Messe du dimanche 28 août 2022

Hebdomada XXII per annum XXIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXII per annum XXIIème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps.30,10.16.18 et 2
Miserére mihi Dómine, quóniam tríbulor: líbera me, et éripe me de mánibus inimicórum meórum, et a persequéntibus me: Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te. Ps. In te Dómine sperávi, non confúndar in ætérnum: * in iustítia tua líbera me. Pitié pour moi, Seigneur, car je suis affligé; libère-moi, arrache-moi de la main de mes ennemis et de ceux qui me persécutent. Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué. Ps. En Toi, Seigneur, j'ai espéré, je ne sois jamais confondu : dans Ta justice libère-moi.
Collecta Collecte
Deus virtútum, cuius est totum quod est óptimum, ínsere pectóribus nostris tui nóminis amórem, et præsta, ut in nobis, religiónis augménto, quæ sunt bona nútrias, ac, vigilánti stúdio, quæ sunt nutríta custódias. Per Dóminum. Dieu des puissances, de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l'amour de Ton nom, et daigne resserrer nos liens avec Toi pour développer en nous ce qui est bon et conserver dans Ta vigilante sollicitude ce que Tu y as fait grandir.
Lectio I Ière lecture
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17 Ps. 101, 16-17
℟. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terræ glóriam tuam. ℣. Quóniam ædificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. ℟. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, ℣. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ ad Hebrǽos (12,18-19.22-24a)
Fratres: Non accessístis ad tractábilem et ardéntem ignem et túrbinem et calíginem et procéllam et tubæ sonum et vocem verbórum, quam qui audiérunt, recusavérunt, ne ultra eis fíeret verbum. Sed accessístis ad Sion montem et civitátem Dei vivéntis, Ierusálem cæléstem, et multa mília angelórum, frequéntiam et ecclésiam primogenitórum, qui conscrípti sunt in cælis, et iúdicem Deum ómnium et spíritus iustórum, qui consummáti sunt, et testaménti novi mediatórem Iésum et sánguinem aspersiónis. Frères : vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pût toucher, ni du feu ardent, ni de l'obscurité, et des ténèbres, et de la tempête ; ni du son de la trompette, ni du bruit des paroles, bruit tel que ceux qui l'entendirent demandèrent qu'on ne leur parlât plus. Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, d'une troupe de nombreux milliers d'Anges, et de l'église des premiers-nés, qui sont inscrits dans le Ciel, de Dieu juge de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection  et du médiateur d'une nouvelle alliance, Jésus, et du sang de l'aspersion.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 97, 1 Ps. 97,1
℟. Allelúia. ℣. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. ℟. Alléluia. ℣. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (14,1.7-14)
In illo témpore: Factum est, cum intráret Iesus in domum cuiúsdam príncipis Pharisæórum sábbato manducáre panem, et ipsi observábant eum. Dicébat autem ad invitátos parábolam, inténdens quómodo primos accúbitus elígerent, dicens ad illos: «Cum invitátus fúeris ab áliquo ad núptias, non discúmbas in primo loco, ne forte honorátior te sit invitátus ab eo, et véniens is qui te et illum vocávit, dicat tibi: “Da huic locum”; et tunc incípias cum rubóre novissímum locum tenére. Sed cum vocátus fúeris, vade, recúmbe in novíssimo loco, ut cum vénerit qui te invitávit, dicat tibi: “Amíce, ascénde supérius”: tunc erit tibi glória coram ómnibus simul discumbéntibus. Quia omnis qui se exáltat humiliábitur; et qui se humíliat exaltábitur». Dicébat autem et ei qui se invitáverat: «Cum facis prándium aut cenam noli vocáre amícos tuos neque fratres tuos neque cognátos neque vicínos dívites, ne forte et ipsi te reinvítent, et fiat tibi retribútio. Sed cum facis convívium voca páuperes, débiles, claudos, cæcos; et beátus eris, quia non habent retribúere tibi, retribuétur enim tibi in resurrectióne iustórum». En ce temps là : il arriva que Jésus entra, un jour de sabbat, dans la maison d'un des principaux pharisiens, pour y manger du pain ; et ceux-ci L'observaient. Il dit aussi aux invités cette parabole, considérant comment ils choisissaient les premières places. Il leur dit: Quand tu seras invité à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu'il n'y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi, et que celui qui vous a conviés, toi et lui, ne vienne te dire: Cède la place à celui-ci, et qu'alors tu n'ailles, en rougissant, occuper la dernière place. Mais, quand tu auras été invité, va, mets-toi à la dernière place, afin que, lorsque celui qui t'a invité sera venu, il te dise: Mon ami, monte plus haut. Et alors ce sera une gloire pour toi devant ceux qui seront à table avec toi. Car quiconque s'élève sera humilié, et quiconque s'humilie sera élevé. Il dit aussi à celui qui L'avait invité: Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n'appelle pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni tes voisins riches, de peur qu'ils ne t'invitent à leur tour, et ne te rendent ce qu'ils ont reçu de toi. Mais lorsque tu fais un festin, appelle les pauvres, les estropiés, les boiteux et les aveugles;. et tu seras heureux de ce qu'ils n'ont pas le moyen de te le rendre, car cela te sera rendu à la résurrection des justes.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 39, 14 et 15
Dómine, in auxílium meum réspice: confundántur et revereántur, qui quærunt ánimam meam, ut áuferant eam: Dómine, in auxílium meum réspice. Seigneur, regarde vers moi pour me secourir. Qu'ils soient confondus et couverts de honte, ceux qui cherchent ma vie pour me l'ôter. Seigneur, regarde vers moi pour me secourir.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Benedictiónem nobis, Dómine, cónferat salutárem sacra semper oblátio, ut, quod agit mystério, virtúte perfíciat. Per Christum. Que Ta bénédiction, Seigneur, nous parvienne toujours par cette offrande sacrée afin que ce qui est réalisé par le sacrement soit parfait par Ta puissance.
Communio Communion
Matth. 16, 24 Mt 16, 24
Qui vult veníre post me, ábneget semetípsum, et tollat crucem suam, et sequátur me. Si quelqu'un veut venir après Moi, qu'il renonce à lui-même, et qu'il porte sa croix, et qu'il Me suive.
Post communionem Post communion
Pane mensæ cæléstis refécti, te, Dómine, deprecámur, ut hoc nutriméntum caritátis corda nostra confírmet, quátenus ad tibi ministrándum in frátribus excitémur. Per Christum. Rassasiés du pain de la table du ciel, nous Te demandons, Seigneur, que cet aliment de la charité fortifie nos coeurs et nous mène à Te servir en nos frères.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 85, 3.5
Miserére mihi, Dómine, quóniam ad te clamávi tota die: quia tu, Dómine, suávis ac mitis es, et copiósus in misericórdia ómnibus invocántibus te.
Ant. ad communionem
Ps 30, 20
Quam magna multitúdo dulcédinis tuæ, Dómine, quam abscondísti timéntibus te.
Vel: Mt 5, 90
Beáti pacífici, quóniam fílii Dei vocabúntur. Beáti qui persecutiónem patiúntur propter iustítiam, quóniam ipsórum est regnum cælórum.