Undecimo Kalendas Februarii, luna duodecima.
1. Cæsaréæ in Mauretánia, sanctorum mártyrum Severiáni et Aquilæ, cóniugum, qui igne combústi sunt.
1. À Césarée de Maurétanie, en 303 ou 305, les saints martyrs Sévérien et Aquila, époux, jetés dans les flammes pendant la persécution de Dioclétien.
2. Romæ via Nomentána in cœmetério Maióre, sanctæ Emerentiánæ, mártyris.
2. À Rome, au cimetière majeur sur la voie Nomentane, sainte Émérentienne, martyre.
3. Ancyræ in Galátia, efugium Cleméntis, epíscopi, et Agathángeli, mártyrum.
3. À Ancyre en Galatie, les saints martyrs Clément, évêque, et Agathange.
4*. Theáni in Campánia, commemorátio sancti Amásii, epíscopi.
4*. À Teano en Campanie, commémoraison de saint Amasius, évêque, vers 356.
5. Toléti in Hispánia, sancti Hildephónsi, epíscopi, qui, mónachus et cœnóbii rector, antístes eléctus est atque plúrimos luculentióre sermóne scripsit libros, preces litúrgicas insígnes exar ávit et miro devotiónis zelo beátam Maríam Dei Genetr ícem et semper Vírginem excóluit.
5. À Tolède en Espagne, vers 607, saint Ildefonse, évêque. Moine et supérieur de son couvent, il fut élu évêque et écrivit de nombreux ouvrages dans un style très élégant et honora la bienheureuse Marie Mère de Dieu et toujours Vierge avec un admirable zèle de dévotion.
6*. Domnipétræ in território Bisuntíno in Burgúndia, sancti Maimbódi, qui, natióne hibérnus, peregrínus efféctus et eremíta, a latrónibus occísus esse tráditur.
6*. À Dompierre sur le territoire de Besançon, au IXe siècle, saint Mainbœuf. Irlandais d’origine, il se fit pèlerin et ermite et fut, dit-on, tué par des brigands.
6. Seuli in Coréa, sancti Andréæ Chong (Tyong) Hwa-gyòng, catechístæ et mártyris, qui, sancto epíscopo Lauréntio Imbert auxílium præstans, domum suam efugium christianórum fecit, quaprópter íctibus sæve cæsus est ac tandem in cárcere láqueo interérriptus.
7. À Séoul en Corée, l’an 1840, saint André Chong (Tyong) Hwa-gyong, catéchiste et martyr. Il prêta son aide à l’évêque saint Laurent Imbert, fit de sa maison le refuge des chrétiens, et pour cela fut souvent battu de coups et enfin étranglé en prison.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut