues qui se précipitent, et du coursier frémissant, et du char qui bondit, et du cavalier qui s'avance, et de l'épée qui brille, et de la lance qui étincelle, et de la multitude égorgée, et d'une ruine terrible; le carnage n'a point de fin, et l'on tombe sur les morts. Je ferai retomber sur toi tes abominations, Je t'accablerai d'outrages, et Je te donnerai en exemple. Et alors tous ceux qui te verront s'éloigneront de toi, et diront: Ninive est détruite. Qui branlera la tête à ton sujet? où te trouverai-je un consolateur?
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 33, 2-3 Ps. 33, 2-3
℟. Benedícam Dóminum in omni témpore: semper laus eius in ore meo. ℣. In Dómino laudábitur ánima mea: áudiant mansuéti, et laeténtur. ℟. Je bénirai le Seigneur en tout temps; toujours Sa louange sera dans ma bouche. ℣. Mon âme mettra sa gloire dans le Seigneur. Que ceux qui sont doux entendent et se réjouissent.
Allelúia. Alléluia
Ps. 87, 2 Ps. 87,2
℟. Allelúia. ℣. Dómine Deus salútis meae, in die clamávi et nocte coram te. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur, Dieu de mon salut, devant Toi, jour et nuit, j'ai crié.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (17,14-20)
In illo tempore: Accéssit ad Iesum homo génibus provolútus ante eum et dicens: “Dómine, miserére fílii mei, quia lunáticus est et male pátitur; nam saepe cadit in ignem et crebro in aquam. Et óbtuli eum discípulis tuis, et non potuérunt curáre eum.” Respóndens autem Iésus ait: “O generátio incrédula et pervérsa, quoúsque ero vobíscum? Úsquequo pátiar vos? Afférte huc illum ad me.” Et increpávit eum Iésus, et éxiit ab eo daemónium, et curátus est puer ex illa hora. Tunc accessérunt discípuli ad Iésum secréto et dixérunt: “quáre nos non potúimus eícere illum?” Ille autem dicit illis: “Própter módicam fidem vestram. Amen quippe dico vobis: Si habuéritis fidem sicut granum sinápis, dicétis monti huic: ‘Tránsi hinc illuc!’, et transíbit, et nihil impossíbile erit vobis.” En ce temps là : un homme s'approcha de Jésus, et se mit à genoux devant Lui, et Lui dit: Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est lunatique, et qui souffre beaucoup; car il tombe souvent dans le feu, et souvent dans l'eau. Je l'ai présenté à Tes disciples, et ils n'ont pu le guérir. Jésus répondit: O génération incrédule et perverse, jusques à quand serai-Je avec vous? jusques à quand vous souffrirai-Je? Amenez-le-Moi ici. Et Jésus le menaça, et le démon sortit de l'enfant, qui fut guéri à l'heure même. Alors les disciples s'approchèrent de Jésus en particulier, et Lui dirent: Pourquoi n'avons-nous pas pu le chasser? Jésus leur dit: A cause de votre incrédulité. Car en vérité, Je vous le dis, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d'ici là, et elle s'y transporterait; et rien ne vous serait impossible.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Exodi 32, 11, 13 et 14
Precátus est Móyses in conspéctu Dómini Dei sui, et dixit: Quare, Dómine, irásceris in pópulo tuo ? Parce iræ ánimæ tuæ: meménto Abraham, Isaac, et Iacob, quibus iurásti dare terram fluéntem lac et mel. Et placátus factus est Dóminus de malignitáte, quam dixit fácere pópulo suo. Moïse conjurait le Seigneur son Dieu, en disant: Seigneur, pourquoi Ta fureur s'allume-t-elle contre Ton peuple ? Que Ta colère s'apaise, et souviens-Toi d'Abraham, d'Isaac et d'Israël auxquels Tu as juré : Je donnerai cette terre où coule le lait et le miel. Alors le Seigneur S'apaisa, et Il résolut de ne point faire à Son peuple le mal qu'Il lui voulait faire.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Propítius, Dómine, quǽsumus, hæc dona sanctífica, et, hóstiæ spiritális oblatióne suscépta, nosmetípsos tibi pérfice munus ætérnum. Per Christum. Sois propice, nous T'en prions, Seigneur, et sanctifie ces dons, accepte l'oblation de ce sacrifice spirituel, et qu'il nous transforme en oblation perpétuelle.
Communio Communion
Matth. 16, 24 Mt 16, 24
Qui vult veníre post me, ábneget semetípsum, et tollat crucem suam, et sequátur me. Si quelqu'un veut venir après Moi, qu'il renonce à lui-même, et qu'il porte sa croix, et qu'il Me suive.
Post communionem Post communion
Quos cælésti récreas múnere, perpétuo, Dómine, comitáre præsídio, et, quos fovére non désinis, dignos fíeri sempitérna redemptióne concéde. Per Christum. Ceux que Tu as renouvelés par le don du ciel, accompagne-les toujours de Ton aide, Seigneur, et, puisque Tu continues à les réconforter, rends-les dignes de la rédemption éternelle.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 69, 2.6
Deus, in adiutórium meum inténde; Dómine, ad adiuvándum me festína. Adiútor meus et liberátor meus es tu; Dómine, ne moréris. O Dieu, viens à mon aide; Seigneur, hâte-Toi de me secourir. Mon secours et mon libérateur, c'est Toi ; Seigneur, ne tarde pas.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Sap 16, 20
Panem de cælo dedísti nobis, Dómine, habéntem omne delectaméntum, et omnem sapórem suavitátis. Tu as nourri Ton peuple de la nourriture des Anges, et Tu leur as donné du ciel un pain ayant en lui toutes les douceurs et tous les goûts exquis.
Vel: Io 6, 35
Ego sum panis vitæ, dicit Dóminus. Qui venit ad me non esúriet, et qui credit in me non sítiet. Je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif, dit le Seigneur.