Vêpres du samedi 31 décembre 2022

Infra octavam Nativitatis Infra octavam Nativitatis
Sabbato Sabbato
DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS DE DIE VII INFRA OCTAVAM NATIVITATIS
Ad Vesperas
Aux Vêpres
℣. Deus, in adiutórium meum inténde. ℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína. ℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen. Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Alléluia.
Hymnus Hymne
Rerum, Deus, fons ómnium, O Dieu, source de toute choses,
qui, rebus actis ómnibus, Par l'acte de Ta création,
totíus orbis ámbitum Tu as comblé tout l'univers
censu replésti múnerum, De la richesse de Tes dons ;
Ac, mole tanta cóndita, Au terme d'un si grand ouvrage,
tandem quiétem díceris Tu as voulu Te reposer
sumpsísse, dans labóribus Afin d'instaurer le repos
ut nos levémur grátius: Parmi nos tâches d'ici bas
Concéde nunc mortálibus Accorde maintenant aux hommes
deflére vitæ crímina, De pleurer sur toutes leurs fautes,
instáre iam virtútibus De s'attacher à la vertu
et munerári prósperis, Et d'être heureux de Tes bienfaits.
Ut cum treméndi iúdicis Ainsi lors de l'ultime angoisse
horror suprémus cœperit, Devant le juge redoutable,
lætémur omnes ínvicem Nous goûterons la même joie,
pacis repléti múnere. comblés par le don de ta paix.
Præsta, Pater piíssime, Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice, Et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito Avec l'Esprit Consolateur,
regnans per omne sǽculum. Amen. Régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Lucérna pédibus meis verbum tuum, Dómine, allelúia.Ant. 1 Ta parole est la lumière de mes pas, Seigneur, alléluia.
Psalmus 118 (119), 105-112 Psaume 118 (119), 105-112
Meditatio verbi Domini in lege Méditation sur la Parole de Dieu et Sa loi.
Hoc est præceptum meum, ut diligatis invicem (Io 15, 12). Voici Mon précepte : que vous vous aimiez les uns les autres.
XIV (Nun) XIV (Nun)
Lucérna pédibus meis verbum tuum * et lumen sémitis meis. Ta parole est un flambeau devant mes pas, une lumière sur mon sentier.
Iurávi et státui * custodíre iudícia iustítiæ tuæ. J'ai juré, et j'y serai fidèle, d'observer les préceptes de Ta justice.
Humiliátus sum usquequáque, Dómine; * vivífica me secúndum verbum tuum. Je suis humilié en toute occasion Seigneur, rends-moi la vie, selon Ta parole.
Voluntária oris mei beneplácita sint, Dómine, * et iudícia tua doce me. Agrée, Seigneur, l'offrande de mes lèvres, et enseigne-moi Tes préceptes.
Anima mea in mánibus meis semper, * et legem tuam non sum oblítus. Ma vie est continuellement dans mes mains, et je n'oublie point Ta loi.
Posuérunt peccatóres láqueum mihi, * et mandátis tuis non errávi. Les méchants me tendent des pièges, et je ne m'égare pas loin de Tes ordonnances.
Heréditas mea testimónia tua in ætérnum, * quia exsultátio cordis mei sunt. J'ai Tes enseignements pour toujours en héritage, car ils sont la joie de mon cœur.
Inclinávi cor meum ad faciéndas iustificatiónes tuas * in ætérnum, in finem. J'ai incliné mon cœur à observer Tes lois, toujours, jusqu'à la fin.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Lucérna pédibus meis verbum tuum, Dómine, allelúia.Ant. Ta parole est la lumière de mes pas, Seigneur, alléluia.
Ant. 2 Adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine, allelúia.Ant. 2 Il y a plénitude de joie devant Ta face, alléluia.
Psalmus 15 (16) Psaume 15 (16)
Dominus pars hereditatis meæ Le Seigneur est ma part d'héritage
Deus suscitavit Iesum solutis doloribus mortis (Act 2, 24). Dieu a ressuscité Jésus, en Le délivrant des douleurs de la mort (Act 2, 24).
Consérva me, Deus, * quóniam sperávi in te. Garde-moi ô Dieu, car près de Toi je me réfugie
Dixi Dómino: «Dóminus meus es tu, * bonum mihi non est sine te». Je dis au Seigneur : " Tu es mon Seigneur, Toi seul es mon bien. "
In sanctos, qui sunt in terra, ínclitos viros, * omnis volúntas mea in eos. Les saints qui sont dans le pays, ces illustres, sont l'objet de toute mon affection.
Multiplicántur dolóres eórum, * qui post deos aliénos acceleravérunt. On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers ;
Non effúndam libatiónes eórum de sanguínibus, * neque assúmam nómina eórum in lábiis meis. je ne répandrai point leurs libations de sang, je ne mettrai pas leurs noms sur mes lèvres.
Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: * tu es qui détines sortem meam. Le Seigneur est la part de mon héritage et de ma coupe, c'est Toi qui m'assures mon lot.
Funes cecidérunt mihi in præcláris; * ínsuper et heréditas mea speciósa est mihi. Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ; oui, un splendide héritage m'est échu.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum; * ínsuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei. Je bénis le Seigneur qui m'a conseillé ; la nuit même, mes reins m'avertissent.
Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper; * quóniam a dextris est mihi non commovébor. Je mets le Seigneur constamment sous mes yeux, car Il est à ma droite : je ne chancellerai point.
Propter hoc lætátum est cor meum, et exsultavérunt præcórdia mea; * ínsuper et caro mea requiéscet in spe. Aussi mon coeur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité.
Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno, * nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem. Car Tu ne livreras pas mon âme au schéol, Tu ne permettras pas que celui qui T'aime voie la corruption.
Notas mihi fácies vias vitæ, plenitúdinem lætítiæ cum vultu tuo, * delectatiónes in déxtera tua usque in finem. Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a plénitude de joie devant Ta face, des délices éternels dans Ta droite.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Adimplébis me lætítia cum vultu tuo, Dómine, allelúia.Ant. Il y a plénitude de joie devant Ta face, alléluia.
Ant. 3 In nómine Iesu omne genu flectátur in cælo et in terra, allelúia.Ant. 3 Qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel et sur la terre, alléluia.
Canticum (Phil 2, 6-11) Cantique (Phil 2, 6-11)
De Christo, servo Dei Le Christ, serviteur de Dieu
Christus Iesus, cum in forma Dei esset, * non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, Le Christ-Jésus, bien qu'Il fût dans la condition de Dieu, n'a pas retenu de Lui-même Son égalité avec Dieu,
sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus; * et hábitu invéntus ut homo, mais Il S'est anéanti Lui-même, en prenant la condition d'esclave, en Se rendant semblable aux hommes ; reconnu pour homme par tout ce qui a paru de Lui,
humiliávit semetípsum factus obœdiens usque ad mortem, * mortem autem crucis. Il S'est abaissé Lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix.
Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, * quod est super omne nomen, C'est pourquoi aussi Dieu L'a exalté, et Lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
ut in nómine Iesu omne genu flectátur * cæléstium et terréstrium et infernórum afin qu'au Nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,
et omnis língua confiteátur: * «Dóminus Iesus Christus!», in glóriam Dei Patris. et que toute langue confesse : « Jésus-Christ est le Seigneur ! » à la gloire de Dieu le Père.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In nómine Iesu omne genu flectátur in cælo et in terra, allelúia.Ant. Qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel et sur la terre, alléluia.
Lectio brevis (Col 1, 2b-6a) Lecture brève (Col 1, 2b-6a)
Grátia vobis et pax a Deo Patre nostro. Grátias ágimus Deo Patri Dómini nostri Iesu Christi semper pro vobis orántes, audiéntes fidem vestram in Christo Iesu et dilectiónem, quam habétis in sanctos omnes, propter spem, quæ repósita est vobis in cælis, quam ante audístis in verbo veritátis evangélii, quod pervénit ad vos, sicut et in univérso mundo est fructíficans et crescens sicut et in vobis. Que la grâce et la paix soient sur vous, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ! Nous rendons grâces â Dieu, Père de notre Seigneur Jésus-Christ, ne cessant pas de prier pour vous, ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ, et de la charité que vous portez à tous les saints, à cause de l'espérance qui vous est réservée dans le Ciel, et dont vous avez eu connaissance par la parole de vérité de l'Evangile. Il est parvenu jusqu'à vous, comme il est aussi dans le monde entier, où il porte des fruits et grandit, comme parmi vous.
 Responsorium breve Répons bref 
℟. A solis ortu usque ad occásum, * Laudábile nomen Dómini. A solis. ℣. Super cælos glória eius. * Laudábile nomen Dómini. Glória Patri. A solis. ℟. Du levant au couchant du soleil, que soit loué le Nom du Seigneur. ℣. Sa gloire est dans les cieux. Que soit loué. Gloire au Père.
Ant. In tertio nocturno, anno IIAnt. Troisième nocturne, année II
Ant. Ex Sermónibus sancti Leónis Magni Papæ (Sermo 48, 4-5: SC 74, 71-72)Ant. Sermon de saint Léon le Grand
Ant. Lectio IAnt. Lecture I
Ant. Exaltátus Christus Iesus in ligno retórsit mortem in mortis auctórem, et omnes principátus adversásque virtútes per obiectiónem passíbilis carnis elísit, admíttens in se antíqui hostis audáciam, qui in obnóxiam sibi sæviéndo natúram, étiam ibi exáctor ausus est esse débiti, ubi nullum pótuit vestígium inveníre peccáti. Evacuátum est ígitur generále illud venditiónis nostræ et lethále chirógraphum, et pactum captivitátis in ius tránsiit Redemptóris.Ant. Le Christ Jésus, exalté sur le bois, fit retomber la mort sur l'auteur de la mort, et brisa toutes les principautés et les puissances adverses en leur abandonnant sa chair passible; il laissa s'acharner contre lui l'audace de cet antique ennemi qui, dans sa lutte contre une nature qu'il s'était asservie, osait exiger un dû là même où il ne pouvait trouver trace de péché. Dès lors la cédule de mort qui nous concernait tous n'avait plus de sens et passait sous le pouvoir du Rédempteur.
Ant. ℟. Astitérunt reges terræ, et príncipes convenérunt in unum, * Advérsus Dóminum et advérsus Christum eius. ℣. Quare fremuérunt géntes, et pópuli meditáti sunt inánia? * Advérsus.Ant. ℟. Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux, * Contre le Seigneur et son Messie. ℣. Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples? * Contre.
Ant. Lectio IIAnt. Lecture II
Ant. Clavi illi, qui manus Dómini pedésque transfóderant, perpétuis diábolum fixére vulnéribus, et sanctórum pœna membrórum inimicárum fuit interféctio potestátum: sic suam Christo consummánte victóriam, ut in ipso et cum ipso omnes qui in eum créderent triumphárent. Cum ergo Dóminus crucifíxi córporis elevatióne sublímis, reconciliatiónem mundi exsequerétur in quadam arce supplícii, latronémque convérsum ad paradísi vocáret habitáculum; vos, príncipes Iudæórum, legísque doctóres, nec consciéntiæ impietáte compúncti, nec efféctu scéleris mitigáti, fixúris clavórum addebátis tela linguárum, dicéntes: Alios salvos fecit, seípsum non potest salvum fácere. Si rex Israel est, descéndat nunc de cruce, et crédimus ei!Ant. Les clous qui avaient transpercé les mains et les pieds du Seigneur infligèrent au diable des blessures éternelles et le supplice qui broya les membres du Sauveur détruisit la puissance ennemie. C'est ainsi que le Christ consomma sa victoire: désormais en lui et par lui triompheraient tous ceux qui croiraient en lui. Glorifié par l'exaltation de son corps crucifié, le Seigneur poursuivait la réconciliation du monde, du haut-lieu de son supplice; il appelait le larron converti aux demeures du paradis. Et vous, princes des Juifs et docteurs de la loi, loin de vous laisser toucher par le remords de votre im-piété, loin d'être calmés par la réalisation de votre crime, vous ajoutez aux blessures des clous les traits de vos langues: Il en a sauvé d'autres, dites-vous, et il ne peut se sauver lui-même. S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui!
Ant. ℟. Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum; * Factus sum sicut homo sine adiutório, inter mórtuos liber. ℣. Et sicut vulneráti dormiéntes, proiécti in monuméntis, quorum non est memor ámplius, et ipsi de manu tua repúlsi sunt. * Factus sum.Ant. ℟. On me voit déjà descendre à la fosse; * Je suis comme un homme fini, libre parmi les morts, ℣. Comme ceux que l'on a tués, enterrés, ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main. * Je suis.
Ant. Lectio IIIAnt. Lecture III
Ant. Nos autem, dilectíssimi, qui ab ignorántiæ ténebris liberáti, fídei lumen accépimus, et in novi Testaménti per electiónem adoptiónis intrávimus, in festivitáte, quam carnális Israel pérdidit, gaudeámus: quóniam Pascha nostrum immolátus est Christus; per cuius ineffábilem grátiam ómnium charísmatum benedictióne ditámur, et ita in novitátem a vetustáte transférimur, ut non solum paradísi restituámur habitáculo, sed étiam regni cæléstis glóriæ præparémur, adiuvánte Dómino nostro Iesu Christo, qui cum Patre et Sancto Spíritu vivit et regnat in sæcula sæculórum. Amen.Ant. Quant à nous, mes bien-aimés, délivrés de la nuit de l'ignorance, nous avons reçu la lumière de la foi et, appelés à l'adoption par libre choix de Dieu, nous sommes entrés dans l'héritage du nouveau Testament. Réjouissons-nous donc en cette fête que l'Israël selon la chair a perdue: Le Christ, notre Pâque, a été immolé. Sa grâce ineffable nous bénit et nous enrichit gratuitement de ses dons, elle nous fait passer de la vétusté à la nouveauté. Non seulement elle nous rend le séjour du paradis, mais elle nous prépare à la gloire du royaume céleste, par le secours de notre Seigneur Jésus-Christ, qui avec le Père et le Saint-Esprit vit et règne dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. ℟. Sepúlto Dómino, signátum est monuméntum; volvéntes lápidem ad óstium monuménti, * Ponéntes mílites qui custodírent illud. ℣. Ne forte véniant discípuli eius et furéntur eum, et dicant plebi: Surréxit a mórtuis, * Ponéntes. ℣. Glória Patri. * Ponéntes.Ant. ℟. Une fois le Seigneur enseveli dans le tombeau, on y mit les scellés; on roula une pierre à l'entrée du sépulcre, * On y plaça la garde pour le surveiller. ℣. De peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple: Il est ressuscité d'entre les morts, * On y plaça. ℣. Gloire au Père. * On y plaça.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55) Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. * Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a pris en considération l'humilité de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint,
et misericórdia eius in progénies et progénies * timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles ;
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum, * recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde,
sicut locútus est ad patres nostros, * Abraham et sémini eius in sǽcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In tertio nocturno, anno IIAnt. Troisième nocturne, année II
Ant. Ex Sermónibus sancti Leónis Magni Papæ (Sermo 48, 4-5: SC 74, 71-72)Ant. Sermon de saint Léon le Grand
Ant. Lectio IAnt. Lecture I
Ant. Exaltátus Christus Iesus in ligno retórsit mortem in mortis auctórem, et omnes principátus adversásque virtútes per obiectiónem passíbilis carnis elísit, admíttens in se antíqui hostis audáciam, qui in obnóxiam sibi sæviéndo natúram, étiam ibi exáctor ausus est esse débiti, ubi nullum pótuit vestígium inveníre peccáti. Evacuátum est ígitur generále illud venditiónis nostræ et lethále chirógraphum, et pactum captivitátis in ius tránsiit Redemptóris.Ant. Le Christ Jésus, exalté sur le bois, fit retomber la mort sur l'auteur de la mort, et brisa toutes les principautés et les puissances adverses en leur abandonnant sa chair passible; il laissa s'acharner contre lui l'audace de cet antique ennemi qui, dans sa lutte contre une nature qu'il s'était asservie, osait exiger un dû là même où il ne pouvait trouver trace de péché. Dès lors la cédule de mort qui nous concernait tous n'avait plus de sens et passait sous le pouvoir du Rédempteur.
Ant. ℟. Astitérunt reges terræ, et príncipes convenérunt in unum, * Advérsus Dóminum et advérsus Christum eius. ℣. Quare fremuérunt géntes, et pópuli meditáti sunt inánia? * Advérsus.Ant. ℟. Les rois de la terre se dressent, les grands se liguent entre eux, * Contre le Seigneur et son Messie. ℣. Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples? * Contre.
Ant. Lectio IIAnt. Lecture II
Ant. Clavi illi, qui manus Dómini pedésque transfóderant, perpétuis diábolum fixére vulnéribus, et sanctórum pœna membrórum inimicárum fuit interféctio potestátum: sic suam Christo consummánte victóriam, ut in ipso et cum ipso omnes qui in eum créderent triumphárent. Cum ergo Dóminus crucifíxi córporis elevatióne sublímis, reconciliatiónem mundi exsequerétur in quadam arce supplícii, latronémque convérsum ad paradísi vocáret habitáculum; vos, príncipes Iudæórum, legísque doctóres, nec consciéntiæ impietáte compúncti, nec efféctu scéleris mitigáti, fixúris clavórum addebátis tela linguárum, dicéntes: Alios salvos fecit, seípsum non potest salvum fácere. Si rex Israel est, descéndat nunc de cruce, et crédimus ei!Ant. Les clous qui avaient transpercé les mains et les pieds du Seigneur infligèrent au diable des blessures éternelles et le supplice qui broya les membres du Sauveur détruisit la puissance ennemie. C'est ainsi que le Christ consomma sa victoire: désormais en lui et par lui triompheraient tous ceux qui croiraient en lui. Glorifié par l'exaltation de son corps crucifié, le Seigneur poursuivait la réconciliation du monde, du haut-lieu de son supplice; il appelait le larron converti aux demeures du paradis. Et vous, princes des Juifs et docteurs de la loi, loin de vous laisser toucher par le remords de votre im-piété, loin d'être calmés par la réalisation de votre crime, vous ajoutez aux blessures des clous les traits de vos langues: Il en a sauvé d'autres, dites-vous, et il ne peut se sauver lui-même. S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui!
Ant. ℟. Æstimátus sum cum descendéntibus in lacum; * Factus sum sicut homo sine adiutório, inter mórtuos liber. ℣. Et sicut vulneráti dormiéntes, proiécti in monuméntis, quorum non est memor ámplius, et ipsi de manu tua repúlsi sunt. * Factus sum.Ant. ℟. On me voit déjà descendre à la fosse; * Je suis comme un homme fini, libre parmi les morts, ℣. Comme ceux que l'on a tués, enterrés, ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main. * Je suis.
Ant. Lectio IIIAnt. Lecture III
Ant. Nos autem, dilectíssimi, qui ab ignorántiæ ténebris liberáti, fídei lumen accépimus, et in novi Testaménti per electiónem adoptiónis intrávimus, in festivitáte, quam carnális Israel pérdidit, gaudeámus: quóniam Pascha nostrum immolátus est Christus; per cuius ineffábilem grátiam ómnium charísmatum benedictióne ditámur, et ita in novitátem a vetustáte transférimur, ut non solum paradísi restituámur habitáculo, sed étiam regni cæléstis glóriæ præparémur, adiuvánte Dómino nostro Iesu Christo, qui cum Patre et Sancto Spíritu vivit et regnat in sæcula sæculórum. Amen.Ant. Quant à nous, mes bien-aimés, délivrés de la nuit de l'ignorance, nous avons reçu la lumière de la foi et, appelés à l'adoption par libre choix de Dieu, nous sommes entrés dans l'héritage du nouveau Testament. Réjouissons-nous donc en cette fête que l'Israël selon la chair a perdue: Le Christ, notre Pâque, a été immolé. Sa grâce ineffable nous bénit et nous enrichit gratuitement de ses dons, elle nous fait passer de la vétusté à la nouveauté. Non seulement elle nous rend le séjour du paradis, mais elle nous prépare à la gloire du royaume céleste, par le secours de notre Seigneur Jésus-Christ, qui avec le Père et le Saint-Esprit vit et règne dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. ℟. Sepúlto Dómino, signátum est monuméntum; volvéntes lápidem ad óstium monuménti, * Ponéntes mílites qui custodírent illud. ℣. Ne forte véniant discípuli eius et furéntur eum, et dicant plebi: Surréxit a mórtuis, * Ponéntes. ℣. Glória Patri. * Ponéntes.Ant. ℟. Une fois le Seigneur enseveli dans le tombeau, on y mit les scellés; on roula une pierre à l'entrée du sépulcre, * On y plaça la garde pour le surveiller. ℣. De peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple: Il est ressuscité d'entre les morts, * On y plaça. ℣. Gloire au Père. * On y plaça.
PrecesPrières litaniques
Deus plebem, quam elégit in hereditátem suam, ádiuvat et tuétur, ut sit beáta. Ei grátias agámus et pietátis eius mémores clamémus: Dieu aide et protège le peuple qu'Il a choisi et l'appelle à la béatitude. Nous Lui rendons grâces pour cela et nous en souvenant pieusement et nous acclamons :
In te, Dómine, confídimus. En Toi, Seigneur, nous nous confions.
Orámus te, Pater clementíssime, pro Papa nostro N. et Epíscopo nostro N.,
prótege illos et tua virtúte sanctífica.
Infírmi se Christi sócios passiónum séntiant
et consolatiónis eius semper partícipes.
Réspice in tua pietáte tecto caréntes,
ut locum dignæ habitatiónis váleant inveníre.
Fructus terræ dare et conserváre dignéris,
ut panem omnes cotidiánum repériant.
(vel:
Gentem nostram a malo defénde propítius,
ut tua pace et prosperitáte fruátur).
Tu, Dómine, magna defúnctos pietáte proséquere,
mansiónem eis concéde cæléstem.
Nous Te prions, Père très clément, pour notre pape N. et pour notre évêque N.,
protège-les et sanctifie les par Ta force.
Fais que nos frères malades se sentent asociés à la passion du Christ
et partagent toujours Sa consolation.
Regarde favorablement les sans-abri
qu'ils trouvent un lieu digne d'habitation.
Donne et conserve les fruits de la terre et du travail,
afin qu'aucun homme ne soit privé du pain quotidien.
(Ou :
Défends avec miséricorde notre nation du mal
et qu'elle profiter de Ta paix et de Ta prospérité).
Toi, Seigneur, poursuis de Ta grande bonté les défunts
et accorde leur une demeure aux cieux.
Pater nosterNotre père
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum; qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie; Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra, et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris; comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem; et ne nous abandonne pas dans l'épreuve ;
sed líbera nos a malo. mais libère nous du malin.
Omnípotens et invisíbilis Deus, qui tuæ lucis advéntu mundi ténebras effugásti, seréno vultu nos, quǽsumus, intuére, ut magnificéntiam nativitátis Unigéniti tui dignis præcóniis collaudémus. Qui tecum. Dieu tout puissant et invisible, qui par l'avènement de Ta lumière as dissipé les ténèbres du monde, nous T'en prions ; tourne vers nous Ton visage de sérénité, et nos louanges proclameront la magnificence de la naissance de Ton Fils unique.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo. ℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus. Que le Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen. ℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
℣. Ite in pace. ℣. Allez en paix.
℟. Deo grátias. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.