Messe du mardi 14 juin 2022

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introit
Ps. 26, 7 et 9
EXÁUDI, Dómine, vocem meam, qua clamávi ad te: adiútor meus esto, ne derelínquas me, neque despícias me, Deus salutáris meus. Ps. ibid., 1 Dóminus illuminátio mea, et salus mea, quem timébo ? ℣. Glória Patri. Exauce, Seigneur, ma voix, qui a crié vers Toi ; sois mon secours, ne m'abandonne pas, et ne me méprise pas, Dieu de mon salut. Ps. ibidem, 1. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Deus, in te sperántium fortitúdo, invocatiónibus nostris adésto propítius, et, quia sine te nihil potest mortális infírmitas, grátiæ tuæ præsta semper auxílium, ut, in exsequéndis mandátis tuis, et voluntáte tibi et actióne placeámus. Per Dóminum. Ô Dieu, force de ceux qui espèrent en Toi, rends-Toi propice à nos appels, et, puisque la fragilité humaine ne peut rien sans Toi, accorde-nous toujours le secours de Ta grâce, de sorte qu'en suivant Tes commandements, nous puissions Te plaire et par le désir et par les actions.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Regum (21,17-29)
Postquam mórtuus est Naboth, factus est sermo Dómini ad Elíam Thesbíten dicens: “Súrge et descénde in occúrsum Achab regis Israel, qui est in Samaría; ecce est in vínea Naboth, ad quam descéndit, ut possídeat eam. Et lóqueris ad eum dicens: Hæc dicit Dóminus: Occidísti, ínsuper et possedísti! Et post hæc addes: Hæc dicit Dóminus: In loco, in quo linxérunt canes sánguinem Naboth, lambent tuum quoque sánguinem”. Et ait Achab ad Elíam: “Num invenísti me, inimíce mi?” Qui dixit: “Invéni, eo quod venumdátus sis, ut fáceres malum in conspéctu Dómini. Ecce ego indúcam super te malum et demétam posterióra tua et interfíciam de Achab quidquid masculíni sexus sive impúberem sive púberem in Israel. Et dabo domum tuam sicut domum Ieróboam fílii Nabat et sicut domum Baása fílii Áhia, quia egísti, ut me ad iracúndiam provocáres, et peccáre fecísti Israel. Sed et de Iezábel locútus est Dóminus dicens: Canes cómedent Iezábel in agro Iézrahel. Qui de Achab mórtuus fúerit in civitáte, cómedent eum canes; qui autem mórtuus fúerit in agro, cómedent eum vólucres cæli”. Ígitur non fuit alter talis sicut Achab, qui venumdátus est, ut fáceret malum in conspéctu Dómini; concitávit enim eum Iezábel uxor sua, et abominábilis efféctus est, in tantum ut sequerétur idóla secúndum ómnia, quæ fécerant Amorrǽi, quos consúmpsit Dóminus a fácie filiórum Israel. Ítaque cum audísset Achab sermónes istos, scidit vestem suam et opéruit cilício carnem suam ieiunavítque et dormívit in sacco et ambulábat demísso cápite. Factus est autem sermo Dómini ad Elíam Thesbíten dicens: Nonne vidísti humiliátum Achab coram me? Quia ígitur humiliátus est mei causa, non indúcam malum in diébus eíus, sed in diébus fílii sui ínferam malum dómui eíus”. Après la mort de Naboth, le Seigneur adressa Sa parole à Elie le Thesbite, et lui dit : Lève-toi et descends au-devant d'Achab, roi d'Israël, qui est dans Samarie; car le voilà qui va dans la vigne de Naboth pour en prendre possession. Et tu lui parleras en ces termes : Voici ce que dit le Seigneur : tu as tué Naboth, et de plus tu t'es emparé de sa vigne. Et tu lui diras ensuite : Voici ce que dit le Seigneur : En ce même lieu où les chiens ont léché le sang de Naboth, ils lécheront aussi ton sang. Et Achab dit à Elie : En quoi m'as-tu trouvé ton ennemi? Elie lui répondit : En ce que tu t'es vendu pour faire le mal aux yeux du Seigneur. Je vais faire fondre des maux sur toi. Je te retrancherai, toi et ta postérité, de dessus la terre; et Je tuerai tous les mâles de la maison d'Achab, et depuis le premier jusqu'au dernier dans Israël. Je traiterai ta maison comme la maison de Jéroboam, fils de Nabat, et comme la maison de Baasa, fils d'Ahia, parce que tes actions ont irrité Ma colère, et que tu as fait pécher Israël. Le Seigneur a prononcé aussi cet arrêt contre Jézabel : Les chiens mangeront Jézabel dans le champ de Jezrahel. Si Achab meurt dans la ville, il sera mangé par les chiens; et s'il meurt dans les champs, il sera mangé par les oiseaux du ciel. Achab n'eut donc point son semblable en méchanceté, ayant été vendu pour faire le mal aux yeux du Seigneur; car il y fut excité par Jézabel sa femme. Et il devint tellement abominable qu'il suivait les idoles des Amorrhéens, que le Seigneur avait exterminés de devant la face des fils d'Israël. Lorsque Achab eut entendu ces paroles, il déchira ses vêtements, couvrit sa chair d'un cilice, jeûna et dormit vêtu d'un sac, et marcha la tête baissée. Alors le Seigneur adressa Sa parole à Elie le Thesbite, et lui dit: N'avez-vous pas vu Achab humilié devant Moi ? Puis donc qu'il s'est humilié à cause de Moi, Je ne ferai point tomber pendant qu'il vivra les maux dont Je l'ai menacé; mais Je les ferai tomber sur sa maison, sous le règne de son fils.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 83, 10 et 9 Ps. 83, 10 et 9
℟. Protéctor noster áspice, Deus, et réspice super servos tuos. ℣. Dómine Deus virtútum, exáudi preces servórum tuórum. ℟. Toi qui es notre protecteur, regarde, ô Dieu, et jette les yeux sur Tes serviteurs. ℣. Seigneur, Dieu des armées, exauce les prières de Tes serviteurs.
Allelúia Alléluia
Ps. 20, 1 Ps. 20,1
℟. Allelúia. ℣. Dómine, in virtúte tua lætábitur rex: et super salutáre tuum exsultábit veheménter. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur, le roi se réjouira dans Ta force : et il tressaillira d’une vive allégresse parce que Tu l’auras sauvé.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (5,43-48)
In illo tempore: Dixit Iesus discípulis suis: Audístis quia dictum est: ‘Díliges próximum tuum et ódio habébis inimícum tuum.’ Ego autem dico vobis: Dilígite inimícos vestros et oráte pro persequéntibus vos, ut sitis fílii Patris vestri, qui in cælis est, quia solem suum oríri facit super malos et bonos et pluit super iústos et iniústos. Si enim dilexéritis eos, qui vos díligunt, quam mercédem habétis? Nonne et publicáni hoc fáciunt? Et si salutavéritis fratres vestros tantum, quid ámplius fácitis? Nonne et éthnici hoc fáciunt? Estóte ergo vos perfécti, sicut Pater vester cæléstis perféctus est. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton proche, et tu haïras ton ennemi. Et moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin que vous deveniez enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et descendre la pluie sur les justes et sur les injustes.  Si en effet vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 15, 7 et 8
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum: providébam Deum in conspéctu meo semper: quóniam a dextris est mihi, ne commóvear. Je bénirai le Seigneur qui m’a donné l’intelligence : je prenais soin d’avoir toujours le Seigneur devant mes yeux : car Il est à ma droite, pour que je ne sois pas ébranlé.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Communio Communion
Ps. 26, 4 Ps. 26, 4
Unam pétii a Dómino, hanc requíram: ut inhábitem in domo Dómini ómnibus diébus vitæ meæ. Il est une chose que j’ai demandé au Seigneur, et je la rechercherai uniquement : c’est d’habiter dans la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.
Post communionem Post communion
Hæc tua, Dómine, sumpta sacra commúnio, sicut fidélium in te uniónem præsígnat, sic in Ecclésia tua unitátis operétur efféctum. Per Christum. Seigneur que cette sainte communion reçue, fasse avancer l'union des fidèles en Toi tout comme Tu réalises aussi l'unité dans Ton Eglise.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 26, 7.9
Exáudi, Dómine, vocem meam, qua clamávi ad te. Adiútor meus esto, ne derelínquas me, neque despícias me, Deus salutáris meus. Exauce, Seigneur, ma voix, qui a crié vers Toi. Sois mon secours, ne m'abandonne pas, ne me méprise pas, Dieu de mon salut.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 26, 4
Unam pétii a Dómino, hoc requíram, ut inhábitem in domo Dómini ómnibus diébus vitæ meæ. Il est une chose que j’ai demandé au Seigneur, et je la rechercherai uniquement : c’est d’habiter dans la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.
Vel:
Io 17, 11
Pater sancte, serva eos in nómine tuo, quos dedísti mihi, ut sint unum sicut et nos, dicit Dóminus. Père saint, garde en Ton nom ceux que Tu M'as donné, afin qu'ils soient un comme nous le sommes, dit le Seigneur.