Messe du lundi 24 octobre 2022

Hebdomada XXX per annum XXXème semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 104, 3-4
LÆTÉTUR cor quæréntium Dóminum: quǽrite Dóminum, et confirmámini: quǽrite fáciem eius semper. Ps. ibid., 1 Confitémini Dómino, et invocáte nomen eius: annuntiáte inter gentes ópera eius. ℣. Glória Patri. Que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur se réjouisse. Cherchez le Seigneur, et soyez remplis de force, cherchez sans cesse Son visage. Ps. Célébrez le Seigneur et invoquez Son Nom; annoncez Ses œuvres parmi les nations. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, da nobis fídei, spei et caritátis augméntum, et, ut mereámur ássequi quod promíttis, fac nos amáre quod præcipis. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, augmente en nous la foi, l'espérance et la charité ; et pour que nous puissions obtenir ce que Tu promets, fais-nous aimer ce que Tu prescris.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Ephésios (4,32-5,8)
Fratres: Estóte autem ínvicem benígni, misericórdes, donántes ínvicem, sicut et Deus in Christo donávit vobis. Estóte ergo imitatóres Dei, sicut fílii caríssimi, et ambuláte in dilectióne, sicut et Christus diléxit nos et trádidit seípsum pro nobis oblatiónem et hóstiam Deo in odórem suavitátis. Fornicátio autem et omnis immundítia aut avarítia nec nominétur in vobis, sicut decet sanctos, et turpitúdo et stultilóquium aut scurrílitas, quæ non decent, sed magis gratiárum áctio. Hoc enim scitóte intellegéntes quod omnis fornicátor aut immúndus aut avárus, id est idolórum cultor, non habet hereditátem in regno Christi et Dei. Nemo vos decípiat inánibus verbis; propter hæc enim venit ira Dei in fílios diffidéntiæ. Nolíte ergo éffici compartícipes eórum; erátis enim aliquándo ténebræ, nunc autem lux in Dómino. Ut fílii lucis ambuláte. Frères : Soyez bons les uns pour les autres, miséricordieux, vous pardonnant mutuellement, comme Dieu aussi vous a pardonné dans le Christ. Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés, et marchez dans l'amour, comme le Christ, qui nous a aussi aimés, et qui S'est livré Lui-même pour nous à Dieu, comme une oblation et un sacrifice d'agréable odeur. Que la fornication, et toute impureté, ou l'avarice ne soient pas même nommées parmi vous, comme il convient à des saints; non plus que ce qui est déshonnête, les propos insensés, les paroles bouffonnes, toutes choses qui sont malséantes; qu'on entende plutôt des actions de grâces. Car, sachez-le bien, aucun fornicateur, aucun impudique, aucun avare, ce qui est une idolâtrie, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les hommes rebelles. N'ayez donc aucune part avec eux. Car vous étiez autrefois ténèbres; mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière;
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 26, 4
℟. Unam pétii a Dómino, hanc requíram, ut inhábitem in domo Dómini. ℣. Ut vídeam voluptátem Dómini, et prótegar a templo sancto eius. ℟. Il est une chose que j’ai demandé au Seigneur, et je la rechercherai uniquement : c’est d’habiter dans la maison du Seigneur. ℣. Pour contempler les délices et être protégé par Son saint temple.
Allelúia. Alléluia.
Ps. 147, 12 Ps. 147,12
℟. Allelúia. ℣. Lauda, Ierúsalem, Dóminum: lauda Deum tuum, Sion. ℟. Alléluia. ℣. Jérusalem, loue le Seigneur; loue ton Dieu, ô Sion.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (13,10-17)
In illo tempore: Erat Iesus docens in una synagogárum sábbatis. Et ecce múlier, quæ habébat spíritum infirmitátis annis decem et octo et erat inclináta nec omníno póterat sursum respícere. Quam cum vidísset Iésus, vocávit et ait illi: “Múlier, dimíssa es ab infirmitáte tua”, et impósuit illi manus; et conféstim erécta est et glorificábat Deum. Respóndens autem archisynagógus, indígnans quia sábbato curásset Iésus, dicébat turbæ: “Sex dies sunt, in quibus opórtet operári; in his ergo veníte et curámini et non in die sábbati.” Respóndit autem ad illum Dóminus et dixit: “Hypócritæ, unusquísque vestrum sábbato non solvit bovem suum aut ásinum a præsépio et ducit adaquáre? Hanc autem fíliam Ábrahæ, quam alligávit Sátanas ecce decem et octo annis, non opórtuit solvi a vínculo isto die sábbati?” Et cum hæc díceret, erubescébant omnes adversárii eíus, et omnis pópulus gaudébat in univérsis, quæ glorióse fiébant ab eo. En ce temps là : Jésus enseignait dans une synagogue les jours de sabbat. Et voici qu'il y vînt une femme, possédée d'un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans; et elle était courbée, et ne pouvait pas du tout regarder en haut. Jésus, la voyant, l'appela auprès de Lui et lui dit: Femme, tu es délivrée de ton infirmité. Et Il lui imposa les mains; et aussitôt elle redevint droite, et elle glorifiait Dieu. Mais le chef de la synagogue prit la parole, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat; et il disait à la foule: Il y a six jours pendant lesquels on doit travailler; venez donc en ces jours-là, et faites-vous guérir, et non pas le jour du sabbat. Le Seigneur lui répondit, en disant: Hypocrites, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne délie pas son boeuf ou son âne de la crèche, et ne les mène pas boire? Et cette fille d'Abraham, que Satan avait liée voilà dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat? Tandis qu'Il parlait ainsi, tous Ses adversaires rougissaient; et tout le peuple se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu'Il accomplissait.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 154 et 125
Dómine, vivífica me secúndum elóquium tuum: ut sciam testimónia tua. Seigneur, rends-moi la vie selon Ta parole : afin que je connaisse Tes témoignages.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, quǽsumus, Dómine, múnera quæ tuæ offérimus maiestáti, ut, quod nostro servítio géritur, ad tuam glóriam pótius dirigátur. Per Christum. Regarde, Seigneur, les dons que nous offrons à Ta majesté, afin que tout ce qui est accompli par notre service aboutisse à Ta plus grande gloire.
Communio Communion
Ps. 19, 6 Ps. 19,6
Lætábimur in salutári tuo: et in nómine Dómini Dei nostri magnificábimur. Nous nous réjouirons de Ton salut, et nous nous glorifierons au Nom de notre Dieu.
Post communionem Post communion
Perfíciant in nobis, Dómine, quǽsumus, tua sacraménta quod cóntinent, ut, quæ nunc spécie gérimus, rerum veritáte capiámus. Per Christum. Que Tes sacrements, Seigneur, produisent en nous ce qu'ils expriment, afin que nous puissions obtenir en réalité ce que nous célébrons maintenant.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 104, 3-4
Lætétur cor quæréntium Dóminum. Quǽrite Dóminum, et confirmámini, quǽrite fáciem eius semper. Que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur se réjouisse. Cherchez le Seigneur, et soyez remplis de force, cherchez sans cesse Son visage.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 19, 6
Lætábimur in salutári tuo, et in nómine Dei nostri magnificábimur. Nous nous réjouirons de Ton salut, et nous nous glorifierons au Nom de notre Dieu.
Vel: Eph 5, 2
Christus diléxit nos, et trádidit semetípsum pro nobis, oblatiónem Deo in odórem suavitátis. Le Christ nous a aimés, et S'est livré pour nous, offrande à Dieu d'une agréable odeur.