Messe du samedi 5 novembre 2022

Hebdomada XXXI per annum XXXIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 37, 22-23 Ps. 37,22-23
NE derelínquas me, Dómine, Deus meus, ne discédas a me: inténde in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meæ. Ps. ibid., 2 Dómine, ne in furóre tuo árguas me: neque in ira tua corrípias me. ℣. Glória Patri. Ne m’abandonne pas, Seigneur mon Dieu ; ne T'éloigne pas de moi. Hâte-Toi de me secourir, Seigneur, Dieu de mon salut.
Ps. ibid., 2. Seigneur, ne me reprends pas dans Ta fureur, et ne me punis pas dans Ta colère.
Collecta Collecte
Omnípotens et miséricors Deus, de cuius múnere venit, ut tibi a fidélibus tuis digne et laudabíliter serviátur, tríbue, quǽsumus, nobis, ut ad promissiónes tuas sine offensióne currámus. Per Dóminum. Dieu tout-puissant et miséricordieux, de qui vient toute grâce, Tu donnes à Tes fidèles de Te servir dignement et comme il convient ; accorde-nous de courir sans risque de chute, vers les biens que Tu as promis.
Lectio I Ière lecture
Lectio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Philippénses (4,10-19)
Fratres: Gavísus sum autem in Dómino veheménter, quóniam tandem aliquándo refloruístis pro me sentíre, sicut et sentiebátis, opportunitáte autem carebátis. Non quasi propter penúriam dico, ego enim dídici, in quibus sum, suffíciens esse. Scio et humiliári, scio et abundáre; ubíque et in ómnibus institútus sum et satiári et esuríre et abundáre et penúriam pati. Ómnia possum in eo, qui me confórtat. Verúmtamen bene fecístis communicántes tribulatióni meæ. Scitis autem et vos, Philippénses, quod in princípio evangélii, quando proféctus sum a Macedónia, nulla mihi ecclésia communicávit in ratióne dati et accépti, nisi vos soli; quia et Thessalónicam et semel et bis in usum mihi misístis. Non quia quæro datum, sed requíro fructum, qui abúndet in ratiónem vestram. Accépi autem ómnia et abúndo; replétus sum accéptis ab Epaphródito, quæ misístis odórem suavitátis, hóstiam accéptam, placéntem Deo. Deus autem meus implébit omne desidérium vestrum secúndum divítias suas in glória in Christo Iésu. Frères : Je me suis grandement réjoui dans le Seigneur de ce qu'enfin vos sentiments pour moi ont de nouveau fleuri; vous les aviez toujours, mais l'occasion vous manquait.Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela; car j'ai appris à me contenter de l'état où je me trouve. Je sais être dans l'humiliation, je sais aussi vivre dans l'abondance; j'ai été instruit par tout et en tout, à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à souffrir l'indigence. Je puis tout en Celui qui me fortifie. Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma tribulation. Vous savez aussi, vous Philippiens, qu'au commencement de la prédication de l'Evangile, lorsque je quittai la Macédoine, nulle autre Eglise, si ce n'est la vôtre, ne se mit en rapport avec moi pour donner et pour recevoir, car, à Thessalonique, par deux fois, vous m'avez envoyé de quoi pourvoir à mes besoins. Ce n'est pas que je recherche les dons; mais je recherche un fruit abondant pour votre compte. J'ai tout reçu, et je suis dans l'abondance; je suis comblé, ayant reçu d'Epaphrodite ce que vous avez envoyé, parfum de suavité, sacrifice que Dieu accepte et qui Lui est agréable. Que mon Dieu pourvoie à tous vos besoins selon Ses richesses, avec gloire, dans le Christ Jésus.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 47, 10-11 et 9 Ps 47, 10-11 et 9
℟. Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui: secúndum nomen tuum, Deus, ita et laus tua in fines terræ. ℣. Sicut audívimus, ita et vídimus in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius. ℟. Nous avons reçu, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple ; comme Ton nom, ô Dieu, ainsi Ta louange s’étend jusqu’aux extrémités de la terre. ℣. Ce que nous avions entendu dire, nous l’avons vu dans la cité de notre Dieu, sur Sa sainte montagne.
Allelúia Alléluia
Ps. 32, 6
℟. Allelúia . ℣. Verbo Dómini cæli firmáti sunt, et Spíritu oris eius omnis virtus eórum. ℟. Alléluia. ℣. Le Verbe du Seigneur a affermi les cieux, et le Souffle de Sa bouche leur a donné toute leur vertu.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (16,9-15)
In illo tempore: Dicebat Iesus discipulis suis: Fácite vobis amícos de mammóna iniquitátis, ut, cum defécerit, recípiant vos in ætérna tabernácula. Qui fidélis est in mínimo, et in maióri fidélis est; et, qui in módico iníquus est, et in maióri iníquus est. Si ergo in iníquo mammóna fidéles non fuístis, quod verum est, quis credet vobis? Et si in aliéno fidéles non fuístis, quod vestrum est, quis dabit vobis? Nemo servus potest duóbus dóminis servíre: aut enim unum ódiet et álterum díliget, aut uni adhærébit et álterum contémnet. Non potéstis Deo servíre et mammónæ.” Audiébant autem ómnia hæc pharisǽi, qui erant avári, et deridébant illum. Et ait illis: “Vos estis, qui iustificátis vos coram homínibus; Deus autem novit corda vestra, quia, quod homínibus altum est, abominátio est ante Deum. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Faites-vous des amis avec les richesses d'iniquité, afin que, lorsque vous viendrez à manquer, ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels. Celui qui est fidèle dans les moindres choses, est fidèle aussi dans les grandes; et celui qui est injuste dans les moindres choses, est injuste aussi dans les grandes. Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ? Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ? Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres; car ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et mammon. Or les pharisiens, qui étaient avares, entendaient toutes ces choses, et ils se moquaient de Lui. Et Il leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs; car ce qui est grand pour les hommes est une abomination devant Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 102, 2 et 5
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius: et renovábitur, sicut áquilæ, iuvéntus tua. Mon âme, bénis le Seigneur, et n’oublie jamais tous Ses bienfaits ; et ta jeunesse sera renouvelée comme celle de l’aigle.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Fiat hoc sacrifícium, Dómine, oblátio tibi munda, et nobis misericórdiæ tuæ sancta largítio. Per Christum. Que ce sacrifice, Seigneur, soit pour Toi une offrande pure
et, pour nous, une sainte effusion de Ta miséricorde.
Communio Communion
Ps. 15, 10 Ps. 15,10
Notas mihi fecísti vias vitæ: adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Post communionem Post communion
Augeátur in nobis, quǽsumus, Dómine, tuæ virtútis operátio, ut, refécti cæléstibus sacraméntis, ad eórum promíssa capiénda tuo múnere præparémur. Per Christum. Augmente en nous, Seigneur, l'action de Ta puissance, pour que nourris ces sacrements du ciel, nous nous préparions, par Ta grâce, à recevoir Tes promesses.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 37, 22-23
Ne derelínquas me, Dómine Deus meus, ne discédas a me; inténde in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meæ. Ne m’abandonne pas, Seigneur mon Dieu ; ne T'éloigne pas de moi. Hâte-Toi de me secourir, Seigneur, Dieu de mon salut.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 15, 11
Notas mihi fecísti vias vitæ, adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Vel: Io 6, 58
Sicut misit me vivens Pater, et ego vivo propter Patrem, et qui mandúcat me, et ipse vivet propter me, dicit Dóminus. Comme le Père vivant M'a envoyé, Je vis pour le Père; de la même manière, quiconque me mange vivra pour Moi, dit le Seigneur.