Introitus
Introït
Ioann. 21, 18-19
DICIT Dóminus Petro: Cum esses iúnior, cingébas te, et ambulábas ubi volébas: cum autem senúeris, exténdes manus tuas, et álius te cinget, et ducet quo tu non vis: hoc autem dixit, signíficans qua morte clarificatúrus esset Deum. Ps. 18, 1 Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum. ℣. Glória Patri.
Le Seigneur dit à Pierre : lorsque tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais lorsque tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra et te conduira où tu ne voudras pas. Il dit cela pour marquer par quelle mort il devait glorifier Dieu. Ps. Les cieux narrent la gloire de Dieu ; et l'oeuvre de Ses mains annonce le firmament. ℣. Gloire au Père.
(c4) KY(h)ri(hg)e(h'!jvIH'Gh.) *(,) (hvGF'De.) (,) e(eg/hd./egF'E)lé(f')i(d)son.(d.) bis(::) Chri(h)ste(hv.ghGF.//gghf/ghED.) (,) e(egF'E)lé(f')i(d)son.(d.) bis(::) Ký(dh)ri(hg)e(hjIG'ih/jjh.) (,) e(hihgvFE)lé(g')i(h)son.(h.) (::) Ký(dh)ri(hg)e(hjIG'ih/jjh.) ~~~~~*(,) (dhhg/hjIG'ih/jjh.) ~~~~~**(,) e(hihgvFE)lé(g')i(h)son.(h.) (::)
(c4) KY(h)ri(hg)e(h'!jvIH'Gh.) *(,) (hvGF'De.) (,) e(eg/hd./egF'E)lé(f')i(d)son.(d.) bis(::) Chri(h)ste(hv.ghGF.//gghf/ghED.) (,) e(egF'E)lé(f')i(d)son.(d.) bis(::) Ký(dh)ri(hg)e(hjIG'ih/jjh.) (,) e(hihgvFE)lé(g')i(h)son.(h.) (::) Ký(dh)ri(hg)e(hjIG'ih/jjh.) ~~~~~*(,) (dhhg/hjIG'ih/jjh.) ~~~~~**(,) e(hihgvFE)lé(g')i(h)son.(h.) (::)
Dicitur Glória in excélsis.
On dit le Gloria.
annotation: 4; %% (c4) GLó(cd!fv)ri(f)a(f') in(e) ex(f)cél(g_[oh:h])sis(e) De(gvFE)o.(e.) (::) Et(dg) in(gh~) ter(hj)ra(h.) pax(h) ho(g_[oh:h]f)mí(gh)ni(g_[oh:h]f)bus(e.) (,) bo(f)nae(d') vo(c)lun(de~)tá(e.)tis.(e.) (::) Lau(e[ll:1]d~)dá(f)mus(de) te.(e.) (::) Be(d)ne(d_c)dí(d')ci(d)mus(de) te.(e.) (::) Ad(g)o(gh)rá(hg/h_j)mus(gg) te.(e.) (::) Glo(f')ri(e)fi(fg)cá(gvFD')mus(d) te.(g.f!gw!hvGFgge.) (::) Grá(f)ti(de)as(e') á(f)gi(d)mus(d_c) ti(de)bi(e.) (,) pro(c)pter(df~) ma(f)gnam(ef) gló(g_[oh:h]f)ri(gh)am(gf~) tu(e.)am.(e.) (::) Dó(f')mi(d)ne(d_c) De(de)us,(e.) (,) Rex(g) cae(ge)lé(fg)stis,(e.) (,) De(gvFD')us(d) Pa(d.0f!gw!hvGF)ter(g') o(g)mní(f_e)pot(de)ens.(e.) (::) Dó(f)mi(d)ne(d_c) Fi(de)li(e.) (,) u(g)ni(ge)gé(fg)ni(f_e)te(e.) (,) Ie(gvFD')su(d) Chri(d.0f!gw!hvGFgg)ste.(e.) (::) Dó(f')mi(d)ne(d_c) De(de)us,(e.) (,) A(g)gnus(gh) De(hj)i,(h.) (,) Fí(hvGF')li(g)us(gh) Pa(hvGFggh)tris.(gvFE.) (::) Qui(f) tol(de)lis(e') pec(e)cá(f)ta(d_c) mun(de)di,(e.) (,) mi(g)se(g_[oh:h]f)ré(gh)re(g_[oh:h]f) no(e.)bis.(e.) (::) Qui(f) tol(de)lis(e') pec(e)cá(f)ta(d_c) mun(de)di,(e.) (,) sús(c)ci(df)pe(f.) de(e')pre(f)ca(g')ti(f)ó(gh)nem(gf~) no(e.)stram.(e.) (::) Qui(g) se(ghj)des(h.) ad(g) déx(h')te(g)ram(f) Pa(gh)tris,(h.) (,) mi(h)se(g_[oh:h]f)ré(gh)re(g_[oh:h]f) no(e.)bis.(e.) (::) Quó(f)ni(e[ll:1]d)am(de) tu(d_c) so(d)lus(de) san(e.)ctus.(e.) (::) Tu(gf) so(gh)lus(g) Dó(fe)mi(de)nus.(e.) (::) Tu(e') so(f)lus(d') Al(c)tís(d)si(de)mus,(e.) (,) Ie(gvFD')su(d) Chri(d.0f!gw!hvGFgg)ste.(e.) (::) Cum(g) San(gvFD')cto(d) Spí(d.0f!gw!hvGF)ri(gvFE)tu,(e.) (,) in(c) gló(df)ri(f)a(f') De(f)i(e[ll:1]d) Pa(evDCde)tris.(d.) (::) A(dggf!gw!hvGFgvFE)men.(de..) (::)
annotation: 4; %% (c4) GLó(cd!fv)ri(f)a(f') in(e) ex(f)cél(g_[oh:h])sis(e) De(gvFE)o.(e.) (::) Et(dg) in(gh~) ter(hj)ra(h.) pax(h) ho(g_[oh:h]f)mí(gh)ni(g_[oh:h]f)bus(e.) (,) bo(f)nae(d') vo(c)lun(de~)tá(e.)tis.(e.) (::) Lau(e[ll:1]d~)dá(f)mus(de) te.(e.) (::) Be(d)ne(d_c)dí(d')ci(d)mus(de) te.(e.) (::) Ad(g)o(gh)rá(hg/h_j)mus(gg) te.(e.) (::) Glo(f')ri(e)fi(fg)cá(gvFD')mus(d) te.(g.f!gw!hvGFgge.) (::) Grá(f)ti(de)as(e') á(f)gi(d)mus(d_c) ti(de)bi(e.) (,) pro(c)pter(df~) ma(f)gnam(ef) gló(g_[oh:h]f)ri(gh)am(gf~) tu(e.)am.(e.) (::) Dó(f')mi(d)ne(d_c) De(de)us,(e.) (,) Rex(g) cae(ge)lé(fg)stis,(e.) (,) De(gvFD')us(d) Pa(d.0f!gw!hvGF)ter(g') o(g)mní(f_e)pot(de)ens.(e.) (::) Dó(f)mi(d)ne(d_c) Fi(de)li(e.) (,) u(g)ni(ge)gé(fg)ni(f_e)te(e.) (,) Ie(gvFD')su(d) Chri(d.0f!gw!hvGFgg)ste.(e.) (::) Dó(f')mi(d)ne(d_c) De(de)us,(e.) (,) A(g)gnus(gh) De(hj)i,(h.) (,) Fí(hvGF')li(g)us(gh) Pa(hvGFggh)tris.(gvFE.) (::) Qui(f) tol(de)lis(e') pec(e)cá(f)ta(d_c) mun(de)di,(e.) (,) mi(g)se(g_[oh:h]f)ré(gh)re(g_[oh:h]f) no(e.)bis.(e.) (::) Qui(f) tol(de)lis(e') pec(e)cá(f)ta(d_c) mun(de)di,(e.) (,) sús(c)ci(df)pe(f.) de(e')pre(f)ca(g')ti(f)ó(gh)nem(gf~) no(e.)stram.(e.) (::) Qui(g) se(ghj)des(h.) ad(g) déx(h')te(g)ram(f) Pa(gh)tris,(h.) (,) mi(h)se(g_[oh:h]f)ré(gh)re(g_[oh:h]f) no(e.)bis.(e.) (::) Quó(f)ni(e[ll:1]d)am(de) tu(d_c) so(d)lus(de) san(e.)ctus.(e.) (::) Tu(gf) so(gh)lus(g) Dó(fe)mi(de)nus.(e.) (::) Tu(e') so(f)lus(d') Al(c)tís(d)si(de)mus,(e.) (,) Ie(gvFD')su(d) Chri(d.0f!gw!hvGFgg)ste.(e.) (::) Cum(g) San(gvFD')cto(d) Spí(d.0f!gw!hvGF)ri(gvFE)tu,(e.) (,) in(c) gló(df)ri(f)a(f') De(f)i(e[ll:1]d) Pa(evDCde)tris.(d.) (::) A(dggf!gw!hvGFgvFE)men.(de..) (::)
Collecta
Collecte
Lectio I
Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (3,1-10)
In diébus illis: Petrus et Ioánnes ascendébant in templum ad horam oratiónis nonam. Et quidam vir, qui erat claudus ex útero matris suæ, baiulabátur; quem ponébant cotídie ad portam templi, quæ dícitur Speciósa, ut péteret eleemósynam ab intrœúntibus in templum; is cum vidísset Petrum et Ioánnem incipiéntes introíre in templum, rogábat, ut eleemósynam accíperet. Íntuens autem in eum Petrus cum Ioánne dixit: “Réspice in nos.” At ille intendébat in eos, sperans se áliquid acceptúrum ab eis. Petrus autem dixit: “Argéntum et aurum non est mihi; quod autem hábeo, hoc tibi do: In nómine Iésu Christi Nazaréni surge et ámbula!” Et apprehénsa ei manu déxtera, allevávit eum; et prótinus consolidátæ sunt bases eíus et tali, et exsíliens stetit et ambulábat; et intrávit cum illis in templum, ámbulans et exsíliens et laudans Deum. Et vidit omnis pópulus eum ambulántem et laudántem Deum; cognoscébant autem illum quóniam ipse erat, qui ad eleemósynam sedébat ad Speciósam portam templi, et impléti sunt stupóre et exstási in eo, quod contígerat illi.
En ces jours là : Pierre et Jean montaient au temple pour la prière de la neuvième heure. Et il y avait un homme, boiteux dès le sein de sa mère, qu'on portait et qu'on plaçait chaque jour à la porte du temple qu'on appelle la Belle, pour qu'il demandât l'aumône (à ceux qui entraient dans le temple). Cet homme, ayant vu Pierre et Jean qui allaient entrer dans le temple, les priait, pour recevoir une aumône. Pierre, avec Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. Il les regardait donc attentivement, espérant qu'il allait recevoir quelque chose d'eux. Mais Pierre dit : Je n'ai ni or ni argent ; mais ce que j'ai, je te le donne. Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et l'ayant pris par la main droite, il le souleva ; et aussitôt ses jambes et ses (les plantes de ses) pieds furent affermis. D'un bond, il fut debout, et il se mit à marcher ; et il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant et louant Dieu. Tout le peuple le vit marcher et louer Dieu.  Et reconnaissant que c'était celui-là même qui se tenait à la Belle porte du temple pour demander l'aumône, ils furent remplis de stupeur et d'étonnement de ce qui lui était arrivé.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Graduel
Ps. 18, 5 et 2
Ps. 18, 5 et 2
℟. In omnem terram exívit sonus eórum: et in fines orbis terræ verba eórum. ℣. Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum.
℟. Leur bruit s'est répandu dans toute la terre, et leurs accents jusqu'aux extrémités du monde. ℣. Les cieux racontent la gloire de Dieu, et le firmament publie les œuvres de Ses mains.
Lectio II
IIème lecture
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Gálatas (1,11-20)
Fratres: Notum enim vobis fácio, fratres, evangélium, quod evangelizátum est a me, quia non est secúndum hóminem; neque enim ego ab hómine accépi illud neque dídici sed per revelatiónem Iésu Christi.  Audístis enim conversatiónem meam aliquándo in Iudaísmo, quóniam supra modum persequébar ecclésiam Dei et expugnábam illam; et proficiébam in Iudaísmo supra multos coætáneos in génere meo, abundántius æmulátor exsístens paternárum meárum traditiónum. Cum autem plácuit Deo, qui me segregávit de útero matris meæ et vocávit per grátiam suam, ut reveláret Fílium suum in me, ut evangelizárem illum in géntibus, contínuo non cóntuli cum carne et sánguine neque ascéndi Hierosólymam ad antecessóres meos apóstolos; sed ábii in Arábiam et íterum revérsus sum Damáscum. Deínde post annos tres, ascéndi Hierosólymam vidére Cepham et mansi apud eum diébus quíndecim; álium autem apostólorum non vidi, nisi Iacóbum fratrem Dómini. Quæ autem scribo vobis, ecce coram Deo quia non méntior.
Frères : Je vous déclare donc, mes frères, que l’Evangile que j’ai annoncé (prêché) n’est pas selon l’homme ; (en effet) car ce n’est pas d’un homme que je l’ai reçu ni appris, mais par la révélation de Jésus-Christ. Vous avez appris, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance l’Eglise de Dieu, et la ravageais. Et je surpassais dans le judaïsme bon nombre de ceux de mon âge et de ma nation (contemporains), ayant un zèle plus ardent (zélateur outre mesure) pour les traditions de mes pères. Mais lorsqu’il plut à Celui qui m’a mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par Sa grâce, de révéler son Fils en moi, pour que je fusse son évangéliste parmi les nations, aussitôt je ne pris conseil ni de la chair ni du sang ; je n’allai pas non plus à Jérusalem vers ceux qui étaient Apôtres avant moi ; mais je m’en allai en Arabie, et je revins encore à Damas. Ensuite, trois ans plus tard, je vins à Jérusalem pour voir Pierre, et je demeurai auprès de lui quinze jours ; mais je ne vis aucun autre des Apôtres, sinon Jacques, le frère du Seigneur. Dans ce que je vous écris, je proteste devant Dieu que je ne mens pas.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Alléluia
℟. Allelúia.
℣. Constítues eos príncipes super omnem terram: mémores erunt nóminis tui, Dómine.
℟. Alléluia. ℣. Tu les as constitués princes sur toute la terre ; tous se remémoreront Ton nom, Seigneur.
Evangelium
Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (21,15-19)
Cum manifestásset se lesus disípulis suis et prandísset cuml eis, dicit Simóni Petro : “Simon Ioánnis, díligis me plus his?” Dicit ei: “Étiam, Dómine, tu scis quia amo te.” Dicit ei: “Pásce agnos meos.” Dicit ei íterum secúndo: “Simon Ioánnis, díligis me?” Ait illi: “Étiam, Dómine, tu scis quia amo te.” Dicit ei: “Pásce oves meas.” Dicit ei tértio: “Simon Ioánnis, amas me?” Contristátus est Petrus quia dixit ei tértio: “Amas me?”, et dicit ei: “Dómine, tu ómnia scis, tu cognóscis quia amo te.” Dicit ei: “Pásce oves meas. Amen, amen dico tibi: Cum esses iúnior, cingébas teípsum et ambulábas, ubi volébas; cum autem senúeris, exténdes manus tuas, et álius te cinget et ducet, quo non vis.” Hoc autem dixit signíficans qua morte clarificatúrus esset Deum. Et hoc cum dixísset, dicit ei: “Séquere me.”
Alors que Jésus Se manifestait à Ses disciples et après qu’il eut pris un repas avec eux, Il dit à Simon-Pierre : Simon, fils de Jean, M’aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, Tu sais que je T'aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux. Il lui dit de nouveau : Simon, fils de Jean, M’aimes-tu ? Pierre Lui répondit : Oui, Seigneur, Tu sais que je T'aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.  Il lui dit pour la troisième fois : Simon fils de Jean, M’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? et il Lui répondit : Seigneur, Tu sais toutes choses ; Tu sais que je T'aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. En vérité, en vérité, Je te le dis, lorsque tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais lorsque tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra et te conduira où tu ne voudras pas. Or Il dit cela pour marquer par quelle mort il devait glorifier Dieu. Et, après avoir ainsi parlé, Il lui dit : Suis-moi.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 138, 17
annotation: 3; %% (c4) MI(ef'g)hi(ixhig'hvF'E) (,) * au(ff/h)tem(h/jjj) ni(g/jjhjvGF)mis(f_e/g_[oh:h]f/gffe.) (;) ho(dg)no(gih)rá(h!iwj!kvJH)ti(h_g) sunt(giH'Gh.) (;) a(ef)mí(d/fgf)ci(e) tu(fgF0'/[-0.5]{ix}E0//fg/hihhg)i,(g./fg!hvhg.) (,) De(g_[oh:h]fhvGFgvFE)us :(fff/d_[oh:h]e_[oh:h]d._[oh:h]) (:) ni(df)mis(fff//fv.fff) (,) con(df/gV!ef~)for(e)tá(ff/h)tus(h/jjj) est(g/jjjvH'Ghv.ixfh/!ig/!ff/ded.) (;) prin(df/gV!ef~)ci(e)pá(ff/h_ghvGF)tus(g.) (,) e(g/jjjh)ó(hv.giH'G)rum.(gvFEf_e//g_[oh:h]f/gffe.) (::)
annotation: 3; %% (c4) MI(ef'g)hi(ixhig'hvF'E) (,) * au(ff/h)tem(h/jjj) ni(g/jjhjvGF)mis(f_e/g_[oh:h]f/gffe.) (;) ho(dg)no(gih)rá(h!iwj!kvJH)ti(h_g) sunt(giH'Gh.) (;) a(ef)mí(d/fgf)ci(e) tu(fgF0'/[-0.5]{ix}E0//fg/hihhg)i,(g./fg!hvhg.) (,) De(g_[oh:h]fhvGFgvFE)us :(fff/d_[oh:h]e_[oh:h]d._[oh:h]) (:) ni(df)mis(fff//fv.fff) (,) con(df/gV!ef~)for(e)tá(ff/h)tus(h/jjj) est(g/jjjvH'Ghv.ixfh/!ig/!ff/ded.) (;) prin(df/gV!ef~)ci(e)pá(ff/h_ghvGF)tus(g.) (,) e(g/jjjh)ó(hv.giH'G)rum.(gvFEf_e//g_[oh:h]f/gffe.) (::)
Mihi autem nimis honoráti sunt amíci tui, Deus: nimis confortátus est principátus eórum.
O Dieu, que Tes amis sont singulièrement honorés à mes yeux ! Leur empire s’est extraordinairement affermi.
Super oblata
Sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:
Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Múnera, Dómine, tuis altáribus adhibémus, de beatórum apostolórum Petri et Pauli sollemnitátibus gloriántes, ut quantum sumus de nostro mérito formidántes, tantum de tua benignitáte gloriémur salvándi. Per Christum.
Afin de célébrer glorieusement la solennité des bienheureux apôtres Pierre et Paul, nous présentons des offrandes à Ton autel, afin que, conscients de la faiblesse de nos mérites, nous ne pouvions nous vanter d'être sauvés que par Ta bonté.
Dóminus vobíscum. ℟. Et cum spíritu tuo. ℣. Sursum corda. ℟. Habémus ad Dóminum. ℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro. ℟. Dignum et iustum est.
Le Seigneur soit avec vous ℟. Et avec votre esprit. ℣. Haut les cœurs. ℟. Nous les avons dans le Seigneur. ℣. Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. ℟. Cela est juste et bon.
Præfatio
Préface
De duplici missione Petri et Pauli in Ecclesia.
La double mission de Pierre et Paul dans l'Eglise
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus.
Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant.
Quia nos beáti apóstoli Petrus et Paulus tua dispositióne lætifìcant: hic princeps fídei confiténdæ, ille intellegéndæ clarus assértor; hic reliquiis lsræl instituens Ecclésiam primitívam, ille magister et doctor géntium vocandárum. Sic divérso consilio unam Christi famíliam congregántes, par mundo venerábile, una corona sociávit.
Car dans les bienheureux apôtres Pierre et Paul, Tu as voulu donner à Ton Église un motif de joie: Pierre a été le premier à confesser la foi, Paul, l'éminent enseignant l'a interprétée; il a fondé l'Église primitive avec le reste d'Israël, il fut enseignant et médecin dans la vocation des Gentils. Ainsi, par de manière diverse, ils ont réuni la seule famille du Christ l'ont associée à la même couronne vénérable par le monde.
Et ídeo cum Sanctis et Angelis univérsis te collaudámus, sine fìne dicéntes:
C'est pourquoi avec les saints et avec tous les anges, nous Te louons en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
(c4) SAn(gjHG'e/fg~)ctus,(g.) *(,) San(gi!jk)ctus,(jvIHG.) (,) San(gjHG'e/fg~)ctus(g.) (,) Dó(g')mi(e)nus(f') De(e)us(d.) Sá(fhg)ba(fg)oth.(g.) (:) Ple(g)ni(i') sunt(j) cae(k')li(j) et(i') ter(k)ra(j.) (,) gló(ivHG)ri(hj)a(ge) tu(fe)a.(d.) (:) Ho(fhg)sán(fg~)na(g.) (,) in(gi!jk) ex(jvIH'G)cél(hjG'Efg~)sis.(g.) (:) Be(g)ne(i')dí(j)ctus(k') qui(j) ve(ih)nit(g.) (,) in(h) nó(j')mi(g)ne(e) Dó(fvED.fhg)mi(fg)ni.(g.) (:) Ho(gefvED.fhg)sán(fg~)na(g.) (,) in(gi!jk) ex(jvIH'G)cél(hjG'EfvED.hg/hi~)sis.(hg..) (::)
(c4) SAn(gjHG'e/fg~)ctus,(g.) *(,) San(gi!jk)ctus,(jvIHG.) (,) San(gjHG'e/fg~)ctus(g.) (,) Dó(g')mi(e)nus(f') De(e)us(d.) Sá(fhg)ba(fg)oth.(g.) (:) Ple(g)ni(i') sunt(j) cae(k')li(j) et(i') ter(k)ra(j.) (,) gló(ivHG)ri(hj)a(ge) tu(fe)a.(d.) (:) Ho(fhg)sán(fg~)na(g.) (,) in(gi!jk) ex(jvIH'G)cél(hjG'Efg~)sis.(g.) (:) Be(g)ne(i')dí(j)ctus(k') qui(j) ve(ih)nit(g.) (,) in(h) nó(j')mi(g)ne(e) Dó(fvED.fhg)mi(fg)ni.(g.) (:) Ho(gefvED.fhg)sán(fg~)na(g.) (,) in(gi!jk) ex(jvIH'G)cél(hjG'EfvED.hg/hi~)sis.(hg..) (::)
(c4) A(fg)gnus(gh) De(hvGF'E)i,(f.) *(,) qui(f) tol(gh~)lis(h') pec(j)cá(ixi)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) mi(h')se(f)ré(gvFE)re(g.) no(ghf)bis.(f.) (::) A(f)gnus(h') De(ixi)i,(j.) *(,) qui(ixi) tol(k')lis(j) pec(ixi')cá(j)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) mi(h')se(f)ré(gvFE)re(g.) no(ghf)bis.(f.) (::) A(fg)gnus(gh) De(hvGF'E)i,(f.) *(,) qui(f) tol(gh~)lis(h') pec(j)cá(ixi)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) do(h')na(f) no(gvFE)bis(g.) pa(ghf)cem.(f.) (::)
(c4) A(fg)gnus(gh) De(hvGF'E)i,(f.) *(,) qui(f) tol(gh~)lis(h') pec(j)cá(ixi)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) mi(h')se(f)ré(gvFE)re(g.) no(ghf)bis.(f.) (::) A(f)gnus(h') De(ixi)i,(j.) *(,) qui(ixi) tol(k')lis(j) pec(ixi')cá(j)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) mi(h')se(f)ré(gvFE)re(g.) no(ghf)bis.(f.) (::) A(fg)gnus(gh) De(hvGF'E)i,(f.) *(,) qui(f) tol(gh~)lis(h') pec(j)cá(ixi)ta(hvGF) mun(gh~)di :(h.) (;) do(h')na(f) no(gvFE)bis(g.) pa(ghf)cem.(f.) (::)
Communio
Communion
Ioann. 21, 15 et 17
Jn 21,15 et 17
annotation: 6; %% (c4) SI(ffg)mon(f) Io(fh)án(hggfg)nis,(g_[oh:h]f) *(,) dí(fh)li(hgh)gis(gfg) me(d) plus(ev.decf) his?(f.) (:) Dó(ixfi~)mi(i_[oh:h]g/hi)ne,(g_[oh:h]f) (,) tu(ixiig) ó(ixi)mni(ih)a(h) no(fh)sti :(hg/hf.) (:) tu(ixjh/j_i//hiG'F) scis,(fg'h) (,) Dó(hg/hfg)mi(f.e!fwgfg)ne,(gf..) (;) qui(f.d!ewf)a(d_c) a(ixf_e//g_[oh:h]i_[oh:h]g_[oh:h]!hwi)mo(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h]) te.(f.) T.P.(::) Al(fg~)le(ixgiHG')lú(hggfg)ia.(g.f.) (::)
annotation: 6; %% (c4) SI(ffg)mon(f) Io(fh)án(hggfg)nis,(g_[oh:h]f) *(,) dí(fh)li(hgh)gis(gfg) me(d) plus(ev.decf) his?(f.) (:) Dó(ixfi~)mi(i_[oh:h]g/hi)ne,(g_[oh:h]f) (,) tu(ixiig) ó(ixi)mni(ih)a(h) no(fh)sti :(hg/hf.) (:) tu(ixjh/j_i//hiG'F) scis,(fg'h) (,) Dó(hg/hfg)mi(f.e!fwgfg)ne,(gf..) (;) qui(f.d!ewf)a(d_c) a(ixf_e//g_[oh:h]i_[oh:h]g_[oh:h]!hwi)mo(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h]) te.(f.) T.P.(::) Al(fg~)le(ixgiHG')lú(hggfg)ia.(g.f.) (::)
Simon Ioánnis, díligis me plus his ? Dómine, tu ómnia nosti: tu scis, Dómine, quia amo te. (T.P. Allelúia)
Simon, fils de Jean, M'aimes-tu plus que ceux-ci ? Seigneur, Tu sais toutes choses ; Tu sais que je T'aime. (T.P. Alléluia)
Post communionem
Post communion
Ad Missam lectam:
A la Messe lue :
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut