Evangile commenté du jeudi 10 mars 2022

Feria V Jeudi
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (7,7-12)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Pétite, et dábitur vobis; quǽrite et inveniétis; pulsáte, et aperiétur vobis. Omnis enim qui petit, áccipit; et, qui quærit, invénit; et pulsánti aperiétur. Aut quis est ex vobis homo, quem si petíerit fílius suus panem, numquid lápidem pórriget ei? Aut si piscem petíerit, numquid serpéntem pórriget ei? Si ergo vos, cum sitis mali, nostis dona bona dare fíliis vestris, quanto magis Pater vester, qui in cælis est, dabit bona peténtibus se. Ómnia ergo, quæcúmque vultis ut fáciant vobis hómines, ita et vos fácite eis; hæc est enim Lex et Prophétæ. En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande, reçoit, et qui cherche, trouve, et l’on ouvrira à celui qui frappe. Quel est parmi vous l’homme qui, si son fils lui demande du pain, lui présentera une pierre ?  Ou s’il lui demande un poisson, lui présentera-t-il un serpent ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est dans les Cieux donnera-t-Il ce qui est bon à ceux qui le Lui demandent ! Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux ; car c’est là la loi et les prophètes.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.

Dans l'évangile de saint Luc, ce passage appartient, et très naturellement, à l'enseignement donné par le Seigneur sur la prière. Peut-être saint Matthieu l'a-t-il inséré ici afin de montrer où nous devons chercher la lumière dans les circonstances délicates de notre vie. Aimez tous vos frères, et toujours, nous a-t-il été dit ; soyez prudent et mesuré avec les gens de l'extérieur : il faut pour cela du courage, et un grand esprit de discernement : « Si quelqu'un de vous a besoin de la sagesse, écrira saint Jacques, qu'il la demande à Dieu..., et elle lui sera donnée ; mais qu'il demande avec foi, sans hésitation » (ii, 5-6). C'est le précepte du Seigneur. Il réclame de nous non seulement la confiance, mais aussi la persévérance. Ne vous laissez pas rebuter par l'apparente inefficacité de votre prière ; insistez auprès de Dieu. Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira. Car celui qui demande reçoit, celui qui cherche trouve, et à celui qui frappe, on ouvre enfin. Le point d'appui de notre prière est toujours notre filiation, et la croyance que notre vie surnaturelle est en relation avec une tendresse infinie. Il est difficile de nous l'enseigner sous une forme plus vive et plus convaincante. Vous avez des enfants, dit le Seigneur ; ils vous demandent du pain ; leur donnerez-vous une pierre, en guise de pain ? Ils vous demandent du poisson ; leur donnerez-vous un serpent ? Et pourtant, vous êtes, vous, de nature faible et chétive, cum sitis mali. Si donc, jusque sous la livrée de cette infirmité humaine, vous trouvez un fond de bonté qui vous porte à ne donner que de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père céleste sera-t-il enclin à donner de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !