Messe du jeudi 18 novembre 2021

Hebdomada XXXIII per annum XXXIIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introit
Ierem. 29, 11, 12 et 14 Ier. 29,11,12 et 14
DICIT Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis: invocábitis me, et ego exáudiam vos: et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. ℣. Glória Patri. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux. Ps. 84, 2. Tu as béni, Seigneur, Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Da nobis, quǽsumus, Dómine Deus noster, in tua semper devotióne gaudére, quia perpétua est et plena felícitas, si bonórum ómnium iúgiter serviámus auctóri. Per Dóminum. Nous T'en prions, Seigneur notre Dieu, accorde-nous de toujours trouver notre joie dans notre dévouement pour Toi, car c'est dans le service constant de l'auteur de tous biens, (que se trouve) le bonheur durable et plénier.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Machabæórum (2,15-29)
In diebus illis: Venérunt qui missi erant a rege Antíocho, ut cógerent eos, qui confúgerant in civitátem Modin, immoláre et accéndere thura, et a lege Dei discédere; et multi de pópulo Israel consentiéntes accessérunt ad eos, sed Mathathías et fílii eius constánter stetérunt. Et respondérunt, qui missi erant a rege, et dixérunt Mattháthiæ: “Prínceps et nóbilis et magnus es in hac civitáte et confirmátus fíliis et frátribus. Nunc accéde primus et fac iússum regis, sicut fecérunt omnes gentes et viri Iúdæ et qui remansérunt in Ierusálem, et eris tu et fílii tui inter amícos regis et tu et fílii tui glorificabímini et argénto et auro et munéribus multis.” Et respóndit Mattháthias et dixit magna voce: “Etsi omnes gentes, quæ in domo regni sunt, regi obóediunt, ut discédat unusquísque ab offício patrum suórum, et conséntiunt mandátis eíus, et ego et fílii mei et fratres mei íbimus in testaménto patrum nostrórum. Propítius sit nobis Dóminus, ne derelinquámus legem et iustificatiónes. Non audiémus verba regis, ut prætereámus offícium nostrum dextra vel sinístra.” Et, ut cessávit loqui verba hæc, accéssit quidam Iudǽus in ómnium óculis sacrificáre super aram in Modin secúndum iússum regis. Et vidit Mattháthias et zelátus est, et contremuérunt renes eíus; et áttulit iram secúndum iudícium et insíliens trucidávit eum super aram. Et virum regis, qui cogébat immoláre, óccidit in ipso témpore et aram destrúxit; et zelátus est legem, sicut fecit Phínees Zambri fílio Salom. Et exclamávit Mattháthias voce magna in civitáte dicens: “Omnis, qui zelum habet legis státuens testaméntum, éxeat post me.” Et fugit ipse et fílii eíus in montes, et reliquérunt quæcúmque habébant in civitáte. Tunc descendérunt multi quæréntes iustítiam et iudícium in desértum. En ces jours là : Ceux que le roi Antiochus avait envoyés vinrent pour contraindre ceux qui s'étaient réfugiés dans la ville de Modin de sacrifier, et de brûler de l'encens, et d'abandonner la loi de Dieu, et beaucoup du peuple d'Israël y consentirent et se joignirent à eux; mais Mathathias et ses fils demeurèrent fermes. Et ceux qui avaient été envoyés par Antiochus, prenant la parole, dirent à Mathathias: Tu es le premier, le plus considéré et le plus grand de cette ville, et entouré de tes fils et de tes frères. Viens donc le premier, et exécute l'ordre du roi, comme ont fait toutes les nations, et les hommes de Juda, et ceux qui sont demeurés dans Jérusalem; et tu seras avec tes fils parmi les amis du roi, et comblé d'or et d'argent, et de présents nombreux. Mathathias répondit et dit à haute voix: Quand toutes les nations obéiraient au roi Antiochus, de sorte que chacun abandonnerait la loi de ses pères et se soumettrait à ses ordres, moi, et mes fils, et mes frères, nous obéirons à la loi de nos pères. Que Dieu nous soit propice! Il ne nous est pas utile d'abandonner la loi et les ordres de Dieu. Nous n'écouterons pas les paroles du roi Antiochus, et nous ne sacrifierons pas, violant les commandements de notre loi pour aller dans une autre voie. Comme il cessait de parler, un Juif s'avança aux yeux de tous, pour sacrifier aux idoles sur l'autel, dans la ville de Modin, selon l'ordre du roi. Mathathias le vit et fut saisi de douleur; ses entrailles en furent émues, et sa fureur s'enflamma selon l'esprit de la loi; et s'élançant, il tua cet homme sur l'autel. Il tua aussi en même temps l'homme que le roi Antiochus avait envoyé et qu'il forçait à sacrifier, et il détruisit l'autel. Et il fut transporté de zèle pour la loi, comme l'avait été Phinées envers Zamri, fils de Salomi. Alors Mathathias cria à haute voix dans la ville: Que quiconque est zélé pour la loi, et veut maintenir l'alliance, me suive. Et il s'enfuit avec ses fils dans les montagnes, et ils abandonnèrent tout ce qu'ils avaient dans la ville. Alors un grand nombre, qui cherchaient la loi et la justice, descendirent dans le désert.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 43, 8-9 Ps 43,8,9
℟. Liberásti nos, Dómine, ex affligéntibus nos: et eos, qui nos odérunt, confudísti. ℣. In Deo laudábimur tota die, et in nómine tuo confitébimur in sǽcula. ℟. Tu nous as délivrés, Seigneur, de ceux qui nous affligeaient et Tu as confondu ceux qui nous haïssaient. ℣. En Dieu nous nous glorifierons tout le jour et nous célébrerons à jamais Ton nom.
Allelúia Alléluia
Ps. 129, 1-2 Ps. 129,1-2
℟. Allelúia. ℣. De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam. ℟. Alléluia. ℣. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, exauce ma prière.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (19,41-44)
In illo tempore: Ut appropinquávit Iesus Ierusalem, videns civitátem flevit super illam dicens: “Si cognovísses et tu in hac die, quæ ad pacem tibi! Nunc autem abscóndita sunt ab óculis tuis. Quia vénient dies in te, et circumdábunt te inimíci tui vallo et obsidébunt te et coangustábunt te úndique et ad terram prostérnent te et fílios tuos, qui in te sunt, et non relínquent in te lápidem super lápidem, eo quod non cognóveris tempus visitatiónis tuæ.” En ce temps là : alors que Jésus approchait de Jérusalem, voyant la ville, Il pleura sur elle, en disant: Si tu connaissais, toi aussi, au moins en ce jour qui t'est donné, ce qui te procurerait la paix! Mais maintenant cela est caché à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t'environneront de tranchées, ou ils t'enfermeront et te serreront de toutes parts; et ils te renverseront à terre, toi et tes enfants qui sont au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas connu le temps où tu as été visitée.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 129, 1-2
De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam: de profúndis clamávi ad te, Dómine. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur : Seigneur, exauce ma prière : des profondeurs je crie vers Toi.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Concéde, quǽsumus, Dómine, ut óculis tuæ maiestátis munus oblátum et grátiam nobis devotiónis obtíneat, et efféctum beátæ perennitátis acquírat. Per Christum. Permets, nous T'en supplions, Seigneur, que le don que nous offrons puisse nous conserver à la fois la grâce de la dévotion et nous acquérir efficacement l'immortalité bienheureuse devant les yeux de Ta majesté.
Communio Communion
Marc. 11, 24 Marc 11,24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis. Amen Je vous le dis, tout ce que vous demandez dans votre prière, croyez que vous l'avez reçu, et cela se fera.
Post communionem Post communion
Súmpsimus, Dómine, sacri dona mystérii, humíliter deprecántes, ut, quæ in sui commemoratiónem nos Fílius tuus fácere præcépit, in nostræ profíciant caritátis augméntum. Per Christum. Nous avons reçu, Seigneur, les dons du mystère sacré, et nous demandons humblement qu'ils servent à la croissance de notre charité, comme Ton Fils nous l'a ordonné en Sa mémoire.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ier 29, 11.12.14
Dicit Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis et non afflictiónis; invocábitis me, et ego exáudiam vos, et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 72, 28
Mihi autem adhærére Deo bonum est, pónere in Dómino Deo spem meam.
Vel: Mc 11, 23-24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis, dicit Dóminus.