Introitus
Introït
Sap.18,14-15; Ps.92
Dum médium siléntium tenérent ómnia, et nox in suo cursu médium iter habéret, omnípotens sermo tuus, Dómine, de cælis a regálibus sédibus venit. Ps. Dóminus regnávit, decórem indútus est: indútus est Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se. ℣. Gloria Patri.
Tandis que tout reposait dans le silence, et que la nuit, dans sa course, était au milieu de son chemin, Ta parole toute-puissante, Seigneur, vint des cieux du trône royal. Ps. Le Seigneur a régné et a été revêtu de gloire ; le Seigneur a été revêtu et S’est ceint de force. ℣. Gloire au Père.
Collecta
Collecte
Deus, qui, per beátum sacræ Vírginis partum, Fílii tui carnem humánis fecísti præiudíciis non tenéri, præsta, quǽsumus, ut, huius creatúræ novitáte suscépti, vetustátis antíquæ contágiis exuámur. Per Dóminum.
O Dieu, qui par l'enfantement béni de la Vierge sainte a fait que la chair de Ton Fils ne fut pas soumise aux dommages encourus par la nature humaine, accorde, nous T'en prions, qu'étayés par la nouveauté de cette création, nous nous dépouillions de la contagion du vieil homme.
Lectio I
Ière lecture
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale
Graduel
Ps. 44, 3 et 2
℟. Speciósus forma præ fíliis hóminum: diffúsa est grátia in lábiis tuis. ℣. Eructávit cor meum verbum bonum, dico ego ópera mea Regi: lingua mea cálamus scribæ, velóciter scribéntis.
℟. Tu surpasses en beauté les enfants des hommes; la grâce est répandue sur Tes lèvres; ℣. De mon cœur a jailli une excellente parole; c'est que j'adresse mes œuvres à un Roi. Ma langue est comme le roseau du scribe qui écrit rapidement.
Allelúia
Alléluia
Ps. 92, 1
annotation: 2; %% (f3) AL(ef)le(f)lú(hhivHGh_i){ia}.(ijIH'h//fihhe/f!gwhf.1) (,) * {ij.}(hhf/hghvFE//ivHGh.f!gwhf.1) (::) V/. Dó(fi!jvIH fihi)mi(ighf)nus(f.) (,) re(feg)gná(gv.fig/h.f!gwhgh)vit,(hg..) (;) de(gh)có(ijij)rem(h_f/hjI'Gh.) (,) ín(eg/ihi/ghf.1/hiH'Gh)du(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h])it :(f.) (:) ín(f)du(f!h'i)it(ijI'Hh'h) Dó(gh!ivHF.gh'i)mi(i)nus(i) (,) for(kxji/jki)ti(h)tú(hjihhf)di(f)nem,(fh//fhhegvFE.) (;) et(e) prae(f)cín(hhi)xit(f) se(fhg) *(,) vir(hi~)tú(ivihi)te.(i./jijIG.hiH'//Ef!gwhf.1) (::)
annotation: 2; %% (f3) AL(ef)le(f)lú(hhivHGh_i){ia}.(ijIH'h//fihhe/f!gwhf.1) (,) * {ij.}(hhf/hghvFE//ivHGh.f!gwhf.1) (::) V/. Dó(fi!jvIH fihi)mi(ighf)nus(f.) (,) re(feg)gná(gv.fig/h.f!gwhgh)vit,(hg..) (;) de(gh)có(ijij)rem(h_f/hjI'Gh.) (,) ín(eg/ihi/ghf.1/hiH'Gh)du(f_[oh:h]g_[oh:h]f_[oh:h])it :(f.) (:) ín(f)du(f!h'i)it(ijI'Hh'h) Dó(gh!ivHF.gh'i)mi(i)nus(i) (,) for(kxji/jki)ti(h)tú(hjihhf)di(f)nem,(fh//fhhegvFE.) (;) et(e) prae(f)cín(hhi)xit(f) se(fhg) *(,) vir(hi~)tú(ivihi)te.(i./jijIG.hiH'//Ef!gwhf.1) (::)
℟. Allelúia. ℣. Dóminus regnávit, decórem índuit: índuit Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se virtúte.
℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur a régné, et a été revêtu de gloire; le Seigneur a été revêtu et S'est ceint de force.
Evangelium
Evangile
Hoc est testimónium Ioánnis, quando misérunt ad eum Iudǽi ab Hierosólymis sacerdótes et Levítas, ut interrogárent eum: “ Tu quis es? ”. Et conféssus est et non negávit; et conféssus est: “ Non sum ego Christus ”. Et interrogavérunt eum: “ Quid ergo? Elías es tu? ”. Et dicit: “ Non sum ”. “ Prophéta es tu? ”. Et respóndit: “ Non ”. Dixérunt ergo ei: “ Quis es? Ut respónsum demus his, qui misérunt nos. Quid dicis de teipso? ”. Ait: “ Ego vox clamántis in desérto: “Dirígite viam Dómini”, sicut dixit Isaías prophéta ”. Et qui missi fúerant, erant ex pharísæis; et interrogavérunt eum et dixérunt ei: “ Quid ergo baptízas, si tu non es Christus neque Elías neque prophéta? ”. Respóndit eis Ioánnes dicens: “ Ego baptízo in aqua; médius vestrum stat, quem vos non scitis, qui post me ventúrus est, cuius ego non sum dignus, ut solvam eius corrígiam calceaménti ”. Hæc in Bethánia facta sunt trans Iordánem, ubi erat Ioánnes baptízans.
Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites, pour lui demander : Qui es-tu ? Et il confessa, et Il ne nia pas ; et il confessa : Je ne suis pas le Christ. Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Elie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. Ils lui dirent donc : Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? Il dit : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. Or ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. Ils continuèrent de l'interroger, et lui dirent : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète ? Jean leur répondit : Moi, je baptise dans l'eau ; mais, au milieu de vous, se tient quelqu'un que vous ne connaissez pas. C'est lui qui doit venir après moi, qui a été placé au-dessus (fait avant) de moi : je ne suis (même) pas digne de dénouer la courroie de sa sandale. Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe.
Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 102, 2 et 5
"(c3) BE(d)ne(f)dic(hh) *(,) á(hihi)ni(f)ma(fe) me(fh)a(hhi) Dó(ijI'H)mi(ih)no,(h_[oh:h]i_[oh:h]h._[oh:h]) (;) et(f) no(f!h'i)li(ih) ob(hihhg)li(fe)ví(f)sci(hh) (,) o(hf~)mnes(gxg_[oh:h]f) re(d)tri(ef)bu(fe)ti(gyf!gwh)ó(h_g)nes(hihhg) e(f!gwhgh)ius :(gf..) (:) et(g) re(e)no(f)vá(h)bi(hhh)tur,(h.) (,) sic(ivHF)ut(h.f!gwh_g) á(hf/hh//hhh)qui(fgFE'f)lae,(fe..) (;) iu(hh)vén(h_f/hhf/hhf./def!hh/ijH'FhvGEf.)(,)(f!hh//hhh.f!gwh)tus(hhh_f) tu(d_[oh:h]e_[oh:h]d_[oh:h])a.(d.) (::)"
"(c3) BE(d)ne(f)dic(hh) *(,) á(hihi)ni(f)ma(fe) me(fh)a(hhi) Dó(ijI'H)mi(ih)no,(h_[oh:h]i_[oh:h]h._[oh:h]) (;) et(f) no(f!h'i)li(ih) ob(hihhg)li(fe)ví(f)sci(hh) (,) o(hf~)mnes(gxg_[oh:h]f) re(d)tri(ef)bu(fe)ti(gyf!gwh)ó(h_g)nes(hihhg) e(f!gwhgh)ius :(gf..) (:) et(g) re(e)no(f)vá(h)bi(hhh)tur,(h.) (,) sic(ivHF)ut(h.f!gwh_g) á(hf/hh//hhh)qui(fgFE'f)lae,(fe..) (;) iu(hh)vén(h_f/hhf/hhf./def!hh/ijH'FhvGEf.)(,)(f!hh//hhh.f!gwh)tus(hhh_f) tu(d_[oh:h]e_[oh:h]d_[oh:h])a.(d.) (::)"
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius: et renovábitur, sicut áquilæ, iuvéntus tua.
Mon âme, bénis le Seigneur, et n’oublie jamais tous Ses bienfaits ; et ta jeunesse sera renouvelée comme celle de l’aigle.
Super oblata
Sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet:
Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Múnera, quǽsumus, Dómine, tuæ plebis propitiátus assúme, ut, quæ fídei pietáte profiténtur, sacraméntis cæléstibus apprehéndant. Per Christum.
Dóminus vobíscum. ℟. Et cum spíritu tuo. ℣. Sursum corda. ℟. Habémus ad Dóminum. ℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro. ℟. Dignum et iustum est.
Le Seigneur soit avec vous ℟. Et avec votre esprit. ℣. Haut les cœurs. ℟. Nous les avons dans le Seigneur. ℣. Rendons grâces au Seigneur notre Dieu. ℟. Cela est juste et bon.
PRÆFATIO II DE NATIVITATE DOMINI
IIème PRÉFACE DE LA NATIVITÉ DU SEIGNEUR
De restauratione universa in Incarnatione
De la restauration universelle dans l'Incarnation
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Il est vraiment digne et juste, équitable et salutaire, de Te rendre grâces toujours et partout : Seigneur, Père saint, Dieu tout-puissant et éternel : par le Christ notre Seigneur.
Qui, in huius venerándi festivitáte mystérii, invisíbilis in suis, visíbilis in nostris appáruit, et ante témpora génitus esse cœpit in témpore; ut, in se érigens cuncta deiécta, in íntegrum restitúeret univérsa, et hóminem pérditum ad cæléstia regna revocáret.
Lui qui, alors que nous célébrons le mystère vénérable de cette fête, étant invisible en Sa nature divine, S'est rendu visible en notre nature humaine, et, bien qu'engendré avant le temps, a commencé à exister dans le temps ; afin que, relevant tout ce qui était tombé en Lui, Il restaurât tout dans son intégrité, et ramenât l'homme perdu aux royaumes célestes.
Unde et nos, cum ómnibus Angelis te laudámus, iucúnda celebratióne clamántes:
C'est pourquoi, nous aussi, avec tous les Anges, nous Te louons, en clamant joyeusement :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio
Communion
Ps. 8, 2
Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra !
Seigneur, notre Seigneur, que Ton nom est admirable dans toute la terre !
Post communionem
Post communion
Deus, qui nos sacraménti tui participatióne contíngis, virtútis eius efféctus in nostris córdibus operáre, ut suscipiéndo múneri tuo per ipsum munus aptémur. Per Christum.
Ad Missam lectam:
A la Messe lue :
Ant. ad introitum (Ps 117, 26-27)
Benedíctus qui venit in nómine Dómini: Deus Dóminus et illúxit nobis.
Ant. ad communionem (Eph 2, 4; Rom 8, 3)
Propter nímiam caritátem suam, qua diléxit nos Deus, Fílium suum misit in similitúdinem carnis peccáti.
Les traductions proposées ici ont pour seul but une meilleure compréhension du texte latin. Elles ne doivent pas être utilisées à la place des traductions officielles dans la liturgie en langue vernaculaire, qui sont (c) AELF.
Retour en haut