Messe du dimanche 15 mars 2020

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica III Quadragesimae IIIème dimanche de Carême
Ad Missam
A la Messe


Hac dominica celebratur primum scrutinium præparatorium ad baptismum pro catechumenis, qui in Vigilia paschali ad sacramenta initiationis christianæ admittentur, adhibitis orationibus et intercessionibus propriis, ut infra. Ce dimanche est célébré le premier scrutin préparatoire au baptême pour les catéchumènes, qui seront admis aux sacrements de l'initiation chrétienne avec des prières et des intercessions proches, comme ci-dessous.
Introitus Introït
Ezech. 36, 23, 24 et 25-26
DUM sanctificátus fúero in vobis, congregábo vos de univérsis terris: et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris: et dabo vobis spíritum novum, allelúia, allelúia. Ps. 33, 2 Benedícam Dóminum in omni témpore: semper laus eius in ore meo. ℣. Glória Patri. Lorsque J’aurai été sanctifié en vous, Je vous rassemblerai de tous les pays, et Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés de toutes vos souillures : Je vous donnerai un esprit nouveau, alléluia, alléluia. Ps. 33,2 e bénirai le Seigneur en tout temps : toujours Sa louange sera dans ma bouche. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Deus, ómnium misericordiárum et totíus bonitátis auctor, qui peccatórum remédia in ieiúniis, oratiónibus et eleemósynis demonstrásti, hanc humilitátis nostræ confessiónem propítius intuére, ut, qui inclinámur consciéntia nostra, tua semper misericórdia sublevémur. Per Dóminum. O Dieu, source de toutes miséricordes et de toute bonté, Tu nous as montré les remèdes du péché dans le jeûne, la prière et l'aumône ; considère avec bienveillance l'aveu que nous faisons de notre faiblesse : notre conscience nous maintient dans l'humilité, que Ta miséricorde vienne sans cesse nous relever.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Exodi (17,3-7)
In diébus illis: Sitívit pópulus prae aquae penúria et murmurávit contra Móysen dicens: “Cur fecísti nos exíre de Aegýpto, ut occíderes nos et líberos nostros ac iuménta siti?” Clamávit autem Móyses ad Dóminum dicens: “Quid fáciam pópulo huic? Adhuc páululum et lapidábunt me.” Et ait Dóminus ad Móysen: “Antécede pópulum et sume tecum de senióribus Israel, et virgam, qua percussísti flúvium, tolle in manu tua et vade. En ego stabo coram te ibi super petram Horeb; percutiésque petram, et exíbit ex ea aqua, ut bibat pópulus.” Fecit Móyses ita coram senióribus Israel. Et vocávit nomen loci illíus Massa et Meríba, propter iúrgium filiórum Israel et quia tentavérunt Dóminum dicéntes: “Estne Dóminus in nobis an non?” En ce temps là : Le peuple, se trouvant pressé de la soif et sans eau, murmura contre Moïse, en disant: Pourquoi nous avez-vous fait sortir d'Egypte, pour nous faire mourir de soif, nous et nos enfants, et nos troupeaux?
Moïse cria alors au Seigneur, et Lui dit: Que ferai-je à ce peuple? Il s'en faut peu qu'il ne me lapide.
Le Seigneur dit à Moïse: Passez devant le peuple, menez avec vous des anciens d'Israël, prenez en votre main la verge dont vous avez frappé le fleuve, et allez.
Voici! Je Me trouverai présent devant vous sur le rocher d'Horeb; vous frapperez le rocher, et il en sortira de l'eau, afin que le peuple ait à boire. Et Moïse fit ainsi, en présence des anciens d'Israël.
Et il appela ce lieu la Tentation, à cause du murmure des enfants d'Israël et parce qu'ils tentèrent là le Seigneur en disant: Le Seigneur est-Il au milieu de nous, ou n'y est-Il pas?
Graduale Graduel
Ps. 9, 20 et 4.
℟. Exsúrge * Dómine, non praeváleat homo: iudicéntur gentes in conspéctu tuo. ℣. In converténdo inimícum meum retrórsum, infirmabúntur, et períbunt a fácie tua. ℟. Lève-Toi, Seigneur ; que l’homme ne triomphe pas ; que les nations soient jugées devant Ta face. ℣. Parce que Tu as fait retourner mon ennemi en arrière, ils vont être épuisés, et ils périront devant Ta face.
Lectio II
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Romános (5,1-2.5-8)
Fratres: Iustificáti ex fide, pacem habémus ad Deum per Dóminum nostrum Iésum Christum, per quem et accéssum habémus fide in grátiam istam, in qua stamus et gloriámur in spe glóriae Dei. Spes autem non confúndit, quia cáritas Dei diffúsa est in córdibus nostris per Spíritum Sanctum, qui datus est nobis.

Adhuc enim Christus, cum adhuc infírmi essémus, secúndum tempus pro ímpiis mórtuus est. Vix enim pro iústo quis móritur; nam pro bono fórsitan quis et áudeat mori. Comméndat autem suam caritátem Deus in nos, quóniam, cum adhuc peccatóres essémus, Christus pro nobis mórtuus est.
Frères : Etant justifiés par la foi, ayons la paix avec Dieu par Notre-Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons aussi d'avoir accès par la foi à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et de nous glorifier dans l'espérance de la gloire des enfants de Dieu. Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par l'Esprit-Saint qui nous a été donné.
Car pourquoi, lorsque nous étions encore faibles, le Christ est-Il mort, au temps marqué, pour les impies? Car à peine quelqu'un mourrait-il pour un juste; peut-être, néanmoins, quelqu'un se résoudrait-il à mourir pour un homme de bien. Mais Dieu fait éclater Son amour pour nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, au temps marqué le Christ est mort pour nous.
Tractus Trait
Ps. 122, 1-3
Ad te levávi óculos meos, qui hábitas in cælis. ℣. Ecce sicut óculi servórum in mánibus dominórum suórum. ℣. Et sicut óculi ancíllæ in mánibus dóminæ suæ: ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, donec misereátur nostri. ℣. Miserére nobis, Dómine, miserére nobis. J’ai levé les yeux vers Toi, qui habites dans les cieux.
℣. Comme les yeux des serviteurs sont fixés sur les mains de leurs maîtres.
℣. Et comme les yeux de la servante sont fixés sur les mains de sa maîtresse, ainsi nos yeux sont tournés vers le Seigneur, notre Dieu, jusqu’à ce qu’Il ait pitié de nous.
℣. Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (4,5-42)
In illo tempore: Venit Iesus in civitátem Samaríae, quae dícitur Sichar, iúxta prǽdium, quod dedit Iácob Ióseph fílio suo; erat autem ibi fons Iácob. Iésus ergo fatigátus ex itínere sedébat sic super fontem; hora erat quasi sexta. Venit múlier de Samaría hauríre aquam. Dicit ei Iésus: “Da mihi bíbere”; discípuli enim eíus abíerant in civitátem, ut cibos émerent. Dicit ergo ei múlier illa Samaritána: “Quómodo tu, Iudǽus cum sis, bíbere a me poscis, quae sum múlier Samaritána?” Non enim coutúntur Iudǽi Samaritánis. Respóndit Iésus et dixit ei: “Si scires donum Dei, et quis est, qui dicit tibi: ‘Da mihi bíbere’, tu fórsitan petísses ab eo, et dedísset tibi aquam vivam.” Dicit ei múlier: “Dómine, neque in quo háurias habes, et púteus altus est; unde ergo habes aquam vivam? Numquid tu maíor es patre nostro Iácob, qui dedit nobis púteum, et ipse ex eo bibit et fílii eíus et pécora eíus?” Respóndit Iésus et dixit ei: “Omnis, qui bibit ex aqua hac, sítiet íterum; qui autem bíberit ex aqua, quam ego dabo ei, non sítiet in aetérnum; sed aqua, quam dabo ei, fiet in eo fons aquae saliéntis in vitam aetérnam.” Dicit ad eum múlier: “Dómine, da mihi hanc aquam, ut non sítiam neque véniam huc hauríre.” Dicit ei: “Váde, voca virum tuum et veni huc.” Respóndit múlier et dixit ei: “Non hábeo virum.” Dicit ei Iésus: “Bene dixísti: ‘Non hábeo virum’; quinque enim viros habuísti, et nunc, quem habes, non est tuus vir. Hoc vere dixísti.” Dicit ei múlier: “Dómine, vídeo quia prophéta es tu. Patres nostri in monte hoc adoravérunt, et vos dícitis quia in Hierosólymis est locus, ubi adoráre opórtet.” Dicit ei Iésus: “Crede mihi, múlier, quia venit hora, quando neque in monte hoc neque in Hierosólymis adorábitis Patrem. Vos adorátis, quod nescítis; nos adorámus, quod scimus, quia salus ex Iudǽis est. Sed venit hora, et nunc est, quando veri adoratóres adorábunt Patrem in Spíritu et veritáte; nam et Pater tales quaerit, qui adórent eum. Spíritus est Deus, et eos, qui adórant eum, in Spíritu et veritáte opórtet adoráre.” Dicit ei múlier: “Scio quia Messías venit – qui dícitur Christus –; cum vénerit ille, nobis annuntiábit ómnia.” Dicit ei Iésus: “Ego sum, qui loquor tecum.” Et contínuo venérunt discípuli eíus et mirabántur quia cum mulíere loquebátur; nemo tamen dixit: “Quid quaeris aut quid lóqueris cum ea?” Relíquit ergo hýdriam suam múlier et ábiit in civitátem et dicit illis homínibus: “Vénite, vidéte hóminem, qui dixit mihi ómnia, quaecúmque feci; numquid ipse est Christus?” Exiérunt de civitáte et veniébant ad eum. Intérea rogábant eum discípuli dicéntes: “Rábbi, mandúca.” Ille autem dixit eis: “Ego cibum hábeo manducáre, quem vos nescítis.” Dicébant ergo discípuli ad ínvicem: “Númquid áliquis áttulit ei manducáre?” Dicit eis Iésus: “Meus cibus est, ut fáciam voluntátem eíus, qui misit me, et ut perfíciam opus eíus. Nonne vos dícitis: ‘Adhuc quáttuor menses sunt, et messis venit’? Ecce dico vobis: Leváte óculos vestros et vidéte regiónes, quia albae sunt ad messem! Iam qui metit, mercédem áccipit et cóngregat fructum in vitam aetérnam, ut et qui séminat, simul gáudeat et qui metit. In hoc enim est verbum verum: Álius est qui séminat, et álius est qui metit. Ego misi vos métere, quod vos non laborástis; álii laboravérunt, et vos in labórem eórum introístis.” Ex civitáte autem illa multi credidérunt in eum Samaritanórum propter verbum mulíeris testimónium perhibéntis: “Díxit mihi ómnia, quaecúmque feci!” Cum veníssent ergo ad illum Samaritáni, rogavérunt eum, ut apud ipsos manéret; et mansit ibi duos dies. Et multo plures credidérunt propter sermónem eíus; et mulíeri dicébant: “Iam non propter tuam loquélam crédimus; ipsi enim audívimus et scimus quia hic est vere Salvátor mundi!” En ce temps là : Jésus vint dans une ville de Samarie, nommée Sichar, près du champ que Jacob avait donné à son fils Joseph. Or là était le puits de Jacob. Et Jésus, fatigué du chemin, était assis sur le puits. Il était environ la sixième heure. Une femme de la Samarie vint pour puiser de l'eau. Jésus lui dit: Donne-Moi à boire. Car Ses disciples étaient allés à la ville, pour acheter des vivres. Cette femme samaritaine Lui dit: Comment Toi qui es Juif, me demandez-Tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n'ont point de rapports avec les Samaritains. Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu, et quel est Celui qui te dit: Donne-Moi à boire, peut-être Lui aurais-tu fait toi-même cette demande, et Il t'aurait donné de l'eau vive. La femme Lui dit: Seigneur, Tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond; d'où as-Tu donc de l'eau vive? Etes-Tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux? Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai n'aura jamais soif; car l'eau que Je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. La femme Lui dit: Seigneur, donne-moi de cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus ici pour puiser. Jésus lui dit: Va, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n'ai pas de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n'ai pas de mari ; car tu as eu cinq maris, et maintenant celui que tu as n'est pas ton mari; en cela, tu as dit vrai.La femme Lui dit: Seigneur, je vois bien que Tu es un prophète.Nos pères ont adoré sur cette montagne, et Toin Tu dis que Jérusalem est le lieu où il faut adorer.J ésus lui dit: Femme, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne, ni à Jérusalem, que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont de tels adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui L'adorent L'adorent en esprit et en vérité. La femme Lui dit: Je sais que le Messie (c'est-à-dire le Christ) doit venir; lors donc qu'Il sera venu, Il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit: Je le suis, Moi qui te parle. Au même instant Ses disciples arrivèrent, et ils s'étonnaient de ce qu'Il parlait avec une femme. Cependant aucun ne Lui dit: Que demandeq-Tu ? ou: Pourquoi parlez-Tu avec elle ? La femme laissa donc là sa cruche, et s'en alla dans la ville. Et elle dit aux gens: Venez, et voyez un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Christ? Ils sortirent donc de la ville, et vinrent auprès de Lui. Cependant les disciples Le priaient, en disant: Maître, mange. Mais Il leur dit: J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. Les disciples se disaient donc l'un à l'autre: Quelqu'un Lui a-t-il apporté à manger? Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui M'a envoyé, pour accomplir Son oeuvre. Ne dites-vous pas: Encore quatre mois, et la moisson viendra? Voici que Je vous dis: Levez vos yeux, et voyez les campagnes qui blanchissent déjà pour la moisson. Et celui qui moissonne reçoit une récompense, et amasse du fruit pour la vie éternelle, afin que celui qui sème se réjouisse, aussi bien que celui qui moissonne. Car ici se vérifie cette parole: Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. Je vous ai envoyés moissonner là où vous n'avez pas travaillé; d'autres ont travaillé, et vous, vous êtes entrés dans leurs travaux. Or beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Lui, sur la parole de la femme qui Lui rendait ce témoignage: Il m'a dit tout ce que j'ai fait. Les Samaritains, étant donc venus auprès de Lui, Le prièrent de demeurer chez eux; et Il y demeura deux jours. Et il y en eut un bien plus grand nombre qui crurent en Lui, à cause de Sa parole. Et ils disaient à la femme: Ce n'est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons; car nous L'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'Il est vraiment le Sauveur du monde.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 18, 9, 10, 11 et 12
Iustítiae Dómini rectae, laetificántes corda, et iudícia eius dulcióra super mel et favum: nam et servus tuus custódit ea. Les justices du Seigneur sont droites, elles réjouissent les coeurs; et Ses préceptes sont plus doux que le miel et qu'un rayon plein de miel. Aussi Ton serviteur les observe.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
His sacrifíciis, Dómine, concéde placátus, ut, qui própriis orámus absólvi delíctis, fratérna dimíttere studeámus. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Quando non legitur Evangelium de Samaritana, adhibetur Præfatio I vel II de Quadragesima  Lorsqu'on ne lit pas l'Evangile de la Samaritaine, on prend la Ière ou la IIème préface du Carême.
Præfatio Préface
De Samaritana De la Samaritaine
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, dum aquæ sibi pétiit potum a Samaritána præbéri, iam in ea fídei donum ipse creáverat, et ita eius fidem sitíre dignátus est, ut ignem in illa divíni amóris accénderet.
Unde et nos tibi grátias ágimus, et tuas virtútes cum Angelis prædicámus, dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant : par le Christ notre Seigneur.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 4, 13 et 14
Qui bíberit aquam, quam ego dabo ei, dicit Dóminus, fiet in eo fons aquae saliéntis in vitam aetérnam. Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
Post communionem Post communion
Suméntes pignus cæléstis arcáni, et in terra pósiti iam supérno pane satiáti, te, Dómine, súpplices deprecámur, ut, quod in nobis mystério géritur, ópere impleátur. Per Christum.  
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum  
Rege, Dómine, quǽsumus, tuórum corda fidélium, et servis tuis hanc grátiam largíre propítius, ut in tui et próximi dilectióne manéntes plenitúdinem mandatórum tuórum adímpleant. Per Christum. Nous T’en prions, Seigneur, rends droit le cœur de Tes fidèles ; dans Ta bonté, accorde à Tes enfants la grâce de demeurer dans Ton amour et dans celui du prochain, afin d’accomplir en plénitude Tes commandements.


Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Ps 24, 15-16
Oculi mei semper ad Dóminum, quia ipse evéllet de láqueo pedes meos. Réspice in me et miserére mei, quóniam únicus et pauper sum ego.
Vel:
Cf. Ez 36, 23-26
Cum sanctificátus fúero in vobis, congregábo vos de univérsis terris; et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris, et dabo vobis spíritum novum, dicit Dóminus.
 Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 94, 1-2. 6-7.8-9 (℟. : 8)
℟. Utinam hódie vocem Dómini audiátis: « Nolíte obduráre corda vestra » .
Venite, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne, et in psalmis iubilémus ei. ℟. Veníte, adorémus et procidámus, et génua flectámus ante Dóminum qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. ℟. Utinam hódie vocem eius audiátis: « Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, uhi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea ». ℟.
Versus ante Evangelium  
Mt 4, 17
Pæniténtiam ágite, dicit Dóminus; appropinquávit Regnum cælórum.
 Ant. ad communionem  
Quando legitur Evangelium de Samaritana: Io 4, 13-14
Qui bíberit aquam, quam ego dabo ei, dicit Dóminus, fiet in eo fons aquæ saliéntis in vitam ætérnam.
Quando legitur aliud Evangelium: Cf. Ps 83, 4-5
Passer invénit sibi domum, et turtur nidum, ubi repónat pullos suos: altária tua, Dómine virtútum, Rex meus, et Deus meus! Beáti qui hábitant in domo tua, in sǽculum sǽculi laudábunt te.
 IN SCRUTINIIS PERAGENDIS  
Hæ Missæ adhiberi possunt cum colore violaceo quando scrutinia pro catechumenis, qui in Vigilia paschali ad sacramenta initiationis christianæ admittentur, tempore ipsis proprio celebrantur, idest in dominicis III, IV et V in Quadragesima. Si vero his dominicis propter rationes pastorales scrutinia fieri nequeant, eligantur alii dies feriales magis convenientes in Quadragesima, sive etiam in aliis temporibus si Baptismum conferendum est extra Vigiliam paschalem. Semper tamen in prima Missa scrutiniorum legitur Evangelium de Samaritana, in secunda de cæco nato, in tertia de Lazaro, sicuti pro dominicis III, IV et V in Quadragesima proponuntur.
A
In primo scrutinio
Ant. ad introitum
Ez 36, 23-26
Cum sanctificátus fúero in vobis, congregábo vos de univérsis terris; et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris. Et dabo vobis spíritum novum, dicit Dóminus.
Vel: Cf. Is 55, 1
Sitiéntes, veníte ad aquas, dicit Dóminus; et qui non habétis prétium, veníte, et bíbite cum lætítia.
Collecta
Da, quǽsumus, Dómine, eléctis nostris digne atque sapiénter ad confessiónem tuæ laudis accédere, ut dignitáte prístina, quam origináli transgressióne perdíderant, per tuam glóriam reforméntur. Per Dóminum.
Super oblata
Miserátio tua, Deus, ad hæc percipiénda mystéria fámulos tuos, quǽsumus, et prævéniat competénter et devóta conversatióne perdúcat. Per Christum.
Quando adhibetur Canon romanus, in Meménto vivórum fit memoria patrinorum, et dicitur Hanc ígitur proprium.
Meménto, Dómine, famulórum famularúmque tuárum, qui eléctos tuos susceptúri sunt ad sanctam grátiam baptísmi tui,
et recitantur nomina patrinorum et matrinarum
et ómnium circumstántium, quorum tibi fides cógnita est...
Hanc ígitur oblatiónem, Dómine, ut propítius suscípias, deprecámur, quam tibi offérimus pro fámulis et famulábus tuis, quos ad ætérnam vitam et beátum grátiæ tuæ donum numeráre, elígere atque vocáre dignátus es.
(Per Christum Dóminum nostrum. Amen.)
Quando adhibetur Prex eucharistica II post verba univérso clero additur:
Recordáre quoque, Dómine, servórum tuórum, qui hos eléctos susceptúri sunt ad fontem regeneratiónis.
Quando adhibetur Prex eucharistica III post verba ...pópulo acquisitiónis tuæ additur:
Adiuva grátia tua,
quǽsumus, Dómine, servos tuos,
ut hos eléctos verbo et exémplo perdúcant
ad vitam novam in Christo, Dómino nostro.
Ant. ad communionem
Cf. Io 4, 14
Qui bíberit aquam, quam ego dabo ei, dicit Dóminus, fiet in eo fons aquæ saliéntis in vitam ætérnam.
Post communionem
Adésto, Dómine, quǽsumus, redemptiónis efféctibus,
ut, quos sacraméntis æternitátis instítues, eósdem prótegas dignánter aptándos. Per Christum.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word