Messe du jeudi 18 août 2022

Hebdomada XX per annum XXème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 83, 10-11
PROTÉCTOR noster, áspice, Deus, et réspice in fáciem Christi tui: quia mélior est dies una in átriis tuis super míllia. Ps. ibid., 2-3 Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini. ℣. Glória Patri. Toi qui es notre protecteur, regarde, ô Dieu, et jette les yeux sur le visage de Ton christ. Car un seul jour passé dans Tes parvis vaut mieux que mille. Ps. ibid. 2-3 Que Tes tabernacles sont aimables, Seigneur des armées! Mon âme soupire et languit après les parvis du Seigneur.
Collecta Collecte
Deus, qui diligéntibus te bona invisibília præparásti, infúnde córdibus nostris tui amóris afféctum, ut, te in ómnibus et super ómnia diligéntes, promissiónes tuas, quæ omne desidérium súperant, consequámur. Per Dóminum. Pour ceux qui T'aiment, ô Dieu, Tu as préparé des biens que l’œil ne peut voir : répands en nos cœurs la ferveur de Ton amour, afin que, T'aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions la réalisation de Tes promesses qui surpassent tout désir.
Lectio I Ière lecture
Ezechiel (36,23-26)
Hæc dicit Dóminus: Sanctificábo nomen meum magnum, quod pollútum est inter gentes, quod polluístis in médio eárum, ut sciant gentes quia ego Dóminus, ait Dóminus Deus, cum sanctificátus fúero in vobis coram eis. Tollam quippe vos de géntibus et congregábo vos de univérsis terris et addúcam vos in terram vestram; et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris, et ab univérsis idólis vestris mundábo vos. Et dabo vobis cor novum et spíritum novum ponam in médio vestri et áuferam cor lapídeum de carne vestra et dabo vobis cor cárneum; et spíritum meum ponam in médio vestri et fáciam, ut in præcéptis meis ambulétis et iudícia mea custodiátis et operémini. Et habitábitis in terra, quam dedi pátribus vestris, et éritis mihi in pópulum, et ego ero vobis in Deum.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 117, 8-9 Ps. 117, 8-9
℟. Bonum est confídere in Dómino, quam confídere in hómine. ℣. Bonum est speráre in Dómino, quam speráre in princípibus. ℟. Il vaut mieux se confier au Seigneur que de se confier dans l'homme. ℣. Il vaut mieux espérer au Seigneur, plutôt que d'espérer dans les princes.
Allelúia Alléluia
Ps. 94, 1
℟. Allelúia. ℣. Veníte, exsultémus Dómino, iubilémus Deo salutári nostro. ℟. Alléluia. ℣. Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons en Dieu notre salut.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (22,1-14)
In illo tempore: Respóndens Iésus dixit íterum in parábolis princípibus sacerdótum et senióribus dicens: “Símile factum est regnum cælórum hómini regi, qui fecit núptias fílio suo. Et misit servos suos vocáre invitátos ad núptias, et nolébant veníre. Iterum misit álios servos dicens: ‘Dícite invitátis: Ecce prándium meum parávi, tauri mei et altília occísa, et ómnia paráta; veníte ad núptias.’ Illi autem neglexérunt et abiérunt, álius in villam suam, álius vero ad negotiatiónem suam; réliqui vero tenuérunt servos eíus et contumélia afféctos occidérunt. Rex autem irátus est et, missis exercítibus suis, pérdidit homicídas illos et civitátem illórum succéndit. Tunc ait servis suis: ‘Núptiæ quidem parátæ sunt, sed qui invitáti erant, non fuérunt digni; ite ergo ad éxitus viárum, et quoscúmque invenéritis, vocáte ad núptias.’ Et egréssi servi illi in vias, congregavérunt omnes, quos invenérunt, malos et bonos; et implétæ sunt núptiæ discumbéntium. Intrávit autem rex, ut vidéret discumbéntes, et vidit ibi hóminem non vestítum veste nuptiáli et ait illi: ‘Ámice, quómodo huc intrásti, non habens vestem nuptiálem?’ At ille obmútuit. Tunc dixit rex minístris: ‘Ligáte pedes eíus et manus et míttite eum in ténebras exterióres: ibi erit fletus et stridor déntium.’ Multi enim sunt vocáti, pauci vero elécti.” En ce temps là : Jésus, prenant la parole, parla de nouveau aux princes des prêtrese t aux enanciens en paraboles, disant:
Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit faire les noces de son fils. Et il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces, mais ils ne voulaient pas venir. Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux invités: J'ai préparé mon festin, mes boeufs et mes animaux engraissés sont tués; tout est prêt, venez aux noces. Mais ils ne s'en inquiétèrent point, et s'en allèrent, l'un à sa ferme et l'autre à son négoce; les autres se saisirent de ses serviteurs, et les tuèrent, après les avoir accablés d'outrages. Lorsque le roi l'apprit, il fut irrité; et ayant envoyé ses armées, il extermina ces meurtriers, et brûla leur ville. Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes, mais ceux qui avaient été invités n'en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. Ses serviteurs, s'en allant par les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, mauvais et bons, et la salle des noces fut remplie de convives. Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'était pas revêtu de la robe nuptiale. Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir la robe nuptiale?Et cet homme demeura muet. Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les mains et les pieds, et jetez-le dans les ténèbres extérieures; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 33, 8-9
Immíttet Angelus Dómini in circúitu timéntium eum, et erípiet eos: gustáte, et vidéte, quóniam suávis est Dóminus. L'Ange du Seigneur environnera ceux qui Le craignent, et Il les délivrera. Goûtez et voyez combien le Seigneur est doux.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, múnera nostra, quibus exercéntur commércia gloriósa, ut, offeréntes quæ dedísti, teípsum mereámur accípere. Per Christum. Reçois, Seigneur, nos dons, par lesquels des échanges glorieux sont exercés, pour qu’en offrant ce que Tu nous as donné, nous méritions de Te recevoir Toi-même.
Communio Communion
Matth. 6, 33 Mt 6,33
Primum quǽrite regnum Dei, et ómnia adiiciéntur vobis, dicit Dóminus. Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît, dit le Seigneur.
Post communionem Post communion
Per hæc sacraménta, Dómine, Christi partícipes effécti, cleméntiam tuam humíliter implorámus, ut, eius imáginis confórmes in terris, et eius consórtes in cælis fíeri mereámur. Qui vivit et regnat in sæcula sæculórum. Rendus participants au Christ par ces sacrements, Seigneur, nous implorons très humblement Ta miséricorde, pour que nous méritions de devenir semblables à Son image sur la terre, et Ses frères dans les cieux. Lui qui vit et règne dans les siècles des siècles.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 83, 101
Protéctor noster, áspice, Deus, et réspice in fáciem Christi tui, quia mélior est dies una in átriis tuis super míllia. Toi qui es notre protecteur, regarde, ô Dieu, et jette les yeux sur le visage de Ton christ. Car un seul jour passé dans Tes parvis vaut mieux que mille.
Ant. ad communionem
Ps 129, 7
Apud Dóminum misericórdia, et copiósa apud eum redémptio.
Vel: Io 6, 51-52
Ego sum panis vivus, qui de cælo descéndi, dicit Dóminus: si quis manducáverit ex hoc pane, vivet in ætérnum.