Messe du vendredi 24 juin 2022

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU COEUR TRES SACRE DE JESUS
Sollemnitas Solennité
Ad Missam
A la Messe


Introit Introït
Ps 32, 11.19
Cogitatiónes Cordis eius in generatióne et generatiónem, ut éruat a morte ánimas eórum et alat eos in fame. (T.P. Allelúia, allelúia). Ps. Exsultáte, iusti, in Dómino, rectos decet collaudátio. Les pensées de Son Cœur subsistent de génération en génération : délivrer leurs âmes de la mort et les nourrir au temps de la famine. (T.P. Alléluia, alléluia.). Ps. Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, car aux hommes droits sied la louange.
Collecta Collecte
Concéde, quǽsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Dóminum. Daigne accorder, Dieu tout-puissant, à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante.
Vel:Ou :
Deus, qui nobis in Corde Fílii tui, nostris vulneráto peccátis, infìnítos dilectiónis thesáuros misericórditer largíri dignáris, concéde, quǽsumus, ut, illi devótum pietátis nostræ præstantes obséquium, dignae quoque satisfactiónis exhibeámus offícium. Per Dóminum. Dieu, qui dans le Cœur de Ton Fils, blessé par nos péchés, as daigné nous donner miséricordieusement des trésors d'amour infinis, nous Te demandons, en rendant hommage à notre piété, de savoir Lui manifester une satisfaction convenable.
Lectio I Ière lecture
Ezechiel (34,11-16)
Hæc dicit Dóminus Deus: Ecce ego ipse requíram oves meas et visitábo eas. Sicut vísitat pastor gregem suum in die, quando fúerit in médio óvium suárum dissipatárum, sic visitábo oves meas et liberábo eas de ómnibus locis, in quibus dispérsae fúerant in die nubis et calíginis. Et edúcam eas de pópulis et congregábo eas de terris et indúcam eas in terram suam et pascam eas in móntibus Israel, in rivis et in cunctis sédibus terrae. In páscuis ubérrimis pascam eas, et in móntibus excélsis Israel erunt páscua eárum; ibi requiéscent in herbis viréntibus et in páscuis pínguibus pascéntur super montes Israel. Ego pascam oves meas et ego eas accubáre fáciam, dicit Dóminus Deus. Quod períerat, requíram et, quod eiéctum erat, redúcam et, quod confráctum fúerat, alligábo et, quod infírmum erat, consolidábo et, quod pingue et forte, custódiam et pascam illas in iudício. Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici, je chercherai Moi-même mes brebis, et je les visiterai. Comme un pasteur (berger) visite son troupeau lorsqu’il se trouve au milieu de ses brebis dispersées, ainsi Je visiterai mes brebis, et Je les délivrerai de tous les lieux où elles avaient été dispersées au jour du nuage et de l’obscurité. Je les retirerai d’entre les peuples, Je les rassemblerai de divers pays, et Je les ferai revenir dans leur propre pays, et Je les ferai paître sur les montagnes d’Israël, le long des ruisseaux et dans tous les lieux habités du pays. Je les ferai paître dans les pâturages les plus fertiles ; les hautes montagnes d’Israël seront le lieu de leur pâture ; elles s’y reposeront sur les herbes verdoyantes, et elles paîtront sur les montagnes d’Israël en de gras pâturages. Je ferai moi-même paître mes brebis, et Je les ferai moi-même reposer, dit le Seigneur Dieu. Je (re)chercherai ce qui était perdu, Je ramènerai ce qui était égaré, Je panserai ce qui était blessé, Je fortifierai ce qui était faible, et Je conserverai ce qui était gras et fort, et Je les ferai paître avec justice (discernement).
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 24, 8-9 Ps. 24, 8-9
℟. Dulcis et rectus Dóminus, propter hoc legem dabit delinquéntibus in via. ℣. Díriget mansuétos in iudício, docébit mites vias suas. ℟. Le Seigneur est bon et droit ; c’est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie. ℣. Il fait marcher les humbles dans la justice et enseigne aux doux Ses voies.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolae beáti Pauli apóstoli ad Romános (5,5b-11)
Fratres : cáritas Dei diffúsa est in córdibus nostris per Spíritum Sanctum, qui datus est nobis.  Adhuc enim Christus, cum adhuc infírmi essémus, secúndum tempus pro ímpiis mórtuus est. Vix enim pro iústo quis móritur; nam pro bono fórsitan quis et áudeat mori. Comméndat autem suam caritátem Deus in nos, quóniam, cum adhuc peccatóres essémus, Christus pro nobis mórtuus est. Multo ígitur magis iustificáti nunc in sánguine ipsíus, salvi érimus ab ira per ipsum! Si enim, cum inimíci essémus, reconciliáti sumus Deo per mortem Fílii eíus, multo magis reconciliáti salvi érimus in vita ipsíus; non solum autem, sed et gloriámur in Deo per Dóminum nostrum Iésum Christum, per quem nunc reconciliatiónem accépimus. La charité de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint, qui nous a été donné. Car pourquoi, lorsque nous étions encore faibles (infirmes), le Christ est-il mort, au temps marqué, pour les impies ? Car à peine quelqu’un mourrait-il pour un juste ; peut-être, néanmoins, quelqu’un se résoudrait-il à mourir pour un homme de bien. Mais Dieu fait éclater (témoigne) Son amour pour nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, (au temps marqué) le Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous avons été justifiés dans Son sang, serons-nous sauvés par Lui de la colère. En effet, si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de Son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par Sa vie. Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par Notre-Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Eccl. 45,9
℟. Allelúia ℣. Tóllite iugum meum super vos et díscite a me, quia mitis sum et húmilis Corde, et inveniétis réquiem animábus vestris. Alléluia. ℣. Prenez sur vous Mon joug et apprenez de Moi que je suis doux et humble de cœur et vous trouverez le repos de vos âmes.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam 15, 3-7
In illo témpore:
Ait Iesus ad Pharisáeos parábolam istam dicens: " Quis ex vobis homo, qui habet centum oves et si perdíderit unam ex illis, nonne dimíttit nonagínta novem in desérto et vadit ad illam, quae períerat, donec invéniat illam? Et cum invénerit eam, impónit in úmeros suos gaudens et véniens domum cónvocat amícos et vicínos dicens illis: "Congratulámini mihi, quia invéni ovem meam, quae períerat". Dico vobis: Ita gáudium erit in caelo super uno peccatóre paeniténtiam agénte quam super nonagínta novem iústis, qui non índigent paeniténtia.
En ce temps là : Jésus dit cette parabole aux Pharisiens : Quel est l’homme parmi vous qui a cent brebis, et qui, s’il en perd une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert, pour s’en aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la trouve ? Et lorsqu’il l’a trouvée, il la met sur ses épaules avec joie ; et venant dans sa maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue. Je vous le dis, il y aura de même plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui fait pénitence, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de pénitence.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 68, 21-22
Impropérium exspectávit cor meum, et misériam: et sustínui qui simul mecum contristarétur, et non fuit: consolántem me quaesívi, et non invéni: et dedérunt in escam meam fel, et in siti mea potavérunt me acéto. Mon cœur s’est attendu aux outrages et à la misère j’ai cherché quelqu’un qui s’affligeât avec moi et personne n’est venu ; quelqu’un qui me consolât, et je ne l’ai point trouvé.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, quǽsumus, Dómine, ad ineffábilem Cordis dilécti Fílii tui caritátem, ut quod offérimus sit tibi munus accéptum et nostrórum expiátio delictórum. Per Christum. Regarde, nous T'en prions, Seigneur, l'amour ineffable du Cœur de Ton Fils bien-aimé afin que les dons que nous Te présentons soient une offrande acceptable pour Toi et une expiation pour nos péchés.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio Préface
De immensa caritate Christi. De l'immense charité du Christ.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, mira caritáte, exaltátus in cruce, pro nobis trádidit semetípsum, atque de transfíxo látere sánguinem fudit et aquam, ex quo manárent Ecclésiæ sacraménta, ut omnes, ad Cor apértum Salvatóris attrácti, iúgiter haurírent e fóntibus salútis in gáudio.
Et ídeo, cum Sanctis et Angelis univérsis, te collaudámus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Lui qui, avec un amour admirable, S'est donné pour nous et, élevé sur la croix, a fait jaillir de la blessure de Son côté les sacrements de l'Église, avec de l'eau et du sang, de sorte que, s'approchant du Cœur ouvert Sauveur, chacun peut toujours boire avec joie aux sources du salut.
C'est pourquoi, avec tous le Saints et les Anges, nous Te louons en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communio
Ioann. 19, 34 Jn 19, 34
Unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. L’un des soldats Lui ouvrit le côté avec sa lance et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.
Post communionem Post communion
Sacraméntum caritátis, Dómine, sancta nos fáciat dilectióne fervére, qua, ad Fílium tuum semper attrácti, ipsum in frátribus agnóscere discámus. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Que le sacrement de la charité, Seigneur, allume en nous le feu du saint amour, et que toujours attirés par Ton Fils, nous le reconnaissions chez nos frères et sœurs.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 32, 11.19
Cogitatiónes Cordis eius in generatióne et generatiónem, ut éruat a morte ánimas eórum et alat eos in fame. Les pensées de Son Cœur subsistent de génération en génération : délivrer leurs âmes de la mort et les nourrir au temps de la famine.
Psalmus responsorius
Ps 22, 1-3 a. 3b-4 . 5 . 6 ( ℟. : 1 )
℟. Dominus pascit me, et nihil mihi déerit.
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: in páscuis viréntibus me collocávit, super aquas quiétis edúxit me, animam meam refécit. ℟.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ propter nomen suum. Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, quóniam tu mecum es. Virga tua et báculus tuus ipsa me consoláta sunt. ℟.
Parásti in conspéctu meo mensam advérsus eos qui tríbulant me; impinguásti in oleo caput meum, et calix meus redúndat. ℟.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me ómnibus diébus vitæ meæ, et inhabitábo in domo Dómini in longitúdinem diérum. ℟.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Io 7, 37-38
Dicit Dóminus: Si quis sitit, véniat ad me et bibat. Qui credit in me, flúmina de ventre eius fluent aquæ vivæ.
Vel:
Io 19, 34
Unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. L’un des soldats Lui ouvrit le côté avec sa lance et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.