Tertiodecimo Kalendas Septembris, luna quintodecima.
1. Memória sancti Pii papæ Décimi, qui, sacérdos in cura parœciáli, Mantuánus epíscopus dein Venetiárum Patriárcha, tandem Póntifex Románus eléctus, ratiónem regíminis, ut ómnia in Christo instauráret, suscépit, quam in simplicitáte ánimi, paupertáte et fortitúdine complévit, inter fidéles vitam christiánam per Eucharístiæ participatiónem, dignitátem sacræ Litúrgiæ et integritátem doctr ínæ éxcitans.
Mémoire de saint Pie X, pape. Successivement curé de paroisse, évêque de Mantoue, puis de Venise, enfin élu évêque de Rome, il se donna, comme règle de conduite et de gouvernement, de tout restaurer dans le Christ, ce qu’il accomplit avec simplicité d’âme, pauvreté et vigueur, en cherchant à développer parmi les fidèles la vie chrétienne au moyen de la participation à l’Eucharistie, de la dignité de la liturgie et de l’intégrité de la doctrine. Il mourut en 1914 et fut inhumé près de saint Pierre.
2. In Thrácia, sanctórum Agathoníci, Zótici et aliórum, mártyrum, qui Selymbriæ et áliis in locis martyrium subiísse tradúntur.
2. En Thrace, les saints martyrs Agathonique, Zotique et d’autres martyrs, qui auraient subi le martyre à Selymbria et en d’autres lieux.
3. Romæ in agro Veráno, sanctæ Cyríacæ, quæ nomen relíquit cœmetério via Tiburtína, quod Ecclésiæ donáverat.
3. À Rome, commémoraison de sainte Cyriaque, qui a laissé son nom au cimetière de l’Agro Verano sur la voie Tiburtine, dont elle avait fait don à l’Église, au IIIe siècle.
4. Uticæ in Africa, sancti Quadráti, epíscopi et mártyris, qui cum tota plebe sua, cléricis et láicis, Christum conféssus est et, quem páverat gregem, post quatríduum pastor secútus est.
4. À Utique en Afrique, en 259 ou 260, saint Quadratus, évêque et martyr. Avec tout son peuple, clercs et laïcs, il confessa le Christ, et lui, le pasteur qui avait conduit son troupeau, il le suivit trois jours plus tard.
5. Verónæ in Venétia, sancti Euprépii, qui primus epíscopus huius civitátis habétur.
5. À Vérone, aux confins de la Vénétie, au IIIe ou IVe siècle, saint Euprépius, qui est tenu pour le premier évêque de la cité.
6. Fori Traiáni in Sardínia, sancti Luxórii, mártyris.
6. En Sardaigne au IVe siècle, saint Luxorius, martyr.
7. Commemorátio sanctórum mártyrum Bassæ ac trium eius filiórum Theógnii, Agápii et Pístii, quorum Bassa in ínsula Halóna, céteri autem Edéssæ in Héllade martyrium subiísse ferúntur.
7. Commémoraison des saints martyrs Bassa et ses trois fils Théognios, Agapios et Pistos, qui auraient subi le martyre au IVe siècle, les fils dans l’île d’Halonè, la mère à Édesse (Larissa) en Grèce.
8. Apud Gábalos in Gállia, sancti Priváti, epíscopi et mártyris, qui, Vándalis in Gálliam irrumpéntibus, in crypta, ubi ieiúniis orationibúsque vacábat, repértus, cum oves suas trádere et idólis immoláre noluísset, fústibus cæsus occúbuit.
8. Dans le Gévaudan, vers 407, saint Privat, évêque et martyr. Quand les Vandales envahirent la Gaule, il fut découvert dans une caverne du mont Mimmat, où il s’était retiré pour prier et jeûner et, comme il refusait de livrer son troupeau assiégé et de sacrifier aux idoles, il fut criblé de coups et en mourut.
9. Arvérnæ in Aquitánia, sancti Sidónii Apollináris, qui ex præfécto Urbi Romæ epíscopus Claromontánus ordinátus, tarn divínis quam humánis imbútus, christiáno vigóre pollens, bárbaræ ferocitáti cathólicus pater et doctor insígnis óbstitit.
9. À Clermont en Auvergne, vers 479, saint Sidoine Apollinaire, évêque. De préfet de la ville de Rome, il fut ordonné évêque des Arvernes. D’une grande culture humaine et sacrée, remarquable par sa force d’âme, il s’opposa à la férocité des barbares en père catholique et docteur éclairé.
10*. Alzíræ in território Valéntiæ in Hispánia, commemorátio sanctórum mártyrum Bernárdi, ántea ‘Ahmed vocáti, mónachi ex Ordine Cisterciénsi, et sorórum eius Maríæ (Záidæ) et Grátiæ (Zoráidæ), quas ex mahometána religióne ille ad Christi fidem addúxerat.
10* À Alzira, dans la région de Valence en Espagne, commémoraison des saints martyrs Bernard, qui s’appelait auparavant Ahmed, moine cistercien, et ses sœurs Marie et Grâce, qui s’appelaient auparavant Zoraïde et Zaïde, conduites par leur frère de la religion musulmane à la foi du Christ, tous trois exécutés vers 1180, sur l’ordre d’un autre frère, demeuré musulman et émir de Valence.
11. In urbe thing Yên in Tunquíno, sancti Ioséphi Dyang Dình (Niên) Viên, presbyteri et mártyris sub irriperatóre Minh Mąng.
11. À Hung Yên au Tonkin, en 1838, saint Joseph Dang Dinh (Niên) Viên, prêtre et martyr, qui eut la tête tranchée sous l’empereur Minh Mang.
12*. Tananarívi in ínsula Madagascária, beátæ Victóriæ Rasoamanarivo, quæ, post matrimónium cum violénto viro vídua effécta, missionáriis de ínsula depúlsis, omni sollicitúdine christiánis subvénit et Ecclésiam apud públicos magistrátus deféndit.
12*. À Tananarive à Madagascar, en 1894, la bienheureuse Victoire Rasoamanarivo. Devenue veuve après son mariage avec un homme violent, elle usa de toute son influence pour venir en aide aux chrétiens, quand les missionaires furent expulsés de l’île, et défendit l’Église devant les magistrats.
13*. In vico Alberic in pago Valentíno Hispániæ, beáti Salvatóris Estrugo Solves, presbyteri et mártyris, qui, témpore persecutiónis, pro amóre Christi ómnia advérsa ad palmam usque tolerávit.
13*. En Espagne, pendant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à Albéric dans la région de Valence, le bienheureux martyr Sauveur Estrugo Solvès, prêtre.
14*. In loco El Morrot prope Barcinónem item in Hispánia, beáti Raymúndi Peiró Victorí, presbyteri ex Ordine Prædicatórum et mártyris, qui in eádem persecutióne, Christi verba fidéliter excípiens, per mortem in vitam transívit gloriósam.
14*. En Espagne, pendant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, en 1936, à El Morrot, près de Barcelone, le bienheureux martyr Raymond Peiro Victori, prêtre dominicain.
15*. Prope Monáchium Baváriæ in Germánia, beáti Brunónis Zembo1, mártyris, qui, e Polónia sub regímine Deo advérso coácta in castra detentiónis Dacháni propter fidem ablátus, torméntis fractus glorióse occúbuit.
15*. Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Bruno Zembol, religieux franciscain et martyr. Arrêté peu après l’occupation de la Pologne par le régime nazi, il mourut brisé par les mauvais traitements.
Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
Et en d'autres lieux, beaucoup de saints Martyrs, de Confesseurs et de  Vierges saintes.
℟. Deo grátias.
℟. Rendons grâces à Dieu.
℣. Pretiósa in conspéctu Dómini, (T.P. Allelúia.)
℟. Mors sanctórum eius, (T.P. Allelúia.)
℣. Elle est précieuse devant Dieu, (T.P. Alléluia.)
℟. La mort de Ses saints (T.P. Alléluia).
Lectio brevis (Iac 5, 8-11)
Lecture brève (Iac 5, 8-11)
Patiéntes estóte, et vos, confirmáte corda vestra, quóniam advéntus Dómini appropinquávit. Nólite ingemíscere fratres, in altérutrum, ut non iudicémini; ecce iudex ante iánuam assístit. Exémplum accípite, fratres, labóris et patiéntiæ prophétas, qui locúti sunt in nómine Dómini. Ecce beatificámus eos, qui sustinuérunt; sufferéntiam Iob audístis et finem Dómini vidístis, quóniam miséricors est Dóminus et miserátor.
Soyez donc patients, vous aussi, et affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche. Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés. Voici, le juge est à la porte. Prenez, frères, pour modèle de souffrance et de patience dans les afflictions les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici, nous appelons heureux ceux qui ont tenu bon. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui a accordée ; car le Seigneur est miséricordieux et compatissant.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen.
Que sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous obtenions de Lui le secours et le salut, Lui qui vit pour les siècles des siècles. ℟. Amen.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur:
En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.
Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. ℟. Amen.
Et que les âmes des fidèles par la miséricorde de Dieu reposent en paix. ℟. Amen.
℣. Ite in pace. ℟. Deo grátias.
℣. Allez en paix. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut