Messe du mercredi 31 août 2022

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps.30,10.16.18 et 2
Miserére mihi Dómine, quóniam tríbulor: líbera me, et éripe me de mánibus inimicórum meórum, et a persequéntibus me: Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te. Ps. In te Dómine sperávi, non confúndar in ætérnum: * in iustítia tua líbera me. Pitié pour moi, Seigneur, car je suis affligé; libère-moi, arrache-moi de la main de mes ennemis et de ceux qui me persécutent. Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué. Ps. En Toi, Seigneur, j'ai espéré, je ne sois jamais confondu : dans Ta justice libère-moi.
Collecta Collecte
Deus virtútum, cuius est totum quod est óptimum, ínsere pectóribus nostris tui nóminis amórem, et præsta, ut in nobis, religiónis augménto, quæ sunt bona nútrias, ac, vigilánti stúdio, quæ sunt nutríta custódias. Per Dóminum. Dieu des puissances, de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l'amour de Ton nom, et daigne resserrer nos liens avec Toi pour développer en nous ce qui est bon et conserver dans Ta vigilante sollicitude ce que Tu y as fait grandir.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (3,1-9)
Ego, fratres, non pótui vobis loqui quasi spiritálibus sed quasi carnálibus, tamquam párvulis in Christo. Lac vobis potum dedi, non escam, nondum enim poterátis. Sed ne nunc quidem potéstis, adhuc enim estis carnáles. Cum enim sit inter vos zelus et conténtio, nonne carnáles estis et secúndum hóminem ambulátis? Cum enim quis dicit: “Ego quidem sum Pauli”, álius autem: “Ego Apóllo”, nonne hómines estis? Quid ígitur est Apóllo? Quid vero Paulus? Minístri, per quos credidístis, et unicuíque sicut Dóminus dedit. Ego plantávi, Apóllo rigávit, sed Deus increméntum dedit; ítaque neque qui plantat, est áliquid, neque qui rigat, sed qui increméntum dat, Deus. Qui plantat autem et qui rigat unum sunt; unusquísque autem própriam mercédem accípiet secúndum suum labórem. Dei enim sumus adiutóres: Dei agri cultúra estis, Dei ædificátio estis. Je n'ai pu, frères, vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des hommes charnels ; comme à de petits enfants dans le Christ, je vous ai donné du lait à boire, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas encore la supporter ; et à présent même vous ne le pouvez pas, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas à la manière des hommes ? Car puisque l'un dit: Moi, je suis à Paul; et l'autre: Moi, à Apollo; n'êtes-vous pas des hommes? Qu'est-ce donc qu'Apollo? et qu'est-ce que Paul ? Des serviteurs de Celui en qui vous avez cru, et chacun selon le don qu'il a reçu du Seigneur. Moi j'ai planté, Apollo a arrosé: mais c'est Dieu qui a donné la croissance. Ainsi ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose; mais Dieu, qui donne la croissance. Celui donc qui plante et celui qui arrose ne sont qu'une même chose; mais chacun recevra sa propre récompense, selon son travail. Car nous sommes les coopérateurs de Dieu; vous êtes le champ de Dieu, vous êtes l'édifice de Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17 Ps. 101, 16-17
℟. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terræ glóriam tuam. ℣. Quóniam ædificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. ℟. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, ℣. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Allelúia Alléluia
Ps. 97, 1 Ps. 97,1
℟. Allelúia. ℣. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. ℟. Alléluia. ℣. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (4,38-44)
In illo tempore: Surgens Iesus de synagóga introívit in domum Simónis. Socrus autem Simónis tenebátur magna febri; et rogavérunt illum pro ea. Et stans super illam imperávit febri, et dimísit illam; et contínuo surgens ministrábat illis. Cum sol autem occidísset, omnes, qui habébant infírmos váriis languóribus, ducébant illos ad eum; at ille síngulis manus impónens curábat eos. Exíbant autem dæmónia a multis clamántia et dicéntia: “Tu es Fílius Dei.” Et íncrepans non sinébat ea loqui, quia sciébant ipsum esse Christum. Facta autem die, egréssus ibat in desértum locum; et turbæ requirébant eum et venérunt usque ad ipsum et detinébant illum, ne discéderet ab eis. Quibus ille ait: “Et áliis civitátibus opórtet me evangelizáre regnum Dei, quia ídeo missus sum.” Et erat prǽdicans in synagógis Iudǽæ. En ce temps là : Etant sorti de la synagogue, Jésus entra dans la maison de Simon. Or la belle-mère de Simon était retenue par une forte fièvre; et ils Le prièrent pour elle. Alors, debout auprès d'elle, Il commanda à la fièvre, et la fièvre la quitta. Et se levant aussitôt, elle les servait. Lorsque le soleil fut couché, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les Lui amenaient. Et Lui, imposant les mains sur chacun d'eux, les guérissait. Et les démons sortaient d'un grand nombre, criant et disant: Tu es le Fils de Dieu. Mais Il les menaçait, et Il ne leur permettait pas de dire qu'ils savaient qu'Il était le Christ. Lorsqu'il fut jour, Il sortit et alla dans un lieu désert; et les foules Le cherchaient, et elles vinrent jusqu'à Lui, et elles voulaient Le retenir, de peur qu'Il ne les quittât. Il leur dit: Il faut que J'annonce aussi aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c'est pour cela que J'ai été envoyé.. Et Il prêchait dans les synagogues de Galilée.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 39, 14 et 15
Dómine, in auxílium meum réspice: confundántur et revereántur, qui quærunt ánimam meam, ut áuferant eam: Dómine, in auxílium meum réspice. Seigneur, regarde vers moi pour me secourir. Qu'ils soient confondus et couverts de honte, ceux qui cherchent ma vie pour me l'ôter. Seigneur, regarde vers moi pour me secourir.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Benedictiónem nobis, Dómine, cónferat salutárem sacra semper oblátio, ut, quod agit mystério, virtúte perfíciat. Per Christum. Que Ta bénédiction, Seigneur, nous parvienne toujours par cette offrande sacrée afin que ce qui est réalisé par le sacrement soit parfait par Ta puissance.
Communio Communion
Luc. 6, 18 et 19
Multitúdo languéntium, et qui vexabántur a spirítibus immúndis, veniébant ad eum: quia virtus de illo exíbat, et sanábat omnes. Une multitude de malades, ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs allaient à Lui : étaient guéris parce qu'une vertu sortait de Lui et les guérissait tous.
Post communionem Post communion
Pane mensæ cæléstis refécti, te, Dómine, deprecámur, ut hoc nutriméntum caritátis corda nostra confírmet, quátenus ad tibi ministrándum in frátribus excitémur. Per Christum. Rassasiés du pain du la table diu ciel, nous Te demandons, Seigneur, que cet aliment de la charité fortifie nos coeurs et nous mène à Te servir en nos frères.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 85, 3.5
Miserére mihi, Dómine, quóniam ad te clamávi tota die: quia tu, Dómine, suávis ac mitis es, et copiósus in misericórdia ómnibus invocántibus te.
Ant. ad communionem
Ps 30, 20
Quam magna multitúdo dulcédinis tuæ, Dómine, quam abscondísti timéntibus te.
Vel: Mt 5, 90
Beáti pacífici, quóniam fílii Dei vocabúntur. Beáti qui persecutiónem patiúntur propter iustítiam, quóniam ipsórum est regnum cælórum.