Vêpres du dimanche 13 mars 2022

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica II Quadragesimae IIème dimanche de Carême
Ad II Vesperas
Aux IIes Vêpres
℣. Deus, in adiutórium meum inténde. ℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína. ℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen. Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Hymnus Hymne
Audi, benígne Cónditor, Ecoute, ô Créateur très bon,
nostras preces cum flétibus, notre prière avec nos pleurs
sacráta in abstinéntia qu'en sacrifice nous T'offrons,
fusas quadragenária. au temps béni de ce Carême.
 
Scrutátor alme córdium, O Toi qui peux sonder les cœurs,
infírma tu scis vírium; Tu sais notre fragilité;
ad te revérsis éxhibe puisque nous revenons à Toi,
remissiónis grátiam. montre Ta grâce, oublie nos dettes.
 
Multum quidem peccávimus, Oui, nous avons beaucoup péché;
sed parce confiténtibus, mais pardonne à qui se repent,
tuíque laude nóminis et, pour la gloire de Ton Nom,
confer medélam lánguidis. aux défaillants porte remède.
 
Sic corpus extra cónteri Fais qu'au dehors les privations
dona per abstinéntiam, maîtrisent si bien notre chair
ieiúnet ut mens sóbria que l'âme, sobre, jeûne aussi,
a labe prorsus críminum. s'interdisant toute souillure.
 
Præsta, beáta Trínitas, O bienheureuse Trinité ,
concéde, simplex Unitas, accorde, ô parfaite Unité,
ut fructuósa sint tuis que ces jours de renoncements
hæc parcitátis múnera. Amen. soient fructueux pour Tes fidèles.
Ant. 1 Virgam virtútis tuæ emíttet Dóminus in splendóribus sanctórum.Ant. 1 Le Seigneur fera sortir le sceptre de Ta puissance dans les splendeurs du sanctuaire.
Psalmus 109 (110) Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25). Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis, Le Seigneur a dit à mon Seigneur : « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum». en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum. Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te. Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, dans les splendeurs des saints : c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech». Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges. Le Seigneur est à Ta droite : Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.] [Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput. Il boira au torrent en chemin : c'est pourquoi Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Virgam virtútis tuæ emíttet Dóminus in splendóribus sanctórum.Ant. Le Seigneur fera sortir le sceptre de Ta puissance dans les splendeurs du sanctuaire.
Ant. 2 Deus unus est, quem cólimus, qui fecit cælum et terram.Ant. 2 Il n'y a qu’un Dieu, que nous adrorons, et qui a fait le ciel et la terre.
Psalmus 113 B (115) Psaume 113 B (115)
Laus veri Dei Louange au vrai Dieu
Conversi estis ad Deum a simulacris servire Deo vivo et vero (1 Th 1, 9). Vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable.(1 Th 1, 9)
Non nobis, Dómine, non nobis, sed nómini tuo da glóriam * super misericórdia tua et veritáte tua. Non pas à nous, le Seigneur, non pas à nous, mais à Ton nom donne la gloire, à cause de Ta miséricorde et de Ta vérité.
Quare dicent gentes: * «Ubi est Deus eórum?». Pourquoi les nations diraient-elles: « Où donc est leur Dieu? »
Deus autem noster in cælo, * ómnia, quæcúmque vóluit, fecit. Notre Dieu est dans le ciel ; tout ce qu'Il veut, Il le fait.
Simulácra géntium argéntum et aurum, * ópera mánuum hóminum. Leurs idoles sont de l'argent et de l'or, ouvrage de la main des hommes.
Os habent et non loquéntur, * óculos habent et non vidébunt. Elles ont une bouche, et ne parlent point; elles ont des yeux, et ne voient point.
Aures habent et non áudient, * nares habent et non odorábunt. Elles ont des oreilles, et n'entendent point; elles ont des narines, et ne sentent point.
Manus habent et non palpábunt, ? pedes habent et non ambulábunt; * non clamábunt in gútture suo. Elles ont des mains, et ne touchent point ; elles ont des pieds, et ne marchent point ; de leur gosier elles ne font entendre aucun son.
Símiles illis erunt, qui fáciunt ea, * et omnes, qui confídunt in eis. Qu'ils leur ressemblent ceux qui les font, et quiconque se confie à elles.
Domus Israel sperávit in Dómino: * adiutórium eórum et scutum eórum est. Maison d'Israël, mets ta confiance dans le Seigneur : Il est leur secours et leur bouclier.
Domus Aaron sperávit in Dómino: * adiutórium eórum et scutum eórum est. Maison d'Aaron, mets ta confiance dans le Seigneur : Il est leur secours et leur bouclier.
Qui timent Dóminum, speravérunt in Dómino: * adiutórium eórum et scutum eórum est. Vous qui craignez le Seigneur, mettez votre confiance dans le Seigneur ! Il est leur secours et leur bouclier.
Dóminus memor fuit nostri * et benedícet nobis: le Seigneur S'est souvenu de nous : Il nous bénira ;
benedícet dómui Israel, * benedícet dómui Aaron, Il bénira la maison d'Israël ; Il bénira la maison d'Aaron ;
benedícet ómnibus, qui timent Dóminum, * pusíllis cum maióribus. Il bénira ceux qui craignent le Seigneur, les petits avec les grands.
Adíciat Dóminus super vos, * super vos et super fílios vestros. Que le Seigneur multiplie sur vous Ses faveurs, sur vous et sur vos enfants.
Benedícti vos a Dómino, * qui fecit cælum et terram. Soyez bénis du Seigneur, qui a fait les cieux et la terre.
Cæli, cæli sunt Dómino, * terram autem dedit fíliis hóminum. Les cieux sont les cieux du Seigneur, mais Il a donné la terre aux fils de l'homme.
Non mórtui laudábunt te, Dómine, * neque omnes, qui descéndunt in siléntium, Ce ne sont pas les morts qui louent le Seigneur, ceux qui descendent dans le lieu du silence,
sed nos, qui vívimus, benedícimus Dómino * ex hoc nunc et usque in sæculum. mais nous, qui vivons, bénissons le Seigneur, maintenant et pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus unus est, quem cólimus, qui fecit cælum et terram.Ant. Il n'y a qu’un Dieu, que nous adrorons, et qui a fait le ciel et la terre.
Ant. 3 Próprio Fílio suo non pepércit Deus, sed pro nobis ómnibus trádidit illum.Ant. 3 Dieu n'a pas refusé son propre Fils, mais pour nous tous il l'a livré.
Canticum (1 Petr 2, 21-24) Cantique (1 Pierre 2,21-24)
De passione voluntaria servi Dei, Christi La passion volontaire du serviteur de Dieu, le Christ
Christus passus est pro vobis vobis relínquens exémplum, * ut sequámini vestígia eius: Le Christ a souffert pour nous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez Ses traces:
qui peccátum non fecit, * nec invéntus est dolus in ore ipsíus; Lui qui n'a pas commis de péché, et dans la bouche duquel ne s'est pas trouvée de fraude;
qui cum maledicerétur, non remaledicébat, cum paterétur, non comminabátur, * commendábat autem iuste iudicánti; Lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, et, maltraité, ne faisait point de menaces, mais Se livrait à celui qui Le jugeait injustement;
qui peccáta nostra ipse pértulit * in córpore suo super lignum, Lui qui a porté Lui-même nos péchés dans Son corps sur le bois,
ut peccátis mórtui iustítiæ viverémus; * cuius livóre sanáti estis. afin qu'étant morts au péché, nous vivions à la justice; Lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Próprio Fílio suo non pepércit Deus, sed pro nobis ómnibus trádidit illum.Ant. Dieu n'a pas refusé son propre Fils, mais pour nous tous il l'a livré.
Lectio brevis (Cf. 1 Cor 9, 24-25) Lecture brève (Cf. 1 Cor 9, 24-25)
Hi, qui in stádio currunt, omnes quidem currunt, sed unus áccipit bravíum. Sic cúrrite, ut comprehendátis. Omnis autem, qui in agóne conténdit, ab ómnibus se ábstinet, et illi quidem, ut corruptíbilem corónam accípiant, nos autem incorrúptam. Dans les courses du stade, tous courent, mais un seul emporte le prix. Courez de même, afin de le remporter. Quiconque veut lutter, s'abstient de tout : eux pour une couronne périssable; nous, pour une impérissable.
 Responsorium breve Répons bref 
℟. Atténde, Dómine, et miserére, * Quia peccávimus tibi. Atténde. ℣. Exáudi, Christe, supplicántum preces. * Quia peccávimus tibi. Glória Patri. Atténde. ℟. Écoute-nous, Seigneur, et aie pitié de nous, * car nous avons péché contre toi. Ecoute. ℣. Exauce, ô Christ, nos prières suppliantes. * car nous avons péché contre toi. Gloire au Père. Ecoute.
Ant. In tertio nocturno, anno IIAnt. Troisième nocturne, année II
Ant. Ex Sermónibus sancti Leónis Magni Papæ (Sermo 48, 4-5: SC 74, 71-72)Ant. Sermon de saint Léon le Grand
Ant. Lectio IAnt. Lecture I
Ant. Exaltátus Christus Iesus in ligno retórsit mortem in mortis auctórem, et omnes principátus adversásque virtútes per obiectiónem passíbilis carnis elísit, admíttens in se antíqui hostis audáciam, qui in obnóxiam sibi sæviéndo natúram, étiam ibi exáctor ausus est esse débiti, ubi nullum pótuit vestígium inveníre peccáti. Evacuátum est ígitur generále illud venditiónis nostræ et lethále chirógraphum, et pactum captivitátis in ius tránsiit Redemptóris.Ant. Le Christ Jésus, exalté sur le bois, fit retomber la mort sur l'auteur de la mort, et brisa toutes les principautés et les puissances adverses en leur abandonnant sa chair passible; il laissa s'acharner contre lui l'audace de cet antique ennemi qui, dans sa lutte contre une nature qu'il s'était asservie, osait exiger un dû là même où il ne pouvait trouver trace de péché. Dès lors la cédule de mort qui nous concernait tous n'avait plus de sens et passait sous le pouvoir du Rédempteur.
Ant. ℟. Astitérunt reges terræ, et príncipes convenérunt in unum, * Advérsus Dóminum et advérsus Christum eius. ℣. Quare fremuérunt géntes, et pópuli meditáti sunt inánia? * Advérsus.Ant. ℟. Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux, * Contre le Seigneur et son Messie. ℣. Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples? * Contre.
Ant. Lectio IIAnt. Lecture II
Ant. Clavi illi, qui manus Dómini pedésque transfóderant, perpétuis diábolum fixére vulnéribus, et sanctórum pœna membrórum inimicárum fuit interféctio potestátum: sic suam Christo consummánte victóriam, ut in ipso et cum ipso omnes qui in eum créderent triumphárent. Cum ergo Dóminus crucifíxi córporis elevatióne sublímis, reconciliatiónem mundi exsequerétur in quadam arce supplícii, latronémque convérsum ad paradísi vocáret habitáculum; vos, príncipes Iudæórum, legísque doctóres, nec consciéntiæ impietáte compúncti, nec efféctu scéleris mitigáti, fixúris clavórum addebátis tela linguárum, dicéntes: Alios salvos fecit, seípsum non potest salvum fácere. Si rex Israel est, descéndat nunc de cruce, et crédimus ei!Ant. Les clous qui avaient transpercé les mains et les pieds du Seigneur infligèrent au diable des blessures éternelles et le supplice qui broya les membres du Sauveur détruisit la puissance ennemie. C'est ainsi que le Christ consomma sa victoire: désormais en lui et par lui triompheraient tous ceux qui croiraient en lui. Glorifié par l'exaltation de son corps crucifié, le Seigneur poursuivait la réconciliation du monde, du haut-lieu de son supplice; il appelait le larron converti aux demeures du paradis. Et vous, princes des Juifs et docteurs de la loi, loin de vous laisser toucher par le remords de votre im-piété, loin d'être calmés par la réalisation de votre crime, vous ajoutez aux blessures des clous les traits de vos langues: Il en a sauvé d'autres, dites-vous, et il ne peut se sauver lui-même. S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui!
Ant. ℟. Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum; * Factus sum sicut homo sine adiutório, inter mórtuos liber. ℣. Et sicut vulneráti dormiéntes, proiécti in monuméntis, quorum non est memor ámplius, et ipsi de manu tua repúlsi sunt. * Factus sum.Ant. ℟. On me voit déjà descendre à la fosse; * Je suis comme un homme fini, libre parmi les morts, ℣. Comme ceux que l'on a tués, enterrés, ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main. * Je suis.
Ant. Lectio IIIAnt. Lecture III
Ant. Nos autem, dilectíssimi, qui ab ignorántiæ ténebris liberáti, fídei lumen accépimus, et in novi Testaménti per electiónem adoptiónis intrávimus, in festivitáte, quam carnális Israel pérdidit, gaudeámus: quóniam Pascha nostrum immolátus est Christus; per cuius ineffábilem grátiam ómnium charísmatum benedictióne ditámur, et ita in novitátem a vetustáte transférimur, ut non solum paradísi restituámur habitáculo, sed étiam regni cæléstis glóriæ præparémur, adiuvánte Dómino nostro Iesu Christo, qui cum Patre et Sancto Spíritu vivit et regnat in sæcula sæculórum. Amen.Ant. Quant à nous, mes bien-aimés, délivrés de la nuit de l'ignorance, nous avons reçu la lumière de la foi et, appelés à l'adoption par libre choix de Dieu, nous sommes entrés dans l'héritage du nouveau Testament. Réjouissons-nous donc en cette fête que l'Israël selon la chair a perdue: Le Christ, notre Pâque, a été immolé. Sa grâce ineffable nous bénit et nous enrichit gratuitement de ses dons, elle nous fait passer de la vétusté à la nouveauté. Non seulement elle nous rend le séjour du paradis, mais elle nous prépare à la gloire du royaume céleste, par le secours de notre Seigneur Jésus-Christ, qui avec le Père et le Saint-Esprit vit et règne dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. ℟. Sepúlto Dómino, signátum est monuméntum; volvéntes lápidem ad óstium monuménti, * Ponéntes mílites qui custodírent illud. ℣. Ne forte véniant discípuli eius et furéntur eum, et dicant plebi: Surréxit a mórtuis, * Ponéntes. ℣. Glória Patri. * Ponéntes.Ant. ℟. Une fois le Seigneur enseveli dans le tombeau, on y mit les scellés; on roula une pierre à l'entrée du sépulcre, * On y plaça la garde pour le surveiller. ℣. De peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple: Il est ressuscité d'entre les morts, * On y plaça. ℣. Gloire au Père. * On y plaça.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55) Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. * Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a pris en considération l'humilité de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint,
et misericórdia eius in progénies et progénies * timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles ;
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum, * recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde,
sicut locútus est ad patres nostros, * Abraham et sémini eius in sǽcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In tertio nocturno, anno IIAnt. Troisième nocturne, année II
Ant. Ex Sermónibus sancti Leónis Magni Papæ (Sermo 48, 4-5: SC 74, 71-72)Ant. Sermon de saint Léon le Grand
Ant. Lectio IAnt. Lecture I
Ant. Exaltátus Christus Iesus in ligno retórsit mortem in mortis auctórem, et omnes principátus adversásque virtútes per obiectiónem passíbilis carnis elísit, admíttens in se antíqui hostis audáciam, qui in obnóxiam sibi sæviéndo natúram, étiam ibi exáctor ausus est esse débiti, ubi nullum pótuit vestígium inveníre peccáti. Evacuátum est ígitur generále illud venditiónis nostræ et lethále chirógraphum, et pactum captivitátis in ius tránsiit Redemptóris.Ant. Le Christ Jésus, exalté sur le bois, fit retomber la mort sur l'auteur de la mort, et brisa toutes les principautés et les puissances adverses en leur abandonnant sa chair passible; il laissa s'acharner contre lui l'audace de cet antique ennemi qui, dans sa lutte contre une nature qu'il s'était asservie, osait exiger un dû là même où il ne pouvait trouver trace de péché. Dès lors la cédule de mort qui nous concernait tous n'avait plus de sens et passait sous le pouvoir du Rédempteur.
Ant. ℟. Astitérunt reges terræ, et príncipes convenérunt in unum, * Advérsus Dóminum et advérsus Christum eius. ℣. Quare fremuérunt géntes, et pópuli meditáti sunt inánia? * Advérsus.Ant. ℟. Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux, * Contre le Seigneur et son Messie. ℣. Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples? * Contre.
Ant. Lectio IIAnt. Lecture II
Ant. Clavi illi, qui manus Dómini pedésque transfóderant, perpétuis diábolum fixére vulnéribus, et sanctórum pœna membrórum inimicárum fuit interféctio potestátum: sic suam Christo consummánte victóriam, ut in ipso et cum ipso omnes qui in eum créderent triumphárent. Cum ergo Dóminus crucifíxi córporis elevatióne sublímis, reconciliatiónem mundi exsequerétur in quadam arce supplícii, latronémque convérsum ad paradísi vocáret habitáculum; vos, príncipes Iudæórum, legísque doctóres, nec consciéntiæ impietáte compúncti, nec efféctu scéleris mitigáti, fixúris clavórum addebátis tela linguárum, dicéntes: Alios salvos fecit, seípsum non potest salvum fácere. Si rex Israel est, descéndat nunc de cruce, et crédimus ei!Ant. Les clous qui avaient transpercé les mains et les pieds du Seigneur infligèrent au diable des blessures éternelles et le supplice qui broya les membres du Sauveur détruisit la puissance ennemie. C'est ainsi que le Christ consomma sa victoire: désormais en lui et par lui triompheraient tous ceux qui croiraient en lui. Glorifié par l'exaltation de son corps crucifié, le Seigneur poursuivait la réconciliation du monde, du haut-lieu de son supplice; il appelait le larron converti aux demeures du paradis. Et vous, princes des Juifs et docteurs de la loi, loin de vous laisser toucher par le remords de votre im-piété, loin d'être calmés par la réalisation de votre crime, vous ajoutez aux blessures des clous les traits de vos langues: Il en a sauvé d'autres, dites-vous, et il ne peut se sauver lui-même. S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui!
Ant. ℟. Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum; * Factus sum sicut homo sine adiutório, inter mórtuos liber. ℣. Et sicut vulneráti dormiéntes, proiécti in monuméntis, quorum non est memor ámplius, et ipsi de manu tua repúlsi sunt. * Factus sum.Ant. ℟. On me voit déjà descendre à la fosse; * Je suis comme un homme fini, libre parmi les morts, ℣. Comme ceux que l'on a tués, enterrés, ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main. * Je suis.
Ant. Lectio IIIAnt. Lecture III
Ant. Nos autem, dilectíssimi, qui ab ignorántiæ ténebris liberáti, fídei lumen accépimus, et in novi Testaménti per electiónem adoptiónis intrávimus, in festivitáte, quam carnális Israel pérdidit, gaudeámus: quóniam Pascha nostrum immolátus est Christus; per cuius ineffábilem grátiam ómnium charísmatum benedictióne ditámur, et ita in novitátem a vetustáte transférimur, ut non solum paradísi restituámur habitáculo, sed étiam regni cæléstis glóriæ præparémur, adiuvánte Dómino nostro Iesu Christo, qui cum Patre et Sancto Spíritu vivit et regnat in sæcula sæculórum. Amen.Ant. Quant à nous, mes bien-aimés, délivrés de la nuit de l'ignorance, nous avons reçu la lumière de la foi et, appelés à l'adoption par libre choix de Dieu, nous sommes entrés dans l'héritage du nouveau Testament. Réjouissons-nous donc en cette fête que l'Israël selon la chair a perdue: Le Christ, notre Pâque, a été immolé. Sa grâce ineffable nous bénit et nous enrichit gratuitement de ses dons, elle nous fait passer de la vétusté à la nouveauté. Non seulement elle nous rend le séjour du paradis, mais elle nous prépare à la gloire du royaume céleste, par le secours de notre Seigneur Jésus-Christ, qui avec le Père et le Saint-Esprit vit et règne dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. ℟. Sepúlto Dómino, signátum est monuméntum; volvéntes lápidem ad óstium monuménti, * Ponéntes mílites qui custodírent illud. ℣. Ne forte véniant discípuli eius et furéntur eum, et dicant plebi: Surréxit a mórtuis, * Ponéntes. ℣. Glória Patri. * Ponéntes.Ant. ℟. Une fois le Seigneur enseveli dans le tombeau, on y mit les scellés; on roula une pierre à l'entrée du sépulcre, * On y plaça la garde pour le surveiller. ℣. De peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple: Il est ressuscité d'entre les morts, * On y plaça. ℣. Gloire au Père. * On y plaça.
PrecesPrières litaniques
Grátias Christo, cápiti et magístro nostro, semper agámus, qui venit ministráre et ómnibus benefácere. Ideo humíliter fidentérque ab eo petámus: Nous rendons toujours grâce au Christ, notre chef et maître, qui vient servir et faire du bien à tous. C'est pourquoi nous lui demandons humblement et avec confiance :
Vísita, Dómine, famíliam tuam. Visite, Seigneur, Ta famille
Adésto, Dómine, epíscopis et presbyteris Ecclésiæ tuæ, qui munus tuum cápitis et pastóris partícipant, Sois présent, Seigneur, auprès des évêques et des prêtres de Ton Église, qui participent à Ta charge de chef et de pasteur,
ut per te ad Patrem omnes addúcant. que par Toi ils puissent amener tout homme au Père.
Angelus tuus iter agéntes comitétur, Que Ton ange accompagne dans le voyage
ut omnes ánimæ corporísque insídias devítent. afin que tout homme puisse échapper aux pièges de l'âme et du corps.
Doce nos homínibus ministráre, Apprends-nous à servir les hommes
ut te imitémur, qui venísti ministráre, non ministrári. afin que nous puissions T'imiter, Toi qui es venus pour servir, non pour être servi.
Fac ut in omni humána communitáte frater adiuvétur a fratre, Assure-Toi que dans chaque communauté humaine, le frère soit aidé par son frère
ut sint, te astánte, quasi cívitas firma. qu'ils soient, pour ainsi dire, une ville ferme qui se tient à vos côtés.
Miséricors esto univérsis defúnctis, Sois miséricordieux envers tous les défunts
eósque in lumen vultus tui admítte. qu'ils soient admis dans la lumière de Ton visage.
Pater nosterNotre père
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum; qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie; Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra, et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris; comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem; et ne nous abandonne pas dans l'épreuve ;
sed líbera nos a malo. mais libère nous du malin.
Deus, qui nobis diléctum Fílium tuum audíre præcepísti, verbo tuo intérius nos páscere dignéris, ut, spiritáli purificáto intúitu, glóriæ tuæ lætémur aspéctu. Per Dóminum. O Dieu, qui nous as commandé d'écouter Ton Fils bien aimé, daigne nous nourrir intérieurement de Ta Parole, pour que, lorsque notre sens spirituel sera purifié, nous puissions nous réjouir de la vision de Ta gloire.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo. ℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus. Que le Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen. ℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
℣. Ite in pace. ℣. Allez en paix.
℟. Deo grátias. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.