Messe du mercredi 16 novembre 2022

Hebdomada XXXIII per annum XXXIIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introit
Ierem. 29, 11, 12 et 14 Ier. 29,11,12 et 14
DICIT Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis: invocábitis me, et ego exáudiam vos: et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. ℣. Glória Patri. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux. Ps. 84, 2. Tu as béni, Seigneur, Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Da nobis, quǽsumus, Dómine Deus noster, in tua semper devotióne gaudére, quia perpétua est et plena felícitas, si bonórum ómnium iúgiter serviámus auctóri. Per Dóminum. Nous T'en prions, Seigneur notre Dieu, accorde-nous de toujours trouver notre joie dans notre dévouement pour Toi, car c'est dans le service constant de l'auteur de tous biens, (que se trouve) le bonheur durable et plénier.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis apóstoli (4,1-11)
Ego Ioánnes, vidi, et ecce óstium apértum in cælo, et vox prima, quam audívi, tamquam tubæ loquéntis mecum dicens: “Ascénde huc, et osténdam tibi, quæ opórtet fíeri post hæc.” Statim fui in spíritu: et ecce thronus pósitus erat in cælo; et supra thronum sedens; et, qui sedébat, símilis erat aspéctu lápidi iáspidi et sárdino; et iris erat in circúitu throni, aspéctu símilis smarágdo. Et in circúitu throni, vigínti quáttuor thronos, et super thronos vigínti quáttuor senióres sedéntes, circumamíctos vestiméntis albis, et super cápita eórum corónas áureas. Et de throno procédunt fúlgura et voces et tonítrua; et septem lámpades ignis ardéntes ante thronum, quæ sunt septem spíritus Dei; et in conspéctu throni tamquam mare vítreum símile crystállo. Et in médio throni et in circúitu throni quáttuor animália, plena óculis ante et retro: et ánimal primum símile leóni, et secúndum ánimal símile vítulo, et tértium ánimal habens fáciem quasi hóminis, et quartum ánimal símile áquilæ volánti. Et quáttuor animália síngula eórum habébant alas senas, in circúitu et intus plenæ sunt óculis; et réquiem non habent die et nocte dicéntia: “Sánctus, sanctus, sanctus Dóminus, Deus omnípotens, qui erat et qui est et qui ventúrus est!” Et cum darent illa animália glóriam et honórem et gratiárum actiónem sedénti super thronum, vivénti in sǽcula sæculórum, procidébant vigínti quáttuor senióres ante sedéntem in throno et adorábant vivéntem in sǽcula sæculórum et mittébant corónas suas ante thronum dicéntes: “Dígnus es, Dómine et Deus noster, accípere glóriam et honórem et virtútem, quia tu creásti ómnia, et propter voluntátem tuam erant et creáta sunt.” Moi, Jean, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le Ciel: et la première voix que j'avais entendue, pareille à une trompette, qui me parlait, me dit: Monte ici, et Je te ferai voir ce qui doit arriver après ces choses. Et aussitôt je fus ravi en esprit; et voici, un trône était placé dans le Ciel, et sur ce trône Quelqu'un était assis. Et Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et un arc-en-ciel était autour du trône, d'un aspect semblable à une émeraude. Et autour du trône il y avait vingt-quatre trônes, et sur les trônes étaient assis vingt-quatre vieillards, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes il y avait des couronnes d'or. Et du trône sortaient des éclairs, et des voix, et des tonnerres, et sept lampes brûlaient devant le trône: ce sont les sept esprits de Dieu. Et devant le trône était comme une mer transparente, semblable à du cristal; et au milieu du trône, étaient quatre animaux, pleins d'yeux par devant et par derrière. Le premier animal était semblable à un lion, et le second animal était semblable à un veau, et le troisième animal avait le visage comme un homme, et le quatrième animal était semblable à un aigle qui vole. Ces quatre animaux avaient chacun six ailes, et tout autour et au dedans ils sont pleins d'yeux, et ils ne cessaient jour et nuit de dire: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-puissant, qui était, qui est et qui vient. Et lorsque ces animaux rendaient gloire, honneur et action de grâce à Celui qui est assis sur le trône, et qui vit dans les siècles des siècles, les vingt-quatre vieillards se prosternaient devant Celui qui était assis sur le trône, et ils adoraient Celui qui vit dans les siècles des siècles, et ils jetaient leurs couronnes devant le trône en disant: Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir la gloire, et l'honneur et la puissance, car c'est Toi qui as créé toutes choses, et c'est par Ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 43, 8-9 Ps 43,8,9
℟. Liberásti nos, Dómine, ex affligéntibus nos: et eos, qui nos odérunt, confudísti. ℣. In Deo laudábimur tota die, et in nómine tuo confitébimur in sǽcula. ℟. Tu nous as délivrés, Seigneur, de ceux qui nous affligeaient et Tu as confondu ceux qui nous haïssaient. ℣. En Dieu nous nous glorifierons tout le jour et nous célébrerons à jamais Ton nom.
Allelúia Alléluia
Ps. 129, 1-2 Ps. 129,1-2
℟. Allelúia. ℣. De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam. ℟. Alléluia. ℣. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, exauce ma prière.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (19,11-28)
In illo tempore: Dixit lesus discípulis suis parábolam, eo quod esset prope Ierusálem, et illi existimárent quod conféstim regnum Dei manifestarétur. Dixit ergo: “Hómo quidam nóbilis ábiit in regiónem longínquam accípere sibi regnum et revérti. Vocátis autem decem servis suis, dedit illis decem minas et ait ad illos: ‘Negotiámini, dum vénio.’ Cives autem eíus óderant illum et misérunt legatiónem post illum dicéntes: ‘Nolúmus hunc regnáre super nos!’ Et factum est ut redíret, accépto regno, et iússit ad se vocári servos illos, quibus dedit pecúniam, ut sciret quantum negotiáti essent. Venit autem primus dicens: ‘Dómine, mina tua decem minas acquisívit.’ Et ait illi: ‘Éuge, bone serve; quia in módico fidélis fuísti, esto potestátem habens supra decem civitátes.’ Et alter venit dicens: ‘Mina tua, dómine, fecit quinque minas.’ Et huic ait: ‘Et tu esto supra quinque civitátes.’ Et alter venit dicens: ‘Dómine, ecce mina tua, quam hábui repósitam in sudário; tímui enim te, quia homo austérus es: tollis, quod non posuísti, et metis, quod non seminásti.’ Dicit ei: ‘De ore tuo te iúdico, serve nequam! Sciébas quod ego austérus homo sum, tollens quod non pósui et metens quod non seminávi? Et quare non dedísti pecúniam meam ad mensam? Et ego véniens cum usúris útique exegíssem illud.’ Et adstántibus dixit: ‘Auférte ab illo minam et date illi, qui decem minas habet.’ Et dixérunt ei: ‘Dómine, habet decem minas!’ Dico vobis: ‘Omni habénti dábitur; ab eo autem, qui non habet, et, quod habet, auferétur. Verúmtamen inimícos meos illos, qui noluérunt me regnáre super se, addúcite huc et interfícite ante me!’” Et his dictis, præcedébat ascéndens Hierosólymam. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples une parabole, parce qu'Il était près de Jérusalem, et qu'ils pensaient que le royaume de Dieu allait être manifesté à l'instant. Il dit donc: Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain, pour prendre possession d'un royaume, et revenir ensuite. Ayant appelé dix de ses serviteurs, il leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent après lui une ambassade, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Et il arriva qu'à son retour, après avoir pris possession du royaume, il ordonna qu'on appelât les serviteurs auxquels il avait donné de l'argent, pour savoir comment chacun l'avait fait valoir. Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit dix mines. Et il lui dit: C'est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, tu auras puissance sur dix villes. Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines. Et il lui dit: Et toi, sois établi sur cinq villes. Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j'ai tenue enveloppée dans un mouchoir; car je t'ai craint, parce que tu es un homme sévère: tu enlèves ce que tu n'as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. Il lui dit: Je te juge par ta propre bouche, méchant serviteur. Tu savais que je suis un homme sévère, enlevant ce que je n'ai pas déposé, et moissonnant ce que je n'ai pas semé; pourquoi donc n'as-tu pas mis mon argent à la banque, afin qu'à mon retour je le retirasse avec les intérêts? Puis il dit à ceux que étaient présents: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui en a dix. Et ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. Je vous le dis, on donnera à celui qui a déjà, et il sera dans l'abondance; mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a. Quant à mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et tuez-les devant moi. Et après avoir ainsi parlé, Il marchait devant eux, montant à Jérusalem.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 129, 1-2
De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam: de profúndis clamávi ad te, Dómine. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur : Seigneur, exauce ma prière : des profondeurs je crie vers Toi.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Concéde, quǽsumus, Dómine, ut óculis tuæ maiestátis munus oblátum et grátiam nobis devotiónis obtíneat, et efféctum beátæ perennitátis acquírat. Per Christum. Permets, nous T'en supplions, Seigneur, que le don que nous offrons puisse nous conserver à la fois la grâce de la dévotion et nous acquérir efficacement l'immortalité bienheureuse devant les yeux de Ta majesté.
Communio Communion
Mt 25,20
Domine, * quinque talénta tradidísti mihi: ecce ália quinque superlucrátus sum. Euge serve fidélis, supra multa te constítuam, intra in gáudium Dómini tui. Seigneur, * Tu m'as laissé cinq talents : en voici cinq autres que j'ai gagné. Va serviteur fidèle, je t'établirai sur beaucoup, entre dans la joie de ton maître.
Post communionem Post communion
Súmpsimus, Dómine, sacri dona mystérii, humíliter deprecántes, ut, quæ in sui commemoratiónem nos Fílius tuus fácere præcépit, in nostræ profíciant caritátis augméntum. Per Christum. Nous avons reçu, Seigneur, les dons du mystère sacré, et nous demandons humblement qu'ils servent à la croissance de notre charité, comme Ton Fils nous l'a ordonné en Sa mémoire.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ier 29, 11.12.14
Dicit Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis et non afflictiónis; invocábitis me, et ego exáudiam vos, et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 72, 28
Mihi autem adhærére Deo bonum est, pónere in Dómino Deo spem meam.
Vel: Mc 11, 23-24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis, dicit Dóminus.