Vêpres du mardi 13 septembre 2022

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. IOANNIS CHRYSOSTOMI, EPISCOPI ET ECCLESIÆ DOCTORIS S. IOANNIS CHRYSOSTOMI, EPISCOPI ET ECCLESIÆ DOCTORIS
Memoria Mémoire
Ad Vesperas
Aux Vêpres
℣. Deus, in adiutórium meum inténde. ℣. Dieu, viens à mon aide.
℟. Dómine, ad adiuvándum me festína. ℟. Seigneur, vite à mon secours.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen. Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Alléluia.
Hymnus Hymne
Ætérne sol, qui lúmine Soleil éternel, qui remplis
creáta comples ómnia, de clarté toutes les créatures,
supréma lux et méntium, lumière suprême des âmes,
te corda nostra cóncinunt. c'est Toi que chantent nos coeurs.
Tuo fovénte Spíritu, Embrasés par Ton Esprit,
hic viva luminária de vivants luminaires ont resplendi ici-bas,
fulsére, per quæ sæculis et ouvert aux siècles à venir
patent salútis sémitæ. les chemins du salut.
Quod verba missa cælitus, Ce qu'enseignent les paroles venues du ciel
natíva mens quod éxhibet, et la lumière de la raison naturelle,
per hos minístros grátiæ par ces ministres de la grâce, a brillé
novo nitóre cláruit. d'un éclat nouveau.
Horum corónæ párticeps, Il a part à leur couronne
doctrína honéstus lúcida, et tient sa gloire de sa claire doctrine,
hic vir beátus splénduit ce bienheureux dont nous chantons
quem prædicámus láudibus. les louanges.
Ipso favénte, quǽsumus, Par son aide, Dieu, nous T'en prions,
nobis, Deus, percúrrere donne-nous de suivre
da veritátis trámitem, la voie de la vérité
possímus ut te cónsequi. afin de parvenir jusqu'a Toi.
Præsta, Pater piíssime, Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice, et Toi aussi, Unique égal au Père,
cum Spíritu Paráclito avec l'Esprit Consolateur
regnans per omne sæculum. Amen. qui règne pour tous les siècles.
Ant. 1 Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, oblivióni detur déxtera mea.Ant. 1 Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!
Psalmus 136 (137), 1-6 Psaume 136 (137), 1-6
Super flumina Babylonis Au bord des fleuves de Babylone
Hanc corporalem populi captivitatem referre in exemplum spiritalis captivitatis oportet (S. Hilarius ). Il faut prendre la captivité corporelle du peuple comme une image de la captitivité spirituelle. (S. Hilaire).
Super flúmina Babylónis,  illic sédimus et flévimus, * cum recordarémur Sion. Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
In salícibus in médio eius * suspéndimus cítharas nostras. Aux saules de ses vallées nous avions suspendu nos harpes.
Quia illic rogavérunt nos,  qui captívos duxérunt nos, * verba cantiónum Car là, ceux qui nous tenaient captifs nous demandaient des hymnes et des cantiques,
et, qui affligébant nos, lætítiam: * «Cantáte nobis de cánticis Sion» . nos oppresseurs, des chants joyeux : « Chantez-nous un cantique de Sion ! »
Quómodo cantábimus cánticum Dómini * in terra aliéna? Comment chanterions-nous le cantique du Seigneur, sur la terre de l'étranger ?
Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, * oblivióni detur déxtera mea; Si jamais je t'oublie, Jérusalem ; que ma droite oublie de se mouvoir !
adhæreat língua mea fáucibus meis, * si non memínero tui, Que ma langue s'attache à mon palais, si je cesse de penser à toi,
si non præposúero Ierúsalem * in cápite lætítiæ meæ. Si je ne mets pas Jérusalem au premier rang de mes joies !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si oblítus fúero tui, Ierúsalem, oblivióni detur déxtera mea.Ant. Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!
Ant. 2 In conspéctu angelórum psallam tibi, Deus meus.Ant. 2 Je Te chanterai en présence des anges, mon Dieu.
Psalmus 137 (138) Psaume 137 (138)
Gratiarum actio Action de grâce
Reges terræ afferent gloriam suam et honorem in civitatem sanctam (Cf. Ap 21, 24). Les rois de la terre apporteront leur gloire et leur honneur à la cité sainte (Cf. Ap 21, 24).
Confitébor tibi, Dómine, in toto corde meo, * quóniam audísti verba oris mei. Je veux Te louer, Seigneur, de tout mon coeur, car Tu as écouté les paroles de ma bouche.
In conspéctu angelórum psallam tibi, * adorábo ad templum sanctum tuum; Alors que les anges Te chantent, je veux me prosterner vers Ton saint temple,
et confitébor nómini tuo propter misericórdiam tuam et veritátem tuam, * quóniam magnificásti super omne nomen  elóquium tuum. Et célébrer Ton nom, Louer Ta bonté et Ta fidélité, parce que Tu magnifié Ta promesse, au-dessus de toutes les gloires de Ton nom.
In quacúmque die invocávero te, exáudi me; * multiplicábis in ánima mea virtútem. Le jour où je T'ai invoqué, Tu m'as exaucé, Tu as multiplié en mon âme force et courage.
Confitebúntur tibi, Dómine, omnes reges terræ, * quia audiérunt elóquia oris tui. Tous les rois de la terre Te loueront, Seigneur, quand ils auront appris les paroles de Ta bouche.
Et cantábunt vias Dómini, * quóniam magna est glória Dómini; Ils célébreront les voies du Seigneur, car la gloire du Seigneur est grande ;
quóniam excélsus Dóminus, et húmilem réspicit, * et supérbum a longe cognóscit. Si haut que soit le Seigneur, Il distingue les humbles, et Il reconnaît de loin les orgueilleux.
Si ambulávero in médio tribulatiónis,  vivificábis me;   et contra iram inimicórum meórum  exténdes manum tuam, * et salvum me fáciet déxtera tua. Si je marche en pleine détresse, Tu me rends la vie, Tu étends Ta main pour arrêter la colère de mes ennemis, et Ta droite ma sauve.
Dóminus perfíciet pro me;  Dómine, misericórdia tua in sǽculum: * ópera mánuum tuárum ne despícias. Le Seigneur achève ce qu'Il fait pour moi. Seigneur, Ta bonté est éternelle : n'abandonne pas l'ouvrage de Tes mains.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In conspéctu angelórum psallam tibi, Deus meus.Ant. Je Te chanterai en présence des anges, mon Dieu.
Ant. 3 Dignus est Agnus, qui occísus est, accípere glóriam et honórem.Ant. 3 L'Agneau est digne, Lui qui a été immolé, de recevoir gloire et honneur.
Canticum (Ap 4,11; 5, 9.10.12) Cantique (Ap 4,11; 5, 9.10.12)
Hymnus redemptorum Hymne du rédempteur
Dignus es, Dómine et Deus noster, * accípere glóriam et honórem et virtútem, Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir l'honneur, la gloire et la puissance.
quia tu creásti ómnia, * et propter voluntátem tuam erant et creáta sunt. C'est Toi qui créas l'univers; Tu as voulu qu'il soit: il fut créé.
Dignus es, Dómine, accípere librum * et aperíre signácula eius, Tu es digne, Christ et Seigneur, de prendre le Livre et d'en ouvrir les sceaux.
quóniam occísus es et redemísti Deo in sánguine tuo * ex omni tribu et língua et pópulo et natióne Car Tu fus immolé, rachetant pour Dieu, au prix de Ton sang, des hommes de toute tribu, langue, peuple et nation.
et fecísti eos Deo nostro regnum et sacerdótes, * et regnábunt super terram. Tu as fait de nous, pour notre Dieu, un royaume et des prêtres, et nous régnerons sur la terre.
Dignus est Agnus, qui occísus est, accípere virtútem et divítias et sapiéntiam * et fortitúdinem et honórem et glóriam et benedictiónem. Il est digne, l'Agneau immolé, de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et louange.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dignus est Agnus, qui occísus est, accípere glóriam et honórem.Ant. L'Agneau est digne, Lui qui a été immolé, de recevoir gloire et honneur.
Lectio brevis (Iac 3, 17-18) Lecture brève (Iac 3, 17-18)
Quæ desúrsum est sapiéntia primum quidem pudíca est, deínde pacífica, modésta, suadíbilis, plena misericórdia et frúctibus bonis, non iúdicans, sine simulatióne; fructus autem iustítiæ in pace seminátur faciéntibus pacem. La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, condescendante, traitable, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie. Le fruit de justice se sème dans la paix par ceux qui pratiquent la paix.
 Responsorium breve Répons bref 
℟. In médio Ecclésiæ * Apéruit os eius. In médio. ℣. Et implévit eum Dóminus spíritu sapiéntiæ et intelléctus. * Apéruit os eius. Glória Patri. In médio. ℟. Au milieu de l'Eglise * Il leur a ouvert la bouche. Au milieu. ℣. Et le Seigneur les a rempli de l'Esprit de sagesse et d'intelligence. * Il leur a ouvert la bouche. Gloire au Père. Au milieu.
Ant. O doctor óptime, Ecclésiæ sanctæ lumen, beáte N., divínæ legis amátor, deprecáre pro nobis Fílium Dei.Ant. O grand docteur, Lumière de la Sainte Eglise, bienheureux N., amateur de la loi divine, suppplie pour nous le Fils de Dieu.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55) Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ. * Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a pris en considération l'humilité de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint,
et misericórdia eius in progénies et progénies * timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur ;
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles ;
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum, * recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde,
sicut locútus est ad patres nostros, * Abraham et sémini eius in sǽcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint Esprit.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. O doctor óptime, Ecclésiæ sanctæ lumen, beáte N., divínæ legis amátor, deprecáre pro nobis Fílium Dei.Ant. O grand docteur, Lumière de la Sainte Eglise, bienheureux N., amateur de la loi divine, suppplie pour nous le Fils de Dieu.
PrecesPrières litaniques
Christum, qui poténtiam et robur dat pópulo suo, exaltémus et sincéris ánimis
exorémus:
Implorons le Christ qui donne puissance et force à Son peuple, et exaltons-Le avec une âme sincère :
Exáudi nos, Dómine, et te semper laudábimus. Écoute-nous, Seigneur, et nous Te louerons pour toujours.
Christe, fortitúdo nostra, fidélibus tuis, quos ad tuam veritátem vocásti,
fidem et constántiam tríbue miserátus.
Dírige secúndum cor tuum, Dómine, omnes, qui nos in potestáte regunt,
eórum mentes dispóne, ut in pace nos ducant.
Qui turbas pánibus satiásti,
doce nos ópibus nostris esuriéntibus subveníre.
Fac ut regéntes non ad solam suam natiónem ánimos inténdant,
sed cunctos revereántur ac de ómnibus sint sollíciti.
Frátribus, qui dormiérunt, resurrectiónem vitámque beátam concéde,
dum véneris glorificári in ómnibus, qui credidérunt.
O Christ, notre force, Tu as appelé Tes fidèles à Ta vérité,
accorde-leur dans Ta miséricorde la foi et la constance.
Oriente selon Ton coeur, Seigneur, tous ceux qui ont le pouvoir de nous diriger,
et dispose en eux leur esprit pour qu'ils nous conduisent en paix.
Toi qui as rassasié de pain les foules,
apprends-nous à partager nos ressources avec les nécessiteux.
Fais que les dirigeants ne prêtent pas uniquement attention aux besoins de leurs propres nations,
mais donne-leur le respect et une profonde préoccupation pour tous.
A nos frères qui se sont endormis, accorde la résurrection et la vie bienheureuse,
jusqu'à ce que Tu viennes et que Tu Sois glorifié en tous ceux qui ont cru.
Pater nosterNotre père
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum; qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie; Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra, et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris; comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem; et ne nous abandonne pas dans l'épreuve ;
sed líbera nos a malo. mais libère nous du malin.
Deus, in te sperántium fortitúdo, qui beátum Ioánnem Chrysóstomum epíscopum mira eloquéntia et tribulatiónis experiménto claréscere voluísti, da nobis, quǽsumus, ut, eius doctrínis erudíti, invíctæ patiéntiæ roborémur exémplo. Per Dóminum. O Dieu, force de ceux qui espèrent en Toi, Tu as voulu faire briller l'évêque saint Jean Chrisostome par sa merveilleuse éloquence et les épreuves qu'il eut à subir ; nous T'en prions, laisse-nous former par Ton enseignement, et fortifier par l'exemple qu'il donna d'une inébranlable patience.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et cum spíritu tuo. ℟. Et avec votre esprit.
Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus. Que le Dieu tout puissant vous bénisse, le Père, et le Fils et le Saint Esprit.
℟. Amen. ℟. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
℣. Ite in pace. ℣. Allez en paix.
℟. Deo grátias. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. ℟. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. ℟. Amen.